Archives du mot-clé hôtel

Et si on passait une nuit dans une chapelle ?

© Albergo Villa Marta

Un hôtel en Toscane qui possédait sur ses terres une église néo-gothique datant du XVIIIe siècle a décidé de transformer cette dernière en une suite. Le projet a été réalisé par l’agence d’architecture néerlandaise Studio O2. Textures, contrastes et originalité sont au rendez-vous.

Réhabiliter et reconvertir

C’est une incroyable chapelle délaissée qui a été utilisée pendant longtemps comme espace de stockage jusqu’à ce que les propriétaires des lieux prennent la décision de la transformer en en suite d’hôtel.

Voyager à travers la Toscane peut se révéler comme une expérience enrichissante à la fois naturelle, culturelle et spirituelle surtout si vous ajoutez à votre programme une nuit non pas à la belle étoile mais dans l’autel d’une magnifique chapelle du XVIIIe siècle transformée en hôtel. En effet, l’agence d’architecture O2 Studio a réaménagé l’église en une suite de luxe en préservant et en restaurant les fresques originales et l’autel central. Tout en introduisant de nouveaux meubles et accessoires fabriqués par des artisans locaux, les architectes ont réussi de donner à l’ensemble un petit souffle de nouveauté.

Préserver et réutiliser

Le projet préserve le patrimoine historique et artistique, il lui ajoute plusieurs artifices qui s’adaptent à la nouvelle fonction de l’édifice. La curiosité du lieu réside dans les détails, l’autel sert de lit et reste l’élément principal de l’espace sans parler du travail admirable qui a été mené sur la restauration du plafond de la nef centrale. On se croirait dans un musée même si quelques éléments nous rappellent très vite à la réalité.

Les niches latérales ont été converties en zones de relaxation et de salle de bain, tout a été conçu avec des matériaux de qualité afin de maintenir un équilibre avec la décoration originale de la chapelle. Le marbre de Carrare est utilisé pour le revêtement de sol, tandis que le bois est très présent que ce soit pour les meubles, les portes coulissantes et les volets.

Malgré le fait que l’espace soit minimaliste, les peintures d’époque sont suffisantes comme ornementation. L’ancienne chapelle située dans les locaux du nouvel hôtel Villa Marta, près de la ville de Lucca en Toscane constitue une petite curiosité qui vaut le détour.

© Albergo Villa Marta
© Albergo Villa Marta
© Albergo Villa Marta
© Albergo Villa Marta
© Albergo Villa Marta
© Albergo Villa Marta

Le site de O2 Studio: ici.

Les photos : © Albergo Villa Marta

L’atypique piscine perchée de Valdaora

© Alex Filz

Située dans la province italienne de Bolzano, la piscine de l’hôtel Hubertus constitue une curiosité architecturale à part entière. Lors de la rénovation et l’extension d’une propriété familiale en une résidence de vacances, les architectes de l’agence noa* ont accompli un travail qui non seulement répond aux exigences du tourisme local mais met en avant le paysage environnant.

L’Hôtel est situé à Valdaora, à une altitude d’environ 1350 m et au pied du célèbre ski et de randonnée. La propriété familiale a été mise au goût du jour, réhabilitée et élargie. Au programme : seize suites, une nouvelle cuisine avec des restaurants, une zone d’entrée avec un vaste hall d’accueil, une réception, une cave à vin,  une salle de fitness et une salle de détente ainsi que plusieurs terrasses panoramiques.

Immersion dans le paysage

La nouvelle piscine de 25 m de long, qui fonctionne comme un connecteur entre l’ancien et le nouveau, constitue l’essence de ce vaste projet de rénovation. Pour créer une alternance rythmique avec des rondins de mélèze, l’agence d’architecture noa* propose un projet qui unifie l’ensemble à travers une idée dominante. Ainsi, suivant la topographie naturelle de la région, les architectes créent une nouvelle piscine flottante entre ciel et terre. L’immersion dans le paysage grandiose est garantie.

La nouvelle piscine qui mesure 5 mètres de large et 25 mètres de long, qui flotte à 12 mètres de hauteur au dessus de la vallée, surplombe cette dernière et offre une imprenable vue sur les environs, constitue une curiosité à part entière. Elle rappelle les lacs de montagne nichés les Dolomites, un paysage montagneux du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le nageur a le sentiment d’être en apesanteur entre ciel et terre. Une impression renforcée par l’existence d’un rebord en verre ainsi qu’une petite fenêtre au fond de la piscine. Un petit plongeon serait même une belle tentation !

© Alex Filz
© Alex Filz
© Alex Filz
© Alex Filz
© Alex Filz
© Alex Filz

Le site de l’agence d’architecture noa* : ici.

Les photos: © Alex Filz

A Eindhoven Bas Termeer voit rouge !

© Martijn Koch
© Martijn Koch

C’est suite à un concours d’idées lancé par l’association Trudo pour améliorer l’image de l’une des fractions de la ville d’ Eindhoven que l’architecte Bas Termeer a élaboré son projet. Une construction audacieuse à la fois colorée et caractéristique qui se dresse à l’entrée du quartier de Baekelandplein.

L’idée de Trudo est de réaliser des bâtiments emblématiques sur seize sites de la rue principale. Les architectes de l’agence Diederrendirrix ont conçu le plan directeur et prendront également soin de la conception des socles où vont se poser par la suite les projets. L’idée de l’architecte Bas Termeer a été élue deuxième et a remporté l’aval du jury.

La structure qui enveloppe l’ensemble comme un bas résille

La parcelle qui jouxte un bloc résidentiel récemment achevé, est caractéristique du fait qu’elle marque l’entrée du quartier de Baekelandplein, l’un des endroits emblématiques de la ville. Concernant la conception de Termeer, il y a d’abord le socle qui forme un volume lourd et qui soutient la superstructure en ajoutant un espace commercial à l’ensemble. Au dessus de la plinthe se dresse un volume de couleur rouge vif composé de deux entités imbriquées et contenant deux chambres d’hôtel destinées à des séjours courts. Cette composition, aussi étrange que spectaculaire surtout par sa couleur, est entouré par une structure en acier décorée en dentelle qui enveloppe l’ensemble comme un bas résille.

La structure en acier constitue l’image abstraite d’une maison archétypique un peu comme les autres résidences caractéristiques qui se trouvent dans le pays. La façade a été maintenue aveugle sauf dans sa partie qui donne sur la rue. Un escalier de couleur rouge qui mène jusqu’à la terrasse se trouvant sur le toit, complète l’ensemble. Tandis que l’une des deux chambres de l’hôtel est accessible via le toit, l’autre est desservie par l’escalier.

Innovante par sa forme, audacieuse par sa couleur, à la fois fonctionnelle et confortable, la réalisation de Bas Termeer amène une touche de nouveauté à tout un quartier.

© Martijn Koch
© Martijn Koch
© Martijn Koch
© Martijn Koch
© Martijn Koch
© Martijn Koch

Le site de Bas Termeer: ici.

Les photos : © Martijn Koch

Quand l’architecture et la nature sont en symbiose

4-1

Au Japon, Les architectes Keisuke Kawaguchi+K2-Design ont réalisé une inhabituelle maison d’hôtes située dans la forêt. Originalité et création sont au rendez-vous.
C’est à Tottori que se trouve cette maison d’hôtes pas comme les autres. Il s’agit d’une enfilade de cubes qui se trouvent dans un environnement sauvage habité par des arbres millénaires.
L’idée du départ était de glisser une maison parmi les cerisiers et les pins qui coexistaient depuis longtemps sur le site. Les architectes ont opté pour un impact minimum sur l’environnement via des volumes dispersés qui se connectent entre eux par des passerelles vitrées pour que les utilisateurs profitent ainsi des vues extérieures.
La construction est surélevée sur des piliers en béton pour des questions d’isolation. L’intérieur est sobre et lumineux, le bois y est omniprésent et procure aux différentes pièces une douce sensation de chaleur. Les détails sont soignés et l’ensemble est raffiné.
Le bois, le béton et le verre forment ainsi un original maillage qui se faufile parmi la végétation déjà existante pour le plus grand bonheur des amoureux de la forêt. Avec ce projet, l’architecture et la nature semblent être en parfaite symbiose, une idée à renouveler…

4-2

4-3

4-4

4-5

4-6

Le site de Keisuke Kawaguchi+K2-Design: ici.
Les photos: © Keisuke Kawaguchi+K2-Design.

En Patagonie, un hôtel signé Harald Opitz Jurgens

20-1

En pleine Patagonie Chilienne, sur une parcelle qui domine la ville de Puerto Varas, les architectes Harald Opitz Jurgens ont réalisé un original hôtel qui respecte son environnement. La construction est captivante et la nature environnante est préservée.

C’est dans la province de Llanquihue, sur les hauteurs de la ville de Puerto Varas, que se trouve le projet. Il s’agit d’un hôtel qui s’étend sur un terrain de 14.000 m2 et épouse une pente raide. Dans cet environnement privilégié, l’existence de quatre arbres millénaires, change la donne, l’architecte choisit de garder ces derniers et les inclure dans l’étude de la construction.

Le bâtiment est principalement constitué de deux matériaux, l’acier et le béton. Pour l’isolation acoustique un système de double mur avec du béton cellulaire a été utilisé. Néanmoins, le recourt au chauffage géothermique reste la grande nouveauté.

Le projet réutilise quelques éléments existants sur le site comme les clôtures qui grâce à des solutions subtiles sont incorporés dans la construction neuve pour lui donner une  allure différente.

Le revêtement des façades comporte des barreaux de fer ainsi que des pièces en bois recueillis sur le terrain. L’ensemble est sobre, innovant et fonctionnel. C’est un projet qui s’inscrit dans la durée et c’est à découvrir sans tarder…

20-2

 

20-4

20-3

20-5

Les photos : © Francisco Negroni

Un hôtel écologique…

C’est le premier hôtel écologique niché dans le centre historique de la capitale autrichienne. On a fait un choix écologique, que ce soit dans la construction ou bien dans la décoration intérieure des pièces. De grandes fenêtres ovales ornent les façades tandis que les intérieurs font un discret clin d’œil pour deux artistes autrichiens iconiques connus au XXème siècle : Koloman Moser et Dagobert Peche. Le petit détail qui pourrait plaire aux visiteurs de cet hôtel à part l’ambiance luxueuse de l’ensemble des pièces serait l’existence d’un divan-lit sur chacune des fenêtres ovale, un petit côté détente avec vue sur la ville…
Pour plus d’informations et de photos, voir: ici.
Les photos : © BWM Architekten & Partner

L’histoire recyclée…

C’était une ancienne usine qui fabriquait de l’eau purifiée et qui se trouve dans l’ancienne ville de Puebla, au Mexique. Aujourd’hui, les ruines sont toujours présentes sauf qu’une construction neuve se trouve tout autour . C’est un hôtel situé dans un bâtiment qui date de 1800, conçu par l’agence Legoretta+Legoretta et qui apporte une touche de jeunesse tout en respectant l’histoire du lieu…
Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
Le site des architectes, Legoretta+Legoretta: ici.
Les photos: © Undine Pröhl

Entre ciel et terre…

Apprécier l’extrême, le concept existe et a été depuis toujours l’un des sujets favoris de certains architectes. Il s’agit ici d’une multitude de bulles accrochées sur une « toile d’araignée » qui relie les différents gratte-ciel. Chacune de ces bulles contient une cellule individuelle qui pourrait accueillir les visiteurs. L’ensemble devient un hôtel innovant qui se trouve entre ciel et terre et pourrait être apprécié par les adeptes des sensations fortes. Avis aux amateurs…
Pour plus d’informations et de photos, voir: ici.