Archives par mot-clé : restaurant

Barril restaurant, le séduisant projet signé Paulo Merlini architects

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, non loin de Porto, dans la commune de Valongo, l’agence d’architecture Paulo Merlini architects vient de terminer le remaniement du Barril restaurant. Le résultat est enchanteur.

Un espace à fort caractère

Le propriétaire d’une enseigne qui avait plus de neuf ans d’existence, doté d’un esprit entrepreneurial, a demandé aux architectes de l’agence Paulo Merlini architects de mener à bien son projet. En effet, il avait l’intention entre autres, d’agrandir le restaurant afin de réduire le temps d’attente des clients, de doter l’ensemble d’un espace à fort caractère qui cadrerait avec l’image de son enseigne tout en résolvant le problème du bruit qui se posait chaque fois que le lieu connaissait une grande fréquentation.

Ainsi, les diverses problématiques bien définies, les architectes ont commencé par analyser l’identité de l’entreprise, et ont rapidement conclu que l’ensemble devait être conçu de manière à pouvoir transporter le client dans une ambiance sombre qui s’apparente à une cave à vin.

Prendre en compte la préexistence du site et profiter d’une série de contraintes structurelles, comme les piliers et les canalisations d’assainissement, était l’une des propositions majeures des architectes qui ont créé une logique d’arc et des portiques qui renforcent l’idée d’une cave.
« Nous avons recouvert l’un des murs d’un miroir, profitant de la répétition des arcades,
créant ainsi l’illusion d’un espace de grande amplitude.
 » Racontent les concepteurs.
Afin de renforcer la sensation d’une cave, ces derniers ont opté pour l’utilisation de matériaux texturés et des couleurs sombres. « Ces caractéristiques permettent une plus grande expression spatiale, par le jeu expressif entre la lumière et l’ombre, mais aident surtout à résoudre l’un des plus problèmes les plus courants dans les restaurants prospères, le bruit excessif causé par le son de réverbération. » Ajoutent les architectes.

Améliorer le confort des utilisateurs

Pour résoudre le problème du bruit, sachant que le son fonctionne comme une balle de ping-pong, il a été décidé de concevoir une toiture en lattes de bois de pin, espacées de 20 mm l’une des autres avec une finition velours de couleur posée sur le dessus de ces panneaux à lattes où les architectes ont appliqué un matériau d’absorption acoustique. Avec cette petite astuce, tout le plafond a été transformé en un panneau insonorisant, parvenant à réduire le bruit de réverbération de plus de 80%.

Concernant l’éclairage, les architectes ont opté pour l’application d’une série de projecteurs peu profonds aux arcades, profitant de leur expression formelle et renforçant leur présence dans l’espace. En complément de l’éclairage indirect, ils ont opté pour une série de lampes à fort caractère visuel, qui, contrôlé au moyen d’un rhéostat, permet le réglage du quantité de lumière requise dans l’espace, multipliant les possibilités de son utilisation.

Plusieurs belles artifices qui ont amélioré le confort des utilisateurs des lieux tout en répondant aux différentes exigences du propriétaires. Un aménagement intérieur conçu pour durer.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Paulo Merlini architects : ici.

www.facebook.com/paulomerliniarq

Instagram: paulo_merlini_architects

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

Au Texas, un ensemble cohérent signé Cushing Terrell

© Peter Molick

Au Texas, à Buda, autrefois parsemée de hangars en métal délabrés, de silos et d’une usine de coton datant de 1914, l’historique Buda Mill & Grain Co., situé dans le Texas Hill Country, s’octroie une nouvelle vie en tant que destination aux multiples facettes, grâce à l’intervention minutieuse des architectes de l’agence Cushing Terrell.

Un mélange d’ancien et de nouveau

Solidement ancré dans l’histoire de Buda depuis plus de 100 ans, le site réaménagé offre maintenant plus de 27 000 pieds carrés de commerces de détail, de restaurants et d’espaces collectifs qui réunissent les habitants et les visiteurs dans un cadre dynamique.

Le complexe est composé de cinq structures dans un mélange d’ancien et de nouveau, y compris un bâtiment d’égrainage de coton rénové vieux de 105 ans, un grand hangar d’équipement en acier rénové, un édifice à grains historique surélevé, quatre silos d’époque et trois nouveaux bâtiments. Les architectes nous racontent que le défi était, dès le début, de savoir comment préserver le squelette de l’existant tout en introduisant des nouvelles installations pour avoir un complexe cohérent.

Le plus imposant des bâtiments, une grange à charpente métallique de 6 000 pieds carrés surnommée Big’un, mesure environ 120 pieds de long sur 60 pieds de large. Profitant de l’élégance simple et modulaire de son système structurel, les murs de la première rangée ont été enlevés pour créer un porche couvert qui s’ouvre sur la route principale. Une paroi en verre délimite délicatement l’arrière de la première rangée pour enfermer entièrement le reste du bâtiment. Ce dernier étant prévu pour un futur espace de vente au détail, un restaurant et une brasserie.

La paroi en verre finement détaillée a été rendue possible grâce à l’utilisation de meneaux en acier isolés. Soutenant ces derniers derrière la paroi de verre, les colonnes en acier excédentaires enlevées lors de la rénovation de Big’un ont été réutilisées pour fournir un soutien structurel. Le toit en métal d’origine, les silos historiques et la trémie au-dessus ont été intégrés dans la conception finale comme un clin d’œil à l’ancienne utilisation du site.

En faisant la distinction entre l’historique et le moderne

Le bâtiment historique de 3000 pieds carrés en brique d’égrainage de coton a été maintenu en grande partie intact avec des travaux limités à la stabilisation de la structure et à l’ajout d’une modeste addition à l’arrière de la structure. Des ajouts en acier et en béton apparents complètent la brique existante tout en faisant clairement la distinction entre ce qui est historique et ce qui est moderne.

Les espaces extérieures entourant la structure ont été améliorées avec des solutions simples pour bloquer le soleil brûlant du Texas tout en préservant la vue sur le bâtiment historique afin de créer un espace invitant pour que les clients se rencontrent et s’attardent. Les briques enlevées lors de la rénovation ont été récupérées et réutilisées. Les murs du site en béton formé de panneaux offrent un espace pour la signalisation. Des sentiers en béton guident les visiteurs à travers le complexe. Ensemble, les rénovations et les nouvelles structures créent un lieu accueillant pour tous. Un patrimoine vivant prêt pour l’avenir!

© Peter Molick
© Peter Molick
© Peter Molick
© Peter Molick

Le site de Cushing Terrell : ici.

Les photos : © Peter Molick

Équipe de conception de Cushing Terrell: Sheri Blattel, chef de projet principale ; Alex Bingham, chef de projet d’architecture et concepteur; Brad Thigpen, architecte; Jousha McCalip, ingénieure électrique; Buckley Parks, ingénieur électricien.
Cushing Terrell (architecture, génie mécanique, génie électrique, protection incendie, conception de signalétique)
Buda Mill & Grain Co. (entrepreneur)
Southwest Engineers, Inc. (ingénieur civil)
Hollingsworth Pack (ingénieur en structure)
Sign Crafters, Inc. (fabricants de panneaux)

En Espagne, Zooco Estudio remanie le Pan de Cuco

© Imagen Subliminal

En Espagne, à Suesa, l’agence d’architecture Zooco Estudio a remanié adroitement un restaurant gastronomique cherchant à combiner, dans un cadre rural et bucolique, les bons produits avec une cuisine moderne.

Refléter fidèlement l’essence du site

Pan de Cuco est un restaurant situé à Suesa, un petit village de la capitale cantabrique près de la côte. Les architectes nous racontent que le projet a essayé autant que possible de refléter fidèlement l’essence du site mais aussi la proposition culinaire. C’est pour cette raison que les matériaux sont simples et traditionnels mais utilisés d’une manière claire et assurée, octroyant une valeur inattendue à la conception.

Compte tenu de la morphologie des lieux, le projet comprend trois zones très différentes mais connectées les unes aux autres avec leur caractère propre et distinctif. Il s’agit d’une séparation claire et marquée des différents espaces attribués pour le plaisir des utilisateurs. Ainsi, nous pouvons y trouver un bar avec vue sur la cuisine, une salle à manger et une autre salle avec sa terrasse, le tout en combinaison avec les multiples connexions visuelles qui existent entre eux. Cette situation génère une expérience particulière, car chaque fois que l’utilisateur se trouve dans une zone, l’attention se manifeste pour la pièce adjacente.

Le projet du Pan de Cuco a été conçu pour répondre à une problématique particulière, néanmoins, l’ensemble affiche des traits fins et des couleurs sobres, tout ce qu’il faut pour passer un bon moment dans une atmosphère agréable.

© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal

Le site de Zooco Estudio : ici .

Les photos : © Imagen Subliminal  

A la Costa Nova, un charmant restaurant signé Ferreira Arquitectos

© Ivo Tavares Studio

L’agence Ferreira Arquitectos vient de terminer la réhabilitation de restaurant du Club De Vela situé sur la plage de la Costa Nova au sud de la ville portugaise de Porto. Un projet inspirant que les architectes ont remanié avec adresse.

Renouveler un espace abîmé par le temps et maintenir l’existant

Les architectes de Ferreira Arquitectos nous racontent que le Costa Nova Sailing Club qui est divisé en trois entités, est l’un des plus anciens clubs nautiques de l’estuaire de la Ria de Aveiro. Il s’agit donc du restaurant, le bar des membres du club et la terrasse. « Pour chacun de ces espaces, il y avait un public spécifique avec des préférences et des traditions différentes, ce qui a provoqué le grand défi de ce projet. » Soulignent les concepteurs.

Renouveler un espace abîmé par le temps et maintenir l’existant constituait donc le nouveau défi des architectes à qui l’on a octroyé le projet. Le nouvel espace évolue et se forme tout en respectant les souvenirs et leur valeur, toujours d’actualité pour tous les membres du Club.

Nous remarquons que le bois est resté la toile de fond, un matériau typique de la Costa Nova, afin d’enraciner ce souvenir tout en ouvrant un nouveau chapitre, cependant, ce matériau millénaire a été utilisé en tant que l’allié aux technologies modernes, comme par exemple, dans les pièces en bois rétro-éclairées, afin de créer un environnement unique et confortable. Au niveau de la morphologie de l’espace, selon les architectes, il était clair que sa division excessive gênait le flux du parcours, c’est pourquoi ils ont décidé de créer un comptoir unique, qui maintenait la division entre le restaurant et le bar.

Une expression minimaliste

Au restaurant, où le volume semble gracieusement flotter sur l’eau, il a été décidé de profiter au maximum de la vue arrière à travers de grandes travées avec une expression minimaliste pour maintenir une vision panoramique plus nette. Et la cuisine, désormais agrandie, permet de mieux surveiller les conditions de travail.

Les lignes dominants sont épurés, l’intérieur est lumineux et le mobilier aux tons clairs donne à l’espace plus de générosité. L’ensemble respire la sobriété et l’élégance. Tout a été minutieusement étudié pour le plus grand confort des utilisateurs des lieux. Bref, il s’agit d’une charmante restauration dans les règles de l’art !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Ferreira Arquitectos : ici.

Facebook: https://www.facebook.com/jmrferreirarq

Instagram: https://www.instagram.com/ferreirarquitetos

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

En Espagne, Mecanismo réalise un projet géométrique et complexe

© Mecanismo
© Mecanismo

L’agence d’architecture Mecanismo dirigée par Marta Urtasun et Pedro Rica conçoit la nouvelle salle du restaurant Martín Berasategui situé dans la commune espagnole de Lasarte-Oria. Elégance et charme sont au rendez-vous.

Un espace unique

Mecanismo vient de réaliser une nouvelle salle innovante pour le prestigieux restaurant Martín Berasategui de Lasarte-Oria, un établissement récompensé par trois étoiles Michelin. Après avoir travaillé pour d’autres chefs importants, le studio réaffirme sa relation avec le monde de la restauration en créant un espace unique qui croise gastronomie et nature.

Les architectes nous racontent que le caractère innovant qui caractérise Martin Berasategui et ses créations, ainsi que l’environnement naturel qui entoure le restaurant, ont été des éléments fondamentaux qui ont guidé la nature du projet. Le plus difficile était de trouver un créneau de construction vu que l’établissement est très fréquenté presque toute l’année. Finalement, il a été convenu de démarrer le chantier qui a duré pendant les trois mois que le restaurant est fermé.

Le projet a été proposé comme une toiture adaptée à la géométrie complexe du site. Soutenu sur trois points, il est formé par un réseau de poutres courbes en bois d’un mètre de côté générant une surface qui atteint une hauteur différente à chaque point et donnant naissance à un espace complètement transparent en dessous. Les architectes soulignent que l’exécution a été un grand défi car il était difficile de trouver une entreprise qui assumerait la complexité de la fabrication et de l’installation des éléments dans une période aussi limitée.

Aussi complexe qu’élégant

« Tous les éléments architecturaux qui complètent le projet suivent également strictement la géométrie curviligne établie par la toiture, de sorte que sa fabrication devait être exhaustive afin que tout rentre dans l’ordre lors de l’installation in situ comme s’il s’agissait d’un puzzle. » Précisent les concepteurs. De même, l’enceinte verticale en verre qui entoure le contour du volume est conçue comme un élément léger, transparent et pliable dans sa partie frontale, ce qui permet de relier la pièce à l’espace extérieur du restaurant, en l’intégrant dans l’espace naturel.

« Entre le nouvel espace et le bâtiment existant, nous avons construit une «post-cuisine» afin de stocker les ustensiles. » En outre, l’agence a conçu différents types de meubles ainsi que des guéridons en chêne et en marbre, afin de faciliter et de rationaliser le travail du personnel dans la salle.

« la définition précise de chacun des éléments du projet a été fondamentale pour que l’exécution puisse s’adapter au terme. » Raconte Pedro Rica tandis que Marta Urtasum déclare : « Ce projet a été un grand défi en raison du peu de temps que nous avions pour le faire et de la complexité géométrique de chacun des éléments architecturaux »

Aussi complexe qu’élégant, la nouvelle salle du restaurant Martín Berasategui de Lasarte-Oria est un projet innovant qui met en avant le travail du bois.

© Mecanismo
© Mecanismo
© Mecanismo
© Mecanismo
© Mecanismo
© Mecanismo
© Mecanismo
© Mecanismo

Le site de Mecanismo : ici.

Les photos: © Mecanismo

A New-York, une étonnante installation signée Tresoldi Studio

© Roberto Conte

Tresoldi Studio, le studio de design international dirigé par Edoardo Tresoldi, présente sa première oeuvre , « Fillmore » une sculpture spécialement conçue pour le restaurant Cathédrale de l’hôtel Moxy East Village, à New York.

Une présence éthérée

Conçu par Rockwell Group, l’hôtel est un hommage à l’East Village, l’un des quartiers les plus historiques et en constante évolution de Manhattan, connu comme le terreau fertile des mouvements artistiques et musicaux des années 1960.
 
Inspiré par la structure emblématique de Fillmore East, la légendaire salle de concert du Lower East Side active jusqu’en 1971 qui comprenait The Doors, Janis Joplin, Elton John et plus encore, Tresoldi Studio a conçu la sculpture suspendue au plafond au-dessus de la pièce principale du restaurant avec une présence éthérée qui recalibre les perceptions spatiales et temporelles de ses visiteurs.

Une dimension contemporaine

L’installation se présente comme une sculpture architecturale précieuse, un hommage au contexte culturel qui a influencé non seulement la ville de New York, mais plusieurs générations à travers le monde. Les gouffres profonds et l’immense dôme central fragmenté de l’installation profonde de six mètres, ainsi que le jeu du plein et du vide, projettent Fillmore dans une dimension contemporaine.
 
La sculpture génère des distorsions volumétriques et visuelles, tout en contrastant les éléments du passé avec les matériaux industriels. Fillmore vit à travers un point de vue amplifié et en constante évolution, chevauchant le design de la cathédrale pour façonner un environnement fortement scénique.

Tresoldi Studio a été créé à partir de l’expérience artistique d’Edoardo Tresoldi dont Détails d’architecture avait déjà parlé ici. Le studio, basé à Milan possède de plus de cinq ans d’expérience dans la conception, le développement et la réalisation d’œuvres d’art à grande échelle et dans le monde entier.

© Roberto Conte
© Roberto Conte
© Roberto Conte

Le site de Tresoldi Studio: ici.

Les photos: © Roberto Conte