Archives par mot-clé : piscine

A Woodside, la gracieuse réalisation signée Walker Warner Architects

© Matthew Millman

En Californie, l’agence d’architecture Walker Warner Architects a réalisé une élégante résidence qui allie merveilleusement et avec une grande délicatesse différentes textures. Lignes épurées, traits sobres, espaces généreux et une grande luminosité sont les principaux caractéristiques du projet.

Une variété d’expériences

Les architectes nous racontent que le concept de ce projet a commencé par une exploration de bâtiments séparés agencés pour créer une variété d’expériences de vie intérieures et extérieures mais complémentaires. Compte tenu du contexte rural de la ville de Woodside, les bâtis agricoles de la région et les formes emblématiques ont été référencés pour l’inspiration, ainsi que la fonctionnalité.

La maison est une compilation de trois bâtiments principaux, la maison principale, un bureau et une grange, le tout disposé autour d’une cour centrale où se trouve une piscine, pour créer une variété d’espaces intérieurs-extérieurs complémentaires et diverses possibilités de vie. « C’est une interprétation contemporaine des habitations rurales et traditionnelles », déclare l’architecte principal Greg Warner. Une quatrième entité composée du pool house complète l’ensemble. Il s’agit d’une série de trois pavillons alignés sur le même axe utilisant des matériaux similaires comme contrepartie inventive des bâtiments principaux.

Un langage commun

Toutes les constructions partagent un langage commun des lignes asymétriques fortes avec une palette de matériaux communs de pierre, du bois de cèdre rouge, de verre et d’acier, réunis sous un toit de zinc. L’utilisation de la pierre évoque la rusticité, faisant un joli clin d’œil vers les structures des anciennes fermes, tandis que les planches de cèdre à motifs aléatoires et la toiture en zinc rappellent le langage vernaculaire rurale de la grange à foin de Californie. En insérant de l’acier apparent et de grandes étendues de verre, la maison adopte un style contemporain et contrasté.

La grange, positionnée à l’avant de la propriété, sert d’entrée symbolique, renforçant le caractère rural du contexte environnant. Un passage ouvert menant à travers la grange encadre considérablement la façade d’entrée de la résidence principale. En entrant dans la cour, formée par trois structures, l’équilibre de l’espace et de la matière anime le projet dans son ensemble.

La résidence principale comprend deux espaces de vie principaux constitués d’un salon et d’une cuisine attenante à une salle à manger familiale. Une suite parentale, trois chambres et un bureau composent le deuxième étage. Concernant l’intérieur, la lumière est partout grâce aux grandes baies vitrées qui s’ouvrent sur l’extérieur brouillant les limites intérieur-extérieur. Une certaine subtilité se dégage du mélange des différentes textures. Entre sobriété et élégance la propriété réalisée par Walker Warner Architects constitue une curiosité à découvrir sans tarder !

© Matthew Millman
© Matthew Millman
© Matthew Millman
© Matthew Millman
© Matthew Millman

Le site de Walker Warner Architects : ici.

Instagram: @walkerwarnerarchitects

Les photos : © Matthew Millman

Instagram: @matthewmillmanphoto

Architecture intérieure: Shawback Design Associates ; Paysagisme: Lutsko Associates ;

Maîtrise d’ouvrage: Chesler Construction

La Trullaia, un charmant complexe de trulli signé Flore & Venezia Architects

© Claudio Palma

Dans la région italienne des Pouilles, « la Trullaia » est un complexe de trulli remontant à la fin du XIXe siècle. L’ensemble qui était destiné aux agriculteurs et à leurs familles vient de subir une restauration minutieuse grâce à l’agence d’architecture italienne Flore & Venezia Architects.

La renaissance

À l’origine, les intérieurs étaient simples, créés exclusivement pour satisfaire les besoins quotidiens et étaient souvent divisés en une partie privée et un espace réservé aux écuries. Le grand terrain extérieur était cultivé et utilisé comme un potager tandis qu’une autre partie était couverte de longues rangées de vignes.

Les architectes nous apprennent qu’au fil du temps, la structure a été abandonnée et pendant des décennies, l’ensemble est resté inhabité jusqu’à ce que les deux experts, propriétaires de l’agence d’architecture Flore & Venezia, apprécient son potentiel et le restaurent complètement, conformément aux souhaits de jeune famille propriétaire des lieux.

Les propriétaires qui ont quatre enfants cherchaient un lieu adéquat pour passer leurs vacances d’été. « Les conditions initiales des trulli étaient critiques: la loi ne prévoyait pas de pavement ni de système électrique. Les salles de bain étaient inexistantes et les pierres traditionnelles, nécessitaient des travaux » Nous racontent les architectes, qui soulignent : « Au moment où l’on s’engage dans des projets de ce type, il est important d’identifier un fil invisible qui unit tous les éléments architecturaux tout en préservant la simplicité rustique. » C’est ainsi que le duo Aldo Flore et Rosanna Venezia, en accord avec leur philosophie de conception, ont réussi, faisant coexister harmonieusement différents styles et différentes époques.

Quand l’ambition croise la tradition

La zone interne s’étend sur environ 150 mètres carrés et s’articule autour de la surface habitable qui représente le cœur de la maison. « Dès l’étude de conception, la possibilité de créer une petite extension de la surface interne a émergé, nous permettant de redistribuer de manière optimale les environnements. De cette façon, nous avons réussi à réunir des pièces séparées », expliquent les architectes. Les demandes des propriétaires étaient donc ambitieuses. C’est pour cette raison qu’il était nécessaire de disposer de vastes espaces dédiés au salon, les cinq chambres avec salles de bains et la cuisine qui incarnait au goût exquis des Pouilles.

Cependant, concernant l’espace extérieur, il y avait beaucoup de places, les architectes ont entrepris d’y placer le parking, la belle piscine à débordement et un espace équipé d’un barbecue. En entrant par l’entrée principale, le visiteur apprécie immédiatement la succession rapide des ambiances. La cuisine, la salle à manger et le salon reproduisent la distribution spatiale classique des maisons traditionnelles s’ouvrant sur le jardin et regroupées autour du foyer, symbole de la chaleur et de la convivialité familiale, tandis que la zone de nuit comprend une chambre principale recouverte de deux trulli et caractérisée par un lit inséré dans une alcôve. L’ensemble comprend également une chambre d’amis et de grandes chambres réservées aux enfants.

Un bel arcade soutient les marches de chaux à base de résine et les intérieurs naturels. Selon les architectes, le lien étroit existant entre l’intérieur et l’extérieur, considéré comme une partie intégrante du projet, recommandait de choisir du bois et des tissus naturels pour le mobilier, tandis que la palette de couleurs favorisée variait du blanc des murs à la crème des sols.

En Italie du sud, les trulli restent une institution, il s’agit de l’âme de la région que les architectes Flore & Venezia ont révélé à travers leur minutieuse réhabilitation. Un geste qui vaut la reconnaissance.

© Claudio Palma
© Claudio Palma
© Claudio Palma
© Claudio Palma
© Claudio Palma

Le site de l’agence Flore & Venezia : ici.

Les photos: © Claudio Palma

La Casa Kutz, une réalisation aux lignes épurées

© Tamara Uribe

La Casa Kutz est un projet familial situé au sein du Yucatán Country Club à Mérida, dans le Yucatán au Mexique. Réalisée par CPDA Arquitectos (dirigé par Juan Pablo Cepeda), l’ensemble aux lignes épurées affiche une fière allure.

Un espace pratique

Conçu, pour fonctionner comme une maison de vacances et une résidence secondaire pour le propriétaire et sa famille élargie, le concept était de créer un espace pratique nécessitant peu d’entretien, où les espaces privés et sociaux pouvaient être séparés et utilisés de manière isolée.

Sur un terrain de 1200 m² de forme trapézoïdale, avec deux façades donnant sur la rue, le projet dispose de 800 m² de construction. Cette dernière, étant situé dans une ville au climat extrême, tous les détails concernant le soleil ont été pris en charge, cherchant toujours à se protéger de l’ouest et à disposer d’ouvertures dans la volumétrie en fonction de la trajectoire solaire dans le but de ventilation; à travers des terrasses et des cours intérieures qui favorisent la circulation naturelle de l’air et des ombres rafraîchissantes.

La réalisation est constituée de trois volumes dirigés vers le nord où les espaces intérieurs requis par les utilisateurs ont été configurés en fonction de la relation entre eux et de leur degré de confidentialité. Dans le volume nord-est, au rez-de-chaussée, se trouve la chambre principale tandis que les deux des chambres secondaires sont au dernier étage. La cuisine et les aires de service sont placés côté sud-ouest dans le volume se trouvent au rez-de-chaussée et les deux chambres sont situées à l’étage. Les deux entités sont reliées à l’extérieur par une poutre en béton armé qui donne une belle ombre à la terrasse et à la piscine.

Des matériaux naturels

Le volume central, d’une hauteur de 8 mètres, concentre les espaces sociaux, le salon, la salle à manger et le bar, c’est le cœur de la maison. « Nous cherchons l’intégration avec l’extérieur à travers ce volume. Il s’ouvrait vers la terrasse et comportait une lucarne pour faciliter la circulation de l’air et créer un effet de cheminée. » Souligne Juan Pablo Cepeda qui a été épaulé pour cette mission par Patricia Juarez et Eloisa Queijeiro.

Les matériaux utilisés sur toute la façade sont constitués de doubles murs de blocs de béton avec une finition Chukum, un matériau naturel qui se trouve principalement dans la péninsule du Yucatan, connu pour sa durabilité élevée et son entretien minimum. De même, les espaces intérieurs de bloc de béton sont en finition Chukum.

A l’intérieur, nous pouvons trouver le marbre travertin qui couvre les sols ainsi que la porcelaine pour les extérieurs. Toute la menuiserie est en bois de tzalam traité pour une plus grande durabilité.

La forme extérieure reflète certains espaces intérieurs, tandis que l’intérieur et l’extérieur se croisent astucieusement. Ainsi, la maison, la terrasse avec la piscine et le jardin forment un ensemble cohérent qui croise sobriété et élégance.

© Tamara Uribe
© Tamara Uribe
© Tamara Uribe
© Tamara Uribe

Le site de CPDA Arquitectos: ici.

Les photos : © Tamara Uribe

La Villa Cardo, un condensé de qualités

© Salva Lopez

La Villa Cardo réalisée par le studio Andrew Trotter, est une charmante maison familiale constituée de trois chambres et située Masseria Moroseta non loin d’Ostuni, en Italie du sud.

La tradition à l’honneur

Comme la Masseria, la Villa Cardo a été construite avec des matériaux locaux et selon des méthodes de construction traditionnelles. « Pour que la langue vernaculaire de la région des Pouilles brille à travers la construction tout en gardant le bâtiment léger, aéré et frais en été. » Souligne Andrew Trotter, le gérant de l’agence d’architecture éponyme pour qui la Villa Cardo constitue l’une des réalisations cultes.

La maison est située sur une parcelle d’un hectare où cohabitent une multitude d’oliviers et d’amandiers, le tout avec une vue imprenable sur le large depuis la terrasse sur le toit. La mer est à seulement 7 km et l’incroyable réserve naturelle de Torre Guaceto constitue la plage la plus proche. Un environnement idyllique et préservé dont l’architecte a tenu compte tout au long du processus de la conception et réalisation.

Carovigno est la ville la plus proche et Ostuni n’est qu’à 15 minutes de route. La maison est à 15 minutes de l’aéroport de Brindisi et à 1 heure de l’aéroport de Bari. Une situation exceptionnelle aux divers atouts.

Tout en se fondant dans le paysage

La maison comprend un grand salon et une généreuse salle à manger, une chambre principale avec sa salle de bains privative, sa baignoire et sa double douche. La chambre principale possède sa propre véranda, une baignoire extérieure et un jardin privé avec une douche extérieure. Par ailleurs, on y trouve deux autres chambres dont l’une possède son petit coin salon.

Au rez-de-chaussée se trouve une salle de télévision pouvant accueillir deux personnes, une salle de bains et un bain turc avec douche extérieure. En plus de la maison principale, la parcelle abrite une ancienne maison de campagne pouvant accueillir deux personnes. Autour de la piscine, se trouve une cuisine extérieure avec une barbecue et un four à bois ainsi qu’une terrasse pour manger et se prélasser. Une autre grande terrasse avec une vue magnifique sur la mer se trouve sur le toit.

Au sud de l’Italie, la Villa Cardo réalisée par Andrew Trotter impose sa fière allure tout en fondant merveilleusement dans le décor environnant. L’architecte a su imposer avec tact son empreinte tout en respectant le voisinage. Le résultat est un doux mélange de tradition et de nouveauté dans un écrin exceptionnel. Un travail de connaisseur!

© Salva Lopez
© Salva Lopez
© Salva Lopez
© Salva Lopez
© Salva Lopez

Le site du Studio Andrew Trotter: ici.

Les photos: © Salva Lopez

Raffinée, la maison en béton réalisée par Solange Cálio

© Denilson Machado – MCA Estúdio

Située dans la Quinta do Golfe, un condominium privé qui se trouve à São José do Rio Preto, au Brésil, la résidence présente un certain raffinement doublé d’une belle mélange de textures. La réalisation est signée par l’architecte Solange Cálio et l’aménagement paysager Luciano Fiaschi.

Intérieur-extérieur

Le concept initial du projet consiste à intégrer astucieusement l’intérieur dans le jardin et la piscine qui entoure la résidence. Pour cela, le choix de l’architecte s’est porté sur les grandes baies vitrées s’ouvrant sur l’extérieur. L’éclairage naturel est abondant, ce qui donne à l’intérieur le sentiment d’une véritable extension de l’extérieur. Le béton apparent est présent partout dans construction. Sur la façade, le matériau est accompagné par le bois de cumaru et du verre transparent. L’aménagement paysager et les pierres complètent astucieusement les abords de la maison.

Minimaliste et sobre

À l’intérieur, le béton se croise habilement avec le bois pour donner une ambiance particulière à la fois chaleureuse t accueillante. Le sol est en marbre. L’ensemble est harmonieux et les détails sont soignés. Un autre point fort de cette résidence est sans aucun doute la circulation vers les chambres. Faisant face à la grande baie vitrée, les habitants traversent les espaces tout en jouissant de la vue sur la piscine à débordement ainsi que sur le terrain de golf qui se trouve au fond de la parcelle.

Des objets portant la signature de grands designers comme Sérgio Rodrigues complètent le décor intérieur ou extérieur. La touche de l’architecte se reconnait par son côté minimaliste à la fois sobre et raffiné. Au premier regard, côté rue, la maison semble fermée sur l’extérieur mais une fois à son intérieur, les habitants se trouvent dans un univers ouvert sur l’extérieur, lumineux et généreux. Une réalisation réussie !

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

Le site de Solange Cálio Arquitetos: ici.

Les photos: © Denilson Machado – MCA Estúdio

Un charmant toit-terrasse avec vue sur Manhattan

 

©Christopher Olstein

L’agence new-yorkaise TBD design + architecture a transformé un appartement situé en plein cœur de Manhattan en un extraordinaire espace doté d’un nouveau toit-terrasse où se trouve un bain à remous. Élégance et grâce sont au rendez-vous.

Avec vue sur la ville

Situé dans le West Village, donnant sur la Christopher street, l’appartement reconfiguré mesure près de 150 m². L’agence d’architecture TBD a été mandaté pour transformer l’ensemble en un espace ouvert en lui ajoutant le toit-terrasse.

La propriété comprend une terrasse privée ainsi qu’un bar. Une petite piscine, fabriquée sur mesure vient de se poser sur le toit de l’immeuble. Selon l’architecte fondateur de TBD, les immeubles du centre-ville de New-York sont dès le départ construites pour supporter beaucoup plus de charge, côté structure pas de problème donc, même si les architectes ont dû introduire quelques renforts à la structure d’origine.

L’ensemble donne l’illusion que la petite piscine est encastrée dans le sol. Sur la terrasse, les architectes ont ajouté une cloison ainsi qu’un puits de lumière. En dessous, dans l’appartement, les intérieurs sont blancs, ce qui contraste avec le couloir bordé de bois. Les planchers en béton côtoient l’ensemble et le mélange des textures enrichit l’univers entier.

Sobre et épuré

Les murs en noyer du couloir dissimulent un bureau, une armoire de rangement ainsi qu’une salle de bain pour invités. De l’autre côté se trouve une cuisine et une salle à manger, avec une chambre sur l’autre aile. La table à manger a été créée à partir d’une grosse section de bois, elle fait un clin d’œil au couloir où le bois est omniprésent. Une cage d’escalier à proximité est également conçue avec des planches en bois et des rails en métal léger.

Les arches voûtées en béton d’origine, ont été lissées et peintes en blanc. À l’extrémité opposée du penthouse se trouve une chambre principale, accessible par une porte vitrée. La chambre entièrement blanche, elle est conçue pour regarder des films, d’où la présence d’un projecteur au plafond.

L’ensemble respire la sobriété et l’élégance et l’existence de la terrasse avec ses superbes panoramas urbains lui donne un goût meilleur !

©Matthew Williams

©Matthew Williams
©Matthew Williams

©Matthew Williams
©Matthew Williams

©Christopher Olstein

Le site de TBD architecture + design: ici.