Archives par mot-clé : Washington

Whidbey Island Farm Retreat, l’élégante réalisation signée mwworks

© Kevin Scott

C’est l’ihistoire d’une maison située au bord d’une colline que l’agence d’architecture mwworks a réalisé sur l’île Whidbey située dans l’état de Washington, aux Etats-Unis. Dans un impressionnant écrin de verdure la réalisation s’avère être à la fois sobre, élégante et fonctionnelle.

Une famille multigénérationnelle

Le projet abrite une famille multigénérationnelle originaire de l’île qui cherchait à construire un nouveau logement et une retraite sur le site de la ferme familiale existante. Les propriétaires sont un couple de personnes âgées qui devraient y vivre avec leurs trois enfants adultes, plusieurs petits-enfants adolescents tout en recevant des invités. L’ensemble pouvant accueillir jusqu’à vingt personnes.

L’architecte Eric Walter, l’un des directeurs de l’agence mwworks souligne :
« Située sur un site rural de l’île Whidbey, une famille locale a cherché une nouvelle maison et une retraite sur le site de sa ferme familiale existante. Par respect pour les bâtiments agricoles du début du siècle situés sur le site, la maison se niche au bord d’une colline densément boisée, donnant sur les poulaillers, une grange rouge patinée, des champs de bétail et un étang de pêche. La maison semble intentionnellement modeste et humble de la vallée, déférente aux terres agricoles pastorales en contrebas. »

Un site rural

Situé sur un site rural sur l’île Whidbey, la maison se trouve au bord d’une colline densément boisée par respect pour les bâtiments agricoles du début du siècle situés sur la même parcelle. L’ensemble donne sur les poulaillers, la grange de couleur rouge patinée, les champs de bétail et l’étang de pêche. Selon les architectes, la maison a été conçue pour être intentionnellement discrète par rapport à la végétation alentour. En effet, l’ensemble est conçu pour se glisser finement entre les grands sapins tout en s’enroulant gracieusement autour d’une clairière. Chaque aile du bâtiment a été soigneusement conçu pour préserver autant que possible les arbres significatifs existants. À la demande du propriétaire la protection des arbres constituait une grande importance qui va au-delà de l’opportunité de la construction.

« La maison a été conçue pour être flexible et durable et refléter l’histoire en couches du site et de la famille elle-même. La vue de la maison est intentionnellement discrète et modeste depuis les zones agricoles et la route voisine, avec l’intention que quelqu’un ne la remarque même pas. La maison devait capturer des vues surplombant les granges d’altération, l’étang de pêche et les champs de bétail biologique, mais se sentait toujours déférente au paysage et à l’histoire agricole du site. » Raconte Steve Mongillo, l’un des fondateur de mwworks.

L’architecte explique la démarche en soulignant : « Le projet est conçu pour créer des souvenirs et des liens pour une grande famille élargie pour les générations à venir dans un monde où trop de familles se séparent plutôt que de se réunir. Les propriétaires seniors ont mis en place le projet de sorte que, peu importe ce qui leur arrive, les enfants et leurs enfants aient toujours la maison pour les rassembler et continuer à créer des souvenirs. »

Une connexion douce avec la forêt

L’intervention des architectes est sensible, le pavillon forme une connexion douce avec la forêt et la vallée agricole. Le temps est marqué par les ombres de forêt ou encore par la présence des vaches se déplaçant à travers le pâturage en dessous. La beauté intemporelle du site est vénérée et reflétée à l’intérieur de cette entité à travers des matériaux locaux et durables mais aussi  des finitions naturelles. La cheminée en pierre robuste contraste avec les fenêtres en chêne doux et chaud. Le coffret en teck personnalisé a été simplifié avec des accents en acier noirci intégrés et des fentes au lieu des poignées de quincaillerie. L’ensemble est constitué d’espaces de vie, de la cuisine, de ma salle à manger et d’extérieur parfaitement combinés, ce volume est conçue pour l’ensemble de la famille et reste leur espace privilégié.

A la fois bucolique et chaleureuse, l’intervention de mwworks glorifie l’intemporalité du patrimoine forestier et agricole du lieu. La maison est conçue pour durer avec un faible entretien, réduisant ainsi les divers coûts. « À la surprise de l’équipe, une fois la maison terminée, le propriétaire a fait installer une plaque de bronze personnalisée dans la maison. Il y a énuméré le nom de chaque personne qui a contribué de manière significative à la conception et à la construction de la maison, y compris de nombreux charpentiers et artisans. Il a ressenti une profonde appréciation pour les personnes qui ont réalisé la maison. Nous sommes de tout cœur avec cette démarche. » Déclare Steve Mongillo.

© Kevin Scott
© Kevin Scott
© Kevin Scott
© Kevin Scott
© Kevin Scott

Le site de mwworks : ici.

Les photos : © Kevin Scott

A Boston Nadaaa revisite une ancienne résidence

© NADAAA
© NADAAA

A Washington DC, c’est une belle reconversion d’une propriété en brique datant de 1920 que l’agence d’architecture Nadaaa a réalisé. Une réhabilitation qui a permis de créer un gracieux lien entre la robustesse de l’édifice et le paysage environnant.

Le projet prévoyait la modification du grenier et le sous-sol tout en optimisant l’espace pour l’agrandissement d’une famille. L’intervention spatiale la plus marquante a été l’introduction d’un nouvel escalier au centre de la maison ainsi que la création de deux espaces à plusieurs hauteurs. Le premier est un espace à double hauteur qui sert comme entrée et relie le premier étage avec le niveau du jardin via un nouveau salon qui s’étend vers l’extérieur. Le deuxième espace relie l’entrée à l’ancien grenier, les architectes ont réussi à y glisser un généreux loft de jeu pour les enfants. Ce dernier, couvert par un puit de lumière apporte une grande luminosité à l’intérieur.

Agrandir, Optimiser et illuminer

Lors de la rénovation de la propriété, les architectes ont ôté l’ornementation des façades en brique et ont créé une extension vers le haut pour avoir un plus grand grenier. Les éléments intérieurs comme les cloisons et les rampes d’escalier sont constitués de couches stratifiées de contreplaqué cela permet à la lumière de pénétrer partout et sans interruption.

Tandis que la façade nord donnant sur la rue reste relativement intacte, l’expression de l’ensemble change surtout côté sud. En agrandissant les zones de vitrage sur la façade sud et en établissant une relation plus précise entre les pièces et leurs ouvertures respectives, un nouvel ordre architectural est établi. Ce dernier est plus informel et en dialogue avec la nature environnante.

Une stratégie qui a impacté la structure même de l’édifice. Ainsi, en augmentant la surface du verre sur la face, le mur en brique devient un mur-rideau offrant une stabilité  à l’ensemble. Économique dans son organisation, le projet exploite la composition existante de la résidence pour maximiser son impact architectural et programmatique sans la nécessité de démolition ou une nouvelle construction. Une réhabilitation habile qui apporte à l’ensemble un nouveau souffle.

© NADAAA
© NADAAA

© NADAAA
© NADAAA

© NADAAA
© NADAAA

Le site de l’agence d’architecture Nadaaa : ici.

Les photos : © NADAAA

Une maison de ville…

Dans l’un des quartiers historiques de Washington, l’agence d’architecture Robert M. Gurney a accompli une originale réhabilitation qui a reçu le prix 2011 de l’architecture américaine « American Architecture Awards » pour logements. Utilisé auparavant comme un espace commercial, l’ensemble qui a gardé la façade principale
intacte suivant les règles de l’urbanisme du quartier, a été remanié pour un résultat des plus satisfaisants. Ainsi, une maison de ville de trois étages a vu le jour. Une restructuration qui allie contemporanéité et histoire est à découvrir : ici.
Le site de l’agence d’architecture : ici.
La photo : © Paul Warchol

Un bâtiment étrange!

C’est un bâtiment perché sur une pente en plein milieu du campus universitaire de Washington, à Seattle…

C’est le résultat de récupération d’une partie de fuselage d’un Boeing 747…
Sur l’emplacement, le fuselage est tenu entre le ciel et la terre sur un berceau de tuyaux d’acier. Une rampe en acier également permet l’accès à son espace intérieur.

A l’intérieur de l’avion la section est dépouillée pour indiquer les nervures d’aluminium et pour permettre la perception de la section circulaire entière du fuselage.

Cet intérieur est utilisé comme une salle de lecture, une salle de projection et même parfois comme un théâtre.

C’est l’agence Lot-Ek d’architecture spécialisée dans le recyclage et les constructions préfabriquées qui a eu l’idée de ce pavillon d’étudiants néanmoins étrange…

Voir la vidéo: ici.