Archives du mot-clé LED

Une maison atypique signée Andrew Hinman

 

© Paul Bardigjy

C’est une villa qui comporte en son intérieur une locomotive en aluminium que l’architecte Andrew Hinman  a conçu à Uvalde dans le Texas. A la fois atypique mais aussi charmante et élégante, la maison qui surplombe la rivière Nueces constitue une curiosité à part entière.

Une curiosité greffée à la maison

Le propriétaire souhaitait dès le départ garder une ancienne locomotive qui lui tient à cœur. C’est en la faisant intégrer dans sa propriété que l’objet de convoitise serait la mieux préserver. Une idée à la fois originale et osée qui a fini par apporter un caractère assez spécial à la propriété.

Compte tenu de la géologie fragile et de la nature prédisposée aux inondations, l’emplacement et la protection de la remorque nécessitaient des considérations particulières. Après une étude minutieuse d’une part du terrain et d’autre part des diverses dispositions et arrangements des espaces de la villa, la solution proposée par l’architecte consiste à incorporer la locomotive sous un toit métallique non loin des divers équipement de la villa. L’ensemble est ancré, à travers des pilotis, dans une dalle en béton qui contient entre autre la zone de stockage et la salle de bain.

Pour un effet saisissant

La remorque a été entièrement restaurée et rénovée, son intérieur est remis à neuf, l’ensemble comprend de nouveaux panneaux en bambou et son éclairage est assuré à travers des lampes LED à faible énergie et des mini-spots. Le palier autour de la maison est construit en bois de  Douglas. La maison bénéficie d’une vue panoramique qui donne sur la rivière et le paysage environnant, elle est naturellement ventilée et l’eau de pluie récolté est stocké dans deux grandes citernes à l’arrière de la maison.

La villa dont la structure ressemble à celle d’une maison traditionnelle se démarque ainsi par la présence de la locomotive en aluminium qui s’y rajoute. L’effet est tout simplement saisissant !

© Paul Bardigjy
© Paul Bardigjy
© Paul Bardigjy
© Paul Bardigjy
© Paul Bardigjy
© Paul Bardigjy

Le site de Andrew Hinman Architecture : ici.

Les photos: © Paul Bardigjy

Le tunnel musical et lumineux de Katowice

© antyRAMA

C’est un passage souterrain sombre qui vient d’être transformer en un brillant tunnel de lumière à Katowice, en Pologne. En effet, le studio de design antyRAMA a converti un passage souterrain en une installation sonore, lumineuse et colorée.

Une installation artistique

Le passage souterrain reliant Tylna Mariacka et la rue Wojewódzka dans la ville de Katowice, en Pologne, est récemment devenu une curiosité. Surnommé «The Music Tunnel», l’installation artistique et musicale qui s’y est installée, invite les passants à s’arrêter et interagir avec le projet.

L’installation a été réalisée par le collectif antyRAMA, elle a été conçue pour rendre hommage à la culture de Katowice, la ville créative, un honneur qui lui a été décerné par l’UNESCO. Les concepteurs ont expliqué qu’ils sont persuadés que «la musique est l’un des éléments inhérents à la culture humaine», ce qui rend intéressant le projet.

Le tunnel musical est éclairé par des lumières LED polychromes, l’ensemble abrite une structure inventive faite de tuyaux en PVC suspendus qui prennent la forme d’une onde sonore. Les tuyaux sont bercés par la forte brise qui traverse le tunnel. Ils se heurtent pour créer une douce variété d’effets sonores. Les passants ont la possibilité d’interagir avec la structure et de mettre en mouvement les tuyaux suspendus.

Et musicale

La composition des tubes crée des ondes similaires à l’enregistrement des ondes sonores et se densifie à la sortie de la rue Wojewódzka. Vingt-trois nouveaux points de lumière LED colorée ont également été ajoutés, ils illuminent toute la zone et créent une ambiance unique.

Le concept du tunnel musical était de créer dès le départ, une installation artistique sonore. Une manière originale de montrer que les espaces urbains que nous traversons tous les jours peuvent être transformés tout en gardant leur rôle d’origine. Le tunnel a été entièrement repeint en blanc avant l’installation des tuyaux, une astuce qui rend les couleurs encore plus visible.

Le projet complet a été conçu par antyRAMA dans le cadre du programme de subvention « Muzykogranty 2017 » de l’Institut de Culture de Katowice. Une installation atypique et simple qui change notre regard sur la ville.

© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA

Pour plus d’informations, voir : ici.

Les photos : © antyRAMA

Recyclage à Buenos Aires

© BZZ Arquitectura
© BZZ Arquitectura

Le recyclage des conteneurs est devenu depuis un moment un phénomène mondial utilisé de plus en plus dans plusieurs pays. Buenos Aires vient d’avoir son premier centre commercial construit  par l’empilement d’une multitude de conteneurs. Un projet qui a été réalisé par BZZ Arquitectura et a reçu l’aval de tous.

Surmonté d’un toit végétalisé luxuriant et des panneaux solaires, le centre commercial comprend des restaurants, des bureaux, des magasins ainsi qu’une galerie et un café. L’architecte Cecilia Bertezzolo de BZZ Arquitectura a conçu ce complexe que les habitants fréquentent pour trouver des vêtements et des objets uniques, pour déjeuner en plein air mais aussi pour profiter un peu de la nature loin du bruit et de l’animation de la ville.

Fonctionnel, économique et durable

L’édifice est situé dans une poche de verdure, à une heure et demie de route de la capitale, il est composé de 57 conteneurs maritimes disposés sur trois étages d’une manière à obtenir plusieurs espaces verts entre les entités. L’un des restaurants est entièrement vitré et suspendu offrant un espace pour manger tout en contemplant l’extérieur.

Inspiré par la « Container City » de Londres, ce centre commercial coloré dispose également d’ouvertures similaires à des hublots. Les intérieurs sont lumineux et l’accès aux niveaux supérieurs se fait par des escaliers extérieurs ou des ascenseurs situés à l’intérieur des entités empilées.

Une fois arrivés au dernier étage, les habitués des lieux peuvent admirer l’agréable panorama environnant via une grande terrasse ensoleillée. Un réseau de panneaux solaires transforme l’énergie solaire en électricité et toutes les espaces communes sont éclairées par des LED. La toiture végétalisée contribue également à améliorer l’isolation thermique du bâtiment.

Le centre commercial réalisé par BZZ Arquitectura est un modèle de durabilité et de recyclage. Un exemple à suivre !

Le site de BZZ Arquitectura : ici.

La photo: © BZZ Arquitectura

Pour plus de photos, voir: ici.

Comme un origami géant

© Torben Eskerod
© Torben Eskerod

Extraordinaire par sa forme, épurée et sobre, la nouvelle tour d’observation de la ville danoise d’Aarhus constitue une curiosité à part entière. Conçue par l’architecte Dorte Mandrup et offerte à la ville par les fonds du club de voile, se caractérise par ses plateaux d’observation ouverts au public.

A mi-chemin entre un origami géant et une sculpture urbaine, la nouvelle tour d’observation d’Aarhus impressionne tout passant. Les visiteurs qui souhaitent la visiter, sont guidés via un parcours chargé d’expériences qui commence sur le quai d’embarcation et se termine par la plate-forme d’observation située à 7,5 mètres de haut.

Esthétique et ludique

Cependant, au sein même de la tour, les surprises sont nombreuses, la découverte commence sous une surface inclinée pour atteindre le premier plateau situé au-dessus de l’eau. De là, le visiteur est dirigé vers le haut par un large escalier qui aboutit au belvédère et sa vue panoramique couvrant le port et la baie. Enfin, le plateau supérieur offre une vue imprenable de 360° sur la ville et le port.

La structure ressemble à une lame blanche par son profil, elle est constituée en acier galvanisé qui comporte des ouvertures circulaires qui procurent une grande porosité à sa masse. Elle se distingue de son voisinage par son expression géométrique où les lames d’acier se plient et se replient formant une figure particulière visible de loin. Malgré cette allure distinctive, la sculpture engendre une magnifique référence à l’environnement maritime. Et les différentes alvéoles qui couvrent son corps favorisent le sentiment d’être au large.

Comme le belvédère devrait rester accessible à tous, un ascenseur a été installé au rez-de-chaussée et assure la visite des personnes à mobilité réduite. La nuit, le rétro-éclairage LED qui illumine la tour de l’intérieur rappelle de loin les mâts des navires amarrés dans la baie et la structure blanche devient un important point de repère pour le port de la ville. Une idée esthétique qui aide à la revalorisation ainsi que la redécouverte du port d’Aarhus.

© Torben Eskerod
© Torben Eskerod
© Torben Eskerod
© Torben Eskerod

Le site de l’architecte Dorte Mandrup: ici.

Les photos: © Torben Eskerod

Quand les théâtres deviennent éco-responsables…

04_theatremarie-caroline-lucat

A Montpellier, les architectes de l’agence A+ Architecture ont livré un théâtre à la fois modulable, durable et respectueux de son environnement. Découverte d’une construction qui depuis le 21 septembre 2013 constitue un nouvel atout culturel pour la ville.

C’est sur le site du Domaine d’O, connu par la nature qu’il abrite, que la ville de Montpellier a souhaité d’implanter le théâtre, qui prend le nom du scénariste et écrivain Jean-Claude Carrière habitant près de Montpellier et qui participe aux grands évènements artistiques de la région.

Ainsi, Philippe Cervantes, Gilles Gal et Philippe Bonon, les architectes de l’agence A+ Architecture ont été mandaté pour mener à bien ce projet. Le nouveau théâtre présente un parallélépipède posé sur un piédestal non loin de la pinède et respectant les alentours. Cette mise en hauteur de l’ensemble n’impacte pas sur la nature environnante mais bien au contraire profite de la topographie du lieu pour une meilleure adaptation dans le site.

Dans un souci de légèreté et dans une optique de pouvoir démonter entièrement la structure, le choix des architectes se porte sur le bois, matériau agile et à la fois durable pour rehausser également l’enveloppe pourpre de la salle. La maille comprend des plaques de plexiglas colorés qui donnent une allure scintillante à l’ensemble.

De même, une grande importance a été donnée à l’acoustique, en lui conférant une isolation parfaite et en œuvrant sur la composition des panneaux internes et leur inclinaison.

Le développement durable prend une place importante dans ce projet, Tandis que les éléments en bois proviennent d’une scierie nationale utilisant la certification PEFC, les panneaux KLH* proviennent d’Autriche, de forêts administrées durablement sous le label PEFC.

Le théâtre Jean-Claude Carrière est un bâtiment économe qui utilise l’éclairage 100% LED, les architectes y ont pensé aux moindres détails , jusqu’à sa réutilisation en fin de vie, il est conforme au label BBC et respectueux de l’environnement. Un exemple à suivre ?

* : Planche en bois massif (épicéa) collée en plis croisés à 90° (gonflement et retrait dans les plans du panneau, réduit à un minimum insignifiant 0,01 mm/m /% humide)

Le site de A+Architecture: ici.

Les photos : ©Marie-Caroline Lucat

Innovant…

Quand l’art urbain rencontre les matériaux de récupération, on assiste à un mélange original de genre et de couleurs. Il s’agit de l’utilisation de bouteilles colorées incrustées de LED pour la conception d’un arrêt de bus. Une idée ,d’un étudient anglais, qui a trouvé l’appréciation du jury. Un projet efficace, utile, énergetiquement autosuffisant et à la fois innovant…

Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
(La photo venant du même site).

La plus grande affiche publicitaire…

Oui, il s’agit bien de la plus grande affiche publicitaire au monde et elle se trouve à Pékin en Chine. C’est un écran géant composé de milliers de LED qui, grâce à un système photovoltaïque intégré, captent l’énergie solaire la journée pour l’utiliser la nuit. Le bâtiment s’ouvrira au public ce mois-ci et ainsi sera le lieu de rendez-vous idéal pour diverses représentations visuelles et numériques…

D’autres blogs qui ont parlé de cette nouveauté: ici.
A voir aussi: ici.

Maison de thé…

On a l’habitude de voir des maisons de thé en bois nous rappelant les constructions traditionnelles asiatiques. Cette construction se démarque de tout ce qui a été construit jusqu’à aujourd’hui dans ce domaine. C’est une petite révolution dans la mesure où elle utilise tout d’abord une forme ronde pas très utilisée auparavant en plus des matériaux appartenant à la nouvelle génération, la couleur et finalement les techniques de chauffage et de l’éclairage. C’est une maison de thé unique qui se trouve en Allemagne et son architecte est Kengo Kuma…D’autres blogs qui ont parlé de cette construction: ici.