Archives par mot-clé : café

A Darmstadt, la «Waldspirale» toujours aussi étonnante

© Sipane Hoh

L’artiste Friedensreich Hundertwasser est mort en février 2000 quelques mois avant l’achèvement d’un bâtiment emblématique. Aujourd’hui, ce dernier, toujours aussi étonnant, continue à surprendre tout visiteur.

La « Waldspirale » ou « La forêt en spirale », construite dans la périphérie de la ville allemande de Darmstadt entre 1998 et 2000, dans le but de loger une centaine de familles, est un édifice de douze étages. L’ensemble, situé dans le quartier de Bürgerpark et qui ressemble à une citadelle des mille et une nuits où les textures et les couleurs se croisent savamment, est constitué de différentes couches de béton de recyclage multicolore, en hommage à le terre, contraste avec la couleur verte de la forêt avoisinante.

Friedrich Hundertwasser, toujours aussi créateur, a réalisé à Darmstadt, encore une fois, une œuvre unique qui tout en comportant sa griffe identifiable parmi toutes, ne ressemble à aucune autre. Ici, comme tous les autres œuvres de l’artiste, la façade a été construite avec une grande originalité tandis que le toit est constitué d’un jardin de tilleuls et d’érables. Nous pouvons même découvrir une aire de jeux ainsi qu’un fleuve artificiel sur la terrasse du bâtiment. Par ailleurs, un restaurant se trouve dans la tour sud-est tandis que la tour d’en face abrite un café très apprécié des visiteurs.

L’édifice, aux couleurs chatoyantes, est constitué d’une spirale qui finit par douze étages et 41 mètres, à son plus haut niveau. Nous pouvons y trouver en tout 105 appartements aux fenêtres de diverses tailles, formes et textures. Aujourd’hui, les curieux du monde entier, affluent à Darmstadt pour voir les habitations de Friedrich Hundertwasser, l’architecte qui est mort en février 2000 quelques mois avant l’achèvement du bâtiment de la « Waldspirale ».

© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh

Les photos : © Sipane Hoh

Transparence et vivacité en Corée

© Shinkyungsub.

En Corée du sud, l’agence d’architecture AND (Architecture of Novel Differentiation) basée à Séoul a réalisé une drôle d’enveloppe qui couvre une maison et un café. Transparence et légèreté sont au rendez-vous.

Des persiennes en aluminium couvrent les murs incurvés de la réalisation. Il s’agit d’une maison et d’un café situés dans la province de Gyeonggi. Le projet qui se trouve dans la ville de Paju se distingue par son revêtement qui tranche avec son environnement.

Les lamelles utilisées par les architectes pour couvrir le toit de la conception optimisent la quantité de la lumière qui pénètre au sein du bâtiment où se logent un café en son rez-de-chaussée et une habitation pour un couple et leurs cinq chats dans les deux étages suivant.

Matières et textures

La structure est en béton armé, les habitués du café peuvent contempler cette matière brute qui s’expose ainsi que le subtil jeu d’ombre et de la lumière qui le couvre. Les architectes ont utilisé plusieurs textures pour agrémenter l’intérieur du café. Ainsi, le béton de la structure, le bois, l’aluminium et le verre forment un mélange inédit qui donne au lieu toute sa richesse.

La conception de la façade a été réalisée à l’aide d’un algorithme informatique développé par des chercheurs de l’Université nationale de Séoul (le Louver Design System Parametric) reconnu pour calculer la meilleure forme d’enveloppe.

Aux matériaux précédents s’ajoute la brique qui est utilisée pour recouvrir une porche formant les deux entrées séparées de l’édifice l’une étant pour le café l’autre pour la maison. Ces dernières se distinguent par leur matérialité, l’une étant vitrée l’autre pas. Au premier étage se trouvent la chambre à coucher et la salle de bains tandis qu’un salon ouvert contenant une petite cuisine occupe le deuxième niveau.

Dès le départ, les architectes souhaitaient disposer de la lumière du jour à l’intérieur du café, la conception ainsi réalisée répond à toutes leurs attentes ainsi qu’à celles des propriétaires des lieux. Luminosité, sobriété et épurement sont les spécifications de la formule gagnante qui caractérise ce projet.

© Shinkyungsub.
© Shinkyungsub.

© Shinkyungsub.
© Shinkyungsub.

© Shinkyungsub.
© Shinkyungsub.

Le site de l’agence d’architecture AND (Architecture of Novel Differentiation): ici.

Les photos : © Shinkyungsub.

Le cœur d’Adra revit grâce à l’aménagement d’un espace public

Photographs: © Miguel de Guzmán

En Andalousie, les architectes de l’agence EX architects en collaboration avec Antonio Garcia Perez Architects et Cruz y Pérez Arquitectos ont remporté le premier prix du projet de construction d’un kiosque de café situé au cœur de la ville. Une coquette construction a ainsi vu le jour.

La ville d’Adra est une ville balnéaire située dans le sud de l’Espagne, elle donne sur la mer Méditerranée. Dans le quartier le plus animé de la cité, les autorités ont entrepris de construire un café qu’ils ont mandaté aux architectes de l’agence EX architects.

En raison de la circulation habituelle à travers cette esplanade et tout en essayant de ne pas perturber le flux des passants, le projet a été divisé en deux parties distinctes. Comme un élément de liaison entre ces dernières, la terrasse est recouverte par une pergola qui s’accorde avec la végétation existante de l’esplanade.

La forme sinusoïdale de l’ombrière suit la circulation des piétons dans le quartier et outre la liaison entre deux entités, elle fournit de l’ombre dans les périodes les plus chaudes de l’année où la vigne est la plus étoffée.

A Adra, autour du café de la place, les poutres en bois lamellé se croisent, se touchent et se superposent pour former la gracieuse toile qui fait désormais partie du paysage. Griffée EX architects, le café ainsi que la pergola qui l’entoure égayent l’espace public au cœur de la ville.

© Miguel de Guzmán © Miguel de Guzmán

Le site de l’agence d’architecture EX architects: ici.

Photographs:© Miguel de Guzmán

En spirale…

Avec un revêtement rugueux pour l’extérieur, des matériaux lisses pour l’intérieur, une forme peu ordinaire, ce café possède tout pour plaire. C’est un nouvel espace public, le genre d’espace tant délaissé au profit d’autres projets, c’est un petit bijou à visiter qui nous pousse peut être même à l’apprécier…

Pour plus d’informations et de photos voir: ici et .