Archives par mot-clé : Tokyo

Daita project, la grande sobriété à la japonaise

© Takumi Ota

Situé dans la partie ouest de la capitale nippone, au sein d’un quartier résidentiel calme, Daita Project, réalisé par l’agence Sasaki Architecture, dirigée par Ryuichi Sasaki, est un complexe résidentiel composé de 16 appartements. A la fois sobre et élégant, l’ensemble dévoile de nombreux atouts.

Une diversité d’espaces

Le parcelle est située dans une zone vallonnée parsemée de manoirs en forme de L ressemblant aux demeures voisines et entourée d’arbres. Les plantations utilisées à l’extérieur du bâtiment, reflètent les espaces verts naturels que l’on trouve à proximité. Trois unités formées de maisonnettes font face à la rue et suivent la pente naturelle de la propriété. Les étages supérieurs utilisent la différence de hauteur fournie par la pente pour créer un profil diversifié. Les unités d’habitation s’étendent sur la profondeur du site et accèdent au paysage environnant. Cet accès à la nature se ressent en utilisant les différentes hauteurs des logements.

Des ouvertures en acier inoxydable de couleur L sont dispersées le long de la façade, pénétrant dans la masse et provoquant une petite touche originale. Les architectes nous expliquent qu’il s’agit d’un petit clin-d’œil pour la zone verte environnante. Les studios sont disposés au-dessus des maisonnettes et leurs hauteurs de plafond changent progressivement le long de la rue en pente tandis que le toit suit la nature. Cela fournit une diversité d’espaces dans le volume transversal du bâtiment.

En béton brut

Les logements combinent une conception simple et une variété de configurations flexibles. Cela s’exprime par les murs contrastants en panneaux blancs et en béton brut. Une série d’étapes dans chacun des espaces crée une relation entre le salon, la salle à manger et les chambres, qui peut être modifié par les résidents. De plus, un mur autoportant en forme de L a été conçu pour être utilisé comme un dressing ou toute autre utilisation selon les besoins des propriétaires.

Selon les architectes, une utilisation ludique des matériaux et des espaces basée sur un minimalisme lié à la nature du site apporte une richesse à cette expérience particulière. « Un style de vie non dominé par les choses et un sentiment de liberté existent dans l’espace. » Selon son architecte. C’est en effet, un fin dialogue entre l’architecture existante et les environs, un lien établi grâce à l’utilisation de la couleur, des plantations vertes et de la forme de la résidence. Un travail à découvrir sans tarder !

© Takumi Ota
© Takumi Ota
© Takumi Ota
© Takumi Ota

Le site de Sasaki Architecture : ici. Les photos : © Takumi Ota

Au Japon, du béton recyclable pour une maison de ville

© Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat

Dans la réalisation de cette maison située dans la capitale japonaise, au lieu d’utiliser du sable, les architectes de l’Atelier Tekuto ont opté pour un béton 100% recyclable. C’est un projet atypique qui se développe sur 103 m² de surface et comporte une charmante maison de ville.

A la place du béton traditionnel

A la place du sable, c’est le shirasu qui a été utilisé pour la construction de la maison. Il s’agit d’un type de béton durable utilisant des particules de cendres volcaniques qui se trouvent en abondance dans les parties sud du Japon.  Un matériau entièrement recyclable qui remplace le béton tout en donnant la même impression.

L’avantage de ce matériau est sa résistance ainsi que sa durabilité qui augmente pendant une longue période à cause de la réaction du shirasu. En plus, la densité de cette matière, qui provient de sa granularité fine , protège le béton de la neutralisation. Le shirasu contient également des micro-cellules fermées qui confèrent au béton des qualités de contrôle de l’humidité et de désodorisation. Le développement et l’utilisation de cette matière écologique peuvent être un atout considérable surtout dans les zones riche de ce matériau.

Pour la réalisation sur un site exiguë, la conception sectionnelle et volumétrique devient très importante. Une salle  insonorisée de haut niveau prend place au sous-sol et une galerie spacieuse ainsi qu’une chambre sont placées au premier étage. La fonctionnalité a été privilégiée au deuxième étage où se trouvent un salon, une salle à manger, une cuisine et une salle de bain. Le salon est constitué d’un très petit espace, mais un plafond de 5m de haut et une grande fenêtre triangulaire oblique, lui confèrent une grande luminosité et une ouverture sur l’extérieur.

Un ensemble cohérent

Trois méthodes de conception ont été adoptées par les architectes. Tout d’abord la connexion entre l’intérieur et l’extérieur, l’étude de l’espace qui se fait par la superposition des murs et des volumes ainsi que la création d’un espace multi-couches avec une plus grande ampleur. Cela peut s’expliquer par exemple plusieurs détails et des interconnexions qui produisent une richesse spatiale et donnent une particularité à l’ensemble.

Concernant les couleurs et les textures, les architectes ont choisi du béton apparent, des planches de bois tannées au charbon, de l’acier martelé, de l’acier inoxydable noir et de l’argent noir oxydé. Les couleurs sont riches et unifiées, elles vont du gris jusqu’au noir. Cette attention à la couleur et à la texture crée une certaine unité rendant intéressants tous les espaces.

La maison de l’Atelier Tekuto est un petit bijou à découvrir sans tarder.

© Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat
© Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat

© Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat
© Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat

Tokyo, March 24 2015 – R-Torso-C House by Atelier Tekuto.

Tokyo, March 24 2015 – R-Torso-C House by Atelier Tekuto.

© Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat
© Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat

Le site de l’Atelier Tekuto : ici.

Les photos : © Toshihiro Sobajima, Jérémie Souteyrat

Une maison à l’étroit !

© Masao Nishikawa

Dans une ville comme Tokyo, les architectes sont de plus en plus nombreux à exploiter les petites parcelles ainsi que les interstices urbaines pour y installer leur projet. La petite maison individuelle présente donc une  espace exigüe qui s’adapte à la ville dense.

L’agence d’architecture japonaise Love Architecture a réalisé une résidence contemporaine, aux lignes pures qui se niche dans l’un des quartiers les plus peuplés de la capitale japonaise. La parcelle étroite possède une profondeur de seulement 12,7 mètres et une largeur de 3,6 mètres. Avec ces proportions et délimitée de ses deux côtés, le terrain offre un difficile exercice à son architecte. A cela s’ajoute d’autres impératifs comme la préservation de l’intimité des habitants tout en leur proposant un lieu sûr et avenant.

Quand les contraintes deviennent des atouts

Malgré l’exigüité du terrain, l’architecte  a introduit une cour intérieure qui traverse l’ensemble et procure une grande luminosité à l’intérieur de la résidence. En conséquence, les habitants apprécieront l’agréable jardin vers lequel donnent les différentes pièces de la maison. De l’extérieur, une grille clôt la conception (pour des questions de sécurité) vu que la parcelle donne directement sur la rue.

Une façade en bois et en verre donne sur le patio brouillant ainsi les limites d’intérieur et d’extérieur. Une douce sensation d’être à la fois dehors et dedans émane de cette composition qui n’est ni vraiment un jardin extérieur ni une cour intérieure mais un lieu hybride qui profite des diverses difficultés du lieu pour répondre aux exigences des usagers.

Exiguïté, fonctionnalité et luminosité sont mis au diapason pour une architecture à la fois simple et expressive qu’on a envie de découvrir dans toute sa globalité.

© Masao Nishikawa

© Masao Nishikawa

© Masao Nishikawa

Le site de l’agence Love Architecture : ici.

Photos : © Masao Nishikawa

A Tokyo une originalité nommée « House T »

3-2

Dans le centre de Tokyo, l’agence d’architecture Hiroyuki Shinozaki Architects a réalisé une habitation atypique basée sur l’idée du vide et du plein. Découverte d’une originale construction qui tranche avec l’existant et surprend le visiteur.

S’agit-il d’une galerie d’art ? Vu les quelques données, la question ne semble pas déplacée. Contrairement aux maisons traditionnelles du pays qui se démarquent par leurs patios ouverts, la maison T « House T » possède un vide intérieur. Comme un coffre-fort, les murs se développent tout autour de cet espace inoccupé ouvert sur plusieurs niveaux où un escalier qui se déplace laisse libre choix à l’accès à l’étage.

En haut, de grandes ouvertures laissent deviner la fonction de toute pièce avec vue vers l’extérieur. Chaque pièce communique avec une autre au-dessus, d’une manière verticale via une échelle, une originalité dont nous pouvons se demander les limites de la fonctionnalité.

De l’extérieur, il s’agit d’une boîte fermée alors que l’intérieur réserve l’étonnement. L’ensemble est épuré, la lumière y est présente via de grandes ouvertures. La couleur blanche se mêle au béton brut d’une part et au bois d’autre part pour donner une ambiance particulière. Seuls ornements, les quelques lampadaires suspendus au plafond du dernier étage ainsi qu’un climatiseur accroché à l’un des murs, chaleur oblige.

La « T House » n’est pas un prototype de recherche mais une résidence réelle qui expérimente de nouvelles formes intérieures d’habitats. Une idée qui trouvera probablement des adeptes.

3-3

3-1

Le site de Hiroyuki Shinozaki Architects: ici.

Les photos : © Hiroyasu Sakaguchi.

Quand l’étroitesse devient un atout…

C’est dans un arrondissement dense de la ville de Tokyo que se trouve cette maison familiale. Malgré son exiguïté, les étages s’empilent et dévoilent un intérieur lumineux où la couleur blanche et le bois sont mis en avant. Les fins planchers et les grandes baies vitrées révèlent une architecture ordonnée qui a su profiter de l’étroitesse du terrain pour un résultat à la fois fonctionnel et agréable…

Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
Le site des architectes : ici.
La photo : © Unemori Architects.

« Vista House »

C’est une maison familiale qui se trouve à Tokyo, au Japon. Conçue pour un couple et leur enfant unique, les trois étages qui disposent chacun d’une vue imprenable,sont le résultat d’une conception futée qui a pu assembler dans un même volume épuré, la simplicité, la modernité et la fonctionnalité.C’est à découvrir: ici.

Le site de l’agence d’architecture APOLLO Architects & Associates: ici.
La photo:  © Masao Nishikawa