Archives par mot-clé : Portugal

Casa do Monte, une charmante reconstruction signée Leopold Banchini

© Leopold Banchini Architects

Au Portugal, l’architecte Leopold Banchini a réalisé une charmante reconstruction. Il s’agit de la Casa do Monte construite en utilisant des matériaux simples locales et de bonne facture. Le résultat est tout simplement remarquable.

Des intérieurs sculptés

Créée en 1147 par des Augustins et reconstruite après le tremblement de terre de 1755, la chapelle de Nossa Senhora do Monte domine la ville de Lisbonne. Le quartier populaire construit autour de l’ermitage historique se repose sur la colline escarpée. Accessible uniquement par des escaliers étroits, de nombreuses maisons ont été abandonnées au fil des ans. Un bâtiment est reconstruit pour accueillir la maison unifamiliale au niveau des arbres.

L’architecte nous raconte son expérience et souligne que le rythme régulier des ouvertures historiques de la façade blanche du bâtiment est conservé, mais les intérieurs sont sculptés pour créer de plus grands volumes, jouer sur la lumière et les vues. Grâce à leur double hauteur, les espaces permettent de respirer et de communiquer entre les étages, générant un intérieur fluide et non divisé.

L’architecte a veillé au côté économique de l’opération. En effet, la maison est construite avec des matériaux simples. Nous pouvons distinguer la structure en béton minéral, qui est laissée exposée, montrant ainsi le processus de sa construction. Selon l’architecte, le marbre local rose et blanc de la carrière voisine d’Estremoz est le matériau unique utilisé pour les intérieurs. De grandes dalles de pierre créent des murs, des planchers et des étagères, réduisant les détails au strict minimum. Des rideaux légers en tissu sont utilisés pour les divisions visuelles et l’intimité. La maison affiche un minimalisme résolu qui lui donne un air sobre et frugal.

Une restructuration aussi sobre qu’élégante

A chaque étage se trouve un noyau central qui accueille les besoins élémentaires comme les lits, les douches, la cuisine ainsi que d’autres équipements nécessaires. Un espace de vie vaste et fluide entoure les noyaux, évitant les divisions et permettant une utilisation polyvalente et modulaire. Néanmoins, les différents volumes peuvent être séparés temporairement les uns par rapport aux autres grâce à de grandes portes coulissantes en bois. Un processus qui aide à  créer des chambres fermées en cas de besoin. Quant à la cheminée encastrée dans le marbre incurvé du rez-de-chaussée, elle chauffe le noyau de pierre à chaque étage.

Au niveau inférieur se trouve un patio renfermé et ombragé, il offre selon l’architecte, une pièce extérieure colorée ouverte sur le ciel de Lisbonne. Les murs du patio sont carrelés d’azulejos traditionnels produits localement. Un seul escalier en colimaçon relie les niveaux et atteint la terrasse sur le toit. Entouré par les eaux bleues de la piscine, l’espace en marbre blanc offre une vue panoramique sur le paysage urbain alentours. Sur la terrasse, trois pins parasols, rappellent ceux plantés par les moines devant la chapelle de Nossa Senhora do Monte, fournissent de l’ombre pendant les heures chaudes de la journée.

La restructuration de la Casa do Monte par l’agence Leopold Banchini Architects  est tout aussi sobre qu’élégante. Il s’agit d’une opération délicate qui croise astucieusement matières et textures.

© Leopold Banchini Architects
© Dylan Perrenoud
© Dylan Perrenoud
© Leopold Banchini Architects

Le site de Leopold Banchini Architects: ici.

L’agence est également présente sur Instagram: leopoldbanchini

Au Portugal, une charmante rénovation signée Frari – architecture network

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, à Albergaria-a-Velha, l’agence portugaise Frari – architecture network dirigée par Maria Fradinho vient de terminer la rénovation lourde d’une maison familiale tombée petit à petit en désuétude.

Réhabiliter l’ancien

Les architectes nous racontent que le projet vise avant tout à rénover une maison familiale, gravement affectée par des pathologies résultant d’options de construction défectueuses. La réhabilitation a également participé à la rectification des divers dysfonctionnements de l’organisation spatiale. Et comme l’ambition du projet était d’une part de réhabiliter la résidence pour lui donner de nouvelles conditions d’habitabilité et d’autre part s’assurer qu’elle devienne polyvalente, les architectes ont fait tout leur possible pour parfaire tous les détails de construction.

Le terrain où se trouve le projet comprend deux zones distinctes, une urbaine, face à la rue principale et où la maison est implantée, et une autre donnant sur une zone rurale et forestière où il est prévu une implantation d’un espace de loisirs. Le nouvel espace constitue la continuité de l’agrandissement prévu de l’annexe, qui sera enveloppée de verre et deviendra un salon pour les événements familiales. Sur la façade annexe, les architectes ont proposé la construction d’une structure métallique en forme de pergola qui joint l’habitation. Cette pergola va créer la protection appropriée à l’annexe tout en brouillant avec tact l’intérieur et l’extérieur.

Remanier l’existant

D’autres structures métalliques font écho à la pergola et se trouvent également sur un côté de la piscine afin de créer une barrière avec sa végétation. Cette disposition limite et protège la piscine contre les vues indiscrètes des voisins. « Ce sont les seuls changements prévus pour les façades extérieures de la maison, car tout le reste n’a finalement pas été modifié pour le respect de l’ensemble conçu par un autre collègue et, surtout, pour son bon état de conservation. » Déclare les architectes. De ce fait, les interventions les plus importantes résident dans les intérieurs. 

Parmi celles-ci, il convient de mentionner la réduction du nombre de chambres, de 4 à 3, où toutes deviennent des suites. Les deux nouvelles suites sont composées d’un espace penderie qui transite vers la salle de bain de façon naturelle, à travers un mur de verre qui unifie les deux espaces. La suite principale subit une extension du dressing et de la salle de bain, un nouvel espace jacuzzi et un patio extérieur privé lui ont été ajoutés garantissant une ventilation et un éclairage adéquats tout en gardant l’intimité requise. Enfin et surtout, il est proposé d’unifier le salon et la cuisine en renversant le mur de béton qui les sépare, pour qu’ils ne deviennent qu’un, ainsi un nouvel espace ouvert capable de réunir la famille a vu le jour. De même, une nouvelle entrée a été envisagée.

Mais, pour les architectes, tous ces changements ne valaient rien sans s’attaquer au problème de fond, la correction des pathologies constructives existantes, notamment les infiltrations d’eau. Ce problème a nécessité la création d’un système de filtrage des eaux pluviales créant des canaux de drainage dans le périmètre de l’habitation, en particulier dans les zones où peut stagner une plus grande quantité d’eau. Une bonne étanchéité des sols et des murs a également été mise en valeur. Tous les matériaux de finition sont remplacés ou intervenus afin de rénover complètement la villa, comme s’il s’agissait d’une nouvelle construction. Frari – architecture network a accompli un travail ponctuel et nécessaire. Il en résulte une maison familiale prête à durer.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Frari – architecture network : ici.

Les photos: © Ivo Tavares Studio

Au Portugal nu.ma signe un projet soigné

© Ivo Tavares

Nuno Silva et Maria Fonseca sont les deux gérants de l’agence d’architecture nu.ma qui vient de livrer son dernier projet. Il s’agit d’un ensemble qui se développe sur deux étages et comprend un programme varié.

Un esprit harmonieux

Le programme est complexe, les architectes étaient tenus de faire cohabiter un espace d’exposition, un entrepôt et des bureaux, le tout dans un esprit harmonieux et une signature singulière. Une gageure que le duo a relevé avec brio.

La parcelle est irrégulière, située perpendiculairement à la route nationale, à Águeda, elle rend le défi plus complexe. Compte tenu des diverses contraintes réglementaires, la proposition de mise en œuvre a été conçue pour répondre favorablement aux demandes spécifiées. Le projet consiste en un parallélépipède de 100 mètres de long et de 32 ​​mètres de large. La bâtiment a été divisé en deux étages, le programme est fonctionnel et le résultat est enchanteur.

Un même matériau

Le au rez-de-chaussée comprend la zone dédiée au public et facilement accessible. Nous pouvons y trouver l’espace d’exposition et celui de stockage. Située non loin de la route principale, elle est facilement accessible, à l’inverse de l’entrepôt qui a été mis à l’arrière du terrain avec un accès secondaire. Au premier étage se trouvent les espaces privés comme les bureaux et le bar / salle à manger. Une plateforme extérieure (terrasse) a été créée au premier étage. Cette lanière a permis d’engendrer une dématérialisation sur le parallélépipède initial rendant l’ensemble plus intéressant.

Le système de construction a été simplifié, l’ensemble du bâtiment est enveloppé du même matériau, il s’agit de la tôle ondulée, de couleur foncée tandis qu’une grande transparence a été octroyée à l’entrée qui s’habille de grands cadres de verre. Un contraste volontaire qui, selon les architectes, précise les diverses fonctions.
Situé dans le district d’Aveiro, dans la commune d’Agueda, les architectes de l’agence nu.ma ont accompli un travail rigoureux qui se caractérise par son intérieur chic et ses détails soignés. Et c’est à découvrir sans tarder.

© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares

Le site de nu.ma: ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Au Portugal, António Ildefonso signe une maison aux lignes épurées

© Ivo Tavares

L’agence d’architecture portugaise gérée par António Ildefonso vient de terminer une belle réalisation. Située dans le nord du Portugal, dans la commune de Lamego, il s’agit d’une maison familiale aux traits sobres et aux lignes épurées.

Elle habite le lieu

C’est un parallélépipède de 70 mètres de long et 40 mètres de large qui se place et s’étire minutieusement sur la parcelle à moyenne déclivité. L’œuvre de l’architecte António Ildefonso, aussi sobre que sculpturale habite ainsi le lieu et procure un environnement confortable à ses habitants.

Suite à l’étude du terrain et compte tenu des diverses difficultés du contexte, il a été décidé de construire la maison contre l’allée. Ainsi, le volume est ajusté pour protéger soigneusement la vue sur le paysage environnant en garantissant l’intimité des propriétaires. « C’est dans ce jeu de cache-cache que la surprise augmente, nous commençons à vouloir grimper, comprendre, arriver, entrer, découvrir. » Raconte l’architecte avec enthousiasme. En effet, nous pouvons trouver à l’arrière de la maison, l’entrée principale avec un petit porche. Cette astuce procure une grande intimité tout en ajoutant l’effet de surprise.

Une maison vivante

Si nous survolions la maison, nous réaliserions qu’elle a été conçue en forme de « V », un volume ouvert face au paysage ensoleillé, ainsi, la configuration adopté par l’architecte, s’adapte au terrain sans le changer et améliore ainsi la pente naturelle en résolvant l’accès au sous-sol où se trouve le garage, ainsi que l’accès principal de la maison, essentiellement la partie située autour de la terrasse.

La maison conçue par António Ildefonso est vivante, à l’intérieur comme à l’extérieur où sur la terrasse, non loin de l’entrée et juste à côté de la cuisine, se trouve le barbecue. Les intérieurs sont à la fois simples et sobres. L’escalier principal se trouve accolé à l’entrée de la cuisine. À l’étage, les espaces sont symétriques et ils donnent tous sur la terrasse. Toutes les pièces sont ouvertes vers l’horizon. Bref, la conception d’ António Ildefonso mérite le détour !

© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares
© Ivo Tavares

Le site de l’architecte António Ildefonso : ici.
Les photos : © Ivo Tavares Studio

La Casa GD, une réalisation qui sied à son contexte

© Ivo Tavares Studio

C’est une réalisation signée ESQUISSOS, une agence d’architecture portugaise dirigée par Marco Ligeiro. Située à l’ouest de la capitale, à Cascais, la Casa GD est un exemple de sobriété.

Chirurgicale et minutieuse

L’architecte nous raconte que l’un des plus grands défis de ce projet était la petite taille de la parcelle. En effet, cette dernière était déjà dans un environnement déjà bâti, il fallait donc une intervention chirurgicale et minutieuse que l’architecte a mené avec brio. L

Les relations entre l’échelle et les proportions étaient depuis le début la préoccupation majeure de l’architecte. Utilisant un ton épuré, enrichi de détails contemporains issus de la réinterprétation du langage et des matériaux traditionnels du village de Cascais, le bâtiment s’intègre parfaitement à son voisinage et aux autres bâtiments situés sur la même rue.

L’ensemble, préserve l’identité locale et les lignes d’origine, tout en respectant la mémoire du lieu. Le bâtiment fonctionne sur quatre niveaux différents dont trois d’entre eux sont reliés par un escalier qui fait office de sculpture. Ce dernier devient ainsi un charmant parcours architectural, il fait partie du mobilier et commence à se dématérialiser au fur et à mesure qu’il monte, permettant ainsi une relation plus perméable entre les niveaux afin de mieux utiliser l’espace et la lumière.

Des détails soignés

Les espaces sont nombreux, en particulier au 1er étage, au niveau de la rue, où l’ensemble fonctionne comme un espace ouvert, ce qui donne l’impression de générosité. Les chambres et les salles de bain se trouvent aux étages intermédiaires, tandis que le troisième niveau possède un balcon en retrait donnant accès au dernier étage où se trouve une belle terrasse.

L’intérieur est agencé avec goût. Minimaliste et épuré, les diverses matières s’y croisent avantageusement et sans heurt. Les différents détails sont soignés et l’ensemble est accueillant. Tout a été consciencieusement étudié pour le plus grand bonheur des habitants. La Casa GD est un petit cocon qui vaut le détour.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de l’agence d’architecture de Marco Ligeiro: ici.

Les photos: © Ivo Tavares Studio

La Casa MM, un bel exemple de sobriété

© Studio Ivo Tavares

Dans la commune d’Odivelas située dans l’agglomération de la capitale portugaise, l’architecte Sérgio Miguel Godinho a réalisé une charmante villa qui se démarque par son extrême sobriété.

Blanc et épuré

Un volume blanc et épuré avec ses limites extérieures obliques définit les ouvertures de la maison aux deux étages qui, de loin impose son caractère. L’architecte a tout calculé, dessiné, conçu pour le plus grand bien des habitants. Le résultat est une belle villa à la fois fonctionnelle et sobre.

Nous avons l’impression de prime abord que la résidence est fermée vers l’extérieur. Cependant une fois à l’intérieur, nous nous rendons compte que l’architecte a choisi les ouverture selon la vue avoisinante. A chaque ouverture, son exceptionnelle vue, le tout dans une enveloppe compacte et discret.

Un intérieur ingénieux

Les planchers des logements sont illustrés aux différentes altitudes, par des plans qui délimitent les deux niveaux de la maison. La communication entre les étages se fait par des escaliers de couleur sombre, intégrés dans la zone commune du logement, marquant ainsi une présence imposante dans l’espace et créant un joli contraste avec la blancheur immaculée des autres pièces. Ces dernières, grâce à la couleur blanche, paraissent encore plus généreuses et lumineuses.

L’intérieur est très ingénieux. L’architecte y a conçu plusieurs astuces qui rendent les espaces flexibles. Les matériaux sont de bonne facture et les détails sont soignés. Tout respire la bonne maîtrise. La Casa MM qui tranche par ailleurs avec les anciennes résidences de la région, affiche une belle allure qui s’adapte finement à son entourage.      

© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares
© Studio Ivo Tavares

Le site de Sérgio Miguel Godinho : ici.

Facebook: https://www.facebook.com/smgarquitectos
Instagram: https://www.instagram.com/sergiomiguelgodinho_arq/

Les photos : © Studio Ivo Tavares
Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio
Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio