Au Japon, une charmante villa signée Love Architecture

© Masao Nishikawa

Au Japon, à Tokyo, l’agence d’architecture Love architecture fondée par Yukio Asari a réalisé l’année dernière une villa compacte aux lignes pures et aux formes simples. Diverses textures et matières se croisent pour un résultat enchanteur.

Une architecture audacieuse et harmonieuse

La résidence se trouve au centre de Tokyo, elle est la deuxième de deux maisons situées à une minute à pied l’une de l’autre, toutes deux occupées de façon coutumière par le propriétaire. Le seul souhait de ce dernier était de créer un espace moderne composé d’éléments manquants dans la première maison. La mission a été octroyée à l’agence d’architecture japonaise Love Architecture qui a fait tout son possible pour répondre favorablement aux divers souhaits du propriétaire tout en composant avec une architecture audacieuse et harmonieuse.

La démarche de l’architecte explique le plan assez inhabituel de la maison où l’on peut trouver une salle de jeux et une cave à vin au sous-sol, un garage et un salon au premier étage, un espace pour se divertir au deuxième niveau et des dressings au troisième étage. Le projet ne correspond ni à la définition typique d’une maison ordinaire (c’est-à-dire un lieu de vie quotidien) ni à celle d’une maison de vacances qui peut se rapprocher d’un lieu pour s’évader du quotidien. L’ensemble engendré par Love Architecture se situe quelque part entre les deux, il est destiné à étendre la vie ordinaire et à la projeter sous un jour nouveau.

Un sentiment extraordinaire

Dans une maison de vacances typique, il est possible de créer un sentiment extraordinaire tout simplement en ouvrant le bâtiment sur son environnement. En raison de l’étroitesse du terrain et son emplacement au cœur de la ville, l’architecte n’avait pas trop de marge de manœuvre, cependant, il a réussi un important pari et a pu manipuler intelligemment l’ensemble de la forme d’une manière à ce que les pièces soient illuminées et la relation de la maison avec son jardin soit tangible.

« Nous avons donc utilisé une stratégie alternative pour gérer l’ensemble du projet, de la façade aux intérieurs, en passant par les meubles et les tissus, comme un ensemble sans frontières, créant ainsi un nouveau type d’expression environnementale. » Déclare l’architecte. En effet, à chaque petit intervalle de temps qui passe et à chaque changement de lumière naturelle, le collage dense de matériaux utilisés dans toute la maison prend une apparence subtilement différente. De même, chaque pas dans l’espace apporte des scènes inattendues au fur et à mesure que l’on se déplace autour de formes conçues pour mettre en valeur les caractéristiques uniques des matériaux.

Les murs extérieurs en béton nervuré contrastent avec une surface rugueuse sur les parties concaves, obtenue en pressant le bois dans le coffrage, avec une surface polie sur les parties convexes. De plus, les nervures sont verticales au-dessus de l’escalier extérieur et horizontales en dessous. La paroi du balcon est fabriquée à partir de bandes d’acier inoxydable découpées au laser en différentes largeurs, lacées en nattes, vaporisées d’un revêtement en fluoropolymère et affinées avec une brosse pour une finition complexe. Sur les murs de la zone de réception, plusieurs processus de plâtrage sont superposés, créant à la fois des grains verticaux et horizontaux similaires au tissu tissé. À proximité, un rideau métallique et un canapé légèrement rembourré s’intègrent dans l’espace d’une manière qui brouille la frontière entre l’architecture et la décoration intérieure. Pendant la journée, la lumière du soleil pénètre d’une lucarne, mais le soir, le soleil couchant s’incline de l’ouest, transformant complètement l’ambiance de la pièce.

Des combinaisons inattendues

Les combinaisons inattendues de matériaux et de meubles échappent à la description et, par extension, à la normalisation. La porte d’entrée est finie avec des panneaux de cyprès texturés et une poignée en acier inoxydable. Dans la salle d’eau du deuxième étage, l’utilisation du blanc comme couleur principale pour les finitions et les meubles permet de mettre en évidence les différences de texture et de motif. Dans la salle de bain du troisième étage, un wagon de style japonais et une chaise italienne occupent un espace moderne construit à partir de faux carreaux de pierre et de verre. Dans la cave à vin du sous-sol, l’ambiance high-tech des étagères en acier inoxydable avec des lumières LED linéaires contraste avec un sol en grès et de la céramique italien classique. « Nous avons également conçu une table de ping-pong personnalisée pour correspondre à l’espace. » rajoute l’architecte.

Les matières ou les motifs contrastés se croisent dans une harmonie. Alors que la lumière change et que les gens se déplacent dans cette maison riche en contrastes de finitions et de formes différentes, ils rencontrent une gamme illimitée de scènes. Cette relation interactive entre la lumière, le mouvement, la matière et la forme transforme un espace du quotidien en un espace extraordinaire. Dans le cœur de Tokyo, Yukio Asari a réalisé un petit bijou à découvrir sans tarder.

© Masao Nishikawa
© Masao Nishikawa
© Masao Nishikawa
© Masao Nishikawa

Le site de Love Architecture : ici.

Les photos : © Masao Nishikawa