Archives par mot-clé : Jacques-Franck Degioanni

Form follows function, c’est la nouvelle devise du Moniteur

Le 20 mars 2015, à l’heure où la crise touche de plus en plus l’activité de nombreuses branches du bâtiment, le Moniteur des travaux publics et du bâtiment lance sa nouvelle formule. Plus sobre, plus smart, remis au goût du jour, le journal saura-t-il conquérir de nouveaux abonnés ?

Alors que plusieurs jours avant la date de sa sortie officielle du 20 mars 2015, les réseaux sociaux pullulaient des photos de la nouvelle formule du Moniteur, « les rares privilégiés » comme moi (si je crois vraiment le service de communication du journal) attendaient toujours de feuilleter leur copie gratuite sur le net.

Finalement elle est arrivée dans ma boîte aux lettres, la nouvelle formule avec plus d’une quinzaine de paires d’yeux en couverture. Mon premier réflexe était de croire qu’il s’agissait de regards d’architectes. La réalité est toute autre.

Continuons, c’est le tour de l’éditorial qui avec le sourire de Michel Dalloni, directeur des rédactions, entre remerciements et reconnaissance, évoque tout le chemin parcouru par le magasine depuis 112 ans.

Et puis juste après, le style change, des gribouillis, des couleurs et des petits mots évocateurs, un vrai printemps qui donne la place à la BD, une savoureuse nouveauté qui revient timidement un peu plus loin et que l’on aimerait voir plus souvent.

Allons lire le reste, plus sérieux, plus rigide et plus actuel, les chantiers racontent toujours leur aventure, les nouveaux projets aussi, certains changements se décèlent facilement malgré tout, quelques images changent de format, d’autres pages se voient parer de couleurs, se profile alors un changement notable du côté de la forme.

Et la fonction alors ?

Bien que certaines histoires vues ou aperçues ailleurs se répètent, d’autres changements remarquables attirent l’attention. Parmi ces derniers je cite l’arrivée d’une nouvelle série de chroniques qui rendent l’ensemble particulièrement éloquent à la fois vivant et plus actuel. Dans ce numéro de lancement deux signatures, celles de Jacques-Franck Degioanni dont j’avais parlé à plusieurs reprises sur « Détails d’architecture » et celle de Nicolas Guillon, qui entre habileté et reproche commentent un sujet d’actualité.

A chaque section ses points positifs et même si l’ensemble reste fidèle à l’esprit du Moniteur, le printemps pointe son nez, une vraie mutation !

Les parpaings d’or 2013 des architectes, c’est reparti

@abeillearchi

Pour la deuxième année consécutive et après un succès national voire internationale, le blog l’abeille et l’architecte revient sur scène avec une nouvelle édition, les parpaings d’or 2013.

Des noms connus du monde de l’architecture que ce soit des architectes, des grandes agences d’architecture ou des journalistes spécialisés en architecture se trouvent en lice pour une proclamation des plus spectaculaires.

Comme son habitude, fidèle à ses principes et malgré l’apparence parodique de la démarche,  l’abeille et l’architecte propose, détaille et pointe vers des projets architecturaux qui ont marqué chacun à sa manière, que ce soit par leur exubérance, leur caractère postmoderne jusqu’à leur démolition, notre petit monde de l’architecture.

A côté de personnalités notoires comme Jacques-Franck Dégioanni (Le Moniteur), Philippe Trétiack (Elle) ou encore Jérôme Auzolle (Archicool), l’auteur n’hésite pas de nommer soi-même, chose qui, entre rigolade et perspicacité, rend cette liste aux yeux des lecteurs encore plus impartiale.

Toujours moqueur quelquefois blagueur et souvent pertinent, l’abeille et l’architecte ne tarde pas à devenir un exemple hilarant.

Qu’est-ce la parpaing d’or ?

« Le Parpaing d’or distinguera les architectes français et internationaux qui ont su, à travers leurs réalisations, contribuer au rayonnement de l’architecture en France et dans le monde entier« .

Les lauréats seront connus début Janvier  2014, d’ici là place aux votes et aux commentaires, l’abeille et l’architecte continue le buzz…

AMC avant l’heure ?

@lililarchi

Le 10 octobre 2013, via dix bâtiments emblématiques, L’abeille et l’architecte présentait ses pronostics pour l’équerre d’argent 2013.

Aujourd’hui, sur Détails d’Architecture je dévoile une liste non exhaustive des constructions terminées qui, depuis un an, ont marqué l’architecture en France. Un AMC avant l’heure ?

Ma modeste liste ne cherche pas à constituer des pronostics pour les cent bâtiments présentés par le journal AMC, mais c’est une manière de pointer entre-autres, vers des projets moins connus ou peu médiatisés. Et si par hasard, certains se retrouvent à la fin de l’année, publiés dans ce journal, je ne serai que ravie du choix de leur jury. Les dix projets cités par l’abeille et l’architecte ne seront pas repris dans ma liste qui sera un prolongement à la sienne. A savoir que, les grands projets qui se trouvent déjà sous les projecteurs seront également cités vu qu’ils sont malgré tout incontournables et ont contribué à l’actualité architecturale française de toute une année.

Depuis plus que six ans, le but de ce site est de parler d’architecture, ce petit « jeu de médium » ne sera que l’occasion de marquer encore une fois l’architecture avec un grand « A ».

Et pour l’occasion, Lili l’archi a bien voulu à son tour jouer le jeu et illustrer mon papier, un grand merci à elle.

Bonne découverte à tous.

Ma sélection concernant les logements :

1- Logements sociaux à Versailles par Wild Rabbits + Ithaques dont j’avais déjà parlé: ici.

2- Construction de 18 logements sociaux + 40 studios jeunes actifs + crèche et commerces, Rue Cardinet Paris 17ème par Atelier Isabelle Biro.

3- 17 logements sociaux à énergie positive (BEPOS) à Paris XIème Baudoin Bergeron Architectes, Laurence Beaudouin et Hélène Bergeron. On peut également les consulter: ici.

4- « Helena » logements sociaux, la résidence collective pour seniors, à Gévézé (Ille-et-Vilaine ) par l’agence Rhizome (Thierry Dupeux, Hubert Philouze et Julien Guénéguès).

5- « Oressence », 54 logements et commerces dans la ZAC Massena Chevaleret, Paris, par  Architectures Anne Demians .

6-  « Amplia », immeuble de logements à énergie positive à Lyon Confluence, lot E3 par Florence Lipsky, Pascal Rollet et Laurent Thierry (Lipsky-Rollet) Vous pouvez consulter le projet: ici.

7- Logements Version Rubis, ZAC Parc Marianne,  à Montpellier. (Ce projet a reçu les « Pyramides d’Or » en septembre 2012) par Jean-Paul Viguier et Associés.

8- 40 logements rue de l’Harmonie à Paris par Hardel et Le Bihan Architectes (Mathurin Hardel et Cyrille Le Bihan) :

9- Construction de 38 logements sociaux à Eubonne (Val d’Oise) par LEM+ (Pierre Lépinay et Bertrand Meurice).

10- « Thermopyles » des logements sociaux à Paris par SOA.

11- Construction de 54 logements sociaux et 4 commerces à Paris par RH+ (Alix Héaume et Adrien Robain)

12- « Tête en l’air » 30 logements sociaux à Paris 18 par KOZ (Christophe Ouhayoun & Nicolas Ziedel)

13- Construction de 29 logements sociaux à Vitry-sur-Seine par Bruno Rollet architecte.

14- Construction de 123 logements à Antony par Atelier PO&PO (Jean-Luc Calligaro et Bruno Palisson).

15- Création d’un immeuble neuf de 85 logements et 260 places de parking, parallèlement à la rénovation de l’Hôtel-Dieu à Marseille par Tangram

16- Opération Jean Moulin à Bondy, Seine-Saint-Denis (93) 50 logements BBC locatifs par Guerin Pedrozam.

17- « Le Hameau des Lilas » 21 maisons BBC à Orvault par Quadra Architectes.

18- A deux pas de Lille résidence de 42 logements intitulée « Rives d’Hellemmes » Coldefy Associés Architectes et Urbanistes, (Thomas Coldefy et Isabel Van Haute). Voir également le projet: ici.

19- Construction de 124 logements sociaux dont 19 maisons à Bonneuil-sur-Marne par Margot-Duclot architectes (MDaa).

20- Logements étudiants, conception modulaire en bois pour le crous de Toulouse par Patriarche & co.

21- Résidence sociale de 165 studios et 55 places de parking à Carrières-sous-Poissy, Yvelines par Gaëtan Le Penhuel Architectes.

22- Construction d’un bâtiment pour le personnel de l’exploitation viticole à Pomerol (Gironde) par Fabre/de Marien architectes (Julie Fabre et Matthieu de Marien)

23- Construction de 4 maisons à ossature bois à Nantes par Huca Architecture :

24- La « Maison D » en Bretagne par Arnaud Lacoste et Jérôme Vinçon (Lode Architecture) J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

25- Maison bioclimatique au Morbihan par Patrice Bideau (a.typique) :

26- La Villa Embrun par Corinne Vezzoni & associés.

Ma sélection concernant les Réhabilitations :

27- Une réhabilitation thermique de la tour des Jeunes Mariés à Noisiel (Seine-et-Marne) (label BBC) par Felletin Architecture et BET SCOPING. Vous pouvez trouver le projet: ici.

28- Réhabilitation d’un immeuble insalubre en 20 logements sociaux à Paris par H2O architectes (Charlotte Hubert, Jean-Jacques Hubert et Antoine Santiard).

29- Réhabilitation et extension de l’immeuble Printemps de Strasbourg par Biecher Architectes. J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

30- Réhabilitation de l’enveloppe d’un bâtiment à Paris 20 par Atelier du Pont (Anne-Cécile Comar, Philippe Croisier et Stéphane Pertusier).

31- Rénovation et extension de l’hôtel de ville de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis ) par l’atelier d’architecture Chaix & Morel et Associés.

32- Rénovation d’un ancien bâtiment de formation en un lycée au Bourget par Hubert-Roy Architectes.

33- Réhabilitation d’un entrepôt pour l’aménagement de 14 appartements  « Les patios de Noé » à Bordeaux par King Kong.

34- Dans le cadre de réhabilitation de Gignac La Nerthe (Bouches du Rhone), un pavillon et un square réalisés par Comac (Bastien Beguier et François Jaubert).

35- Réhabilitation des anciens ateliers Panhard à Paris par Arep.

36- Restructuration du Lycée Albert Einstein à Bagnols-sur-Cèze par NBJ architectes (Elodie Nourrigat, Jacques Brion et Romain Jamot).

37- Rénovation-Extension du centre commercial « Les Eléis » à Cherbourg Octeville (Manche), par Arte Charpentier.

38- Rénovation des halles des Arts et Métiers Paris Tech, espaces d’enseignement, laboratoires, bureaux à Paris par Architecture Patrick Mauger.

Ma sélection concernant les équipements publics :

39- Centre social Bérionne à Argenteuil par Nomade Architectes.

40-Centre de découverte, de culture scientifique et de recherche sur l’environnement et la biodiversité à La Roche-sur-Yon (Vendée) par l’agence Guinée*Potin (Anne-Flore Guinée et Hervé Potin). J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

41- Centre culturel à Meudon-la-Forêt (Hauts-de-Seine) par Serero Architectes. J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

42- Maison des associations à Clamart (Hauts-de-Seine) par AIR architecture (Cyrille Hanappe et Olivier Leclercq).

43- Gymnase Fleming à Sassenage (Isère) par l’agence r2k (Véronique Klimine, Jean-Paul Roda et Olavi Koponen).

44- Centre chorégraphique de Vitry-sur-seine (Val-de-Marne ) par Philippe Prost. Vous pouvez en savoir plus sur ce projet: ici.

45- « Les cailloux »  Construction d’un bâtiment comprenant une salle des fêtes et ses annexes, accueil, bar, salles de réunion et un forum citoyen (salle d’accueil polyvalente, bureaux, locaux annexes et techniques) à Aubagne (Bouches-du-Rhône). Aménagement des espaces extérieurs à usage de parvis et d’animation. Par ARM architecture, par Matthieu Poitevin et Pascal Reynaud.

46- Ecole de musique de Louvier (Eure) par Opus 5. J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

47- Bibliothèque des Sciences et Techniques à l’université Versailles-Saint-Quentin en Yvelines par Marie-Hélène Badia et Didier Berger (Badia Berger).

48- Métaphone salle de concert et instrument de musique urbain, à Oignies (Pas-de-Calais), de Herault-Arnod  Architectes (Yves Arnod et Isabel Herault).

49- Crèche de 45 berceaux à la ZAC Atlantis, à Massy (Essonne) par 2,3,4 architecture. (La crèche fait partie de ce programme de logements.)

50- Ecole Jean Moulin à Bernay (Eure) par Prinvault architectes . J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

51- Maison des Jeunes de la Culture et des Savoirs à La Châtre (Indre) par 2NE architecture (Bruno et Gabriel Robinne).

52- Mairie et accueil périscolaire à Echenoz-la-Méline (Haute-Saône) par BQ+A (Bernard Quirot).

53- Ehpad 91 lits + un pôle d’activités et soins adaptés à Morangis (Essonne) par Vous êtes ici architectes (Alexandre Becker, Paul Pflughaupt et Julien Paulré).

54- Conservatoire et médiathèque Albert Camus à Evry : Construction d’une médiathèque : 1 conservatoire de musique, 1 salle de répétition, 2 studios insonorisés destinés aux enregistrements musicaux, 1 bibliothèque municipale d’emprunts spécialisée en musicologie et hymnologie par Agence DE-SO (François Defrain et Olivier Souquet).

55- Groupe scolaire ChengDu à énergie positive à Montpellier par l’agence Coste architectures.

56- Petite extension du Musée des beaux arts de Dijon Ateliers Lion.

57- Musée d’histoire et d’archéologie de Marseille par C+T Architectures (Roland Carta et Stéphane Bernard).

58- La villa méditerranée Stefano Boeri architetti à Marseille.

59- Construction de l’ehpad de Séqué, 98 lits pour personnes agées dépendantes (dont 28 réservés aux malades d’alzheimer) dans le nouvel écoquartier de Bayonne nord par Gauche Muru.

60- Extension de l’IUT de Génie Civil de Saint-Nazaire par Enia Architectes (Mathieu Chazelle, Brice Piechaczyk, Simon Pallubicki)

61- Pôle nautique de Goëlo à Binic (22) par Studio 02 Architectures (Romain Grégoire et Thomas Collet).

62- Construction du Lycée René Goscinny pour 900 élèves, dont 800 en demi-pension, gymnase, et logements de fonction à Drap (Alpes-Maritimes) par Rémy Marciano et José Moralés Architecte.

63- Ecole maternelle et primaire jean moulin à Montargis (Loiret) par Richard+Schoeller Architectures.

64- Théâtre Jean-Claude Carrière à Montpellier (Réalisation d’une salle de spectacle de 600 places + une salle de restauration) par A+ Architecture. J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

65- Université Paris IV Sorbonne centre de Clignancourt par Gaëlle Péneau architectes associés (GPAA). Vous pouvez savoir plus sur ce projet: ici.

66- Construction d’un groupe scolaire comprenant 5 classes maternelles et leurs annexes, restaurant scolaire + Bibliothèque municipale à Condé-sur-Suippe (Aisne) par GA architecture (Giuseppe Grisafi et Patrizia Anania). J’avais déjà présenté ce projet: ici.

67- Groupe scolaire Lucie Aubrac à Toulouse par Laurens & Loustau Architectes.

68- Le stade Allianz Riviera  à Nice par Jean-Michel Wilmotte.

69- Le musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes (Hauts-de-Seine) par le collectif Encore Heureux (Julien Choppin et Nicola Delon).

70- Siège social de l’OPH Aquitanis à Bordeaux par Platform architecture  (Bruno Douliery, François Ehouarn et Olivier Leroy).

71- Lycée Albert Camus à Nîmes par Hellin-Sebbag architectes associés (Brigitte Hellin, Hilda Sebbag et Benjamin Pirany).

72- Médiathèque de Mont de Marsan (Landes) avec conception de signalétique, salle de conférences, espace jeunesse, arts, musique, cinéma par Archi5.

73- Complexe sportif à Chatenay-Malabry (Hauts-de-Seine) par aEa agence Engasser & associés.

74- Auditorium de Bordeaux  par 4a architectes (Michel Pétuaud-Létang). Plus de photos et d’informations: ici.

75- La Cité des arts à Besancon (Doubs) par Kengo Kuma & Associates.

76- Ecole, gymnase et restaurant scolaire par Tectoniques Architecture et ingénierie à Rillieux-la -Pape (Rhône).

77- Frac Marseille par Kengo Kuma & Associates en collaboration avec Toury-Valet. J’avais évoqué ce projet: ici.

78- Crèche de la girafe à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) par Hondelatte-Laporte Architectes (Raphaëlle Hondelatte et Mathieu Laporte).

79- Multi-accueil petite enfance à Roubaix (Nord) par Tank Architectes (Olivier Camus et Lyderic Veauvy).

80- Lycée Georges Cormier à Coulommiers par Ateliers O-S Architectes .

81- Espace culturel en pierre à Bessancourt (Val d’Oise) dans un secteur classé par Duchene+Mels.

82- Pôle sportif HQE à Epernon (Eure et Loir) par Ligne 7 Architecture (Dominique Lardeau & Bernard Ritaly). J’avais déjà évoqué ce projet: ici.

83- Groupe scolaire Lucie Aubrac à Roubaix (Nord) par Saison-Menu Architectes (Luc Saison et Isabelle Menu).

84- « Plaine des sports de Monadey, Campus de Bordeaux, 2013 » sur le campus de l’université de Bordeaux par 2 :pm architecture. Vous pouvez également voir le projet: ici.

85- Plateforme de recherches intégrée pour la CNRS à Gif-sur-Yvette (Essonne), par l’agence d’architecture Pargade (Jean-Philippe Pargade et Caroline Rigaldies).

86- Groupe scolaire Montesquieu à Sainte-Eulalie (Gironde) par AAVP (Vincent Parreira).

Ma sélection concernant les projets d’aménagement:

87- Aménagement de la petite ceinture à Paris par l’atelier parisien d’urbanisme (APUR)

Plus d’informations et de photos: ici.

88- Réaménagement de la place de la république à Paris par TVK (Trévelo & Viger-Kohler). J’avais déjà présenté ce projet: ici.

89- Aménagement des places autour de l’hôtel de ville de Montluçon (Allier) par Atelier de l’île.

90- L’Ombrière du vieux port de Marseille par Foster and partners. Plus d’informations et de photos: ici.

Après ces diverses réalisations, et malgré le fait que l’architecture est l’art de bâtir,  Détails d’Architecture n’étant pas AMC, mon mot de la fin revient à une malheureuse démolition qui a été accomplie également en 2013 et qui restera dans les annales de l’année. Il s’agit de la destruction de la halle de Fontainebleau évoquée par Jacques-Franck Degioanni: ici. Une pensée chaleureuse pour l’architecture d’aujourd’hui qui sera le patrimoine de demain…

Jacques Kalisz à Elancourt

11-jacqueskalisz

Depuis neuf ans l’école d’architecture de Nanterre signée Jacques Kalisz est délaissée. Dans le journal Le Moniteur Jacques-Franck Degioanni revient sur la lettre de Serge Kalisz à Aurélie Filippetti où il raconte les qualités architecturales de l’école et se désole de cet abandon. Chacune des œuvres de Jacques Kalisz étant un manifeste, je m’attarde sur l’un de ses projets les moins connus et pourtant en cours de réhabilitation.

Elancourt est une ville de plus de 26000 habitants qui se trouve dans le département des Yvelines (78). C’est en 1975 que le quartier des sept Mares y voit le jour. A cheval sur les communes Elancourt et Maurepas, c’est le premier quartier né dans le cadre de l’aménagement de Saint-Quentin-en-Yvelines.

A l’origine l’architecte Philippe Deslandes qui par la suite a été épaulé par plusieurs architectes de renom. Le choix de l’époque, l’urbanisme sur dalle a donc été pratiqué pour mieux gérer les flux et assurer la séparation entre véhicules et piétons.

En plein milieu du quartier des sept Mares, est érigé en 1978 un monolithe en béton témoignage de l’architecture brutaliste de l’époque. Il s’agit du centre administratif conçu par Jacques Kalisz (en collaboration avec Roger Salem et François Droucot).

15-jacqueskalisz

C’est un bâtiment emblématique qui a marqué toute une époque et continue à interroger chaque curieux d’architecture. Et bien qu’il soit moins connu par rapport à d’autres réalisations de Jacques Kalisz, l’édifice est en train de subir sa deuxième réhabilitation.

Le projet de réhabilitation commencé en 2011, consiste à aménager des logements d’étudiants dans les parallélépipèdes supérieurs qui surplombent les parties administratives de l’hôtel de ville qui garde ses locaux. Ainsi, le centre administratif conçu par Jacques Kalisz connaîtra un nouveau sort tout en gardant intacte la structure du départ.

Une reconversion réussie ? Il faut attendre la fin des travaux pour pouvoir en juger. D’ici là, c’est la mémoire de Jacques Kalisz qui est sauvegardée…

20-jacqueskalisz

Les photos : © Sipane Hoh

A lire aussi: mon papier sur Détours d’Architecture.

D’anciennes photos de cet édifice se trouvent: ici.

«Ricciotti, architecte», mais pas que…

09-Exposition Rudy Ricciotti

L’exposition monographique « Ricciotti, architecte » a ouvert ses portes au public le 11 arvil 2013. L’occasion de la (re)découverte des travaux du grand architecte mais pas que…
Il y a quelques années, la cité de l’architecture avait commencé une nouvelle série d’expositions. Celle dédiée à Claude Parent avait retenue toute mon attention surtout avec la présence des différents croquis affichés.
Cette année, c’est à Rudy Ricciotti d’exposer ses œuvres. Comment montrer trente ans de travaux sans que le visiteur se lasse en pointant sur le strict nécessaire ? Pour Ricciotti, l’essentiel passait par le chantier et l’exposition ne tarde pas de nous le rappeler.
Avant même d’y arriver, une affiche me guide dans les tortueux couloirs du métro de la ligne 6. Une fois la porte de la Cité franchie, direction deuxième sous-sol et passage obligé de la traversée aux couleurs acidulées. Arrivée au bout, l’ambiance change d’aspect, une couleur foncée sur les murs m’accueillit. Ca y est, à partir de là, l’aventure commence dans l’antre de Ricciotti.
16-Exposition Rudy Ricciotti
Une fois sur place, le visiteur est sans doute partagé entre surprise et confusion. Oui, il s’agit bien d’une exposition d’architecture. Mais, où sont les images 3D? Et les maquettes ? Pas de plans, ni de coupes ? Et le film projeté au fond de la salle qui ne parle qu’un langage particulier?
En effet, c’est toute la différence entre n’importe quelle exposition d’architecture et l’exposition « Ricciotti, l’architecte ».
Dans le journal, le Moniteur, dans son article, Jacques-Franck Degioanni a utilisé la formule imagée de « morceaux d’architecture » c’est toute la subtilité de l’exposition, il s’agit d’un retour aux sources même de l’architecture et de l’acte de bâtir. Arriver à capter l’attention du visiteur, en peu de choses le transportant dans un univers différent et pourtant si proche.
28-Exposition Rudy Ricciotti
Pour tout amoureux d’architecture, l’exposition est un condensé d’outils, un poteau Y2A par ici, un élément de toiture par là, un pont du diable ailleurs. On y trouve même une bielle de fixation rangée dans sa boîte transparente. Néanmoins, nous pouvons remarquer quelques imperfections sur ces objets. Négligence ? Surement pas. Il s’agit de montrer chaque matière telle qu’elle a vécu au fil du temps. C‘est un sujet cher à Ricciotti qui est l’un des rares architectes capables de laisser les imperfections dues au travail de la matière, en particulier quand il s’agit du béton. L’exposition même avec ses petits détails reflète la pensée de l’architecte.
37-Exposition Rudy Ricciotti
C’est le moment d’aller au fond de la salle et de voir et surtout d’écouter le film où Ricciotti parle d’architecture. Encore une fois, surprise ! Où sont les discours des grands architectes connus par l’abondance des mots comme « création », « contexte », « couleurs », « influence », « œuvre » etc… ? Le visiteur qui espère ce genre de paroles sera fortement déçu. Ici, Ricciotti parle de béton, d’ouvrage, de radier, d’acier ou de moules. L’architecte explique les tensions dans les ponts ainsi que la chimie qui a aidé à la confection d’un nouveau genre de béton. De même, il loue le travail du maître d’ouvrage, de l’ingénieur, du chef de projet ou des ouvriers. Un langage inattendu certes mais captivant et éloquent.
Finalement l’exposition montre toutes les facettes de l’architecte qu’il est. Rudy Ricciotti l’ingénieur et surtout l’homme viennent compléter cette monographie…

Ces photos ne sont pas libres de droit.
Les photos: © Sipane Hoh

[nggallery id=4]

Zoom sur les détails…

 
 


C’est l’histoire d’un bel immeuble parisien livré par [BP] architectures en 2009. Un projet dont ont parlé tous les journaux d’architecture spécialisés. Vous pouvez trouver un peu plus sur le projet dans un article signé par Jacques-Franck Degioanni: ici. Et une louange signée par Emmanuelle Borne par . Sauf que trois ans plus tard, un détour par les détails fait constater un certain changement…