Archives par mot-clé : Portugal

Au Portugal nu.ma signe un projet soigné

© Ivo Tavares

Nuno Silva et Maria Fonseca sont les deux gérants de l’agence d’architecture nu.ma qui vient de livrer son dernier projet. Il s’agit d’un ensemble qui se développe sur deux étages et comprend un programme varié.

Un esprit harmonieux

Le programme est complexe, les architectes étaient tenus de faire cohabiter un espace d’exposition, un entrepôt et des bureaux, le tout dans un esprit harmonieux et une signature singulière. Une gageure que le duo a relevé avec brio.

La parcelle est irrégulière, située perpendiculairement à la route nationale, à Águeda, elle rend le défi plus complexe. Compte tenu des diverses contraintes réglementaires, la proposition de mise en œuvre a été conçue pour répondre favorablement aux demandes spécifiées. Le projet consiste en un parallélépipède de 100 mètres de long et de 32 ​​mètres de large. La bâtiment a été divisé en deux étages, le programme est fonctionnel et le résultat est enchanteur.

Un même matériau

Le au rez-de-chaussée comprend la zone dédiée au public et facilement accessible. Nous pouvons y trouver l’espace d’exposition et celui de stockage. Située non loin de la route principale, elle est facilement accessible, à l’inverse de l’entrepôt qui a été mis à l’arrière du terrain avec un accès secondaire. Au premier étage se trouvent les espaces privés comme les bureaux et le bar / salle à manger. Une plateforme extérieure (terrasse) a été créée au premier étage. Cette lanière a permis d’engendrer une dématérialisation sur le parallélépipède initial rendant l’ensemble plus intéressant.

Le système de construction a été simplifié, l’ensemble du bâtiment est enveloppé du même matériau, il s’agit de la tôle ondulée, de couleur foncée tandis qu’une grande transparence a été octroyée à l’entrée qui s’habille de grands cadres de verre. Un contraste volontaire qui, selon les architectes, précise les diverses fonctions.
Situé dans le district d’Aveiro, dans la commune d’Agueda, les architectes de l’agence nu.ma ont accompli un travail rigoureux qui se caractérise par son intérieur chic et ses détails soignés. Et c’est à découvrir sans tarder.

© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares

Le site de nu.ma: ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Au Portugal, António Ildefonso signe une maison aux lignes épurées

© Ivo Tavares

L’agence d’architecture portugaise gérée par António Ildefonso vient de terminer une belle réalisation. Située dans le nord du Portugal, dans la commune de Lamego, il s’agit d’une maison familiale aux traits sobres et aux lignes épurées.

Elle habite le lieu

C’est un parallélépipède de 70 mètres de long et 40 mètres de large qui se place et s’étire minutieusement sur la parcelle à moyenne déclivité. L’œuvre de l’architecte António Ildefonso, aussi sobre que sculpturale habite ainsi le lieu et procure un environnement confortable à ses habitants.

Suite à l’étude du terrain et compte tenu des diverses difficultés du contexte, il a été décidé de construire la maison contre l’allée. Ainsi, le volume est ajusté pour protéger soigneusement la vue sur le paysage environnant en garantissant l’intimité des propriétaires. « C’est dans ce jeu de cache-cache que la surprise augmente, nous commençons à vouloir grimper, comprendre, arriver, entrer, découvrir. » Raconte l’architecte avec enthousiasme. En effet, nous pouvons trouver à l’arrière de la maison, l’entrée principale avec un petit porche. Cette astuce procure une grande intimité tout en ajoutant l’effet de surprise.

Une maison vivante

Si nous survolions la maison, nous réaliserions qu’elle a été conçue en forme de « V », un volume ouvert face au paysage ensoleillé, ainsi, la configuration adopté par l’architecte, s’adapte au terrain sans le changer et améliore ainsi la pente naturelle en résolvant l’accès au sous-sol où se trouve le garage, ainsi que l’accès principal de la maison, essentiellement la partie située autour de la terrasse.

La maison conçue par António Ildefonso est vivante, à l’intérieur comme à l’extérieur où sur la terrasse, non loin de l’entrée et juste à côté de la cuisine, se trouve le barbecue. Les intérieurs sont à la fois simples et sobres. L’escalier principal se trouve accolé à l’entrée de la cuisine. À l’étage, les espaces sont symétriques et ils donnent tous sur la terrasse. Toutes les pièces sont ouvertes vers l’horizon. Bref, la conception d’ António Ildefonso mérite le détour !

© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares

Le site de l’architecte António Ildefonso : ici.
Les photos : © Ivo Tavares Studio

La Casa GD, une réalisation qui sied à son contexte

© Ivo Tavares Studio

C’est une réalisation signée ESQUISSOS, une agence d’architecture portugaise dirigée par Marco Ligeiro. Située à l’ouest de la capitale, à Cascais, la Casa GD est un exemple de sobriété.

Chirurgicale et minutieuse

L’architecte nous raconte que l’un des plus grands défis de ce projet était la petite taille de la parcelle. En effet, cette dernière était déjà dans un environnement déjà bâti, il fallait donc une intervention chirurgicale et minutieuse que l’architecte a mené avec brio. L

Les relations entre l’échelle et les proportions étaient depuis le début la préoccupation majeure de l’architecte. Utilisant un ton épuré, enrichi de détails contemporains issus de la réinterprétation du langage et des matériaux traditionnels du village de Cascais, le bâtiment s’intègre parfaitement à son voisinage et aux autres bâtiments situés sur la même rue.

L’ensemble, préserve l’identité locale et les lignes d’origine, tout en respectant la mémoire du lieu. Le bâtiment fonctionne sur quatre niveaux différents dont trois d’entre eux sont reliés par un escalier qui fait office de sculpture. Ce dernier devient ainsi un charmant parcours architectural, il fait partie du mobilier et commence à se dématérialiser au fur et à mesure qu’il monte, permettant ainsi une relation plus perméable entre les niveaux afin de mieux utiliser l’espace et la lumière.

Des détails soignés

Les espaces sont nombreux, en particulier au 1er étage, au niveau de la rue, où l’ensemble fonctionne comme un espace ouvert, ce qui donne l’impression de générosité. Les chambres et les salles de bain se trouvent aux étages intermédiaires, tandis que le troisième niveau possède un balcon en retrait donnant accès au dernier étage où se trouve une belle terrasse.

L’intérieur est agencé avec goût. Minimaliste et épuré, les diverses matières s’y croisent avantageusement et sans heurt. Les différents détails sont soignés et l’ensemble est accueillant. Tout a été consciencieusement étudié pour le plus grand bonheur des habitants. La Casa GD est un petit cocon qui vaut le détour.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de l’agence d’architecture de Marco Ligeiro: ici.

Les photos: © Ivo Tavares Studio

La Casa MM, un bel exemple de sobriété

© Studio Ivo Tavares

Dans la commune d’Odivelas située dans l’agglomération de la capitale portugaise, l’architecte Sérgio Miguel Godinho a réalisé une charmante villa qui se démarque par son extrême sobriété.

Blanc et épuré

Un volume blanc et épuré avec ses limites extérieures obliques définit les ouvertures de la maison aux deux étages qui, de loin impose son caractère. L’architecte a tout calculé, dessiné, conçu pour le plus grand bien des habitants. Le résultat est une belle villa à la fois fonctionnelle et sobre.

Nous avons l’impression de prime abord que la résidence est fermée vers l’extérieur. Cependant une fois à l’intérieur, nous nous rendons compte que l’architecte a choisi les ouverture selon la vue avoisinante. A chaque ouverture, son exceptionnelle vue, le tout dans une enveloppe compacte et discret.

Un intérieur ingénieux

Les planchers des logements sont illustrés aux différentes altitudes, par des plans qui délimitent les deux niveaux de la maison. La communication entre les étages se fait par des escaliers de couleur sombre, intégrés dans la zone commune du logement, marquant ainsi une présence imposante dans l’espace et créant un joli contraste avec la blancheur immaculée des autres pièces. Ces dernières, grâce à la couleur blanche, paraissent encore plus généreuses et lumineuses.

L’intérieur est très ingénieux. L’architecte y a conçu plusieurs astuces qui rendent les espaces flexibles. Les matériaux sont de bonne facture et les détails sont soignés. Tout respire la bonne maîtrise. La Casa MM qui tranche par ailleurs avec les anciennes résidences de la région, affiche une belle allure qui s’adapte finement à son entourage.      

© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares

Le site de Sérgio Miguel Godinho : ici.

Facebook: https://www.facebook.com/smgarquitectos
Instagram: https://www.instagram.com/sergiomiguelgodinho_arq/

Les photos : © Studio Ivo Tavares
Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio
Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

La Casa A, sobre mais pas que…

© Ivo Tavares

Au Portugal, les architectes Romeu Ribeiro, José Pedro Marques de l’agence REM’A viennent de terminer la réalisation de la Casa A qui s’avère être un beau mélange de sobriété et d’élégance.

Une zone d’intervention spécifique

Sur une parcelle urbaine très typique de la périphérie de Guimarães, l’agence d’architecture REM’A a réalisé une charmante maison familiale qui se pose dans un environnement très dense et impose, sans ostentation, son caractère innovant.

Les architectes nous apprennent que la confidentialité et l’asymétrie altimétrique sont les principales préoccupations de cette zone d’intervention spécifique. C’est pour cette raison que les concepteurs ont donc établi un dialogue entre cette dualité, en s’appuyant sur des vides programmatiques. Ces derniers, entourent les divers espaces où la famille se rencontrent, élargissent l’espace et mettent l’accent sur les différentes vues.

Tandis que les vides qui entourent les zones privées, sont restreints par le volume supérieur, soutenu par un mur. Ce volume ne comporte qu’une entrée géométriquement définie par une forme de triangle. Cette option a permis aux architectes de contrôler la lumière tout en soulignant la relation avec les constructions environnantes.

Le bois, une matière naturelle

La muraille qui commence au niveau inférieur du projet, englobe tous les niveaux de la parcelle et se termine de manière tangente avec la piscine. « Nous avons choisi de recouvrir le volume principal de bois assemblé en diagonale, comme un nid, contenant les zones privées de la maison. Avec le temps, le vieillissement naturel du bois se rapprochera de la couleur du béton et s’influencera mutuellement. » Soulignent les architectes.

L’intérieur est sobre et agencé avec goût. Les architectes y ont peaufiné les détails et le résultat est enchanteur. Tandis que le béton brut se révèle dans toute sa splendeur, les quelques touches de bois et de végétation agrémente l’ensemble. Les grandes baies vitrées s’ouvrent sur la terrasse reliant astucieusement l’intérieur à l’extérieur.

La Casa A qui est située dans une zone de la périphérie de la ville de Guimarães, constitue ainsi un beau monolithe qui croise frugalité et esthétisme. Un projet réalisé avec une grande finesse.  

© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares

Le site de REM’A Architects : ici.

Les photos : © Ivo Tavares

A Porto, MiMool Arquitectura & Design signe un projet harmonieux

© Studio Ivo Tavares

Au Portugal, à Porto, les architectes Fábio Milhazes et Rui Loureiro de l’agence MiMool Arquitectura & Design de Interiores ont réalisé la réhabilitation ainsi que l’extension d’un immeuble résidentiel pour un résultat prometteur. Il en résulte des espaces organisés et un ensemble cohérent.

Garder l’identité

La zone d’intervention consiste en une parcelle de 251,42 m2 où à l’origine se trouvaient deux maisons familiales dans un état très dégradé. La proposition des architectes de MiMool Arquitectura & Design de Interiores reposait sur un projet de modification et d’agrandissement des constructions existantes et de leur conversion en une seule entité, tout en essayant de garder l’identité qui les caractérise.

La façade faisant face à la Rua da Alegria a été entièrement récupérée. Les architectes ont ajouté à l’ensemble une surélévation qui tranche avec l’architecture historique alentour.  
En respectant les alignements des façades des bâtiments adjacents, la proposition cherche à se fondre dans le cadre urbain. Compte tenu de cette problématique urbaine, l’intervention s’est concentrée sur la réorganisation des les espaces.

Se démarquer en toute discrétion

L’immeuble se développe sur quatre étages avec trois unités de logement par étage et seulement deux au 3ème étage. L’accès à l’ensemble se fait par la Rua da Alegria. Le rez-de-chaussée est organisé selon une approche simple qui comprend une zone d’entrée comprenant le hall de distribution des escaliers qui mènent vers les trois unités de logement. Aux premier et deuxième étages, les unités donnant sur la terrasse ont un balcon et la la séparation entre les typologies se fait par le verre feuilleté trempé. Le 3ème étage est en retrait, il ne compte que deux unités d’habitation et donne sur un atrium de distribution respectif. Le recul de son volume a permis aux architectes de créer plusieurs balcons.

Le choix des matériaux et des systèmes de construction est lié aux diverses exigences des méthodes actuelles sans oublier de mettre en évidence l’identité de l’immeuble. Un projet coquet qui a su tirer profit de l’existant pour se démarquer en toute discrétion.

© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares

Le site de MiMool Arquitectura & Design de Interiores : ici.
Les photos: © Studio Ivo Tavares