Archives par mot-clé : Portugal

Au Portugal, une réalisation surprenante signée AND-RÉ Arquitectura

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, l’office de tourisme d’Alto Tâmega, ouvert depuis septembre 2020, est l’œuvre de l’agence AND-RÉ Arquitectura qui a accompli un travail sobre, fin et élégant. Matières et textures se croisent pour un résultat aussi charmant que surprenant.

Un bâtiment circulaire

L’édifice est le résultat d’un concours public organisé par la Communauté Intercommunale d’Alto Tâmega (CIMAT) qui souhaitait la construction d’un office de Tourisme représenté par les six municipalités qui la composent (Boticas, Chaves, Montalegre, Ribeira de Pena, Valpaços et Vila Pouca de Aguiar). Situé dans le jardin Tabolado, à Chaves, le bâtiment d’environ 100 m² et sa forme circulaire interpelle.

L’ensemble est construit à l’aide d’une base structurelle de piliers et de poutres en bois sur une dalle de béton complètement recouverte à son tour de lattes de bois. Le bâtiment circulaire en bois tourne vers son environnement naturel, mettant en avant l’image que cette région représente.

La simplicité du programme se reflète dans la forme du bâtiment, la lisibilité des fonctions et la clarté des contenus touristiques. Les architectes nous racontent que le plan en forme de cercle est dessiné comme une conséquence naturelle, répondant à la fois aux divers aspects pratiques (le parcours des visiteurs et même l’affichage de l’information) mais aussi les aspects formels. Il en résulte un bâtiment qui est à la fois lié au paysage urbain et naturel de son environnement.

Et durable

Les différents espaces sont organisés le long d’un axe principal qui commence par un espace extérieur couvert, premier contact avec le programme. En entrant, l’ensemble s’ouvre dans une seule salle à aire ouverte, capable de recevoir plusieurs visiteurs simultanément. Les locaux techniques et les toilettes sont cachés dans l’épaisseur de la paroi. La visite se termine par une vue dégagée sur un miroir d’eau symbolique qui évoque la rivière Tâmega qui identifie cette région comme l’une des zones thermales les plus importantes du Portugal.

Les choix techniques et constructifs visent à répondre aux principes rigoureux de durabilité comme l’orientation solaire de la pièce principale, l’emplacement et l’ombrage des fenêtres mais aussi les huisseries en bois double vitrage, les panneaux solaires, la toiture en zinc, la réutilisation de l’eau, l’utilisation de hauts niveaux d’isolation et la présence du bois à la fois comme structure et façade. Tout cela fait de ce bâtiment une référence en matière de durabilité. Le choix du bois comme matériau principal dans tout le bâtiment reflète les valeurs et les symboles d’une région où la nature est la principale attraction.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de AND-RÉ Arquitectura : ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

Au Portugal, Tiago Sousa réveille les ruines

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, à Romarigães, dans la municipalité de Paredes de Coura, l’architecte Tiago Sousa vient de terminer la réhabilitation qui consiste à construire une maison au sein des ruines. Un projet atypique que l’architecte a manié avec une grande adresse.

Intimement lié au site

Le projet de réhabilitation représente toujours le conflit entre la mémoire du passé et les expériences ainsi que les tendances de la vie contemporaine. Le volume existant a une configuration singulière. De forme rigide et rigoureusement construit, semblable aux maisons typiques de la région, le bâtiment intimement lié au site où il se trouve constitue une sorte de mais charmante « place » rurale. Dans ce contexte, l’architecte a proposé un nouveau volume, avec l’intention de provoquer des sentiments contradictoires à l’observateur.

La construction qui en résulte explore, selon l’architecte, l’équilibre et la tension entre l’existant et la forme proposée. « Sa couleur, sa matérialisation, sa forme et sa position, provoque une distinction délibérée entre l’ancien et le nouveau » Souligne Tiago Sousa.

Le but de ce projet est de construire une maison unifamiliale. Le programme est développé sur deux niveaux, tandis que les espaces collectifs se trouvent à l’étage inférieur, la partie intime composée de deux chambres et d’une salle de bain prend place à l’étage supérieur. La cuisine, salle à manger et salon sont organisés du nord au sud.

Le vaste espace est organisé à la fois par un volume de rangement central fermé (protégeant l’espace de travail de la cuisine et par les escaliers qui accèdent à l’étage supérieur. Selon l’architecte, l’escalier, avec ses lignes fluides et curvilignes, se présente comme un élément ornemental. C’est aussi une pièce sculpturale en béton et bois qui sépare la salle à manger de l’espace de vie. L’étage supérieur est divisé en deux chambres et une salle de bain. Une chambre située côté nord et une autre côté sud, les deux pièces sont symétriques, de mêmes dimensions, respectant la symétrie constante du plan.

Simplifier l’intérieur

Toutes les pièces sont fermées et indépendantes. Pour cette raison et dans l’intention de simplifier l’intérieur, l’architecte a utilisé le revêtement en bois naturel « sapelly » sur les murs et les portes afin de créer des surfaces plus uniformes et abstraites. Même le cadre et les poignées des portes sont imperceptibles dans ce revêtement. Sans aucune extension à l’empreinte d’origine, le programme est organisé au sein des limites subsistantes, en tissant un joli lien entre l’intérieur et l’extérieur. A travers une large surface vitrée et une paroi en béton, l’intensité de la lumière du soleil est maîtrisée.

Tiago Sousa a accompli un travail fin qui prend en compte l’existant tout en apportant une nouvelle touche car selon lui, il est important de comprendre le caractère de tout site afin de concevoir et d’organiser un projet cohérent.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Pour plus d’information sur Tiago Sousa : ici.

Instagram: www.instagram.com/tiagosousapc

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

Au Portugal, une charmante réhabilitation signée Liliana Maciel

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, dans la périphérie de Santo Tirso, l’agence d’architecture portugaise Liliana Laciel Arquitetura vient de terminer la réhabilitation d’une maison familiale aux lignes pures et aux traits épurés.

Un travail colossal

La maison se situe dans la périphérie de la commune de Santo Tirso, dans un lieu qui présente une transition claire vers l’environnement rural de la ville, une parcelle qui jouxte la très fréquentée, route nationale 105 qui relie Porto à Guimarães. L’ensemble, qui a cumulé plus d’un siècle d’existence et d’évolutions constructives successives, était très dégradé, non seulement en raison de l’âge, mais aussi du fait d’être inhabité pendant plus de 30 années.

Les architectes ont tout de suite remarqué le grand potentiel de la propriété, sa grandeur et sa beauté ont été jugées comme indéniables. Bénéficiant d’une excellente exposition et d’un terrain généreux, la maison réunit une série de caractéristiques qui ont fasciné ses propriétaires et, plus tard, les architectes. En effet, ces derniers, tombés amoureux du lieu, ont entrepris un travail colossal, à la fois rigoureux et subtil pour redonner vie à la résidence.  

Préserver la mémoire et l’identité

La volonté de réhabiliter, de préserver la mémoire et l’identité ont été des piliers décisifs pour un projet qui conjugue les contemporanéité des solutions dans la recherche d’une spatialité du confort thermique, acoustique et bien sûr esthétique, dans le respect des âges. « La matérialité la plus emblématique de la mosaïque, ou la plus ancienne de pierre et de bois, a été préservée et pensée à propos, depuis l’exécution des détails les plus discrets, jusqu’à la lecture de l’ensemble, en associant des matériaux d’usage et un langage plus contemporain, avec des tons, des combinaisons et des compositions qui aboutissent à cet ensemble parfaitement intégré dans le paysage. » Déclarent les architectes qui ont gardé certains aspects anciens tout en ajoutant de nouvelles touches, le tout dans une harmonie parfaite qui croise diverses contrastes, plusieurs textures et différentes matières. Il en résulte un projet exquis qui mérite reconnaissance.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Liliana Laciel arquitetura : ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

A Porto, une charmante réhabilitation signée Paulo Moreira

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, à Porto, Paulo Moreira Architecture vient de terminer la réhabilitation ainsi que le remaniement complet d’un appartement devenu désuet. Un coup de fraicheur mais aussi une grande luminosité caractérisent la réalisation.

Un travail rigoureux et méticuleux

L’appartement a été rénové lors de la pandémie de la COVID-19. Cela signifiait que la construction et les divers procédés ont dû être adaptés pour des raisons de sécurité, d’autant plus que le site ne disposait pas d’espace extérieur. Un travail rigoureux et méticuleux que Paulo Moreira a mené avec adresse.

L’architecte nous fait visiter le projet. Dans le hall se trouve une zone de transition de l’extérieur vers l’intérieur, un petit évier et un étagère à chaussures ont été installés pour encourager de nouvelles habitudes domestiques. La disposition spatiale d’origine était telle que les chambres faisait face à la rue et donnant vers le sud et le salon et la cuisine à l’arrière du bâtiment donnaient vers le nord. La disposition a été inversée pour faire ce qui serait le plus fonctionnel. Ainsi, le salon et la cuisine ont été déplacés à l’avant du bâtiment, et la chambres a trouvé sa place à l’arrière. Une manipulation qui a trouvé preneur.

Les espaces communs sont ouverts et fluides, c’est le le mobilier qui contribue à définir leur fonction. L’architecte nous explique que les piliers et les poutres en béton ont été laissés visibles et font partie intégrante de la spatialité de l’appartement. Ce dernier paraît d’ailleurs plus décontracté, lumineux et spacieux.

Des matériaux simples

L’appartement comprend une salle hybride semi-ouverte qui peut être utilisée comme espace d’étude. A côté, se trouvent des toilettes et une buanderie. Une nouvelle hiérarchie a été créée dans la zone de la chambre, avec une petite chambre comprenant un pilier de taille moyenne, une pièce de taille moyenne assez atypique puisque les toilettes ont deux portes et la suite parentale. Cette dernière occupe la zone où se trouvait auparavant le salon, elle est divisée en trois entités : le lit, le placard et la salle de bain.

Une poutre en béton s’étend sur toute la longueur de la chambre, apportant une grande luminosité à l’intérieur de la suite. Les matériaux utilisés dans l’appartement sont simples et clairement prédéfinis. Le sol en céramique possède un côté expressif, les murs blancs texturés apportent un joli changement et la structure rendue visible par l’utilisation du mortier à base de ciment est tout simplement charmante. Par ailleurs, les blocs de bois de couleur claire à intervalles sporadiques procurent un sentiment de chaleur. Tout est méticuleusement arrangé, organisé pour optimiser l’espace tout en profitant de chaque recoin. L’ensemble, réhabilité affiche une belle allure !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Paulo Moreira Architecture : ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: ww.instagram.com/ivotavaresstudio

Au Portugal, Studium signe un espace épuré

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, à Vila Nova de Gaia, l’agence d’architecture Studium Architects gérée par Sérgio Miguel Magalhães vienent de terminer la réalisation d’une salle d’exposition et de vente aux lignes pures et aux textures parfaites.

Le vin, le produit, le contexte, la vue, le paysage…

Comment engager le récit d’un sujet aussi long et diversifié, mais répétitif? Le vin, le produit, le contexte, la vue, le paysage etc… Comment impliquer les valeurs de l’entreprise, au-delà de l’approche typique du récurrent affichage superficiel de valeurs et d’énoncés de mission? Ce sont des questions essentielles auxquelles répond l’architecte avec tact. Tout d’abord, il faut, selon l’homme de l’art, évoquer le côté émotionnel du produit exposé, puis le côté théologique tout en gardant à l’esprit le l’architecture qui devrait contenir le siège de la

L’architecte nous raconte qu’il faudrait tout d’abord, impliquer l’état émotionnel dans lequel nous pouvons nous relier à chaque espace individuel lorsque nous parcourons tout le site. La création d’une promenade continue de proportions infinies allonge l’espace dû soit aux utilisations fonctionnelles qu’il proclame, soit à la disponibilité publique, soit en conservant l’accès privé. Cete attention relie les matériaux, les vues et engage une certaine perspective dans un programme ordonné par ailleurs ennuyeux. « Les ombres sont la touche finale, c’est composer la texture du temps dans un habitat très calme et détendu. » Rajoute l’architecte.

Une belle expérience

Deuxièmement, proposer une vision détaillée et sacrée de la relation entre l’homme et le vin. Une chapelle, un podium, un lieu de culte et de proportions savantes, le tout utilisé comme espace réservé pour évaluer. La pièce la plus importante, au cœur du bâtiment, sacralise, selon l’architecte, résolument l’atmosphère et croise avec l’élégance d’un ensemble robuste agrémenté de détails et du design original de chacun des composants.

Le showroom, est selon son concepteur, élaboré pour être une belle expérience et non une déclaration brutale ou excentrique. « La condition d’usage va plus loin dans la relation émotionnelle entre les humains eux-mêmes. Ce projet est un exercice holistique sur ce que nous nous attendons de l’utilisation de l’espace et ce que l’espace attend en retour. » Souligne l’architecte.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Studium Architects : ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

A Lisbonne, la charmante réhabilitation du restaurant « Marco »

© Ivo Tavares Studio

L’agence portugaise FMJPC Architecture et Design dirigée par les deux architectes Filipa Menino et João Pedro Cavaco vient de terminer la réhabilitation du fameux restaurant « Marco » situé à Largo de Santos. Lignes pures et traits sobres sont au rendez-vous.

Différentes ambiances

Le restaurant «Marco» complètement restauré, cherche à créer différentes ambiances dans les diverses salles à manger. Avec une architecture simple et abordable, l’ensemble, signé de l’agence FMJPC constitue une belle découverte. Les architectes nous racontent que la seule restriction à l’intervention était d’éviter toute modification de l’aménagement existant. Une restriction qui a guidé les choix des architectes vers un univers qui rappelle l’ancien tout en proposant des nouvelles solutions.

L’intervention a pris en compte les trois principes suivants: l’altération et l’équilibre des couleurs existantes et nouvelles, la réorganisation des espaces cuisine et bar ainsi que la conception et la mise en place du nouveau mobilier. « Après avoir soigneusement analysé l’espace existant, la décision a été prise d’utiliser et de conserver les caractéristiques existantes distinctives des pièces. Tels que les colonnes, les arches, les fixations latérales de la table à manger et les finitions sur les murs. Comme la structure des murs et les couleurs se distinguaient dans la pièce principale, il était clair qu’une couleur similaire devait être utilisée sur de larges surfaces de la pièce, sur les plafonds et les conduits de ventilation. » Racontent les architectes. Ainsi, sur les caractéristiques uniques de la salle, il a été proposé d’utiliser les couleurs de la marque du restaurant pour créer un contraste visuel et relier la pièce. Les tissus, les meubles, l’escalier et le comptoir principal sont un exemple de cette utilisation de la couleur.

Raviver l’existant

Pour assurer la connectivité entre les pièces, les couleurs de l’escalier sont reproduites sur une grande plinthe au premier étage. Cette dernière contribue à protéger les murs et à créer une harmonie entre les différentes pièces. Afin d’organiser l’espace bar et le flux des clients, le propriétaire des lieux a demandé d’intégrer et de concevoir un bar sur mesure avec rangement fixe. Ainsi, le mobilier fixe proposé répond au besoin de rangement et aide à séparer les espaces publics et privés. « Il était crucial de relier et d’équilibrer les matériaux, les caractéristiques et les couleurs existants avec les détails et le mobilier proposés. Ceci a été réalisé en remplaçant les écrans de table, les tables, l’éclairage et les sièges existants. » Soulignent les architectes. Des parterres de fleurs à côté des tables à manger fixes et des murs végétalisés ont également été proposés dans les chambres. Filipa Menino et João Pedro Cavaco ont conçu un projet cohérent qui a su raviver l’existant. Une réalisation à découvrir sans tarder !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de l’agence FMJPC : ici.

Les images : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio