Archives pour la catégorie divers

A Rome, la Chapelle Sixtine, objet d’un spectacle atypique

A Rome, depuis le 15 mars, un nouveau genre de divertissement fait parler de lui . Il s’agit du spectacle du dernier jugement. Michel-Ange et les secrets de la Chapelle Sixtine viennent de faire leur apparition à l’Auditorium Conciliazione de la capitale italienne.

Quand les effets spéciaux font revivre l’art

C’est un spectacle original, tout aussi innovant qu’attractif qui raconte la genèse du chef-d’œuvre de Michel-Ange, une idée engendrée par le conseil scientifique des Musées du Vatican et qui a été conçue par Marco Balich connu par ailleurs par ses spectacles de très grande échelle. Il s’agit d’un concept divertissant qui trace un subtil trait d’union entre l’art et l’histoire. Au départ, l’intention était de créer une nouveauté qui serait connue tout aussi à Rome que dans le monde. En effet, qui ne connaît Michel-Ange et le secret de la Chapelle Sixtine ? En unissant l’art à la haute technologie, l’idée prévoyait un certain succès.

La chapelle Sixtine est le protagoniste absolu. L’un des lieux les plus incroyables de l’histoire de l’art mondial. Faire l’expérience de la grandeur et de la majesté de ce lieu a été le grand défi de ce spectacle qui commence par des images où l’histoire italienne rencontre l’art lors d’un voyage dans le temps. Un spectacle extraordinaire qui pourrait avec son originalité franchir rapidement les frontières du pays.

Au fil de l’histoire

Nous découvrons l’histoire qui commence avec Michel-Ange et ses œuvres ingénieuses, puis nous apercevons le créateur de la voûte de la chapelle Sixtine, qui récite : « Tout est là. Je cherche la beauté. La beauté est mon obsession. », l’ensemble est présenté à travers un magnifique jeu de son et de lumière. Et ainsi de suite, l’histoire continue en passant par le fameux peintre italien de la renaissance, le Pérugin ou en redécouvrant les riches tableaux de Botticelli, le tout dans une ambiance colorée et enchanteresque. Quel concentré artistique !

« Utiliser le travail d’une vie pour raconter l’histoire d’un patrimoine mondial comme la Chapelle Sixtine était un privilège et une énorme responsabilité, mais nous aimons penser que les spectateurs qui viendront voir notre « Giudizio Universale », en particulier les plus jeunes, peuvent quitter l’Auditorium Conciliazione inspirés par une conscience renouvelée: il n’y a rien de plus excitant que la beauté de l’art », explique Marco Balich.

La Chapelle Sixtine, symbole de l’Église dans le monde, mais aussi de l’art et de l’histoire italienne devient grâce à cet évènement un enchantement visuel et technologique qui raconte l’une des histoires du pays. C’est un spectacle conçu pour tous les âges, à découvrir si vous êtes de passage à Rome.

 

Les photos : © Luca Parisse, Philippe Antonello et Stefano Montesi.

Pour plus d’informations voir: ici.

« Quelques mots pour le futur »

« J’ai trouvé ce que vous disiez si extraordinaire que j’ai estimé que certaines choses devaient être consignées pour l’histoire de l’architecture. » Ainsi débute la conversation entre Ieoh Ming Pei et Fumihiko Maki.

Le recueil est de petite taille mais les propos concis, les dialogues tout au long de l’ouvrage, les échanges inattendus rendent l’ensemble attachant. L’un est né à Canton, l’autre à Tokyo, l’un a 100 ans, l’autre 90 mais tous les deux sont connus en dehors de leurs frontières. La rencontre aura lieu dans les bureaux de Fumihiko Maki à Hillside Terrace lors de la visite de Ieoh Ming Pei à Tokyo.

De quoi peut parler deux géants de l’architecture quand ils se rencontrent ? La question rend curieux tout amoureux d’architecture d’autant plus qu’à dix ans de différence d’âge, les deux architectes ont connu les mêmes personnages, les mêmes idoles, les mêmes contextes dans la pratique de leur profession. Cette dernière dure depuis plus de cinquante ans, depuis, de gros changements ont été perçus, des styles, des matériaux, bref, il s’agit de deux visions qui parfois se rapprochent ou se divergent selon les périodes. En évoquant le passé, de grands noms de l’architecture connus de tous sont évoqués, quelques souvenirs personnels mais aussi quelques anecdotes sont au rendez-vous.

Cependant dans ce livre, c’est Maki qui pose les questions et Pei y répond. De ses années à Harvard jusqu’à son retour à Suzhou, sa ville natale, en passant par la réalisation de la pyramide du Louvre, Pei revient sur plus d’un siècle d’histoire d’architecture, son histoire mais aussi celle des autres, de tous ces pays qui ont accueilli ses réalisations dont la France.

« Quelques mots pour le futur » est un livre d’un peu plus de 100 pages, tellement accrocheur, que le lecteur lira d’un seul trait !

Une année de plus qui s’achève…

© Sipane Hoh
© Sipane Hoh

L’année 2017 touche bientôt à sa fin. L’occasion de faire, comme tous les ans, le point sur les statistiques du site « Détails d’architecture ». Dès le départ, mon but était de diffuser l’architecture partout dans le monde, c’est pourquoi je suis heureuse de constater que les lecteurs se font de plus en plus nombreux. Cette année, les statistiques me donnent une provenance de 167 pays, jusque là, un record qui me réjouit.

Certes il y a ce site qui donne quelques chiffres concernant les trois derniers mois, mais je préfère aller un peu plus loin et donner des statistiques annuelles plus détaillées. Mis à part la France où vivent 64% des lecteurs, les dix pays d’où vient le plus grand nombre de visiteurs sont : l’Algérie, la Belgique, la Tunisie, la Suisse, le Canada, le Maroc, le Liban, les États-Unis, l’Italie et l’Espagne. Quant aux dix pays où Détails d’architecture accroche le moins, il s’agit de: le Yémen, la Trinité-et-Tobago, le Salvador, les Seychelles, le Malawi, la Mongolie, la Libye, le Honduras, la Guinée-Bissau et le Guam.

Les papiers les plus lus en 2016 ont été :

1- La sélection 2017 de Détails d’architecture

2- Mes coups de cœur

3- A propos

4- En Corse, CGZ architecture et CA’ Architectes créent un joli bijou

5- Alejandro Aravena bouscule l’architecture avec la Quinta Monroy

6- Et si on habitait un dôme géodésique ?

7- Équerre d’argent 2017, oui, mais…

8- Les matériaux de récupération, l’avenir de la construction?

9- En Bretagne, Lode Architecture réalise une maison lovée dans les bois

10- En Espagne, une réhabilitation spectaculaire signée Ferran Vizoso

Les cinq « tag » les plus recherchés en une année sont : « crèche », « cabane », « recyclage », « reconversion » et « Afrique ».

Quant aux articles qui ont connu en 2016 le moins de lecteurs sont:

1- Une ville sous-marine

2- Une toile nommée « Détail »

3- Une seconde vie

Merci à tous les lecteurs qui depuis plus de dix ans lisent, accompagnent et suivent « Détails d’architecture ».

Et si on parlait architecture aux enfants?

DR

Qui n’aimerait donner un peu de « culture architecturale » à son enfant ? A l’instar des activités culturelles ou sportives, de plus en plus de personnes cherchent des structures pour inculquer une certaine connaissance architecturale à leur progéniture. Comme certains architectes, je participe personnellement, de manière épisodique, à animer des ateliers au sein d’établissements scolaires et je me rend compte de la grande curiosité des enfants concernant l’architecture et les questions urbaines. C’est pourquoi, alors que des parents sont à la recherche de livres spécialisés, des associations voient le jour. A l’approche de Noël, Détails d’architecture vous présente quelques lieux où votre enfant, avec d’autres de son âge, pourra partir à la découverte architecturale. Un joli cadeau de Noël, non ?

En France

A Paris, en partenariat avec le Conseil Régional de l’Ordre des architectes d’Ile-de-France, L’atelier des P’tits archis n’est plus une adresse anonyme. En effet, Mlle Féfé et son ami Imhotep, deux marionnettes pleines de vie, vous proposent des ateliers d’architecture pour les enfants. Ceci se passe surtout à la Maison de l’Architecture en Ile-de-France mais aussi dans les écoles.

A Lyon, l’association Chic de l’Archi a pour but de sensibiliser et transmettre une culture architecturale, urbanistique, paysagère ainsi que technique auprès du jeune public. Grâce à la mise en place d’ateliers ludiques et créatifs conçus sur-mesure, en amenant les enfants sur les chantiers, cette dynamique structure fait découvrir les coulisses de la conception et de la construction à tous les curieux jusqu’à 16 ans.

A Libourne, la Rue du p’tit chantier est un Atelier d’architecture pour les enfants, il vaut aussi le détour.

A Rennes, les ateliers Carton Plume animés par Adélaïde ou Marie, emmènent tout au long de l’année les enfants en voyage à la découverte d’artistes, d’œuvres d’art, d’architectes et de bâtiments à travers le monde, le tout en s’amusant. N’est-ce pas une bonne idée ?

A Paris, d’autres ateliers pour enfants et des visites guidées sont également proposés par la Cité de l’architecture ainsi que le Pavillon de l’arsenal.

Et ailleurs

Allons cette fois-ci en Suisse, à Genève à la découverte de l’association Chantier Ouvert, qui, parrainée par la Maison de l’architecture de Genève, propose des cours publics mais aussi privés au Pavillon Sicli mais aussi in situ dans différentes structures scolaires ayant le but de sensibiliser différents publics vers une meilleure compréhension du paysage bâti.

A Lausanne, l’association Ville en tête, par ses projets et ses actions, s’engage dans la sensibilisation à l’environnement naturel et construit, notamment auprès du grand public et des jeunes en particulier.

En Belgique, à Liège, issu d’une collaboration entre les Rimbelles et la Maison de l’Urbanité, Créaville propose différents ateliers urbains pour les enfants âgés entre 5 et 12 ans.

A Londres, au RIBA, au 66 Portland Place, en jouant et en s’amusant, côtoyés par des architectes et des artistes, familles et enfants explorent l’architecture et les grandes constructions à travers des ateliers numériques.

Au Canada, tandis que le centre canadien de l’architecture organise Lors de chaque exposition, des visites pour les étudiants, kumulus, situé à Montréal, sensibilise le jeune et le grand public à l’importance du design et de l’architecture.

Retour en Italie, où le Palladio kids est le programme didactique du Musée Palladio de Vicenza pour promouvoir et diffuser la culture de l’architecture des jeunes générations. En accord avec la stratégie culturelle du musée, Palladio Kids se tourne vers la Renaissance pour étudier des thèmes et des concepts significatifs de nos jours afin de créer une plateforme culturelle pour l’architecture de demain.

Il existe d’autres structures de par le monde qui diffusent la connaissance architecturale aux enfants mais aussi aux adultes, Détails d’architecture partira à leur recherche et les ajoutera au fur et à mesure à cette liste non exhaustive. D’ici là tout commentaire concernant ce sujet, serait le bienvenu !

Une année de plus qui se termine…

© Sipane Hoh

L’année 2016 touche bientôt à sa fin. L’occasion de faire le point sur les statistiques du site « Détails d’architecture ». Dès le départ, le but de ce site était de diffuser l’architecture partout dans le monde, c’est pourquoi je suis heureuse de constater que les lecteurs viennent de 164 pays- il reste quelques vides – et parlent une multitude de langues.

Mis à part la France où vivent 68% des lecteurs, les dix pays d’où vient le plus grand nombre de visiteurs sont : l’Algérie, la Belgique, la Tunisie, la Suisse, le Canada, le Liban, le Maroc, la Russie, les États-Unis et l’Italie. Quant aux dix pays où Détails d’architecture accroche le moins, il s’agit de : la Tanzanie, le Vanuatu, les Samoa, le Népal, le Nicaragua, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, la Mozambique, le Kosovo et le Zimbabwe.

Les papiers les plus lus en 2016 ont été :

1- En Bretagne, Lode Architecture réalise une maison lovée dans les bois

2- Alejandro Aravena bouscule l’architecture avec la Quinta Monroy

3- La proposition de Clément Blanchet pour l’IRT de Toulouse

4- Quand Claude Petton a bouleversé l’architecture

5- Quand le traditionnel se fait moderne

6- « RD House », la maison dans la colline

7- La maison autour de l’arbre

8- La casa MP, une élégante maison qui habite la pente

9- Revalorisation de l’entrée de ville de Calvi

10- Un marché dans un ancien silo à grains

Les cinq « tag » les plus recherchés en une année sont : « Japon », « cabane », « container », « recyclage » et « gratte-ciel ».

Quant aux articles qui ont connu en 2016 le moins de lecteurs sont:

1- Une micro-habitation baptisée « Light House »

2- Une ferme urbaine d’un nouveau genre

3- Un malicieux « Jeu d’écrins » signé Fabienne Bulle

Merci à tous les lecteurs qui depuis dix ans lisent, accompagnent et suivent « Détails d’architecture ».

Lola James Harper à Paris!

© Lola James Harper
© Lola James Harper

Dès le premier novembre 2016, Amastan Paris et Lola James Harper collaborent pour présenter une exposition de photographies et des concerts. L’hôtel qui dédie un espace complet à l’hébergement d’installations artistiques temporaires agrémente ses murs par les œuvres de Rami Mekdachi, le fondateur de Lola James Harper.

Toujours à l’affut d’un esprit jeune et collaboratif, Amastan Paris présente un projet engageant qui fait écho aux voyages et à la culture. L’exposition qui commence le 9 novembre durera jusqu’au 27 novembre et présentera une série de photos de voyage prises en été. En parallèle, de spectacles musicaux gratuits se dérouleront  le 9 novembre, 16 novembre et le 23 novembre à l’hôtel.

Néanmoins, derrière cette collaboration se cache l’idée d’une belle collection et le partage de souvenirs via l’image. Pour le visiteur qui découvre les photos, une brise chaude venant d’ailleurs l’enveloppe. Outre les routes vides, les skatepark et les voitures anciennes qui peuvent réveiller la nostalgie de certains, les photos de Rami montrent des paysages au ciel bleu, des pâturages et des palmiers, le dépaysement est garanti !

Pendant ses voyages à travers le monde, Rami qui est né à Beyrouth et vit à Paris a également noué des amitiés avec des musiciens comme Ulona Hooman, Billy Hell et Karima Adams, il a fini d’écrire avec eux des chansons de rock et folk sous le nom de Lola James Harper. Le groupe interprètera trois concerts de musique à l’occasion de l’exposition.

Amastan hôtel, qui a ouvert ses portes en été 2016 est devenu très vite une plate-forme pour l’expression artistique. Pop-In situé à côté de l’établissement entre la rue du Faubourg Saint Honoré et l’avenue des Champs-Élysées, dans le 8ème arrondissement de Paris, continue la philosophie de la marque pour rassembler un bel échantillonnage de différents talents créatifs.

© Lola James Harper
© Lola James Harper

Les photos : © Lola James Harper

La reine est morte, vive son architecture !

ZahaHadid

« L’important c’est que je sois architecte, le fait que je sois une femme est une information secondaire. » disait Zaha Hadid. Et pourtant, le parcours exceptionnel de cette femme qui va de Bagdad à Londres en passant par Beyrouth n’est pas ordinaire.

Le communiqué de presse daté d’hier nous informe :

« C’est avec une grande tristesse que Zaha Hadid Architects confirme que Dame Zaha Hadid, est décédé subitement à Miami. (…) Zaha Hadid est considérée comme la plus grande femme architecte dans le monde. Née à Bagdad en 1950, elle a étudié les mathématiques à l’Université américaine de Beyrouth avant de commencer son voyage architectural en 1972 à l’Architectural Association de Londres.
En 1979, elle a créé son propre cabinet à Londres – Zaha Hadid Architects – qui a acquis une réputation dans le monde entier pour ses travaux théoriques novateurs, y compris The Peak à Hong Kong (1983), le Kurfürstendamm à Berlin (1986) et l’Opéra de Cardiff au Pays-de-Galles (1994). Avec son associé Patrik Schumacher, elle a bâti une oeuvre au carrefour de l’architecture, du paysage et de la géologie, développant ainsi des technologies innovantes pour réaliser ses formes architecturales dynamiques et parfois inattendues.
 »

Il y a quelques années, pour le journal Le Courrier de l’architecte, j’avais traduit un portrait écrit par Youssef Mohsen, un journaliste irakien qui racontait sa rencontre avec la grande dame où concernant son succès, elle disait : « C’est le produit de plusieurs expériences humaines au cours de ma vie ; peut-être que tout revient à ma personnalité forte et ordonnée plus qu’à mon identité ou le fait que je sois une femme. Oui, j’ai réussi, mais la route n’était ni facile ni parsemée de roses ; c’est le résultat d’un très long combat. Au début, j’étais une acharnée de boulot et je travaillais de jour comme de nuit ».

Aujourd’hui, le premier avril 2016, Zaha Hadid n’est plus pour commenter son enfance, son parcours ou relater ses souvenirs. C’est à nous, architectes, qu’elle confie ses enseignements,  mais c’est aussi à tout le monde qu’elle lègue un inconditionnel patrimoine. Hommage à toi Zaha !

Et une année de plus qui s’achève…

stat

L’année 2014 touche bientôt à sa fin. L’occasion de faire le point sur les statistiques du site « Détails d’architecture ». Dès le départ, le but de Détails d’architecture était de propager l’architecture partout dans le monde, je suis heureuse de constater que les lecteurs viennent de 160 pays- il reste quelques vides – et parlent une multitude de langues. A part la France où vivent les trois-quart des lecteurs, les dix pays d’où vient le plus grand nombre de visiteurs sont : la Belgique, l’Algérie, la Tunisie, la Suisse, le Canada, le Liban, le Maroc, l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis. Quant aux dix pays où Détails d’architecture accroche le moins, il s’agit de : la Namibie, le Népal, le Panama, le Rwanda, le Soudan, la Somalie, le Surinam, le Turkménistan, le Yémen, et le Zimbabwe.

Dans les articles les plus lus, je ne compte pas les quelques chroniques qui paraissent sur Détails d’architecture en seconde édition, et on peut les trouver aussi ailleurs dans les journaux d’architecture spécialisés.

Les papiers les plus lus en 2014 sont :

1- Et si on habitait un dôme géodésique

2- Une charmante maison griffée Aire Mateus

3- Parpaings d’or 2013 de l’architecte, la cérémonie

4- AMC avant l’heure

5- En Bretagne Lode architecture réalise une maison lovée dans les bois

6- La maison japonaise dans son écrin

7- A Alger une maison écologique signée Alia Bengana

8- AMC avant l’heure la saison 2

9- A Toulouse Bast crée la surprise

10- Discrète comme son architecte

11- A Nantes une innovante installation sportive signée Guinée Potin

12- En Chine une bibliothèque qui apporte l’innovation

13- A Cayenne la bibliothèque universitaire entre ombre et lumière

14- « Primeval Symbiosis » la maison signée Konrad Wojcik

15- La réhabilitation atypique de la Steam Blower House

Dans la catégorie « Portraits », en 2014, les trois portraits les plus consultés sont :

1- « JFD »

2- « Vallet de Martinis architectes »

3- « Guinée*Potin »

Dans la catégorie « Expositions », les articles les plus consultés sont :

1- « Architecture en uniforme le chapitre manquant »

2- « La poétique de la structure, un hommage mérité »

3- « Brasilia, l’exposition à ne pas manquer »

Quant aux articles qui ont connu en 2014 le moins de lecteurs sont:

1- « Fallen from the sky »

2- Retour aux méthodes traditionnelles ?

3- « Olympiades Paris 13ème, une modernité contemporaine »

4- Au Vietnam, l’architecture traditionnelle à l’honneur

5- L’église de l’autoroute du soleil

En 2013 Détails d’architecture a reçu par la Bibliothèque Nationale de France un N°ISSN. Depuis, le site continue, par le même élan, à diffuser l’architecture avec un grand A en France et dans le monde.

Merci à tous les lecteurs qui depuis huit ans lisent, accompagnent et suivent Détails d’architecture.