Archives par mot-clé : Finlande

Quand le passé industriel influence l’architecture d’aujourd’hui

© Mika Huisman

A Jyväskylä, l’agence d’architecture finlandaise  JKMM vient de terminer un nouveau projet de logement appelé « Albertinpiha » . C’est un édifice de sept étages, en brique qui fait un doux clin d’œil aux diverses constructions industrielles du pays.

Connue surtout pour ses bâtiments signés du fameux architecte finlandais Alvar Aalto, Jyväskylä est la plus grande ville située au centre du pays. La parcelle se trouve au sein du quartier des Kangas où se trouve entre autres une ancienne usine à papier et faisant partie d’un développement de la zone prévue pour abriter 5000 personnes.

Baptisé « Albertinpiha », l’ensemble est situé sur un site bien en vue à Kangas, à côté de la cheminée de l’usine de papier de 70 mètres de haut. Avec sa masse et ses formes robustes, la tourette en briques de sept étages qui est réalisée par l’agence JKMM, rend hommage aux bâtiments industriels du XIXe siècle. La brique finlandaise Makasiini est également en phase avec le sentiment artisanal et la chaleur de son contexte historique.


L’art public croise l’architecture

L’utilisation de briques colorées pour mettre en évidence les angles, l’entrée et la ligne de toit à travers des modèles informels est une oeuvre qui a été réalisée en collaboration avec l’artiste Mika Natri et est appelé « Abstraction ». L’œuvre s’inscrit dans le cadre plus large de l’art public kangas.

En tant que pièce singulière, « Abstraction » anime le bâtiment et donne à la maçonnerie une impression de profondeur contrairement à ce qui est obtenu par le biais de reliefs ou  l’évidement dans les bâtiments en général. De même, les balcons des appartements animent les façades tout en rappelant les puits d’ascenseurs industriels exposés plus loin.

À l’intérieur, les 45 appartements présentent des finitions simples avec une hauteur de plafond de 2,6 mètres accentuée par la conception de hautes fenêtres apportant une lumière naturelle abondante. Les espaces communs incluent des cours partagés ainsi qu’un sauna avec une terrasse attenante réservée aux résidents. Dès le départ, l’objectif des architectes était de créer un milieu propice à une vie urbaine décontractée, accessible à pied du centre-ville de Jyväskylä mais aussi du parc naturel qui se trouve à proximité. En tant que lieu de vie, Kangas sert de médiateur entre les deux sans se sentir en banlieue.

A Jyväskylä, les logements de JKMM respectent les environs tout en apportant leur petite touche reconnaissable de toutes. Un projet remarquable à découvrir sans tarder.

© Mika Huisman
© Mika Huisman
© Mika Huisman
© Mika Huisman

Le site de JKMM : ici.

Les photos : © Mika Huisman

La villa « K », un condensé de qualités

© Tiia Ettala

La Villa « K » offre une vue d’une part sur la forêt finlandaise et d’autre part sur la mer Baltique. Il s’agit d’une maison qui résulte de la collaboration des deux agences d’architecture Mer Architects et Ettala Palomeras Architects. Située près d’Helsinki la résidence est perchée sur une falaise rocheuse et regarde paisiblement la mer.

Une situation exceptionnelle

La Villa « K » est située dans la zone de Spjutsund qui s’étend le long de la côte de la capitale finlandaise. Les propriétaires sont un couple qui souhaitait construire, sur la même parcelle, une nouvelle maison pour pouvoir en profiter après le départ de leurs enfants. Au départ le site était occupé par une cabane qui possède son propre bout de rivage entre des falaises rocheuses escarpée, un ruisseau, une zone humide et une agréable forêt.

La mission des architectes était de concevoir une nouvelle villa nichée entre un grand rocher et la falaise, située à l’endroit le plus élevé du site tout en faisant un clin d’œil à la petite cabane déjà sur place. Mer Architects a déjà réalisé plusieurs propriétés en Finlande rurale, y compris une maison avec un grand pignon vitré donnant sur une prairie, et une villa en épicéa positionnée sur un éperon rocheux face à la mer.

Des matériaux naturels

Avant de contacter les architectes, les propriétaires de la Villa avaient déjà construit un sauna qui les a aidé à comprendre la relation des constructions avec l’environnement naturel. C’est pourquoi, les matériaux naturels et bruts étaient l’une des exigences à la construction de cette nouvelle maison.

La maison se est surélevée à travers un ensemble de larges escaliers situés à l’avant de la  façade. Ce processus lui donne une présence singulière ainsi qu’un certains charme. Ainsi, le bâtiment est perché sur la roche. Un sous-sol visible du côté nord abrite le sauna compact, une petite salle de sport, un espace de rangement et des locaux techniques.

Une vue imprenable

Les marches situées à l’avant du bâtiment conduisent vers une terrasse abritée où donnent les principaux espaces de vie qui occupent l’ensemble du rez-de-chaussée. Les habitants peuvent accéder à la terrasse par une porte coulissante en verre située à côté d’une cheminée suspendue. La chambre principale est installée sur une mezzanine et elle occupe le point culminant de la maison, elle est accessible par un escalier en chêne massif. Une petit studio ainsi qu’une chambre sont situés au rez-de-chaussée et s’ouvrant à travers des grandes baies vitrées sur la terrasse qui offre une merveilleuse vue sur la mer.

Les matériaux utilisés ont été choisis pour compléter le cadre naturel et créer le sentiment d’une coque robuste protégeant un intérieur chaleureux et confortable. Les murs sont en béton brut, tandis que l’intérieur comprend des touches de bois, les différentes textures se marient avec subtilité pour un ensemble de caractère.

© Tiia Ettala
© Tiia Ettala

© Tiia Ettala
© Tiia Ettala

© Tiia Ettala
© Tiia Ettala

Les sites de Mer Architects et celui d’Ettala Palomeras Architects : ici et .

Les photos : © Tiia Ettala.

En Finlande, l’école maternelle se pare d’un habit coloré

 

© AFKS

C’est avec un revêtement métallique à la fois rayé et coloré que les architectes de l’agence finlandaise AFKS ont enveloppé une école maternelle se trouvant à Espoo, située à 15 km à l’ouest de Helsinki.

L’école maternelle conçue par l’agence AFKS  se trouve dans le quartier de Lintuvaara sur une parcelle bordée d’une route très fréquentée sur son côté nord. Les conditions et la situation du terrain ont incité les concepteurs à proposer un plan en forme de U qui enveloppe une cour ainsi qu’une aire de jeux donnant sur le sud. Fermée sur l’extérieur comme une forteresse, la construction s’ouvre sur le cœur de la parcelle où les enfants peuvent se sentir dans un environnement en retrait même si la route n’est jamais très loin.

À l’arrière du bâtiment, se trouve une cour abritée qui permet d’accéder aux espaces communs, aux couloirs, à la cafétéria ainsi qu’à l’aire de jeux principale. Tandis que les couleurs couvrent entièrement les façades qui donnent vers l’extérieur, celles donnant sur les cours présentent une partie immaculée couronnée par les mêmes couleurs.

Couleurs et textures

Nous constatons le même contraste concernant les matériaux utilisés. Alors que l’extérieur s’habille d’acier, la partie de l’édifice donnant sur le cœur d’îlot est en lattes de bois. Une matière plus accessible pour les enfants.

Selon les architectes, les rayures colorées sont inspirées des craies colorées, des rangées de livres ou même des peintures utilisées jadis par les amérindiens. Les ouvertures ne sont pas alignées avec les coutures verticales des façades. Il s’agit de la volonté des architectes qui espèrent renforcer l’esthétique légèrement aléatoire à travers ce geste.

Les rayures se poursuivent à l’intérieur où elles deviennent moins complexes et espacées. La sobriété est au rendez-vous et malgré la simplicité de la structure, la maternelle de la ville d’Espoo présente plusieurs qualités.

© AFKS
© AFKS

© AFKS
© AFKS

© AFKS
© AFKS

Le site de l’agence d’architecture AFKS : ici.

Les photos: © AFKS

En Finlande, l’art contemporain réconcilie le nouveau et l’ancien

© Pedro Pegenaute
© Pedro Pegenaute

En Finlande, les architectes de l’agence espagnole MX_SI ont conçu la gracieuse extension du musée d’art contemporain Gösta Serlachius ainsi qu’un pont qui rejoint l’île de Taavetinsaari où se trouve le projet. L’idée avancée par les architectes originaires de Barcelone et qui a été choisie parmi 579 propositions venant de 42 pays, a non seulement vu le jour mais elle a reçu, depuis sa réalisation, diverses distinctions.

Le ravissant dialogue des styles

Le 13 juin 2014, à Mänttä, a eu lieu l’inauguration du nouveau musée d’art contemporain où les architectes Mara Partida, Boris Bezan et Hector Mendoza ont réussi la création d’un bâtiment respectueux de son environnement. L’édifice qui se caractérise par un langage actuel qui dialogue à merveille avec son entourage.

Le musée, situé dans un grand parc qui s’étend sur les rives du lac Melasjärvi, est ainsi connecté avec l’île de Taavetinsaari, grâce à la réalisation d’une extension naturelle dans l’espace d’exposition externe. Pour cela, un pont avec une structure simple et singulière a été construit tout en gardant l’aspect formel et conceptuel du projet initial. C’est un élément qui coexiste avec l’intégration des œuvres d’art dans le paysage et renforce le lien entre les entités.

Quand l’extérieur s’invite à l’intérieur

Afin de réduire l’impact visuel du bâtiment dans cet environnement sensible, le volume est entrecoupé par des incisions de formes irrégulières couvertes de verre réfléchissant donnant une certaine légèreté au volume et invitant l’extérieur à l’intérieur du bâtiment.

L’édifice, présente de l’extérieur une série de meneaux verticaux qui suivent le rythme de la structure intérieure. De bandes de bois d’épicéa torsadés se trouvent entre ces derniers leur conférant ainsi un bel effet tridimensionnel. Les architectes qui ont été soucieux de l’effet du temps sur la façade, ont opté pour une matière vivante comme le bois en lui ajoutant une teinte dorée semi-transparente qui une fois le temps passé, révélera un vrai effet de vieillissement argenté.

La Fondation Serlachius a été créée en 1933 avec le but de prendre en charge la collection d’art réunie par Gösta Serlachius (1876-1942), propriétaire de l’une des plus grandes usines de papier en Finlande. Actuellement, le musée expose des œuvres de valeur couvrant les différentes périodes du mouvement de l’art finlandais, des premières œuvres de l’âge d’or prolifique, le modernisme jusqu’à la création contemporaine et le Pop art.

Le nouveau musée ne cherche pas à s’affirmer par rapport à l’ancien manoir déjà existant bien au contraire il crée un fin dialogue où l’architecture sort encore une fois triomphante. Un remarquable exercice de style !

© Pedro Pegenaute
© Pedro Pegenaute

© Pedro Pegenaute

© Pedro Pegenaute

© Pedro Pegenaute
© Pedro Pegenaute

Le site de l’agence MX_SI : ici.

Les photos : © Pedro Pegenaute

L’église de Jyväskylä, un doux dialogue de contrastes

55-1

A Jyväskylä, la ville où se trouve le fameux musée d’Alvar Aalto, l’agence d’architecture finlandaise Lassila Hirvilammi architects a réalisé une église qui tranche avec les autres édifices de culte tout en rappelant les constructions traditionnelles alentours. Découverte d’un bâtiment épuré qui allie esthétisme finlandais et durabilité.

Jyväskylä est une ville finlandaise typique située en plein cœur de la région des lacs et reconnue par son architecture traditionnelle. Connue depuis toujours par son passé industriel, cette cité a accueilli en son centre plusieurs œuvres de l’architecte Alvar Aalto.

C’était en 2006 que la paroisse de Jyväskylä a organisé un concours pour la construction d’une nouvelle église, le projet lauréat étant celui des architectes Anssi Lassila, Teemu Hirvilammi et Jani Jansson. Epuré et sculptural, le bâtiment contient toutes les fonctions souhaitées en plus du fait de disposer à son intérieur de quelques rappels historiques et d’avoir une forme reconnaissable et unique.

Le dialogue des contrastes entre l’architecture extérieure et intérieure se manifeste surtout dans les choix de matériaux. Tandis que le toit et les murs de l’église sont couverts d’ardoise, la présence du bois et les détails en cuivre recouvrant l’entrée donnent à l’ensemble une atmosphère plus chaleureuse. Les autres surfaces extérieures sont revêtues de granit finlandais.

La structure a été réalisée par des éléments préfabriqués qui ont été assemblés par des artisans d’entreprises locales. La durabilité étant l’une des préoccupations majeures des architectes, la structure a été conçue telle qu’elle soit assemblée sans l’utilisation de matières chimiques (comme la colle) ce qui facilite également à long terme son recyclage.

L’église de Kuokkala qui fait référence par sa coquille extérieure et ses matériaux aux églises médiévales et aux toitures traditionnelles apporte une délicieuse touche de nouveauté à la ville.

55-2

55-4

Le site de Lassila Hirvilammi architects : ici.

Les photos: © Jussi Tiainen

De Glace…

Cette photo montre le plus grand château du monde construit en … glace.Il s’agit d’une construction titanesque, éphémère qui durant trois mois devient l’une des attractions les plus connues des pays nordiques. On se trouve dans le nord de la Finlande, précisément dans la ville de Kemi, pas très connue par ailleurs. En 1996, on a eu l’idée de construire le plus grand château du monde en glace. Une immense superficie qui contient un hôtel, un restaurant, une charmante galerie d’art où les sculptures montrent une incroyable maîtrise de la pratique de la sculpture et où chaque année on change les thèmes au nom de l’innovation. On y trouve même une chapelle œcuménique qui est devenue un exemple d’une étonnante mysticité et d’originalité. Pas le nom d’un architecte connu ni d’un sculpteur mondialement apprécié. Toute cette construction, une fois le mois d’Avril achevé, ne gardera ses traces que dans les mémoires de ses visiteurs…

Pour plus d’informations et de photos, voir: ici et .
La photo vient du site suivant.