Archives par mot-clé : galerie d’art

Quand l’art s’installe dans un ancien hangar

© Manson images
© Manson images

En Australie, l’agence PHAB architects  (Brant Harris et Ashley Paine ) a reconverti un ancien hangar datant de 1920 en une impressionnante galerie d’art contemporain. L’architecture industrielle de l’époque se mêle ainsi à la créativité d’aujourd’hui pour engendrer un espace hybride apprécié de tous.

Les architectes de l’agence PHAB basée à Brisbane viennent de terminer la réhabilitation ainsi que l’extension d’un édifice d’un peu moins de 100 ans situé à Toogoolawah, dans le sud-est du Queensland procurant à la communauté locale en plus d’une galerie d’art contemporain, un jardin de sculptures et un atelier.

L’installation vise à apporter un nouveau souffle sur le site de l’usine de lait qui était autrefois le fleuron de la vie économique et sociale du Queensland. Le hangar est le seul bâtiment survivant à une incendie qui a détruit l’usine en 1951. Dès le départ, l’idée des architectes consistait à garder la structure, plutôt que de créer une autre plus récente et de la réhabiliter pour qu’elle garde le cachet d’origine.

Réhabiliter, reconvertir et adapter

Les architectes, conscients de la difficulté de leur tâche, ont malgré tout mené le projet avec brio. Ils ont nettoyé les traces des années d’abandon, ont remanié l’intérieur, de même, ils ont agrandi l’espace d’exposition. Un travail d’orfèvre qui jongle avec la toiture existante (couverte d’une peau isolante), une partie de la structure en bois ainsi que le sol en béton.

La partie ouest du hangar qui était gravement abîmée à cause des termites a été remaniée en ajoutant une extension contemporaine. Cette dernière accueille plusieurs équipements y compris les toilettes, la cuisine, des espaces de stockage ainsi que l’atelier de conditionnement de l’air. Plusieurs procédés ont été utilisés pour mettre en avant l’épopée des lieux que ce soit via la couleur ou bien à travers certains détails. Selon les architectes, il s’agit de la meilleure manière de « rendre l’histoire du bâtiment lisible. »

De loin, le visiteur a toujours l’impression que l’ancien hangar n’a pas quitté les lieux, même s’il a été réhabilité mais une fois à l’intérieur, les changements sont visibles. Les espaces intérieurs flexibles du bâtiment facilitent la fonction principale d’une galerie d’art tout en fournissant plusieurs possibilité d’utilisations.

Quant aux espaces extérieurs où d’autres édifices existaient dans le temps, ils ont été recouverts par une série de terrasses adaptées pour une utilisation lors d’événements privés ou publics. Comme un simple hangar de couleur rouge, la galerie d’art contemporain rétablit non seulement l’édifice d’origine mais joue de nouveau un important rôle dans la vie de la communauté.

© Manson images
© Manson images
© Manson images
© Manson images
© Manson images
© Manson images
© Manson images
© Manson images

Le site de l’agence d’architecture PHAB architects : ici.

Les photos : © Manson images.

L’architecture, un écrin pour l’art

© Gonçal Garcia

© Gonçal Garcia

A Majorque, l’agence d’architecture Munarq a transformé un ancien corps de ferme en un étonnant atelier de peinture pour l’artiste Dolors Comas. Un langage qui prend ses sources dans l’architecture de la région et la magnifie.

C’est à la périphérie de la ville de Pla de na Tesa que les architectes de Munarq ont réhabilité ainsi que reconstruit une ancienne ferme devenue désuète en un avenant atelier pour artiste.  En conséquence, l’espace de travail ainsi que la galerie d’exposition ont trouvé un écrin des plus atypiques.

Propice à la création

Les principales exigences des propriétaires étaient outre la création de deux grands espaces (une galerie d’exposition et un atelier), les hauts plafonds, l’éclairage naturel ainsi que l’existence de quelques coins d’intimité où l’artiste pourra travailler en toute quiétude. Les architectes ont choisi de préserver et prolonger la structure existante tout en retravaillant l’intérieur pour créer plus de luminosité et de clarté.

L’ancien bâtiment était dans un mauvais état et a été envahi par les plantes, pour le rendre de nouveau utilisable, de nombreuses réparations ont dû être apportées. Tout d’abord, les murs de l’édifice ont été nettoyés, ensuite une extension a été ajouté pour créer une entité d’une superficie totale de 230 m².

A l’intérieur, un plancher en béton coulé a été ajouté sur les deux étages, les murs intérieurs ont été replâtrés et peints en blanc, contrastant avec les poutres du plafond en bois apparentes et les marches d’escalier. Quelques touches subtiles qui ont fini par changer radicalement l’ensemble.

Deux entrée desservent l’atelier dont une vitrée, qui se trouve à la jonction entre les deux entités et donnant accès à la galerie d’un côté et le studio de l’autre. La deuxième entrée se trouve au fond de l’extension et donne sur une terrasse permettant ainsi à l’artiste de s’isoler et de prendre l’air.

L’ensemble est épuré, propice à la création, il est conforme aux attentes de l’artiste qui l’a adopté avec satisfaction. Une belle réhabilitation !

© Gonçal Garcia
© Gonçal Garcia
© Gonçal Garcia
© Gonçal Garcia
© Gonçal Garcia
© Gonçal Garcia

Le site de l’agence d’architecture Munraq:ici.

Les photos : © Gonçal Garcia

A la découverte d’une gracieuse reconversion

© Anna Sundström

Dans la mer baltique, sur l’île de Gotland, l’agence d’architecture suédoise Skälsö Arkitekter  a réaménagé un ancien entrepôt de calcaire datant de 1900. Avec cette délicate réhabilitation l’architecture industrielle de l’édifice est révélée dans toute sa splendeur.

C’est sur la plus grande île de la Suède où se trouve Visby la vieille ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, que les architectes de Skälsö Arkitekter  ont réalisé leur projet. Une reconversion qui n’a fait aucun effort pour cacher le caractère industriel des lieux. Ainsi, l’architecture est préservée et le cachet de l’ancien enrichit l’ensemble.

Le hangar à l’histoire tumultueuse gardait son caractère d’autrefois, il n’était pas gravement endommagé, c’est pourquoi, les architectes n’ont ajouté aucun artifice se contentant d’intervenir quand c’était nécessaire. La structure principale restant intacte, la conception spatiale a été adaptée à des futures extensions et modifications.

Les portes d’origine en bois ont été remplacées par des portes vitrées pour apporter  la lumière naturelle à l’intérieur. Le bâtiment est formé d’une seule grande salle, meublée avec des chaises sur mesure conçus par Skälsö Arkitekter en collaboration avec Kristoffer Sundin, unifiant l’apparence interne de l’édifice. Une manière qui met visuellement l’ensemble en valeur.

Aujourd’hui, les lieux sont de nouveaux occupés et visités, à la place de l’entrepôt se trouve un coquet restaurant qui fait également galerie d’art. Grâce à cette gracieuse réhabilitation, un nouveau lieu de retrouvailles pour les habitants a vu le jour.

© Anna Sundström

© Anna Sundström

© Anna Sundström

Le site de l’agence d’architecture Skälsö Arkitekter : ici.

Les photos : © Anna Sundström

De Glace…

Cette photo montre le plus grand château du monde construit en … glace.Il s’agit d’une construction titanesque, éphémère qui durant trois mois devient l’une des attractions les plus connues des pays nordiques. On se trouve dans le nord de la Finlande, précisément dans la ville de Kemi, pas très connue par ailleurs. En 1996, on a eu l’idée de construire le plus grand château du monde en glace. Une immense superficie qui contient un hôtel, un restaurant, une charmante galerie d’art où les sculptures montrent une incroyable maîtrise de la pratique de la sculpture et où chaque année on change les thèmes au nom de l’innovation. On y trouve même une chapelle œcuménique qui est devenue un exemple d’une étonnante mysticité et d’originalité. Pas le nom d’un architecte connu ni d’un sculpteur mondialement apprécié. Toute cette construction, une fois le mois d’Avril achevé, ne gardera ses traces que dans les mémoires de ses visiteurs…

Pour plus d’informations et de photos, voir: ici et .
La photo vient du site suivant.

Artistique…

Depuis 1968, la capitale britannique n’avait pas construit un espace artistique qui contient en même temps une galerie d’art, un espace dédié uniquement aux expositions photographiques, une librairie, en un mot un endroit spécifique pour les échanges culturelles, artistiques et un lieu de rencontre du public et de l’art sous ses différentes formes. C’est à l’architecte David Adjaye qu’a été donnée cette mission. Le résultat, une bâtisse de couleur sombre, des fenêtres de différentes tailles, un volume qui tout en étant contemporain s’insère dans son environnement et le met en valeur…D’autres blogs qui ont parlé de cette construction: ici.

Le site de l’architecte: ici.
La photo: © Manuel.A.69