Archives par mot-clé : enfants

Une crèche, deux oies et de multiples qualités

© Nicolas Grosmond

Baptisée les deux oies, il s’agit d’une crèche aussi charmante que sympathique. Située à Noisy-le-Roi, la réalisation signée WRA constitue un équipement discret qui se glisse dans l’existant et propose une extraordinaire aventure aux divers utilisateurs des lieux.

La maison des hobitts ? Construite par les Wild Rabbits

La maison des hobitts ? Construite par les Wild Rabbits. Cela aurait pu être un beau slogan pour la nouvelle crèche de Noisy-le-Roi. En effet, l’équipement, savamment enseveli, cache bien des atouts. Installée confortablement sur une parcelle en pente sur laquelle se trouvait auparavant une école de bois et de brique, la nouvelle crèche se glisse sous une toiture végétalisée et offre de nombreux espaces surprenants aux habitués des lieux.

A Noisy-le-Roi, la nouvelle structure multi-accueil pour la petite-enfance est composée de 70 à 80 places mais surtout d’une multitudes de coins et de recoins, mais aussi d’interstices et de fentes, de pleins et de vides bref c’est un joli imbroglio d’espaces qui se touchent, se croisent et se complètent pour le plus grand plaisir des enfants. Ces derniers, qui débarquent en contrebas par le chemin de l’abreuvoir ne peuvent pas manquer la crèche, située à bonne distance de la chaussée. Nous savons qu’à cet âge, tout peut sembler grand, d’où l’intérêt d’avoir des espaces équilibrés, des salles d’éveil largement ouvertes en façades et d’autres petites astuces que nos architectes ont réalisé avec brio. Ici, l’enfant est au centre du dispositif, le nouveau né se sent protégé et l’ensemble des usagers évoluent dans un univers confortable et lumineux, un lieu unique qui entretient un lien singulier avec son entourage.  

Envelopper un programme sensible, adroitement pensé et minutieusement opéré

A premier abord, le plan semble simple mais une fois à l’intérieur de ce bel équipement, nous nous rendons compte de la complexité de certaines actions. En effet, à l’image d’un morceau d’orfèvre, l’ensemble est confectionné par une juxtaposition de longs volumes pleins qui accueillent les dortoirs. Tandis que ces derniers dépassent légèrement de la vaste toiture, les salles d’éveil, largement ouvertes, occupent les interstices et se prolongent sur l’extérieur en courettes. Un procédé qui laisse dégager une façade en redans avec des pleins vitrés pour que les dortoirs puissent se faire ateliers et des creux, entièrement ouverts, qui laissent le regard filer sous la prairie. Quant aux services et aux bureaux, ils occupent la partie inférieure du plan, à droite de l’entrée.

Des années auparavant, les architectes de l’agence WRA avaient construit plusieurs écoles maternelles. Aussi surprenants qu’extraordinaires, les différents équipements revêtaient divers habits. Tantôt dorés, tantôt plissés, les revêtements ne faisaient qu’envelopper un programme sensible, adroitement pensé et minutieusement opéré. A Noisy-le-Roi, l’agence m’a, encore une fois, surpris par sa dextérité. Parmi les hangars agricoles d’un côté, les pavillons de banlieue de l’autre, l’architecture de la crèche s’émancipe de toute ressemblance voisine tout en forgeant un caractère unique où les petits se sentent bien. Ne serait-ce pas ça l’essence même du bonheur ?

© Nicolas Grosmond
© Nicolas Grosmond
© Nicolas Grosmond
© Nicolas Grosmond

Le site de WRA : ici.

Les photos : © Nicolas Grosmond

Au Portugal, une amusante réalisation signée Stu.dere

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, dans la commune de Vila Meã – Amarante, l’agence d’architecture Stu.dere vient de terminer un charmant projet. Il s’agit du remaniement d’un magasin qui vend des vêtements pour les enfants. Un univers métamorphosé malicieusement pour le bonheur des petits et des grands.

A la fois accueillant et pratique

Les architectes nous racontent qu’il s’agissait d’un espace sombre qu’il fallait transformer en un espace à la fois accueillant et pratique. Ainsi, les concepteurs se sont livrés à un agréable jeu d’enfants en créant un espace ludique intuitif et fonctionnel.

« L’intention était de créer un sentiment d’exploration en marchant dans l’espace, comme s’il s’agissait d’un labyrinthe, comme un jeu pour un enfant. » Raconte les architectes qui, au fur et à mesure de l’avancement du projet, se sont pris au jeu et ont fini par métamorphoser un projet triste et vide en un autre lumineux et dynamique, plus adapté aux enfants.

Les architectes nous racontent que dès la première découverte du lieu, les architectes ont trouvé le projet déréglé en termes de répartition de l’espace. Malgré la demande du propriétaire des lieux pour un concept d’espace ouvert, l’intention était de créer un sentiment d’exploration en marchant dans l’espace, comme s’il s’agissait d’un labyrinthe, comme un jeu pour un enfant. « D’où la mise en œuvre du treillis métallique, qui crée une barrière physique mais non visuelle, remplissant ainsi les locaux » Nous expliquent les architectes.

Ludique et attirant

En plus de l’espace dédié à la présentation et au stockage des objets, le rez-de-chaussée comprend un bureau et une petite salle de rangement. Nous pouvons même apercevoir un studio dès l’accès à l’étage supérieur. Cet aménagement a été divisé en deux espaces avec un système de vitrage, qui sert avant tout de rendre l’espace plus généreux. Les matériaux utilisés ont été sélectionnés de manière à ce que leur utilisation soit unique. Le polycarbonate alvéolaire a été choisi pour les murs intérieurs, suggérant un aspect industriel en harmonie avec le sol revêtu de béton ciré. Pour contrebalancer cela, les plafonds et le bureau étaient doublés de contreplaqué de bouleau, créant une ambiance plus intime.

Un petit espace dédié aux enfants a été créé à côté des escaliers menant à l’étage supérieur. Il s’agit d’un endroit ludique recouvert de polycarbonate et proposant une double hauteur. Les lumières reflétées dans le polycarbonate évoquent un monde de magie, d’imagination et de créativité. La suspension de style industriel a été conçue spécifiquement pour le lieu. Les architectes ont eu recours à plusieurs astuces qui rendent le lieu à la fois vivant et pratique. Le projet sombre et tristounet a cédé ainsi sa place à un ensemble ludique et attirant. Un remaniement réussi à découvrir sans tarder !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de l’agence Stu.dere Architecture & Design Studio: ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

Et si on parlait architecture aux enfants?

DR

Qui n’aimerait donner un peu de « culture architecturale » à son enfant ? A l’instar des activités culturelles ou sportives, de plus en plus de personnes cherchent des structures pour inculquer une certaine connaissance architecturale à leur progéniture. Comme certains architectes, je participe personnellement, de manière épisodique, à animer des ateliers au sein d’établissements scolaires et je me rend compte de la grande curiosité des enfants concernant l’architecture et les questions urbaines. C’est pourquoi, alors que des parents sont à la recherche de livres spécialisés, des associations voient le jour. A l’approche de Noël, Détails d’architecture vous présente quelques lieux où votre enfant, avec d’autres de son âge, pourra partir à la découverte architecturale. Un joli cadeau de Noël, non ?

En France

A Paris, en partenariat avec le Conseil Régional de l’Ordre des architectes d’Ile-de-France, L’atelier des P’tits archis n’est plus une adresse anonyme. En effet, Mlle Féfé et son ami Imhotep, deux marionnettes pleines de vie, vous proposent des ateliers d’architecture pour les enfants. Ceci se passe surtout à la Maison de l’Architecture en Ile-de-France mais aussi dans les écoles.

A Lyon, l’association Chic de l’Archi a pour but de sensibiliser et transmettre une culture architecturale, urbanistique, paysagère ainsi que technique auprès du jeune public. Grâce à la mise en place d’ateliers ludiques et créatifs conçus sur-mesure, en amenant les enfants sur les chantiers, cette dynamique structure fait découvrir les coulisses de la conception et de la construction à tous les curieux jusqu’à 16 ans.

A Libourne, la Rue du p’tit chantier est un Atelier d’architecture pour les enfants, il vaut aussi le détour.

A Rennes, les ateliers Carton Plume animés par Adélaïde ou Marie, emmènent tout au long de l’année les enfants en voyage à la découverte d’artistes, d’œuvres d’art, d’architectes et de bâtiments à travers le monde, le tout en s’amusant. N’est-ce pas une bonne idée ?

A Paris, d’autres ateliers pour enfants et des visites guidées sont également proposés par la Cité de l’architecture ainsi que le Pavillon de l’arsenal.

Et ailleurs

Allons cette fois-ci en Suisse, à Genève à la découverte de l’association Chantier Ouvert, qui, parrainée par la Maison de l’architecture de Genève, propose des cours publics mais aussi privés au Pavillon Sicli mais aussi in situ dans différentes structures scolaires ayant le but de sensibiliser différents publics vers une meilleure compréhension du paysage bâti.

A Lausanne, l’association Ville en tête, par ses projets et ses actions, s’engage dans la sensibilisation à l’environnement naturel et construit, notamment auprès du grand public et des jeunes en particulier.

En Belgique, à Liège, issu d’une collaboration entre les Rimbelles et la Maison de l’Urbanité, Créaville propose différents ateliers urbains pour les enfants âgés entre 5 et 12 ans.

A Londres, au RIBA, au 66 Portland Place, en jouant et en s’amusant, côtoyés par des architectes et des artistes, familles et enfants explorent l’architecture et les grandes constructions à travers des ateliers numériques.

Au Canada, tandis que le centre canadien de l’architecture organise Lors de chaque exposition, des visites pour les étudiants, kumulus, situé à Montréal, sensibilise le jeune et le grand public à l’importance du design et de l’architecture.

Retour en Italie, où le Palladio kids est le programme didactique du Musée Palladio de Vicenza pour promouvoir et diffuser la culture de l’architecture des jeunes générations. En accord avec la stratégie culturelle du musée, Palladio Kids se tourne vers la Renaissance pour étudier des thèmes et des concepts significatifs de nos jours afin de créer une plateforme culturelle pour l’architecture de demain.

Il existe d’autres structures de par le monde qui diffusent la connaissance architecturale aux enfants mais aussi aux adultes, Détails d’architecture partira à leur recherche et les ajoutera au fur et à mesure à cette liste non exhaustive. D’ici là tout commentaire concernant ce sujet, serait le bienvenu !

Quand l’architecture joue un rôle social

58-2

L’agence d’architecture ASA (active social architecture) a, depuis quelques années, développé plusieurs prototypes de centres de petite enfance qui non seulement s’insèrent dans le paysage africain où ils se trouvent mais qui portent une forte signification sociale vue leur vocation.

C’est suite à une demande accrue de la part de l’UNICEF dans le but d’aider la population de certains pays africains qu’un projet de centre de développement de petite enfance a vu le jour. C’est l’agence d’architecture ASA qui a conçu plusieurs projets dont deux réalisés jusqu’à ce jour. Il s’agit d’une conception qui met en évidence le rôle d’un espace culturel et éducatif en tant que catalyseur pour la communauté dans une réinterprétation contemporaine d’un modèle traditionnel appelé plus communément « « urugo ».

La structure est modulaire, les composants peuvent s’adapter à divers terrains et situations. Tous les projets comprennent une salle polyvalente, une cuisine ouverte, une partie administrative et diverses classes. Alors que les fondations sont en béton, le corps du projet est en tuile, un matériau abordable et produit sur place. Certains projets sont destinés à évoluer suivant les techniques d’autoconstruction, des plans élaborés par les architectes qui soutiennent et guident par la suite la population qui les édifie.

Les centres de petite enfance de l’agence ASA sont des équipements aussi utiles que fonctionnelles qui méritent toute notre attention.

58-4

58-3

Le site d’active social architecture : ici.