Archives par mot-clé : galerie

In-Between Places, la nouvelle exposition de la Galerie d’architecture

©Sipane Hoh

La Galerie d’architecture présente depuis quelques jours l’exposition In-Between Places. Il s’agit du parcours de l’agence d’architecture Tolila+Gilliland, qui, fête à l’occasion ses dix ans d’existence. Une exposition florissante que j’ai découvert lors d’une visite privée.

L’entrée théâtrale

L’entrée de la Galerie d’architecture est en général assez significative. Il s’agit d’un parcours aux murs blancs qui introduisent certaines idées, avis ou encore paroles prononcées à l’occasion de tel ou tel projet. Cette fois-ci, c’est différent. Les murs de l’entrée sont couvertes d’un rideau plissé de couleur taupe. Une entrée théâtrale qui découle sur un espace généreux où la couleur blanche reste dominante. « C’est le choix des architectes » me dit-on, un choix qui surprend au premier regard mais qui trouve toute son explication une fois que l’on découvre l’exposition.

J’ai souhaité parler ici, sur Détails d’architecture de cette exposition parisienne pour plusieurs raisons. Tout d’abord, pour le lieu que j’affectionne et qui se trouve être la seule et l’unique Galerie d’architecture de France, puis l’exposition elle-même qui retrace les dix ans d’une agence dont j’avais parlé, déjà à l’époque ici, du premier de leur projet réalisé, avant même que cette dernière soit récompensée en tant que première œuvre lors de la cérémonie de l’Équerre d’argent, et puis, il y a l’impressionnant parcours des architectes qui ont construit depuis, un nombre conséquent de projets. Un parcours remarquable qui mérite reconnaissance.

La farandole des maquettes

Revenons à l’exposition, après avoir traversé le parcours « théâtral », le visiteur découvre un univers clair où tous les projets du duo d’architectes sont présentés sous forme de maquettes agrémentées de silhouettes de couleur rouge mettant en avant les divers espaces présentés. Chaque maquette est accompagnée d’échantillons de matériaux qui montrent le processus de fabrication des constructions, les amoureux des textures seront gâtés ! Avant de quitter les lieux, n’oublions pas de s’isoler dans le petite pièce, aux murs fragiles en toile, pour jeter un petit coup d’œil aux différentes photos des projets. La scénographie est impressionnante, mais je n’en dirai pas plus, je laisse le plaisir de la découverte à chacun de vous…

©Sipane Hoh
©Sipane Hoh
©Sipane Hoh

Pour plus d’informations voir : le site de la Galerie d’architecture et de Tolila+Gilliland

Comme une œuvre d’art vivante

© ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic)

L’agence d’architecture ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic) basée à Bangkok, a conçu un studio privé ainsi qu’une galerie d’art tout en béton qui possède un énorme puits de lumière central. L’ensemble interagit avec la lumière comme une œuvre d’art vivante.

Vivante, dynamique et cinétique

Situé en Thaïlande, à Bangkok, l’ensemble qui comprend un studio et une galerie d’art, est destiné à un artiste thaïlandais qui préférait l’intimité. La construction ne possède qu’une seule ouverture sur la rue. De ce fait, le volume communique avec ses environs, mais garde son espace intérieur étonnamment en retrait . Ainsi, à l’abri des regards, les visiteurs peuvent contempler les œuvres exposées tout en étant dans un univers original qui a su mettre les contenus en valeur.

Au premier coup d’œil, le caisson en béton massif où les murs sont marqués par les traces des coffrages du béton brut, nous accueille et nous transporte à l’inverse de ce que l’on peut croire vers un espace généreux où un escalier sculptural flotte sous un puits de lumière. Selon les architectes Phuttipan Aswakool et Chotiros Techamongklapiwat, il s’agit d’un espace unique où les gens peuvent se tenir en son centre pour contempler les divers changements de la lumière au moment où elle touche le mur central en béton. Il en résulte une œuvre d’art vivante, dynamique et cinétique qui change d’aspect avec la lumière tout au long de la journée.

Un ensemble de textures

L’ensemble est d’une extrême sobriété, l’architecture brutaliste et les murs dénudés mettent en valeur les ouvrages exposées, le tout dans un écrin exceptionnel conçu avec finesse. Poursuivant au deuxième étage, la taille des cadres de fenêtres carrés interpellent les visiteurs. De toute évidence, la forme en béton qui crée l’une des caractéristiques de cette galerie privée se croise parfaitement avec l’acier, le bois et le verre pour engendrer un ensemble de textures dont l’effet est d’une grande plasticité.

A Bangkok, la galerie d’art réalisée par l’agence d’architecture ASWA est une œuvre à part entière qui met contenu et contenant au diapason.

© ASWA (Architectural Studio of Work - Aholic)
© ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic)

© ASWA (Architectural Studio of Work - Aholic)
© ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic)

© ASWA (Architectural Studio of Work - Aholic)
© ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic)

© ASWA (Architectural Studio of Work - Aholic)
© ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic)

Le site des architectes ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic) : ici.

Les photos: © ASWA (Architectural Studio of Work – Aholic)

Provisoire…

C’est à Brasilia qu’une galerie d’art contemporain a été construite pour la période d’une exposition. Les pavés de béton préfabriqués ont été espièglement assemblés pour mettre en avant le jeu original d’ombre et de lumière. Et comme beaucoup de constructions éphémères, elle n’a été que temporaire…

Pour plus de photos et d’informations, voir : ici.