Archives par mot-clé : reconstruction

D’un ancien manoir en unités d’habitation

© Claudio Manzoni

En Uruguay, les architectes Amelio-Ortiz ont réhabilité un ancien manoir datant de 1900 en une résidence contenant huit gracieux appartements. C’est un projet où l’ancien et le nouveau se croisent pour un résultat des plus agréables.

A Colonia del Sacramento, une ville du sud-ouest de l’Uruguay, dans un environnement privilégié, un ancien manoir a été réhabilité en un projet créatif qui regroupe huit appartements autour d’une cour centrale. L’architecture qui conserve le charme d’autrefois se voit mêler à de nouveaux éléments pour engendrer des espaces à la fois confortables et pratiques.

Le projet se compose de huit appartements avec des surfaces allant de 52m² à 64m² répartis sur deux étages et enveloppant une cour centrale qui fait un subtil clin d’œil à l’architecture coloniale de la région. Il s’agit d’un projet singulier qui entretient un lien harmonieux avec son environnement. L’architecture moderne et fonctionnelle se lie à la structure d’origine pour engendrer une conception gracieuse qui plaît à tous ses utilisateurs.

Joyeux mélange de textures

La cour centrale de la résidence est couverte d’une pergola datant de 1900. Les murs datant de la même époque affichent fièrement la brique apparente ainsi que la pierre. Outre les huit appartements, la résidence comprend un espace de stockage et une pièce pour garder les motos ainsi que les vélos.

Chaque unité d’habitation possède une mezzanine. Les structures des plafonds alternent l’acier et le bois. Quelques ouvertures zénithales assurent la luminosité à l’intérieur. Les lignes sont épurées, tandis que le bois apporte un sentiment de chaleur, les murs en briques qui ont été recyclés font un clin d’œil au passé. L’ensemble affiche un joyeux mélange de textures. A mi-chemin entre ancien et nouveau, le projet a tout pour plaire.

© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni

Les photos : © Claudio Manzoni

De l’usine aux logements étudiants

© Chris Mosier
© Chris Mosier

A Kreuzberg, l’un des quartiers les plus branchés de la capitale allemande, les architectes de l’agence Macro Sea basée à New-York ont réhabilité et reconvertit une usine datant de cent ans pour un complexe d’élégants logements d’étudiants.

C’est un projet qui mélange divers éléments de l’architecture traditionnelle bavaroise mêlée au mobilier danois dans un écrin qui date de cent ans. Une improbable cohabitation qui a été réalisée grâce aux architectes de Macro Sea. Le concept ainsi que l’aménagement intérieur reflètent très bien l’esprit du quartier qui se veut décontracté et dynamique.

Recyclage

Doté de matériaux de récupération de l’usine originale et répondant à une atmosphère qui reflète le mode de vie berlinois, l’idée de ces logements est une alternative d’hébergement idéale pour les étudiants à la recherche d’un environnement informel et socialement actif.

Macro Sea a fait équipe avec le Conseil de l’International Educational Exchange, une des plus grandes organisations à but non lucratif pour les études à l’étranger, en repensant ce complexe de plus de 78000 m² datant du début du XXème siècle. Situé au 27 Gneisenaustrasse, l’un des édifices qui comporte cinq étages abrite les bureaux administratifs et appartements de professeurs, tandis que le grand bâtiment de l’usine de six étages situé de l’autre côté de la cour intérieure comprend les logements des étudiants.

L’«incubateur social»

Les chambres, conçues de manière minimaliste et mettant en vedette des artifices récupérés de la propriété d’origine peuvent accueillir plus de 200 étudiants. Les intérieurs peuvent être personnalisés selon les préférences individuelles. Les salles de classe, les salles à manger et les diverses salles de séjour communes, agissent comme une sorte d’«incubateur social» qui facilite l’échange et le débat selon les architectes.

David Belt, le fondateur ainsi que le président de Macro Sea dont l’épouse est de Berlin raconte : «J’ai vraiment adoré chaque étape de ce projet, à partir de la première fois où nous l’avons esquissé.(…) Ma femme est de Berlin, il était donc vraiment spécial d’y passer du temps, en particulier dans Kreuzberg, l’un des quartiers les plus intéressants de la ville. Ce fut un plaisir de travailler avec la CIEE et avoir construit de nombreux projets (…) ».

La reconversion de cette ancienne usine est non seulement un projet créatif mais sauve le patrimoine industriel de l’époque.

© Chris Mosier
© Chris Mosier
© Chris Mosier
© Chris Mosier
© Chris Mosier
© Chris Mosier

Le site de Macro Sea : ici.

Photos: © Chris Mosier

De la ferme à la maison il n’y a qu’un pas

© Arcoquattro Architettura

Dans la commune italienne de Cagno, les architectes de l’agence Arcoquattro Architettura ont réalisé une subtile réhabilitation qui a transformé une ancienne ferme en une élégante maison familiale et qui a reçu la classe A de la certification énergétique. Découverte d’une gracieuse résidence qui allie esthétisme et utilité.

C’est un bâtiment fortement lié à la tradition agricole que les architectes d’Arcoquattro Architettura ont réhabilité dans la ville de Cagno située dans la province de Côme, en Italie. Pour les concepteurs, il s’agissait d’une belle opportunité de réinvention tout en préservant les pièces non endommagées de cet ancien corps de ferme altéré et devenu désuet . Pour cela, une réhabilitation lourde a été menée par une main de maître au résultat remarquable où le jeu des matériaux et le soin des détails se mêlent pour donner une étonnante harmonie architecturale.

Alors que la façade en pierre de taille qui se trouve côté nord a été renforcée et les murs de briques restaurés, la façade sud se caractérise par les piliers de brique d’origine et les treillis de bois qui rappellent les supports traditionnels utilisés pour sécher le foin et le maïs. Une agréable lecture contemporaine se dégage ainsi de l’ensemble tout en faisant un clin d’œil à la destination originelle de l’édifice.

A l’intérieur où tout est épuré, un escalier mène au premier étage d’où les habitants peuvent admirer les alentours par une grande baie vitrée. Alors que la cuisine, la salle à manger et le salon se partagent le premier étage, les chambres sont situées au dernier niveau. Dans cet univers partagé par la brique et le béton, le bois apporte une vraie valeur ajoutée. Côté durabilité, cette construction a obtenu la certification énergétique. De quoi devenir une belle référence .

© Arcoquattro Architettura

© Arcoquattro Architettura

Le site de Arcoquattro Architettura: ici.
Les photos : © Arcoquattro Architettura

Renaissance d’une ville…

Son nom est « Rome reborn » et c’est le fruit d’une recherche universitaire entre plusieurs étudiants, chercheurs, archéologues et architectes. C’est un programme qui a reconstruit la Rome millénaire en images de synthèse, c’est une révolution technologique unique à ce jour et la question qui se pose est-ce qu’elle vaut une visite dans les rues de cette ville magnifique?

D’autres blogs qui ont parlé de ce programme: ici.