Archives par mot-clé : réhabilitation

A Porto, Paula Santos Arquitectura réalise un projet aux lignes pures

© Ivo Tavares Studio

Au Portugal, à Porto, l’agence Paula Santos Arquitectura vient de terminer la réalisation d’un immeuble résidentiel qui se caractérise par ses lignes pures et ses formes simples. Textures et matières se croisent pour un résultat enchanteur.

Repenser l’ensemble

L’architecte nous raconte que le but du projet était de reconstruire et d’agrandir un immeuble résidentiel donnant sur l’une des rues les plus emblématiques de Porto, la rue Miguel Bombarda, où sont situées plusieurs galeries d’art de renommées mondiales. L’intervention a donc consisté à repenser l’ensemble en lui apportant un souffle neuf ainsi qu’une nouvelle vie.

Le bâtiment existant, qui présentait déjà des signes de dégradation, était, selon l’architecte, tombé, depuis un moment, en désuétude. Cependant, la profondeur du terrain a permis, en plus d’une réhabilitation lourde, la conception d’un jardin et le rajout d’un autre bâtiment autonome. Un programme conséquent qui profite de l’intégralité de la parcelle.

Le nouveau projet a très peu utilisé la structure existante qui était dans un état critique, à l’exception du mur de la façade principale et des travées respectives, dont les dimensions ont été préservées. Le balcon en granit, témoin d’époque, a également été entretenu même chose concernant la brique pleine qui couvre le rez-de-chaussée. Cet espace remanié représente l’une des principales caractéristiques de la façade.

Un large couloir latéral donne accès à l’entrée du bâtiment, où l’ont trouve l’escalier et l’ascenseur, cette organisation permet ainsi d’assurer le passage, de l’intérieur du bloc, vers le jardin. Ce dernier étant disproportionné par rapport à la rue. Les accès verticaux sont éclairés par une lucarne. À l’intérieur du terrain, donnant sur les jardins des voisins, la façade arrière a été conçue avec un solide bardage en brique qui couvre toute sa base.

Le béton est le matériau prédominant

La construction autonome qui a été ajoutée en tant qu’extension, a également été conçue avec le même bardage en brique placé horizontalement et verticalement. Au premier et dernier étage, des appartements duplex contenant deux chambres chacune ont été conçues alors qu’ailleurs les appartements comportent une chambre à coucher chacune. À l’intérieur de chaque unité, le béton est le matériau prédominant ainsi que dans tous les espaces communs.

Les architectes ont opté pour le béton brut qui donne un certain charme à l’ensemble, la brique ajoutée pour couvrir la nouvelle extension vient se marier avec les espaces brutalistes et épurées en formant un dialogue atypique de textures et de matières. Les intérieurs sont généreux, lumineux et sobres. Pas de couleurs chatoyantes mais une palette raisonnée qui se croise subtilement avec le béton. L’ensemble est simple, frugal et enchanteur. Paula Santos Arquitectura a entrepris un travail minutieux qui a donné un résultat séduisant.

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Paula Santos Arquitectura : ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

A la Costa Nova, un charmant restaurant signé Ferreira Arquitectos

© Ivo Tavares Studio

L’agence Ferreira Arquitectos vient de terminer la réhabilitation de restaurant du Club De Vela situé sur la plage de la Costa Nova au sud de la ville portugaise de Porto. Un projet inspirant que les architectes ont remanié avec adresse.

Renouveler un espace abîmé par le temps et maintenir l’existant

Les architectes de Ferreira Arquitectos nous racontent que le Costa Nova Sailing Club qui est divisé en trois entités, est l’un des plus anciens clubs nautiques de l’estuaire de la Ria de Aveiro. Il s’agit donc du restaurant, le bar des membres du club et la terrasse. « Pour chacun de ces espaces, il y avait un public spécifique avec des préférences et des traditions différentes, ce qui a provoqué le grand défi de ce projet. » Soulignent les concepteurs.

Renouveler un espace abîmé par le temps et maintenir l’existant constituait donc le nouveau défi des architectes à qui l’on a octroyé le projet. Le nouvel espace évolue et se forme tout en respectant les souvenirs et leur valeur, toujours d’actualité pour tous les membres du Club.

Nous remarquons que le bois est resté la toile de fond, un matériau typique de la Costa Nova, afin d’enraciner ce souvenir tout en ouvrant un nouveau chapitre, cependant, ce matériau millénaire a été utilisé en tant que l’allié aux technologies modernes, comme par exemple, dans les pièces en bois rétro-éclairées, afin de créer un environnement unique et confortable. Au niveau de la morphologie de l’espace, selon les architectes, il était clair que sa division excessive gênait le flux du parcours, c’est pourquoi ils ont décidé de créer un comptoir unique, qui maintenait la division entre le restaurant et le bar.

Une expression minimaliste

Au restaurant, où le volume semble gracieusement flotter sur l’eau, il a été décidé de profiter au maximum de la vue arrière à travers de grandes travées avec une expression minimaliste pour maintenir une vision panoramique plus nette. Et la cuisine, désormais agrandie, permet de mieux surveiller les conditions de travail.

Les lignes dominants sont épurés, l’intérieur est lumineux et le mobilier aux tons clairs donne à l’espace plus de générosité. L’ensemble respire la sobriété et l’élégance. Tout a été minutieusement étudié pour le plus grand confort des utilisateurs des lieux. Bref, il s’agit d’une charmante restauration dans les règles de l’art !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Ferreira Arquitectos : ici.

Facebook: https://www.facebook.com/jmrferreirarq

Instagram: https://www.instagram.com/ferreirarquitetos

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Facebook: www.facebook.com/ivotavaresstudio

Instagram: www.instagram.com/ivotavaresstudio

A Porto, une remarquable réalisation signée Floret arquitectura

© Ivo Tavares Studio

A Porto, dans le quartier diversifié de « Caminhos do Romântico » l’agence portugaise Fleuret arquitectura vient de terminer la réalisation d’une charmante maison. Baptisée « Golgota », la résidence affiche un doux mélange d’ancien et de nouveau.

Réhabiliter l’ancien

Située à Porto, la zone de « Caminhos do Romântico » possède diverses caractéristiques. En effet, ce tronçon de ville mêle adroitement des maisons bourgeoises, des habitations populaires, des jardins et autres espèces exotiques, il est aussi composé de plusieurs exemples anciens datant de l’ère industrielle.

L’architecte nous raconte qu’une partie importante des itinéraires de la localité est faite par des chemins aux caractéristiques rurales,composés de hauts murs des anciennes fermes où l’on trouve de belles fontaines ainsi que plusieurs anciens lavoirs. L’intervention se situe dans la route qui va de Golgota à Massarelos, comprenant d’importants repères tels que la faculté d’architecture de l’université de Porto, la « Casa da Agustina Bessa-Luís »ainsi que d’autres maisons bourgeoises et ouvrières. L’ensemble est entouré d’un étendu dense de verdure où le fleuve Douro, situé en arrière-plan, constitue l’élément omniprésent.

L’ancienne maison qui existait sur la parcelle et qui était complètement en ruines, a été réhabilitée et remise aux normes. Les architectes y ont mené un travail minutieux qui a redonné à l’existant ses lettres de noblesse. En effet, de couleur ocre, la bâtisse a retrouvé son éclat d’antan.

Réaliser une nouvelle extension

L’extension a été réalisée vers son niveau inférieur, en profitant des terrasses, en utilisant du bois et du béton, délimitant clairement le budget  dont les travaux ont été réalisés en très peu de temps. Tous les murs existants ont été récupérés, ainsi que les murs de soutènement des terrasses comme le jardin où les espèces existantes ont été préservées et d’autres ont été incorporées selon à la spécificité du lieu.

Selon les architectes, la piscine a été conçue de manière à ne pas modifier la topographie du terrain. Le résultat global s’est avéré assez harmonieux, avec les nouveaux éléments ajoutés étant très discrets. Le terrain s’étend sur trois terrasses orientées à l’est avec une construction de quatre étages destiné à la partie privée. Compte tenu de la petite taille de cette dernière, il a été proposé d’agrandir la zone en introduisant deux nouveaux éléments. Il s’agit d’un volume comprenant des parties habitables ainsi qu’une piscine.

Le nouveau volume comprend des zones communes comme l’entrée, la cuisine, le salon mais aussi les installations de la piscine. Cette nouvelle entité est perpendiculaire au bâtiment existant et se compose de deux étages, s’étendant à l’est, comprenant plusieurs niveaux avec des terrasses au sol, des espaces de vie, des chemins entre autres.

L’intervention a réussi à concilier les diverses exigences d’une famille nombreuse avec les conditions résultant de la valorisation du patrimoine bâti tout en respectant la spécificité du lieu et le plan directeur de la municipalité. La solution trouvée résulte en une extension composée de bois et de verre qui a permis d’agrandir la surface habitable du bâtiment tout en préservant l’existant sans oublier l’ouverture sur le jardin. Les architectes soulignent que le choix du bois permet, en quelque sorte, de réduire le poids de l’expansion qui s’avère être relativement importante. La maison « Golgota » qui croise subtilement textures et matières constitue une belle curiosité à découvrir sans tarder !

© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio
© Ivo Tavares Studio

Le site de Floret Arquitectura : ici.

Les photos : © Ivo Tavares Studio

Instagram @ivotavaresstudio‌‌

A La Haye, Cepezed signe un projet généreux

© Lucas van der Wee | cepezed

Aux Pays-Bas, à La Haye, les résidents du luxueux Park Hoog Oostduin ont récemment emménagé dans leurs appartements. Ils vivent désormais tranquillement dans un cadre verdoyant tout en étant au cœur de la ville. Par conséquent, le laissez-passer d’accès à leur parking privé est marqué par la phrase « Vivre dans le parc, profiter de la ville ».

Axée sur la durabilité

Le projet, conçu par l’agence d’architecture néerlandaise Cepezed consiste à la transformation de l’ancien bureau Shell, qui faisait depuis longtemps partie du campus Shell dans le majestueux quartier de Benoordenhout. Les architectes de Cepezed nous racontent que l’ensemble, datant de 1968, a été initialement conçu par H.E. Oud, fils du célèbre architecte moderniste J.J.P. Oud. La partie la plus importante de l’ensemble consistait en un gratte-ciel considérable, visible de loin. A proximité, se trouvait une deuxième section du bâtiment, plus fugace et moins haute. Le complexe a été construit en bordure du domaine Oostduin-Arendsdorp. Le terrain comportait également un grand parking souterrain et une cave avec une place de parking au sommet qui rendait la zone encore plus caillouteuse.

La transformation a été entièrement axée sur la durabilité et la qualité. Vu son âge, le complexe était dépassé sur le plan esthétique et surtout fonctionnel. Les architectes ont dû transformer l’ensemble en un environnement résidentiel de haute qualité avec des appartements confortables situés dans un cadre urbain agréable. Un niveau élevé de confort et d’installations pour les résidents était également important, comme les divers services dont The James Company s’occupe depuis le hall d’entrée du complexe rénové.

La situation existante représentait un défi considérable pour les architectes, qui ont su manier l’ensemble avec tact en mettant en avant les diverses qualités du projet telles que son emplacement et sa structure existante. Cepezed a été choisi pour mener à bien ce projet grâce à son expérience dans les transformations complexes et d’un plan offrant des solutions et des possibilités maximales combinées à un minimum d’interventions hautement ciblées. La conception utilise autant que possible les caractéristiques et qualités existantes. Cependant, la faible hauteur n’étant pas adaptée au logement, la structure a été démolie et remplacée par une nouvelle construction.

De la lumière du jour et une vue panoramique

La nouvelle tour s’appelle High Dune. Avec une grille structurelle de 1,80 m, le bâtiment se compose de bandes de bureaux le long des façades, d’un noyau central contenant les escaliers, les ascenseurs et les puits de lumière ainsi que les couloirs menant aux différents bureaux. Les logements ne sont pas traversants mais ils sont positionnés tout au long des façades, tout comme les bureaux auparavant. En conséquence, ils reçoivent beaucoup de lumière du jour et ont une vue panoramique vers le centre ville et le large. La grande hauteur libre des appartements procure une énorme expérience spatiale.

Cependant, les architectes avaient remarqué que les bandes de bureaux existantes n’étaient pas assez profondes pour les convertir en logements. De plus, les appartements devaient avoir de grands espaces extérieurs spacieux, c’est pourquoi, ils ont opté pour une solution simple, ajouter à l’ensemble un généreux couloir, tandis que des loggias ont été créées dans le contour du bâtiment existant. Ainsi, nous pouvons remarquer que, côté ville, le bâtiment est doté d’une extension de trois mètres de profondeur, contenant des balcons et un espace de vie supplémentaire. Cette extension se compose en acier avec des planchers de dalles composites aux tôles d’acier profilées. Les architectes soulignent que l’ensemble est relativement léger et transfère ses charges à la construction existante et au sous-sol existant, de sorte qu’il pourrait être réalisé sans fondation supplémentaire. Tous les appartements sont accessibles via l’ancien couloir côté ville. En plus, pour une expérience agréable, ouverte et spatiale, des vides ont été créés dans la zone d’accès.

Les bâtiments contenaient à l’origine des escaliers de secours. Ceux-ci ont été déplacés vers d’anciens puits, ce qui a permis la réalisation de logements d’angle spéciaux avec une vue encore plus large que les autres appartements. Les façades d’extrémité en pierre calcaire ont été conservées, quant aux façades longitudinales, elles ont été entièrement rénovées selon les normes actuelles. Avec de hautes bandes de verre et des bandes d’émail blanc, elles respectent le caractère moderniste du bâtiment existant tout en donnant l’image d’un imposant immeuble résidentiel. Au total, plus de 180 appartements ont été réalisés à Hoge Duin, variant de 70 à 200 m². Certains d’entre eux sont des appartements de courte durée. Il existe également des  appartements hôteliers pour les résidents. En outre, huit penthouses avec des dimensions comprises entre 165 et 300 m² ont été réalisés dans les anciens espaces sur le toit.

Hight dune, Low dune

Le nouveau bâtiment du complexe, de faible hauteur, est appelé Low Dune, il est construit sur la base de l’ancien édifice de faible hauteur démoli. Le volume allongé existant était directement perpendiculaire à la tour, mais le nouveau bâtiment carré plus compact a été construit à une certaine distance de celui-ci. Ainsi, nous pouvons remarquer plus d’espace entre les deux parties du bâtiment et le complexe dans son ensemble, outre sa transparence, engendre une belle relation avec la végétation environnante.

La nouvelle construction se compose de huit étages et comprend 30 logements. Trois maisons en duplex et les maisons qui se trouvent au dernier étage, sont des penthouses. Le bâtiment donne le sentiment de « vivre dans le parc » encore plus que le gratte-ciel. Les divers logements sont pourvus de portes coulissantes et de balcons, les chambres sont même dotées d’un jardin. Les couloirs présentent des façades transparentes. Par conséquent, ils reçoivent beaucoup de lumière du jour et offrent toujours aux résidents une vue sur l’extérieur. Malgré le nombre limité de logements, le bâtiment dispose de deux ascenseurs. Cela réduit les temps d’attente et garantit qu’il y a toujours un ascenseur disponible, même en cas de maintenance ou de panne.

Pour optimiser davantage la qualité de vie, une grande attention a été accordée au parvis, qui était autrefois une grande surface plane en pierre dédiée aux voitures. Une couche de stationnement supplémentaire a été réalisée par les architectes qui ont veillé à compléter l’ensemble par une conception paysagère qui maintient l’expérience de vivre dans la verdure. Pour améliorer encore cette expérience, les anciennes places de stationnement le long de la rue ont été annulées. Le cours d’eau qui s’étend autour d’Oostduin-Arendsdorp a été prolongé. Le garage offrant un espace pour plus de 250 voitures présente une finition de façade en acier corten.

Le projet a accordé une grande attention à la durabilité. En partie à cause de la réutilisation de nombreux matériaux, Le complexe existant, la tour d’habitation et le garage ont été réutilisés. Les finitions des murs en travertin dans l’entrée existante ont également été conservées, tandis que l’imposante verrière sculpturale en béton au-dessus de l’entrée a été complètement intégrée dans la nouvelle conception. Selon les architectes, la réutilisation du panneau de carreaux de céramique par l’artiste Karel Appel mérite une mention spéciale. Cela a d’abord honoré l’ancien édifice du complexe et est maintenant inclus du côté de la mer dans la façade de Hoge Duin.

En collaboration avec la firme d’ingénierie Repurpose, il a également été garanti que de nombreux matériaux libérés lors du démantèlement du complexe existant soient réutilisés dans d’autres projets. Par exemple, un grand nombre de portes, fermetures, appliques murales, mobilier de bureau et revêtements de sol entre autres, ont continué à vivre à travers d’autres projets. Au moins 80% des matériaux de démolition ont été réutilisés. De plus, les nouveaux appartements eux-mêmes sont entièrement équipés de systèmes de refroidissement et de chauffage au sol, ainsi que de vitres résistantes au soleil et de récupérateurs de chaleur. L’intervention de Cepezed est intelligente, les architectes ont su établir un lien fort entre leur proposition et le contexte tout en gardant l’esprit du lieu et dotant le site d’un projet remarquable.

© Lucas van der Wee | cepezed
© Lucas van der Wee | cepezed
© Lucas van der Wee | cepezed
© Lucas van der Wee | cepezed

Le site de Cepezed : ici.

Les photos: © Lucas van der Wee | Cepezed                    

En Espagne, Zooco Estudio réalise une charmante réhabilitation

© Imagen Subliminal

Située au nord-ouest de la capitale espagnole, la maison remaniée avec tact par l’agence Zooco Estudio propose des espaces bien proportionnés ainsi que des intérieurs sobres.

Une rénovation complète

Les architectes nous racontent qu’il s’agit de la rénovation complète d’une maison familiale dont l’intervention principale consiste à générer une double hauteur autour de la surface habitable de la maison tout en organisant un lobby à l’étage supérieur.

En tant qu’élément unificateur, une étagère se lève colonisant les espaces de vie et du lobby. De cette façon, nous intégrons l’esthétique et la fonctionnalité dans un seul élément. Le premier tronçon d’escalier est un volume solide et soulevé, contrairement au deuxième qui se développe en une tôle ondulée se pliant et générant les marches.

Textures et matières

La sélection des matériaux est binaire. Il s’agit d’un bois de chêne que l’on trouve dans la finition des surfaces blanches des étagères, des murs et du toit. Au niveau des chambres, les lattes blanches notent la limite du couloir cachant les portes de la salle de bain et de la chambre. Des détails soignés que les architectes ont pensé avec délicatesse, des éléments qui viennent enrichir l’univers intérieur où l’on note une grande sobriété.

Tandis que les grandes baies vitrées donnent la sensation d’amplitude, les différentes textures et matières se croisent pour un effet harmonieux. Les diverses interstices deviennent ainsi un atout tout en gardant leur propre particularité. Les architectes de Zooco Estudio ont accompli un travail d’orfèvre qui mérite d’être récompensé.

© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal
© Imagen Subliminal

Le site de Zooco Estudio: ici.

 Les photos : © Imagen Subliminal  

En Espagne, Anna & Eugeni Bach reconvertissent une ancienne chocolaterie

© Eugeni Bach

C’est à La Bisbal d’Empordà, une commune située dans la province de Gérone que se trouve le projet. Il s’agit d’une ancienne chocolaterie, d’une surface de 550m², que les architectes ont remanié avec tact pour obtenir une chaleureuse maison aux traits fin et lignes élégantes.

Une typologie curieuse et un espace unique

L’ensemble se trouve dans le centre urbain de la petite ville de La Bisbal, faisant partie d’un pâté de maisons datant de la fin du XIXe siècle qui suit deux des principales routes menant à la vieille ville. Le projet consiste en un petit entrepôt, une ancienne chocolaterie, avec une typologie très curieuse, qui propose un espace unique.

Les architectes nous racontent qu’il s’agit d’une structure à trois étages avec une façade en pierre, chaque étage étant réalisé selon une technique différente. Tandis que le rez-de-chaussée est composé de poutres métalliques supportant une voûte catalane, le premier étage est composé d’une structure principale de poutres métalliques avec une charpente en bois d’une grande beauté. Quant au toit, il est constitué de gros rondins supportant une mince dalle de briques finie avec un toit en tuiles de céramique. Un ensemble caractéristique que les architectes ont su minutieusement manié pour un résultat enchanteur.

Le projet convertit ce qui était initialement un espace industriel, en un studio et un logement pour une famille qui valorise le caractère du bâtiment d’origine. « Le projet propose donc une solution qui permet de profiter des espaces diaphanes d’origine, tout en introduisant de petites modifications et des solutions qui permettent de voir les trois plafonds, malgré la nouvelle répartition spatiale qui nécessite des espaces plus petits. » Déclarent les architectes.

Des utilisations multiples et flexibles

L’escalier d’origine est conservé et un nouvel escalier est ajouté à l’extrémité opposée du bâtiment, ce qui permet des utilisations multiples et flexibles des espaces communs et des différentes pièces. De cette façon, les membres de la famille peuvent profiter de la maison avec un bon niveau d’intimité et d’autonomie.

Compte tenu du fantastique climat méditerranéen de l’Ampurdà, les espaces extérieurs sont adaptés à la nouvelle utilisation, avec une petite piscine au centre du patio entourée par le salon du rez-de-chaussée, le nouveau porche, la cuisine, la salle à manger mais aussi le premier étage terrasse. Un nouvel escalier extérieur est placé sur le porche permettant de faire écho à la flexibilité trouvée à l’intérieur dans l’utilisation des espaces extérieurs.

Avec l’intervention d’Anna & Eugeni Bach, l’ancienne chocolaterie continue à vivre et change de destination pour faire le bonheur de toute une famille ! Une réalisation remarquable que les architectes ont réalisé avec une grande habileté.

© Eugeni Bach
© Eugeni Bach
© Eugeni Bach
© Eugeni Bach

Le site de l’agence Anna & Eugeni Bach  : ici.

Instagram: @eugenibach et @anna_k_bach

Twitter: @AnnaEugeniBach

Les photos : © Eugeni Bach