S’agit-il de la maison du futur ?

46-2

Au Royaume-Uni, sur une île au milieu de la Tamise, l’agence d’architecture Baca Architects a conçu une maison capable de flotter sur les eaux. Un travail remarquable résultat d’une approche technologique qui révolutionne le monde de la maison individuelle.

Baptisée « Amphibious House », la maison conçue par les architectes Robert Barker, Riccardo Pellizzon et Robert Pattison est un bâtiment qui se repose sur le sol, sauf qu’à chaque fois qu’une inondation se produit, l’ensemble de la bâtisse s’élève et flotte sur les eaux.

De l’extérieur, la maison ressemble à n’importe quelle autre maisonnée mais le coût de la construction est un peu plus que le coût ordinaire d’une construction similaire et pour cause, la fabrication d’une coque souterraine qui se remplit d’eau pour relever la résidence. Cette dernière peut se soulever jusqu’à 2,7 mètres (jusqu’à l’équivalent d’un étage entier) et gardera intactes toutes les pièces à l’intérieur.

C’est un travail de longue haleine que les architectes ont mené avec le ministère de l’environnement anglais en se basant sur diverses études sur la durée de vie des habitations situées sur des terrains inondables. Persuadés que l’homme ne peut pas battre la nature, les architectes ont tout mis en œuvre pour créer une maison qui s’accommode aux divers changements.

Développée selon le principe d’Archimède, adaptée à la vie quotidienne, la maison conçue par Baca Architects est probablement la première d’une longue série de résidences qui marqueront l’architecture du futur.

46-346-1

Le site de Baca Architects : ici.

Les photos : © Baca Architects

Une atypique construction de couleur orange

© Hiroshi Ueda

Au Japon, dans la sous-préfecture d’Ibaraki, les architectes de l’agence OFDA Associates ont réalisé une construction qui, habillée en orange, se distingue de loin comme un phare. Découverte d’un projet atypique qui ne laisse point indifférent.

A Ibaraki, dans cette sous-préfecture qui abrite près de trois millions d’habitants, les constructions se dotent généralement de couleurs blanc, bleu et gris. Dans cet environnement caractéristique, l’arrivée d’un édifice de couleur orange est montrée du doigt.

Il s’agit d’une construction de deux étages qui sert de bureau et présente à l’arrière plan un rez-de-chaussée ouvert et accueillant où l’on accède via un passage situé au sein d’un jardin ordonné. Néanmoins, dans ce tissu urbain typique, c’est à la couleur que l’on distingue le bâtiment qui paré en orange suscite la curiosité . L’emplacement de la bâtisse, un peu en hauteur ne fait qu’accroître l’effet qu’elle procure, un mélange de surprise et d’étonnement.

Comme une petite maison de poupée, l’édifice qui ne présente aucune fenêtre est une curiosité à découvrir. Et s’il ne s’agissait pas de la couleur orange pour distinguer cette dernière de ses voisines, nous pouvons nous demander que serait-il l’avis des gens ?

© Hiroshi Ueda

© Hiroshi Ueda

© Hiroshi Ueda

Le site des architectes office for diverse architectes: ici.

Les photos : © Hiroshi Ueda

Quand nature et architecture dialoguent

53-1

En Chine, dans la ville touristique et balnéaire de Qinhuangdao les architectes de l’agence Open Architecture ont réalisé en 2012 un centre de la culture pour les jeunes où nature et architecture sont en symbiose.

Le programme est généreux et comprend un théâtre, une galerie, des espaces d’activités, un atelier, un café, une salle multimédia et d’autres dépendances. Dans le but de maximiser la préservation de la nature ainsi que la diversité des espaces spatiales, Open architecture a conçu un édifice qui fusionne délicatement avec la nature. Les espaces intérieurs sont à la fois fluides et modulaires donnant sur le paysage environnant. Le toit est végétalisé, ouvert à des activités en plein air comme la culture des plantes, une occupation pour un bon nombre d’étudiants qui fréquentent l’institution.

Néanmoins, les architectes ont gardé quelques surprises aux utilisateurs des lieux, comme ce théâtre dont les portes arrière de la scène s’ouvrent vers la cour créant une agréable émerveillement qui agrandit considérablement l’ensemble.

L’édifice s’articule autour d’un grand espace central où donne un couloir complètement vitrée mettant ainsi en communion l’intérieur et l’extérieur. Les diverses parties du programme sont séparées par des parois transparents rendant ainsi les frontières plus fragiles. Même le dénivellement du terrain est utilisé pour séparer certaines entités.

Côté durabilité, le bâtiment utilise la ventilation ainsi que la lumière naturelle minimisant le plus possible l’utilisation de l’éclairage artificiel. Des panneaux solaires sont installés sur la toiture végétalisée.

Le centre de jeunesse et de la culture signée Open architecture est un édifice fonctionnel qui met la nature au cœur même de l’architecture. C’est à découvrir sans tarder.

53-3

53-4

53-2

Le site de l’agence d’architecture Open architecture : ici.

Les photos : © Xia Zhi

A Toronto, Drew Mandel Architects signent une élégante maison

4-1

A Toronto, dans un quartier résidentiel connu par ses habitations datant du début du XXème siècle, l’arrivée de la maison conçue par Drew Mandel Architects est perçue comme un évènement. Une curiosité qui a pu s’aligner sur l’architecture environnante pour mettre en œuvre une construction neuve à la fois radieuse et attirante.

« Reconstruire plutôt de rénover ou d’agrandir » tel était le choix des architectes dès le moment où les propriétaires de la parcelle les ont contacté. Dans un environnement marqué par des constructions résidentielles en brique, la maison datant de 1920 avait une mauvaise mine. C’est pourquoi, ériger une autre à la place était pour les architectes presqu’une évidence.

Pour cela et dans l’idée de garder l’esprit de l’existant, les architectes ont conçu une maison en béton brut qui reprend certaines formes traditionnelles tout en affirmant une personnalité à part entière. Et comme le souhait des propriétaires était de « vivre dans un cadre moderne lumineux, ouvert et non loin des transports publics », le concept s’est très vite matérialisé.

A l’image des habitations alentours, la nouvelle maison dispose d’une toiture en pente et quelques éléments similaires à ses voisins mais elle garde une grande part d’indépendance que ce soit dans la forme ou dans son agencement intérieur recréant une typologie résidentielle à part entière.

Hormis ses quelques étages et ses dimensions (16,7 mètres de long et 7,1 mètres de large), les architectes ont ajouté à la maisonnée un sous-sol pour abriter des pièces supplémentaires comme un bureau et une salle de sport. Alors qu’au rez-de-chaussée, un portail en acier placé devant la porte occulte en partie cette dernière, l’intérieur est ouvert et flexible avec une salle à manger, une cuisine et un salon donnant vers l’arrière de la parcelle. Une grande chambre familiale se trouve au premier étage et elle peut être utilisée comme un studio de yoga, une salle de télévision ou encore une chambre d’amis. Le dernier étage devient ainsi plus intime  réservé pour les parents avec une terrasses donnant sur chaque côté de la maison.

Différente de ses voisines, à la fois gracieuse et distinguée la maison conçue par Drew Mandel Architects a tout pour enchanter. Ne serait-ce pas votre avis ?

4-4

4-5

4-6

A Toronto, Drew Mandel Architects signent une élégante maison

Le site de Drew Mandel Architects: ici.

Les photos : © Ben Rahn, A-Frame.

Et si les villes se dotaient de ponts transparents ?

© Miran Kambic

A Ljubljana, en Slovénie, les architectes de l’agence Arhitektura d.o.o. ont conçu une passerelle en verre qui traverse la rivière Ljubljanica et lie l’un des quartiers de la capitale à son centre historique. Découverte d’un ouvrage minimaliste par la forme et révolutionnaire par le fond.

Malgré l’emploi du verre en architecture, dans les projets résidentiels, pendant longtemps, les architectes ont préféré garder l’intimité et la protection que seuls les matériaux solides et surtout opaques pouvaient permettre. Cependant la fin du 19ème siècle a connu plusieurs partisans pour l’utilisation du verre non seulement dans les projets publics mais également privés. Depuis, plusieurs notions de « transparences » ont fait leur chemin dans la compréhension même de l’architecture ainsi que la ville. Les exemples sont nombreux et les réalisations abondants.

La capitale de la Slovénie est une ville historique influencée par diverses cultures. Et bien que l’architecture moderne a fait son apparition dans la périphérie de la ville, son centre garde intact ses monuments à l’architecture baroque et Art nouveau. C’est dans un décor historique que les architectes Peter Gabrijelcic, Boštjan Gabrijelcic de l’agence Arhitektura d.o.o. ont entrepris d’installer une passerelle aux parois transparentes qui remplace un autre pont en bois construit en 1991 temporairement par un groupe d’étudiants en architecture. Bien avant, l’architecte slovène Jože Plečnik avait conçu pour le même emplacement un pont jamais construit alors que les deux rives gardent intacte son empreinte jusqu’à ce jour.

Selon l’architecte, la passerelle représente une sorte de tapis volant qui lie les deux rives. Avec ses 25 mètres de long et ses 3,4 mètres de large, le pont a été construit en moins que quatre mois. Une mince structure en acier de 50 cm d’épaisseur au centre et 25cm d’épaisseur sur les côtés, soutient le poids.

L’originalité du pont consiste dans son garde-corps qui a été réalisé en verre transparent à trois couches, les rampes étant en aluminium. Des lumières LED se cachent en-dessous de ces derniers et illuminent le pont la nuit.

Dans ce contexte historiquement dense, l’arrivée de cette passerelle a été une révolution mais les habitants ont adopté avec joie cette inventivité surtout les enfants qui peuvent désormais contempler le paysage via les larges parois vitrées. A Ljubljana une nouvelle attraction et un original espace public est en train de se former.

© Miran Kambic

© Miran Kambic

© Miran Kambic

Le site de Arhitektura d.o.o. : ici.

Les photos : © Miran Kambic.

Quand les contraintes sont immatérielles

46-7

En Corée les architectes Lim Hyoungnam et Roh Eunjoo ont réalisé une originale maison en béton qui s’insère parfaitement dans son environnement. Découverte d’une conception censée matérialiser le bonheur et le respect.

Concevoir une maison familiale qui s’appellera : « La maison du respect et du bonheur » était un exercice d’un nouveau genre pour les architectes du Studio Gaon basés à Séoul. Quand le propriétaire apporte l’idée du projet, c’est aux architectes de faire leur possible pour la concrétiser. Et vu que pour une fois l’approche était différente, plusieurs questionnements et quelques recherches ont été nécessaires. Qu’est-ce que le respect ? Et qu’est-ce le bonheur ?

La parcelle se trouve dans la province coréenne de Gyeonggi-do, dans un lieu connu par ses étendues sauvages où les gens viennent se promener. Le programme comporte deux entités le privé et l’espace de vie. Pour cela le choix des architectes se porte sur deux volumes distincts qui gardent le côté chaleureux et étroit pour les pièces privées et attribuent une certaine générosité aux pièces de vie.

Comment exprimer donc le mot « respect » en architecture ? Les architectes ont pensé à la situation des deux volumes et leur composition. Il s’agissait de l’une des solutions possibles pour matérialiser  des deux concepts qui peuvent être liés. En conséquence, composer les espaces d’une manière non-hiérarchique les rendant tous visibles et accessibles est la clé de cette architecture qui tend à faire communiquer l’ensemble.

Côté matériaux, alors que le béton brut met en avant certains détails de construction à l’extérieur de la maisonnée, à l’intérieur, les murs sont de couleur blanche et le bois fait son apparition presque dans toutes les pièces. Une particularité retient notre attention, les larges rebords de fenêtres pour que les résidents s’y installent et profitent du paysage environnant.

La maison conçue par les architectes de Studio Gaon est la mise en œuvre de plusieurs idées qui font d’elle une réussite.

46-1

46-4

46-5

46-2

Le site de l’agence d’architecture Studio Gaon : ici.

Les photos : © Yong Kwan Kim.

AMC avant l’heure ? La Saison 2

sipane@lililarchi

Comme son habitude, le 08 octobre 2014, via dix bâtiments emblématiques, L’abeille et l’architecte présentait ses pronostics pour l’équerre d’argent 2014 et comme son habitude, Détails d’Architecture dévoile une liste non exhaustive des constructions terminées qui, depuis un an, ont marqué l’architecture en France. Un AMC avant l’heure Saison II en quelque sorte.

Je rappelle que ma modeste liste ne cherche pas à constituer des pronostics pour les cent bâtiments présentés par le journal AMC, mais c’est une manière de pointer entre-autres, vers certains projets parfois moins connus ou peu médiatisés. Et si par hasard, quelques uns sont amenés à être publiés dans ce journal, je ne serai que ravie de l’importance qui leur a été accordée.

Néanmoins, un grand nombre de ces projets ont été évoqués ici dans Détails d’architecture et également ailleurs par moi-même ou par d’autres, donc il ne s’agit pas toujours de nouveautés. Les dix projets cités par l’abeille et l’architecte ne seront pas repris dans ma liste qui sera un prolongement à la sienne.

Depuis plus que sept ans, le but de ce site est de parler d’architecture, ce petit « jeu de médium » ne sera que l’occasion de marquer encore une fois l’architecture avec un grand A. Et comme chaque année, Lili l’archi que je remercie a illustré mon papier.

Bonne découverte à tous.

Ma sélection concernant les logements  (y compris les maisons familiales):

1- Logements sociaux à Pantin par Benjamin Fleury, je les avais évoqué: ici.

2- Logements sociaux à Riaillé par Mabire-Reich, je les avais évoqué: ici.

3- Création d’une maison et d’un atelier d’artiste à Rosny-Sous-Bois par SKP architecture.

4- La Maison 14, un condensé d’écologie en plein Paris par  art’ur architectes.

5- Logements dans le Var par Pietri Architectes, dont j’avais parlé: ici.

6- L’atypique Maison L à Pringy par Youri Favre, j’en parle: ici.

7- Eco-hameau et logements à Bertignat par Boris Bouchet, je les avais évoqué: ici.

8- Une maison familiale à Charleville-Mézières par ZOOM Architecture, j’en parle: ici.

9- Logements sur l’île de Nantes par Antonini-Darmon dont vous pouvez en savoir plus: ici.

10- Une maison familiale à Bruz par Atelier 56S que j’avais évoqué: ici.

11- Logements à Vitry-sur-Seine par 2/3/4/ architecture.

12- Logements à Cannes (06) par les architectes de l’agence AFAA.

13- L’extension d’une maison à Rennes par Clément Bacle que j’avais évoqué: ici.

14- « Les maisons fleuries » un projet de 53 logements à Chaponost par Pierre Vurpas et Associés architectes.

15- Le projet de 72 logements à Montpellier par BEVA (Bartoloni et Ventalon architectes).

16- Le « Hameau des courtes Martin », un projet de logements sociaux à Reims par Tandem+.

17- l’EHPAD Antoine de Saint-Exupéry à Villejuif par Naud & Poux. A découvrir: ici.

18- Une surélévation en bois pour un atelier d’artiste à Bagnolet par l’Atelier MAD (Myara architecture et design).

19- La construction de 60 logements sociaux à Ris-Orangis par Edouard François.

20- « Eden City » la construction de 128 logements et un parking silo à Lille par Saisonmenu architectes.

21- La villa BLG à Nailloux par (Guillaume Calsou et Jean-David Caille) Atelier cc.

22- Après ces divers programmes de logements, pourquoi pas une tour? Il est judicieux de citer la tour Majunga de la Défense et son architecte Jean-Paul Viguier. Un peu plus sur cette tour: ici.

Ma sélection concernant les Réhabilitations-Reconversions (dont Démolitions-Reconstructions)

23- Le nouveau centre de distribution des Ciments Calcia conçu par l’agence Vib Architecture. J’avais évoqué ce projet: ici.

24- Extension et restructuration de la maison Koeppel (XVIIème s.) de Dehlingen en centre d’interprétation du patrimoine archéologique par nunc architectes. Vous pouvez en savoir plus: ici.

25- Démolition d’un garage et reconstruction d’un immeuble de logements sociaux à Paris, 5ème par Vous êtes ici architectes.

26- La réhabilitation du Carreau de Temple à Paris par Jean-François Milou. A découvrir: ici.

27- La réhabilitation de la bibliothèque de Tours par Adrien Fainsilber & Associés. J’avais parlé de ce projet: ici.

28-La réhabilitation et la surélévation d’une maison familiale à Toulouse par l’agence BAST. J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

29- Résidence « Jasminea » à Bordeaux par Leibar-Seigneurin.

30- Rénovation et surélévation de deux niveaux d’une maison de ville à Paris 13ème arrondissement par Nicolas Hugoo.

31- Rénovation et extension d’une maison indivduelle avec des chambres d’hôtes à Bourdeau (Savoie) par Bernard Lab.

32- La réhabilitation du musée Louis-Médard de Lunel par C+D Architecture. Pour plus d’informations sur le projet, voir: ici.

33- Un entrepôt reconverti en maisons de ville à Boulogne-Billancourt par Goudchaux Architectes et Associés dont j’avais parlé: ici.

34- Démolition/reconstruction et conversion en parc aquatique de la piscine de Fumel par LOG Architectes .

35- Restauration des bâtiments annexe en pierre du château l’Ecuyer (dont aménagement d’un cottage, d’une Salle de réception, d’une Salle de jeux et d’une cave à vins) par Carole Massé.

36- Réhabilitation et extension de la maison du village de Maubec (38) par A-Team.

37- Reconstruction et restructuration de logements sociaux à Paris (Le Marais) par l’Atelier du Pont. Vous pouvez en savoir plus: ici.

38- La réhabilitation de la Villa des Arts à Paris XVIII par Bertrand Naut et Grégoire Oudin. A découvrir: ici.

39- La restructuration et l’extension d’un immeuble à Angers pour la création d’un garage en rez-de-chaussée et deux appartements locatifs en duplex par Pascal Minier.

40- Aménagement d’une structure polyvalente dans l’ancienne Ferme du Charmois à Vandoeuvre-lès-Nancy par Hervé Elleni et Bernard Figiel.

41-La réhabilitation et la mise en norme de la station de ski construite par Marcel Breuer à Flaine par R-Architecture. Un projet à redécouvrir: ici.

42- La réhabilitation et restauration complète de la maison de la Ligue des patients à Colmar (68) et l’ajout d’une extension contemporaine en rez-de-chaussée par Michel Spitz Architectes.

43- La réhabilitation d’un site industriel en agence de design à la porte de Clichy par Tdesignarchitecture.

44- La réhabilitation et la restauration du Familistère de Guise par H2O Architectes.

Ma sélection concernant les équipements (culturels, sportifs ou autres)

45- La crèche en papier de Wild Rabbits à Paris (20ème arrondissement). J’avais parlé de ce projet: ici.

46- « Footcheball » l’innovante installation sportive à Nantes par Guinée*Potin que j’avais évoqué: ici.

47- Groupe scolaire de Châtellerault par Vallet-de Martinis Architectes. A voir: ici.

48- Le patronage laïque de MAB+LAPS à Paris 15 dont j’avais parlé: ici.

49- A Cayenne une bibliothèque universitaire signée RH+ Architectes dont j’avais parlé: ici.

50- Centre d’accueil d’urgence et foyer à caractère social pour mineurs à Paris 20ème par Marjan Hessamfar & Joe Vérons  architectes associés.

51- Ecole à Alfortville par Prinvault Architectes dont j’avais parlé: ici.

52- Base nautique par THE architectes à Saint-Hilaire-de-Riez (Vendée). J’avais parlé de ce projet: ici.

53- Le restaurant scolaire de Lomme-Lille pard’Houndt + Bajart architectes & associés. J’avais parlé de ce projet: ici.

54- La première réalisation de l’architecte Guillaume Girod pour une salle communale à Succieu. J’avais déjà évoqué le projet: ici.

55- Le centre d’art contemporain de Montreuil par Bernard Desmoulin dont j’avais parlé: ici.

56- Médiathèque de Saint-Denis par David Devaux et Fassio-Viaud dont j’avais parlé: ici.

57- Musée de la Guerre de 1870 à Gravelotte par Bruno Mader. J’avais parlé de ce projet: ici.

58- Le lycée Nelson Mandela à Nantes par François Leclercq. Pour plus de renseignements sur le projet, voir: ici.

59- Un gymnase signé ABC Studio avec Giovanni Pace à Neuves Maisons. J’avais évoqué le projet: ici.

60- L’église Saint-Paul-de-la-Plaine de Saint-Denis par Patrick Berger. A découvrir: ici.

61- L’université de technologie de Compiègne par Ameller, Dubois et associés dont j’avais parlé: ici.

62-La construction d’une salle multifonctionnelle à Reutenbourg (67) par Ajeance (Julien Jeanroy, Jean-Baptiste Leduc et Jean-Charles Riber).

63- Pôle petite enfance par Rue Royale architectes à Bourg-les-Valence. J’avais évoqué ce projet: ici.

64- Une école d’ingénieurs à Mantes la Jolie par Badia-Berger.

65- Théâtre d’Anglet par Isabel Hérault & Yves Arnod.

66- Le centre culturel de Sedan par r+s architectures.

67- Une piscine à Perigueux par BVL architecture .

68- La nouvelle piscine du Porzou à Concarneau par Marc Mimran.

69- Le groupe scolaire Heni Barbusse à Aubervilliers de l’atelier Philéas.

70- La crèche de 66 berceaux de la rue des Orteaux à Paris par Avenier-Cornejo.

71- Le centre nautique Aqualac à Aix-les-Bains (73) par l’Atelier PO&PO.

72- Espace enfance association à Brest par Topos architecture.

73- Le complexe sportif de Massy (91) par Christophe Gulizzi. A Découvrir: ici.

74- Le centre d’animation Victor-Gelez dans le 11ème arrondissement parisien par Grégoire Dumont et Olivier Legrand (Agence DLA). Pour plus d’informations sur le projet, voir: ici.

75- Les archives départementales du Rhône par Gauthier + Conquet. Pour plus d’informations sur le projet, voir: ici.

76- Un centre d’accueil pour des autistes à Champcevrais (Yonne) par l’agence Negroni-Archivision. Pour plus d’informations sur le projet, voir: ici.

77- L’institut « Imagine » (des maladies génétiques) à Paris par Jean Nouvel et Bernard Valero. A découvrir: ici.

78- La Maison de l’agglomération de Lorient par Jean de Giacinto (mandataire), Duncan Lewis – Scape architecture (associés). Un projet à découvrir: ici.

79-Une cité scolaire à Saint-Cirgues-en-Montagne en Ardèche labellisée HQE par les agences d’architecture Charnay et  Fabre & Doinel. A savoir plus sur le projet: ici.

80- Maison des services publiques à Seiches-sur-le-Loir (49) par DESarchitecture.

81- Crèche et résidence étudiante à Paris (ZAC Pajol) par deAlzua+.

82- Pôle nautique de Concarneau par Olivier Aballéa – O’architecture.

83- Construction de la halle de remisage et de retournement de 9 trams pour le Sytral à la Doua (Villeurbanne) par SOHO.

84-Incubateur et hôtel d’entreprise par AUA Paul Chemetov à Paris (ZAC Boucicaut- 15ème arrondissement)

Ma sélection concernant les projets d’aménagement:

85- Le Pont René Coty, franchissement de la LGV Bordeaux. Un travail collectif par les architectes: COSEA (SEA Tours-Bordeaux), 2:pm architectures et Signes Ouest Paysage

86- La jetée du Mont St-Michel par Dietmar Feichtinger. Pour plus d’informations, voir: ici.

87- La passerelle au dessus du périphérique parisien par les architectes de DVVD.

88- Aménagement du quartier des Primevères à Châteaubourg par l’Atelier du lieu.

89- Aménagement de la baignade naturelle de Montagny-lès-Beaune par les architectes Patrick Charoin et Marina Donda.

90- Réaménagement du cœur de village de St félix lauragais par les architectes Pierre Roca d’huyteza et Simon Perrin Lacour.

 Après ces diverses réalisations, et malgré le fait que l’architecture est l’art de bâtir,  Détails d’Architecture n’étant pas AMC, l’année dernière mon mot de la fin revenait à une malheureuse démolition celle de la halle de Fontainebleau en 2013, cette année mes pensées reviendront vers une réhabilitation-reconstruction qui a fait tout autant de vagues : La piscine Molitor .

« Kunsthülle »

01 © Johannes Marburg

Pour combler le toit d’une ancienne usine, la fondation Greenland Street a invité en 2006 les architectes de l’agence Office for Subversive Architecture pour développer une installation capable de devenir un lieu majeur d’art contemporain à Liverpool. Il en résulte un charmant espace où innovations et talents se rencontrent.

Baptisée « Kunsthülle », il s’agit d’une installation éphémère qui avait pris en 2006 temporairement place sur les toits d’une ancienne usine se trouvant à Liverpool. A l’époque, la structure était censée accueillir un lieu ludique pour les conférences, les spectacles ainsi que divers évènements qui abordent l’art.

Les architectes mandatés ont conçu une installation qui se griffe sur l’existant, se compose de deux espaces et crée la surprise surtout via sa texture qui permet aux visiteurs de se déplacer à son intérieur en passant par un rideau pliant en PVC.

Avec sa peau translucide, la nouvelle extension est constituée de deux couches distinctes et éloignées : une couche extérieure de couleur blanche qui protège l’espace des divers changements de température et une autre couche intérieure, de couleur rouge, qui procure une protection thermique et phonique. Ainsi, vents et lumières peuvent donner un caractère dynamique à cet espace nouveau aux vues fantastiques sur les environs.

Le projet de la « Kunsthülle » met en avant l’héritage industriel du quartier tout en proposant un espace communautaire utile et agréable à tous. Il s’agit d’un joyeux mélange qui, depuis, a réussi à engager le débat public autour du patrimoine décrépi et sa réutilisation voire sa régénération. Un bel exemple à suivre pour tout patrimoine en déshérence.

02 © Johannes Marburg

03 © Johannes Marburg

04 © Johannes Marburg

Le site des architectes de OSA (Office for Subversive Architecture) : ici.

Les photos : © Johannes Marburg