Archives du mot-clé Pologne

Le tunnel musical et lumineux de Katowice

© antyRAMA

C’est un passage souterrain sombre qui vient d’être transformer en un brillant tunnel de lumière à Katowice, en Pologne. En effet, le studio de design antyRAMA a converti un passage souterrain en une installation sonore, lumineuse et colorée.

Une installation artistique

Le passage souterrain reliant Tylna Mariacka et la rue Wojewódzka dans la ville de Katowice, en Pologne, est récemment devenu une curiosité. Surnommé «The Music Tunnel», l’installation artistique et musicale qui s’y est installée, invite les passants à s’arrêter et interagir avec le projet.

L’installation a été réalisée par le collectif antyRAMA, elle a été conçue pour rendre hommage à la culture de Katowice, la ville créative, un honneur qui lui a été décerné par l’UNESCO. Les concepteurs ont expliqué qu’ils sont persuadés que «la musique est l’un des éléments inhérents à la culture humaine», ce qui rend intéressant le projet.

Le tunnel musical est éclairé par des lumières LED polychromes, l’ensemble abrite une structure inventive faite de tuyaux en PVC suspendus qui prennent la forme d’une onde sonore. Les tuyaux sont bercés par la forte brise qui traverse le tunnel. Ils se heurtent pour créer une douce variété d’effets sonores. Les passants ont la possibilité d’interagir avec la structure et de mettre en mouvement les tuyaux suspendus.

Et musicale

La composition des tubes crée des ondes similaires à l’enregistrement des ondes sonores et se densifie à la sortie de la rue Wojewódzka. Vingt-trois nouveaux points de lumière LED colorée ont également été ajoutés, ils illuminent toute la zone et créent une ambiance unique.

Le concept du tunnel musical était de créer dès le départ, une installation artistique sonore. Une manière originale de montrer que les espaces urbains que nous traversons tous les jours peuvent être transformés tout en gardant leur rôle d’origine. Le tunnel a été entièrement repeint en blanc avant l’installation des tuyaux, une astuce qui rend les couleurs encore plus visible.

Le projet complet a été conçu par antyRAMA dans le cadre du programme de subvention « Muzykogranty 2017 » de l’Institut de Culture de Katowice. Une installation atypique et simple qui change notre regard sur la ville.

© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA
© antyRAMA

Pour plus d’informations, voir : ici.

Les photos : © antyRAMA

De couleur rose…

© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki

Baptisée « Nanan » (en français bonbon), il s’agit d’une pâtisserie qui vient d’ouvrir ses portes à Wroclaw, en Pologne. Les architectes de Buck Studio proposent ici au visiteur un univers de couleur rose qui pousse à la découverte.

Visuel et gustatif

C’est une découverte à la fois gustative et artistique qu’offre la nouvelle pâtisserie polonaise située en plein cœur historique de Wroclaw. Tout d’abord son nom ensuite le décor et finalement les pâtisseries. Ces dernières finement décorées prennent place dans un environnement sobre, minimaliste et subtil.

La spécialité de cette boutique est l’éclair qui a donné l’inspiration de l’aménagement intérieur à l’architecte. Ainsi, les éclairs mais aussi les macarons, les pralines ou les profiteroles sont exposés dans le comptoir central de forme ovale à travers un présentoir qui ressemble plutôt à une vitrine de bijouterie. Le positionnement de ce dernier offre aux clients un espace fluide pour pouvoir choisir librement ou admirer tout simplement les douceurs présentées.

Jusqu’aux moindres détails

Les gâteaux ont également inspiré la création des lampes et d’autres détails tels que les poignées de porte, les cintres, les miroirs et même les perforations en tôle. Le motif s’est aussi naturellement prêté à l’identification visuelle de la confiserie. Le lieu possède des murs de velours roses avec des ouvertures qui font une référence subtile à la forme et à la texture de la pâtisserie. Combiné avec de délicats détails en bronze brillant, les comptoirs en marbre rose, les revêtements en chêne naturel et les parquets également en chêne créent une atmosphère féerique.

Dans cette création, l’impact visuel et très important, la boutique montre que même les éclairs peuvent constituer une inspiration pour la création d’un univers entier. C’est également un excellent exemple de la conception commerciale à la fois vivante et significative de nos jours. Comme le goût et les couleurs ne se choisissent pas selon les critères rationnelles, certains vont adorer cet univers rose, d’autres les gâteaux présentés ou d’autres encore les deux. Et si on allait à Wroclaw pour goûter ces délices?

© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki
© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki
© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki
© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki
© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki
© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki
© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki
© PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki

Le site de l’agence d’architecture Buck Studio : ici.

Les photos: © PION Basia Kuligowska, Przemysław Nieciecki

La gracieuse «Field House»

© Piotr Krajewski

Dans l’une des plus anciennes villes de Pologne, à Głogów, les architectes de l’agence Blank Architects ont réalisé une charmante maison revêtue en bois de sapin. Authenticité et simplicité sont au rendez-vous.

La maison est située dans un village du XIXe siècle, construit au carrefour de deux routes traversant le cœur de la communauté où les maisons traditionnelles sont alignées et leurs façades en brique ainsi que leur toit en pignon font toujours face à la route.

Le village est entouré de champs agricoles avec une grande présence d’oiseaux, de cerfs et de lièvres se déplaçant librement. La parcelle est constituée d’une longue bande de terre qui longe une route et elle est entourée d’un long champ cultivé d’un côté et de quatre maisons adjacentes d’un autre côté. L’une de ces dernières est habitée par la famille du propriétaire des lieux.

S’inscrire dans la tradition

L’emplacement ainsi que l’environnement ont inspiré les architectes pour construire une maison qui capte les diverses vues donnant sur le paysage alentour. D’où la présence des fenêtres alignées. Outre la vue, les ouvertures assurent une grande luminosité à l’intérieur de la maison.

La maisonnée est composée d’un espace ouvert qui se ferme selon les exigences et s’isole par rapport aux parties privées. La vue du salon est centrée sur le jardin qui contient le plus grand arbre existant dans la région. Les autres pièces donnent quant à elles vers le paysage avoisinant.

La maison, entièrement construite en structure bois, s’inscrit dans la tradition locale, elle possède un toit en pignon donnant sur la route. Le revêtement en bois de sapin Douglas caractérise cette construction et la rend identifiable de loin. Les architectes n’ont pas négligé les normes de l’accessibilité, ainsi, la maison est entièrement accessible pour les fauteuils roulants grâce à des rampes et des passages larges.

Aussi simple soit-elle, la réalisation  vaut le détour, elle a été nommée pour le World Architecture Festival 2016.

© Piotr Krajewski
© Piotr Krajewski
© Piotr Krajewski
© Piotr Krajewski
© Piotr Krajewski
© Piotr Krajewski
© Piotr Krajewski
© Piotr Krajewski

Le site de Blank Architects : ici.

Les photos: © Piotr Krajewski.

Une maison atypique

© Jakub Certowicz

En Pologne, sur un terrain en pente se dotant d’une vue dégagée sur les environs, l’architecte Robert Konieczny a réalisé une maison atypique. Conçue entièrement en béton, la construction qui possède plus d’un atout est une curiosité à découvrir.

Dès le départ, l’idée était de concevoir une maison comportant plusieurs grandes ouvertures pour pouvoir profiter de la vue magnifique qui l’entoure. Cependant la parcelle comporte plusieurs difficultés (dont le problème de la sécurité) que l’architecte tente de résoudre d’une manière intelligente. Il en résulte une forme inattendue qui donne à la résidence toute sa singularité.

Astucieuse et fonctionnelle

L’architecte a proposé de surélever le bâtiment de sorte que son seul coin touche le sol et le reste soit suspendu sur le bord de la colline. Avec cette solution, une partie du rez-de-chaussée où sont situées les chambres  se trouve rehaussée jusqu’au premier étage. En raison des larges ouvertures les propriétaires ont demandé la fermeture de l’entrée. Un mur de 10 mètres et un pont-levis ont été créés pour remplir cette tâche.

D’un autre côté, vu l’emplacement général, il fallait protéger la résidence des glissements de terrain très fréquents dans cette région. Pour limiter le mouvement du sous-sol, la maison est traitée comme un pont, sous lequel l’eau de pluie coule naturellement. De même, contraints par les lois d’urbanisme, les architectes ont opté pour une toiture à pignon. Ainsi, l’ensemble prend la forme d’une grange typique de la région tout en se démarquant des autres habitations.

L’architecte, qui au départ souhaitait rajouter un jardin à l’ensemble, a fini par le supprimer pour ne pas « gêner » le site. A part son côté plastique qui lui donne un indéniable charme, cette construction allie fonctionnalité et originalité.

© Jakub Certowicz
© Jakub Certowicz
© Jakub Certowicz
© Jakub Certowicz
© Jakub Certowicz
© Jakub Certowicz
© Jakub Certowicz
© Jakub Certowicz

Le site de Robert Konieczny : ici .

Les photos : © Jakub Certowicz

Quand l’ancien et le nouveau dialoguent

© Bartosz Makowski
© Bartosz Makowski

A Varsovie, l’agence d’architecture a7ag vient de donner une deuxième vie à un immeuble classique qui a survécu à la seconde guerre mondiale via une habile réhabilitation. L’ancien et le nouveau dialoguent subtilement et le résultat est attrayant.

Le projet comprenait la revitalisation et l’agrandissement d’un bâtiment situé à la rue Wilcza dans la capitale polonaise. Il était important de donner une deuxième vie au bâtiment qui a été témoin de l’histoire polonaise en complétant l’ensemble avec des éléments architecturaux de notre époque, le tout en respectant les diverses règles d’urbanisme.

Garder la mémoire de la guerre

L’édifice est entouré de bâtiments datant d’avant-guerre, il est adjacent à l’hôtel cinq étoiles Rialto et à un complexe appartenant à l’Université de Technologie de Varsovie. Une particularité distingue néanmoins le bâtiment, la façade garde toujours les impacts des balles datant de l’époque des bombardements. Les architectes ont eu l’idée de couvrir la façade avec une fine couche de verre pour garder intact ce témoin faisant partie de l’histoire de la ville.

La bâtiment qui complète le tissu dense du centre-ville de Varsovie possède une façade de style classique. Chacune des résidences dispose d’un balcon. Au dernier étage se trouve un appartement avec une grande terrasse.  Alors qu’à l’époque l’immeuble abritait des logements, aujourd’hui, nous y trouvons un bureau d’architecture, un notaire, un cabinet de dentiste, des avocats et un architecte d’intérieur.

A centre de Varsovie, certains bâtiments gardent la mémoire de la guerre, ce qui explique la volonté de l’architecte de garder intacte la façade sur rue. Cette dernière illuminée la nuit sera toujours là pour rappeler les évènements passés. Après six années, l’installation est toujours appréciée par les habitants. Le projet a reçu plusieurs prix et l’architecture qui a été rajoutée dialoguent parfaitement avec l’existant.

© Bartosz Makowski
© Bartosz Makowski
© Bartosz Makowski
© Bartosz Makowski
© Bartosz Makowski
© Bartosz Makowski

Le site de l’agence d’architecture a7ag : ici.

Les photos : © Bartosz Makowski

C’est quoi?


Non, il ne s’agit pas d’une cabane ou autre installation artistique bien que le doute plane sur la destination d’une telle conception. On se trouve dans la ville polonaise de Gdansk, connue par sa richesse architecturale historique.
Cette structure en acier n’est qu’une enveloppe savamment étudiée pour contenir l’un des mobiliers urbains les plus utilisés : les toilettes publiques.
Inhabituelle par sa conception, avec sa couleur rouille et ses lignes arrondies cette création est également utilisée pour fixer les vélos.  Finalement, n’est-elle pas une originale ornementation pour nos places publiques ?
Pour plus d’informations et de photos, voir: ici.
Le site des architectes Schleifer, Milczanowski Architekci: ici.
La photo: © Schleifer, Milczanowski Architekci.

Source d’inspiration…

Une maison entièrement couverte par une coulée verte. Tel a été le choix de ce propriétaire, musicien aux goûts particuliers. Une salle de musique singulière avec les caractéristiques d’une villa écologique, une belle entrée, bien qu’un peu théâtrale, un entourage original, le tout comme une source d’inspiration pour l’artiste qui l’habite…

D’autres blogs qui ont parlé de cette construction: ici.
Le site des architectes: ici.
La photo: © KWK PROMES.

Un mur-rideau ?

Il s’agit d’une drôle de conception qui se trouve en Pologne. Une maison de 130m², parallélépipédique, de couleur noir pour ses murs et un rideau blanc qui est utilisé comme limite visuelle entre l’intérieur de cette maison et son extérieur. Ce n’est pas la première fois qu’on rencontre ce genre de « limite fragile », on l’a déjà utilisé au Japon en se référant à la tradition orientale du pays mais dans un pays européen comme la Pologne, elle pourrait constituer une curieuse rareté, originale et efficace à la fois…

D’autres blogs qui ont parlé de ce projet: ici.
Le site des architectes: ici.