Archives de catégorie : intérieur

A Madrid, Zooco Estudio réalise un charmant projet

© Imagen Subliminal

En Espagne, l’agence d’architecture espagnole Zooco Estudio, basée à Madrid et à Santander, vient de terminer la réalisation du restaurant La Maruca, le deuxième établissement de l’enseigne qui aspire à un remaniement complet de son image.

Un joli dialogue

Le projet porte sur la réhabilitation et la mise en œuvre du deuxième restaurant de la firme La Maruca située dans la ville la capitale espagnole. Les architectes nous racontent que le projet se trouve au sein d’une grande propriété mais le budget de la réhabilitation est très serré. Le point de départ de la conception était donc axé sur la recherche de ressources économiques adaptables aux multiples situations et circonstances de la propriété héritée.

« Comme nous n’avions pas la possibilité d’une rénovation complète, nous avons dû travailler sur l’espace en superposant de nouveaux éléments à ceux existants. » Soulignent les architectes. Les deux principales idées de départ étaient les suivantes: une bande périphérique de hauteur variable avec un carreau de céramique selon les divers besoins et la répétition du carré comme forme géométrique. La céramique protège les murs des chocs et des frottements. L’ensemble est composé d’un carreau de céramique blanc mat et rectangulaire. En raison de ses proportions, les architectes ont pu remanier les différentes formes dans les nombreuses surfaces. Cette bande de céramique soutient le deuxième élément qui est le bois. Un joli dialogue s’installe entre les deux matières.

Divers univers

Grâce à la trame existante, les architectes ont généré une modulation intérieure en utilisant le carré comme forme principale. « Nous avons créé le panneau arrière et les structures sur barre avec ce système de poutres en bois. Nous avons redessiné les éléments existants de la propriété d’origine en créant des étagères pour une cheminée ou une grille pour des photos lumineuses. » La conception a permis de diviser l’espace de manière en y introduisant des mailles métalliques suspendues. Ces dernières concernent différents éléments dans des espaces tels que le bar ou le salon les rendant plus accueillants. Cependant, ces maillages ne bloquent pas la profondeur visuelle du projet, bien au contraire. Tantôt industriel, tantôt domestique, les divers univers mettent en avant le travail fin et sobre de l’agence Zooco Estudio.

© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal

Le site de Zooco Estudio : ici.

Les photos : © Imagen Subliminal

Barril restaurant, le séduisant projet signé Paulo Merlini architects

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, non loin de Porto, dans la commune de Valongo, l’agence d’architecture Paulo Merlini architects vient de terminer le remaniement du Barril restaurant. Le résultat est enchanteur.

Un espace à fort caractère

Le propriétaire d’une enseigne qui avait plus de neuf ans d’existence, doté d’un esprit entrepreneurial, a demandé aux architectes de l’agence Paulo Merlini architects de mener à bien son projet. En effet, il avait l’intention entre autres, d’agrandir le restaurant afin de réduire le temps d’attente des clients, de doter l’ensemble d’un espace à fort caractère qui cadrerait avec l’image de son enseigne tout en résolvant le problème du bruit qui se posait chaque fois que le lieu connaissait une grande fréquentation.

Ainsi, les diverses problématiques bien définies, les architectes ont commencé par analyser l’identité de l’entreprise, et ont rapidement conclu que l’ensemble devait être conçu de manière à pouvoir transporter le client dans une ambiance sombre qui s’apparente à une cave à vin.

Prendre en compte la préexistence du site et profiter d’une série de contraintes structurelles, comme les piliers et les canalisations d’assainissement, était l’une des propositions majeures des architectes qui ont créé une logique d’arc et des portiques qui renforcent l’idée d’une cave.
« Nous avons recouvert l’un des murs d’un miroir, profitant de la répétition des arcades,
créant ainsi l’illusion d’un espace de grande amplitude.
 » Racontent les concepteurs.
Afin de renforcer la sensation d’une cave, ces derniers ont opté pour l’utilisation de matériaux texturés et des couleurs sombres. « Ces caractéristiques permettent une plus grande expression spatiale, par le jeu expressif entre la lumière et l’ombre, mais aident surtout à résoudre l’un des plus problèmes les plus courants dans les restaurants prospères, le bruit excessif causé par le son de réverbération. » Ajoutent les architectes.

Améliorer le confort des utilisateurs

Pour résoudre le problème du bruit, sachant que le son fonctionne comme une balle de ping-pong, il a été décidé de concevoir une toiture en lattes de bois de pin, espacées de 20 mm l’une des autres avec une finition velours de couleur posée sur le dessus de ces panneaux à lattes où les architectes ont appliqué un matériau d’absorption acoustique. Avec cette petite astuce, tout le plafond a été transformé en un panneau insonorisant, parvenant à réduire le bruit de réverbération de plus de 80%.

Concernant l’éclairage, les architectes ont opté pour l’application d’une série de projecteurs peu profonds aux arcades, profitant de leur expression formelle et renforçant leur présence dans l’espace. En complément de l’éclairage indirect, ils ont opté pour une série de lampes à fort caractère visuel, qui, contrôlé au moyen d’un rhéostat, permet le réglage du quantité de lumière requise dans l’espace, multipliant les possibilités de son utilisation.

Plusieurs belles artifices qui ont amélioré le confort des utilisateurs des lieux tout en répondant aux différentes exigences du propriétaires. Un aménagement intérieur conçu pour durer.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Paulo Merlini architects : ici.

www.facebook.com/paulomerliniarq

Instagram: paulo_merlini_architects

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

En Californie, Zooco Estudio enchante les petits et les grands

© Pixel Lab

Baptisée « Big and Tiny », il s’agit d’une idée originale qui a été conçue pour les enfants et leurs parents. Un espace qui croise astucieusement plusieurs générations et où l’on se sent enchantés. Signé Zooco Estudio (Miguel Crespo Picot, Javier Guzmán Benito et Sixto Martín Martínez), l’ensemble qui vient de voir le jour à Silverlake semble être appréciés de tous.

Un module constructif répétitif

C’est un endroit où les familles peuvent prospérer dans tous les aspects de leur vie. C’est ainsi qu’est née l’idée de Big and Tiny qui a ouvert son premier espace à Santa Monica. Ce projet est le deuxième local de la marque et il est situé à Silverlake en Californie.

Le projet couvre une surface de 467 m2 (5027 pieds carrés) avec une hauteur maximale de plafond de 6,50 m (22 pieds). Il est caractérisé par une structure de toit visible qui ressemble à celle d’une ferme couvrant l’ensemble de bâtiment d’usine. Par ailleurs, l’édifice présente quelques volumes fermés de différentes hauteurs qui contiennent les espaces de stockage ainsi que les salles de bains, la cuisine et les salles de réunion.

Le projet est créé selon l’idée de générer deux espaces isolés acoustiquement les uns des autres. Ces espaces sont dédiés aux adultes et aux enfants. Les architectes y ont créé des carrés ouverts. « Nous avons construit un mur qui divise le bâtiment en deux parties. Ce mur contient l’acoustique et l’isolant et est recouvert de miroirs afin de générer plus d’amplitude dans les deux espaces. » Racontent les architectes. Ainsi, une fois cette division générée, les concepteurs ont engendré un module constructif répétitif qui, grâce à son expansion et sa compression, couvre tout le périmètre des locaux.

Cette organisation spatiale crée des espaces qui répondent au programme demandé tout en  engendrant une façade intérieure qui formera l’espace principal pour les enfants ou bien une zone à aménager pour les diverses activités estudiantines. Ces bandes se matérialisent dans différents matériaux selon leur utilisation ou leur fonction et deviennent même des treillis qui communiquent visuellement les différents espaces entre eux.

Le bois, le liège, le feutre et le carton

En ce qui concerne les matériaux, les architectes ont eu recours à l’utilisation du bois, du liège, du feutre et du carton, le tout mis en avant grâce à l’utilisation des miroirs. Tandis que le bois est utilisé comme éléments de structure mais aussi dans la majorité des meubles, le miroir dans le mur central amplifie les différents espaces. Ailleurs, le liège et le feutre sont utilisés comme une enveloppe extérieure pour les cubes et les plinthes. Enfin, le liège est utilisé dans le comptoir et dans les étagères d’exposition comme moyen d’organiser et soutenir les étagères. Un ensemble d’éléments qui se croisent astucieusement tout en gardant une atmosphère sereine.

Au niveau fonctionnel, nous remarquons la construction de deux cubes à l’intérieur de l’espace enfants (Tree House y Ball pit) ainsi que deux autres dans la zone adulte (Bike Cube y Silence Cube) en plus de l’existence d’un volume entre les deux zones connectées à celle des enfants car elle est utilisée pour les enfants qui fréquentent les lieux en soirée. Chaque entité est reliée par de hautes plinthes ou des courbes en lattes de bois. Le tout est modulé par des panneaux de bois ainsi que des montants. Un soin particulier a été donné à l’éclairage qui accentue l’univers paisible de la Big and Tiny. Les architectes de Zooco Estudio ont accompli un travail méticuleux qui croise astucieusement plusieurs textures.

© Pixel Lab
© Pixel Lab
© Pixel Lab
© Pixel Lab

Le site de Zooco Estudio : ici.

Les photos : © Pixel Lab

Au Portugal, une amusante réalisation signée Stu.dere

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, dans la commune de Vila Meã – Amarante, l’agence d’architecture Stu.dere vient de terminer un charmant projet. Il s’agit du remaniement d’un magasin qui vend des vêtements pour les enfants. Un univers métamorphosé malicieusement pour le bonheur des petits et des grands.

A la fois accueillant et pratique

Les architectes nous racontent qu’il s’agissait d’un espace sombre qu’il fallait transformer en un espace à la fois accueillant et pratique. Ainsi, les concepteurs se sont livrés à un agréable jeu d’enfants en créant un espace ludique intuitif et fonctionnel.

« L’intention était de créer un sentiment d’exploration en marchant dans l’espace, comme s’il s’agissait d’un labyrinthe, comme un jeu pour un enfant. » Raconte les architectes qui, au fur et à mesure de l’avancement du projet, se sont pris au jeu et ont fini par métamorphoser un projet triste et vide en un autre lumineux et dynamique, plus adapté aux enfants.

Les architectes nous racontent que dès la première découverte du lieu, les architectes ont trouvé le projet déréglé en termes de répartition de l’espace. Malgré la demande du propriétaire des lieux pour un concept d’espace ouvert, l’intention était de créer un sentiment d’exploration en marchant dans l’espace, comme s’il s’agissait d’un labyrinthe, comme un jeu pour un enfant. « D’où la mise en œuvre du treillis métallique, qui crée une barrière physique mais non visuelle, remplissant ainsi les locaux » Nous expliquent les architectes.

Ludique et attirant

En plus de l’espace dédié à la présentation et au stockage des objets, le rez-de-chaussée comprend un bureau et une petite salle de rangement. Nous pouvons même apercevoir un studio dès l’accès à l’étage supérieur. Cet aménagement a été divisé en deux espaces avec un système de vitrage, qui sert avant tout de rendre l’espace plus généreux. Les matériaux utilisés ont été sélectionnés de manière à ce que leur utilisation soit unique. Le polycarbonate alvéolaire a été choisi pour les murs intérieurs, suggérant un aspect industriel en harmonie avec le sol revêtu de béton ciré. Pour contrebalancer cela, les plafonds et le bureau étaient doublés de contreplaqué de bouleau, créant une ambiance plus intime.

Un petit espace dédié aux enfants a été créé à côté des escaliers menant à l’étage supérieur. Il s’agit d’un endroit ludique recouvert de polycarbonate et proposant une double hauteur. Les lumières reflétées dans le polycarbonate évoquent un monde de magie, d’imagination et de créativité. La suspension de style industriel a été conçue spécifiquement pour le lieu. Les architectes ont eu recours à plusieurs astuces qui rendent le lieu à la fois vivant et pratique. Le projet sombre et tristounet a cédé ainsi sa place à un ensemble ludique et attirant. Un remaniement réussi à découvrir sans tarder !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de l’agence Stu.dere Architecture & Design Studio: ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

Aux Açores, Box Arquitectos réalise un projet épuré

© Ivo Tavares Studio

Les architectes de l’agence Box Arquitectos ont réalisé le remaniement d’un restaurant situé dans la commune de Ponta Delgadaqui se trouve sur la côte sud de l’île de São Miguel, dans l’archipel des Açores. Un projet astucieux qui allie admirablement sobriété et végétation.

Comme la carpe koï

Baptisé Koï, comme la carpe koï, il s’agit d’un restaurant qui fait partie d’une unité hôtelière située à Ponta Delgada. Le restaurant ouvert depuis 2004, présentait déjà un besoin de revitalisation, malgré la relation prédominante avec la cour centrale de l’hôtel, caractérisée par son jardin de fort inspiration orientale et son miroir d’eau habité par la carpe koï

Les architectes nous expliquent que c’est la relation forte de l’espace intérieur avec le jardin, qui a inspirée l’idée génératrice du projet, amenant le jardin à l’intérieur du restaurant, impliquant une perméabilité totale des espaces intérieurs et extérieurs, mettant l’accent sur l’espace et la luminosité qui définissent l’ensemble.

Comme un jardin intérieur

Le restaurant est agencé comme un jardin intérieur, faisant corps avec l’extérieur, reflétant le même symbolisme et équilibre, avec la présence de la végétation que l’on trouve sur les plafonds. Cette dernière est en accord avec les différents moments de l’éclairage artificiel avec effet scénique et les panneaux acoustiques qui, en plus de leur fonction principale, assumer la forme de la carpe: symbole de prospérité, de longévité et de fertilité.

Plusieurs espaces de restauration sont définis, ils sont caractérisés par des tables traditionnelles et dans des espaces lounge plus accueillants, le tout dans le but de recevoir à différents moments et heures de la journée. La couleur blanche est prédominante, elle donne une sensation de générosité à l’ensemble. Le choix des matériaux est dû à leur noblesse et résistance, afin de garantir un entretien facile sans préjudice du confort. A Ponta Delgada, les architectes de Box ont réalisé un nouvel espace harmonieux, aux normes actuelles et capable de relever de nouveaux défis. Un travail qui mérite reconnaissance !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Box Arquitectos : ici.

Instagram: https://www.instagram.com/boxarquitectosassociados/

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

En Italie, un charmant retour à l’origine avec Umberto Colasanto

© Vito Lauciello

C’est avant tout une histoire de respect, le respect des lieux mais aussi des matériaux d’origine qu’Umberto Colasanto met en avant dans sa dernière création. Il s’agit de l’aménagement intérieur d’une ancienne demeure.

Croiser les matériaux

La résidence est située en Italie de sud, dans la région des Pouilles, à Terlizzi. Il s’agit d’un projet qui selon le concepteur, devrait garder son âme d’origine. Cette dernière est révélée grâce à un travail minutieux à la fois élégant et intemporel.

« Une rencontre s’est créée entre la beauté du souvenir du passé à travers les poutres, les carreaux de ciment, les escaliers et les portes ainsi que la sensation de fraîcheur, de nouveauté et de tendance à travers une palette de couleurs raffinée qui brise le temps. » Souligne le designer qui prend par ailleurs, un malin plaisir de raconter le contexte, l’utilisation des matériaux et les diverses idées qui l’ont amené à remanier le projet.

Un univers intrigant et sensible

Nous pouvons constater que l’ensemble croise astucieusement les éléments du passé avec les nouveaux matériaux finement choisis à l’occasion. Tandis que le plafond et les portes respirent un petit air d’antan, le nouveau mobilier aux lignes pures trouve naturellement sa place dans un univers de contraste à la fois intriguant et sensible.

Concernant les couleurs, Umberto Colasanto a eu recours à des teintes chaudes qu’il complète avec tact en utilisant d’autres colories naturelles pour un résultat agréable où les habitants jouissent d’un univers singulier qui leur rappelle leur enfance. C’est une réalisation simple qui conjugue à merveille le passé et le présent.

© Vito Lauciello
© Vito Lauciello
© Vito Lauciello
© Vito Lauciello
© Vito Lauciello
© Vito Lauciello

Pour plus d’informations sur Umberto Colasanto : ici.

Les photos : © Vito Lauciello