Archives par mot-clé : logement

A Boston Nadaaa revisite une ancienne résidence

© NADAAA
© NADAAA

A Washington DC, c’est une belle reconversion d’une propriété en brique datant de 1920 que l’agence d’architecture Nadaaa a réalisé. Une réhabilitation qui a permis de créer un gracieux lien entre la robustesse de l’édifice et le paysage environnant.

Le projet prévoyait la modification du grenier et le sous-sol tout en optimisant l’espace pour l’agrandissement d’une famille. L’intervention spatiale la plus marquante a été l’introduction d’un nouvel escalier au centre de la maison ainsi que la création de deux espaces à plusieurs hauteurs. Le premier est un espace à double hauteur qui sert comme entrée et relie le premier étage avec le niveau du jardin via un nouveau salon qui s’étend vers l’extérieur. Le deuxième espace relie l’entrée à l’ancien grenier, les architectes ont réussi à y glisser un généreux loft de jeu pour les enfants. Ce dernier, couvert par un puit de lumière apporte une grande luminosité à l’intérieur.

Agrandir, Optimiser et illuminer

Lors de la rénovation de la propriété, les architectes ont ôté l’ornementation des façades en brique et ont créé une extension vers le haut pour avoir un plus grand grenier. Les éléments intérieurs comme les cloisons et les rampes d’escalier sont constitués de couches stratifiées de contreplaqué cela permet à la lumière de pénétrer partout et sans interruption.

Tandis que la façade nord donnant sur la rue reste relativement intacte, l’expression de l’ensemble change surtout côté sud. En agrandissant les zones de vitrage sur la façade sud et en établissant une relation plus précise entre les pièces et leurs ouvertures respectives, un nouvel ordre architectural est établi. Ce dernier est plus informel et en dialogue avec la nature environnante.

Une stratégie qui a impacté la structure même de l’édifice. Ainsi, en augmentant la surface du verre sur la face, le mur en brique devient un mur-rideau offrant une stabilité  à l’ensemble. Économique dans son organisation, le projet exploite la composition existante de la résidence pour maximiser son impact architectural et programmatique sans la nécessité de démolition ou une nouvelle construction. Une réhabilitation habile qui apporte à l’ensemble un nouveau souffle.

© NADAAA
© NADAAA
© NADAAA
© NADAAA
© NADAAA
© NADAAA

Le site de l’agence d’architecture Nadaaa : ici.

Les photos : © NADAAA

Une fenêtre sur la ville

© Mauro Davoli

A Florence, l’agence d’architecture Zermani e associati a réalisé un projet atypique. Il s’agit d’une habitation à une seule ouverture qui se trouve coincée entre une ruelle et la muraille de l’ancienne ville. Un projet qui a nécessité beaucoup de tact et de justesse pour un résultat des plus appréciables.

Le monastère de San Salvatore de Camaldoli et son cloître font partie des hauts lieux religieux dans la ville. La nouvelle construction qui est un logement indépendant signée Paolo Zermani vient de se greffer à la muraille existante et se présente comme un ajout moderne qui crée un subtil dialogue avec cette dernière.

Une vue surprenante sur Florence

Négligé pendant des décennies, l’ensemble a subi depuis quelques années une restructuration minutieuse. Ainsi, la frontière de la vieille ville, la Piazza Tasso et le couvent de San Salvatore de Camaldoli ont vu un dernier arrivant qui bouleverse la donne. Nous pouvons néanmoins noter une certaine élégance qui rajoute l’intérêt de l’ancien. Un souffle nouveau apporté par une architecture minimaliste qui a su intégrer les lieux.

L’architecte a opté pour un volume complètement fermé de l’extérieur possédant une immense et unique ouverture qui offre une vue surprenante sur Florence. Par ailleurs, l’un des murs présente une ouverture verticale qui s’étend sur toute sa longueur mais reste discrète. Utilisée pour apporter la lumière au sein des escaliers, cette impressionnante fente rajoute un joli jeu d’ombre et de lumière à la façade principale. Une astuce qui donne une nouvelle dimension au projet.

A la fois simple mais futée, la construction signée de Zermani e associati et connue plus communément à Florence par la « maison à la fenêtre » ressemble à un élément architectural sculptural qui glisse dans la vieille ville en rajoutant son charme.

© Mauro Davoli
© Mauro Davoli
© Mauro Davoli
© Mauro Davoli

Le site des architectes de Zermani e associati : ici.

Les photos : © Mauro Davoli

Rucksack house!

C’est l’histoire d’une maison nomade réalisée par l’artiste Stefan Eberstadt…

C’est une sculpture mais peut également devenir un logement entièrement fonctionnel…

De dimensions:2.50 m X 2.50 m, cette boîte perforée par des fenêtres et des lucarnes, peut être

suspendue par des câbles sur la façade d’un bâtiment résidentiel et quand les propriétaires décident de déménager, elle pourra les accompagner pour s’accrocher à la façade de leur nouvel appartement.

D’abord, une grue soulève « la maison sac à dos » vers le haut et l’amène en position de sorte que quatre transitoires puissent glisser dans des trous forés dans la façade. Comme un sac à dos, l’ensemble est suspendu à l’aide des câbles en acier qui se trouvent au-dessus du toit du bâtiment existant et sont ancrés dans la façade arrière.Le processus d’accrochage a besoin de seulement quelques heures.La « maison sac à dos » montre comment l’art peut inclure certains besoins sociaux et des questions architecturales.

via: outofrange.net
via: dwell.com.