Archives du mot-clé projets

La sélection 2017 de Détails d’architecture

© Lililarchi

Il a duré quatre années consécutives* le répertoire où je dévoilais une liste non exhaustive de constructions réalisées qui ont marqué l’architecture en France. Et bien que l’année dernière la formule a changé, le fond est resté fidèle au message que j’ai souhaité adresser. Cette année, je profite des journées nationales de l’architecture pour présenter à mes lecteurs la sélection 2017 des projets qui, selon moi, ont marqué l’architecture en France.

Il s’agit d’une sélection strictement personnelle  rendant hommage à des réalisations qui dessinent le paysage architectural de notre pays. Et comme ce dernier n’est pas seulement impacté par l’architecture des bâtiments, je serai probablement amenée à pointer vers d’autres disciplines qui le complètent et l’enrichissent.

Depuis plus de dix ans, le but de Détails d’architecture reste inchangé, que cette sélection constituera une pièce supplémentaire du puzzle architectural et des manifestations proposées par les Journées nationales d’architecture.

Avant tout je tiens à préciser que, comme chaque année, l’illustration est signée par la talentueuse Lili l’archi dont les dessins accompagnent cette rubrique dès sa naissance et que je remercie chaleureusement.

En 2017, le voyage architectural est tout aussi riche voire varié que les années précédentes. Même si certains projets sont plus modestes que d’autres, toutes les réalisations sélectionnées valent largement le détour. Et qui sait ? Si ça se trouve quelques projets seront nommés à l’équerre d’argent ou encore présentés par l’annuel du journal AMC…

Que le voyage commence

Commençons le voyage  par la Corse avec le duo Sebastien Celeri et Raphaëlle Davin (CA’ Architectes) et leur dernier projet de la restructuration de l’école Joseph Calloni de Bastia mené en collaboration avec CGZ Architecture ( Julien Casalta et Pascale Gandoin).  Ainsi qu’un autre duo Isabelle Buzzo et Jean-Philippe Spinelli et leur réalisation de la mairie de Prunelli di Fium’Orbu. Pour finir avec La Casa Vanella, l’extension d’une chambre d’hôte par Orma architettura.

Cap sur le nord avec l’agence Think Tank architecture paysage urbanisme (Marine de La Guerrande et Adrien Pineau) pour découvrir leur projet de Logements ilôt Postes / Justice à Lille. Et pourquoi pas une halte sur la route pour découvrir la nouvelle Salle du Conseil de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de la Somme signée Lemoal & Lemoal ?

Retour à la région parisienne pour visiter le Pop up building de l’agence WRA (Vladimir Doray et Fabrice Lagarde) ainsi que les vingt logements bioclimatiques à Pantin signés Benjamin Fleury architecte-urbaniste. Un arrêt à Romainville pour visiter les logements de l’agence Brenac & Gonzalez et Associés.

Prenons quelques jours de vacances et visitons la superbe maisonnée réalisée à Fermanville par les architectes de l’agence Freaks architecture . Mais tout d’abord, cherchons quelques livres à la Médiathèque Alexis de Tocqueville de Caen griffée OMA. Quand les vacances seront finies,  découvrons, sur le chemin de retour, le médical training center du CHU de Rouen signé VIB architecture (Bettina Ballus et Franck Vialet) ainsi qu’un autre projet qui vient de se terminer le Siège de la Métropole Rouen Normandie signé Jacques Ferrier Architecture.

Un petit détour pour découvrir la  salle d’évolution sportive de Mailleraye-sur-Seine signée Prinvault architectes ainsi qu’un petit arrêt à Dreux avec la restructuration et l’extension du Lycée Edouard Branly signé L’Heudé & L’Heudé Architectes.

Retour à la capitale avec les logements de Chartier-Corbasson architectes ainsi que les logements passifs de Nomade. Un tour s’impose à la Résidence mixte signée l’agence Zündel & Cristea architectes (Grégoire Zündel et Irina Cristea). Visitons également la réhabilitation de la maison des sciences de l’homme de Michel Rémon & Associés et de François Chatillon.

Faisons une pause déjeuner au restaurant Blend Beaumarchais de Franklin Azzi Architecture. Avant de reprendre la route pour un aller-retour express à Cenon et visiter le tout dernier projet de l’agence 2 : pm architectures (Paul Rolland, Hans Lefèvre, Matthieu Bergeret) et ses 78 logements à découvrir ici .

Changeons de région avec l’école Saint-Michel réalisée par Tristan Brisard Architecte à Giron qui constitue une curiosité. Un peu plus loin découvrons  la maison réalisée par Studio Razavi architecture à Manigod. Un détour par la structure d’accueil petite enfance et du Pôle Médico-Social de Marcy-l’Etoile de Y.architectes (Yann Drossart et Yann Fontaine) s’impose.

Cependant, sur le chemin du retour, n’oublions pas de contempler l’Eco-cité La Garenne à Fourchambault signée Guillaume Ramillien.

A Paris découvrons le nouvel espace de co-working signé MoreySmith. De même, visitons la réhabilitation et l’extension de la Monnaie de Paris par Philippe Prost et AAVP. Et si on découvrait également la nouvelle sortie des catacombes par l’agence Yoonseux (Kyunglan Yoon et Philippe Seux) ?

Allons cette fois-ci à Marseille à la découverte de La Barquière signée Pietri Architectes (Jean-Baptiste Pietri) ainsi que le centre éducatif fermé réalisé par Combas architectes. Et si nous visitions également le siège de l’agence A+Architecture et restructuration d’un mas à Montpellier ?

Le projet Les neuf écluses de Fonseranes signé INCA (Innovation, Création & Architecture) vaut le détour.

Restons dans le sud mais changeons de région avec le projet Lascaux IV réalisé par Snøhetta et Duncan Lewis Scape Architecture . Le Centre d’Hébergement et d’Accueil International à Cahors par Antonio Virga architecte vaut le détour. Non loin de là, visitons la cité scolaire de l’impérnal de Luzeck signée LCR architectes. Sur le chemin du retour découvrons un atypique local commercial signé BAST à Toulouse ou encore les 71 logements collectifs et 21 maisons en accession de TGTFP Architectes à Blagnac.

Un petit tour à la découverte de l’habitat participatif situé en Gironde et signé de Brachard de Tourdonnet s’impose. Découvrons également la surélévation d’une maison familiale à Bordeaux signée Faye Architectes (Jean-Louis Faye). Visitons aussi les 35 logements de  Philippon-Kalt Architectes à Bordeaux ou encore les logements aux Bassins à flot de Mateo Arquitectura (Josep Lluís Mateo).

Un peu plus loin, visitons la maison réalisée par l’Atelier du pont située à Lège-Cap-Ferrat et la maison Sud des Landes de Pargade architectes (Jean-Philippe Pargade).

Sur le chemin du retour, découvrons le Centre technique municipal de Fondettes signé Vallet de Martinis architectes (Antoine Vallet et Guillaume de Martinis).

De nouveau à Paris pour découvrir les 31 logements neufs et deux commerces, signés Antoine Regnault Architecture ou visiter les 87 logements sociaux réalisés par Bernard Bühler et Marie Bühler, découvrir aussi les appartements rénovés de JOD architecture (Jérôme-Olivier Delb).

Un petit détour par La Défense avec le projet de la tour Skylight signée Louis Paillard architecte & urbaniste, la visite d’un projet résidentiel signé Farshid Moussavi Architecture ainsi que la découverte de l’aménagement intérieur des restaurants d’entreprise de Naud & Poux.

Allons cette fois-ci à Vannes chez Studio 02 (Thomas Collet et Romain Grégoire) qui nous font découvrir La Villa Tohannic , un EHPAD de 100 lits. Continuons vers Couëron pour visiter les 45 logements de l’agence a/LTA architectes – urbanistes (Alain Tassot, Jean-Luc Le Trionnaire, Maxime Le Trionnaire et Gwénaël Le Chapelain).

Restons quelques jours à Nantes pour visiter le Musée d’art signé de Stanton Williams. Découvrons également la Tour New’R située à la ZAC EuroNantes de l’agence Hamonic + Masson & Associés ainsi que le lycée Monge à La Chauvinière, à Nantes par Block Architectes.

Un peu plus au sud, n’oublions pas de s’arrêter pour découvrir Le collège Michel Ragon de Saint-Hilaire de Loulay réalisé par l’agence d’architecture Tetrarc. Continuons vers Aytré pour découvrir les 64 logements BBC signés Guinée*Potin (Anne-Flore Guinée et Hervé Potin). Profitons et visitons L’hôtel de police de la Rochelle signée Ameller, Dubois & Associés.

Retour à la région parisienne à la découverte du réaménagement du pôle design de Renault de  Chartier Dalix à Guyancourt, les 48 logements collectifs de Marjan hessamfar & Joe vérons architectes associés situés à La Celle Saint-Cloud, et le restaurant scolaire Ernest Renan d’Aden Architectes à Meudon.

Continuons avec la Seine musicale de Shigeru Ban Architects à Boulogne-Billancourt ainsi que les bureaux de Foodles de DAS Studio à Clichy. Toujours dans la même ville pour visiter les 38 logements sociaux et de locaux d’activités d’Avenier Cornejo Architectes.

Allons à Saint-Louis pour découvrir le Parking F4 signé DeA architectes. Et maintenant parcourons Strasbourg, à la découverte des tours Blacks Swans conçues par l’architecte Anne Démians. Un petit détour par l’extension d’une maison à Illkirch signée Gilles Kempf architecte.

Visitons également Nancy et découvrons le pôle de restauration et multiservices signé Lama architectes en collaboration avec A (b + d) architecture. Après un détour par la médiathèque de Thionville de Dominique Coulon, visitons le centre culturel et social de Sedan signé Philippe Gibert Architecte.

Visitons le projet de l’agence Agnès et Agnès la transformation d’un bâtiment classé en lieu de culture à Reims. Puis continuons vers Valenciennes pour découvrir le parking du palais des congrès signé deAlzua+ (Jérôme de Aluza et Vanessa Barrois) pour finir avec la découverte de l’extension d’un établissement scolaire à Loos à Lille signé LT2A (Paul Emmanuel Lambert et Foucault Tiberghien).

Un peu plus au nord, à Tourcoing, découvrons la  restructuration d’un ancien bâtiment avec la création de 8 logements sociaux et l’aménagement d’une agence bancaire, un projet signé D’Houndt+Bajart architectes&associés. Avant de rentrer découvrons l’immeuble mixte de Beal & Blanckaert architectes à Le Portel.

Retour à Paris pour visiter les 109 logements situés à l’éco-quartier Coucicaut signés Petitdidier Prioux architectes. Découvrons le projet de la conception et de l’aménagement de bureaux innovants par FUSO atelier d’architecture. Avant de quitter Paris, faisons un plongeon dans la piscine des amiraux récemment réhabilitée par François Chatillon.

Direction Rennes à la découverte de la cité internationale Paul Ricoeur signée Hérault Arnod Architectes ou encore pour visiter une maison individuelle réalisée par MNM-Architecte (Margot Le Duff & Matthieu Girard). Un petit détour par les 40 logements passifs de la Zac Beauregard Quincé signés Anthracite architecture.

De nouveau Paris avec la première phase du projet du quadrilatère Richelieu signé Bruno Gaudin architectes. Avant d’aller Montévrain à la découverte du groupe scolaire Louis de Vion et centre de loisirs signé AAVP (Vincent Parreira), visitons Tempo, l’immeuble de bureaux signé Ateliers 2/3/4 et découvrons les logements sociaux par FRES architectes (Laurent Gravier et Sara Martin Camara).

Sur la route, faisons un détour par les 32 logements et espaces d’activités d’Archi5 ainsi que par les 26 logements participatifs et potagers sur les toits de NZI architectes à Montreuil pour finir avec l’extension du CTLES à Bussy-saint-Georges par Antonini + Darmon Architectes en collaboration avec Rmdm. Continuons avec le centre de formation et résidence pour les Compagnons du devoir et du tour de France de l’Atelier Tequi à Champs sur Marne et le centre de tri des déchets recyclages de Saint-Thibault-des-vignes de l’agence  ARTEO architectures (Anne Forgia et Didier Leneveu).

Et un détour par le théâtre de Cachan signé Ateliers O-S architectes avant de visiter l’institut de mathématiques de l’université Paris-Sud de Guevilly & Mauffret. Et finalement, retour à Paris pour découvrir le village Saint-Michel de Gaëtan Le Penhuel ou tester « Les Grands Verres », le nouveau restaurant du Palais de Tokyo signé Lina Ghotmeh – Architecture. Et pourquoi pas une visite au Studio Harcourt le fameux hôtel particulier réhabilité et reconverti par Monica Donati et Benjamin Laurent?

Au delà de 2017

Parmi mes agences d’architecture préférées se trouvent des amis, des connaissances ou tout simplement des architectes qui selon moi font un travail qui mérite reconnaissance. Quelques agences d’architecture qui valent le détour même s’ils ne possèdent pas de projets réalisés cette année.

Caractère spécial ; Philippe Rahm architecteBoris Bouchet ; Métra + AssociésClément Blanchet architecture SKP Architecture ; K-architectureClément Vergély architectes ;  au*m  ; Encore Heureux ; ellenamehl ; Air Architecture ; LineUp architecture ; LS architecturesBeva architectes et ZN

Et finalement, même si cette sélection a l’air objective, quelques noms qui reviennent chaque année montrent une certaine subjectivité que j’assume. Il s’agit parfois de projets qui trouvent un grand succès hors de nos frontières et qu’il serait dommage de ne pas les publier.

*: Les saisons précédentes: ici, ici , ici et .

Une sculpturale conception pour un centre scientifique

 

© Solid Studio

Solid Studio a révélé les images du centre Nanonano, un équipement scientifique comprenant deux thèmes de recherche : d’une part l’adaptabilité comme solution pour la survie des installations de recherche et la production en une seule unité, le tout avec une architecture qui s’adapte au fur et à mesure aux divers changements exigés.

L’idée de flexibilité dans l’architecture a longtemps intrigué les concepteurs. Aujourd’hui, la création d’édifices modulables a gagné presque tous les programmes. Les intérieurs flexibles gagnent ainsi le terrain. L’agence d’architecture Solid Studio a donc élaboré un centre scientifique qui reprend ces exigences.

Évolutivité et flexibilité

Selon les architectes, comme la plupart des complexes construits dans les années quatre-vingt ne répondaient pas à la flexibilité parfois nécessaire, il faudra concevoir un plus grand nombre d’équipements répondant à cette problématique. Concernant le domaine de la nano science, les complications comprennent souvent l’organisation des laboratoires et des salles  d’expériences. Par conséquent, lors de la conception de l’équipement, les architectes doivent accorder une attention supplémentaire à l’emplacement de ces derniers pour minimiser l’influence mutuelle.

Puisque les laboratoires sont réservés aux techniciens spécialisés, les architectes se concentrent sur l’espace entre ces salles, les volumes fonctionnels, les espaces publics, la circulation et l’adaptabilité. Chaque laboratoire dispose d’une entité indépendante vouée à être remplacée sans affecter l’idée générale. Les installations auxiliaires telles que le réfectoire, la cuisine et les bureaux sont également dispersés partout. L’ensemble du programme est enveloppé d’une coque qui préserve l’intérieur. Ainsi, même la peau extérieure devient un corps capable d’évoluer avec le temps.

Adaptée aux diverses exigences futures

Les nombreuses infrastructures comme les canaux, les tuyaux, les collecteurs, les égouts, l’électricité, le conditionnement, le gaz et l’échange d’air sont laissées exposées. Pour les architectes, pas besoin de les dissimuler, une idée qui facilite leur montage ainsi que leur démontage. La proposition suppose donc la souplesse et la possibilité de toute réorganisation future selon l’évolution des différentes services.

Enfin, l’extérieur du centre scientifique semble être une métaphore des organismes vivants. L’enveloppe rappelle les veines sous la peau ou bien les racines des arbres. L’édifice est riche en espaces publics et semi-publics. L’idée de Solid Studio aussi sculpturale qu’elle soit, semble être fonctionnelle et surtout adaptée aux diverses exigences futures.

© Solid Studio
© Solid Studio
© Solid Studio
© Solid Studio

Le site de Solid Studio: ici.

Les images: © Solid Studio

La nouvelle attraction touristique de Brighton

14-2

Sur la plage de l’une des stations balnéaires les plus célèbres d’Angleterre, l’agence d’architecture ‘Marks Barfield Architects’ a conçu une tour d’observation qui présentera une vue imprenable sur le littoral britannique. Une nouvelle attraction touristique qui selon les instigateurs, sera capable d’attirer plus de 800000 visiteurs par an.

Brighton est une ville du Sussex de l’Est connue par le Brighton Pavilion et sa jetée (le West Pier). C’est sur cette plage que sera érigée d’ici 2016 une tour d’observation imaginée par la même agence d’architecture que la fameuse London Eye. La structure est censée créer de nouveaux emplois et de servir comme catalyseur pour le développement ainsi que la régénération de la région.

Culminant à 162 mètres, la construction sera la plus haute tour d’observation en Grande Bretagne (excepté de Londres) située sur l’axe de la jetée qui a été depuis gravement endommagée par des incendies et la tempête de 2003. « i360 » incarnera donc la nouvelle attraction locale, elle comprendra un café de 400 places situé au pied de la tour ainsi que divers points de vente. Un espace d’exposition qui présentera les œuvres d’artistes locaux complète l’ensemble.

La tour d’observation de Brighton signée Marks Barfield Architects est une expérience unique qui déroule le paysage environnant grâce à la capsule qui monte progressivement tout en offrant plus d’espace libre aux visiteurs.

14-4

14-1

14-3 Le site de l’agence d’architecture Marks Barfield Architects: ici.

Pour plus d’informations sur le projet, voir: ici.

Les images : © Marks Barfield Architects

‘Primeval Symbiosis’, la maison signée Konrad Wójcik

19-2

L’architecte d’origine polonaise, basé au Danemark, Konrad Wójcik a récemment dévoilé une conception qui selon lui incite à sensibiliser les communautés à vivre dans la nature sans la blesser. Découverte d’un projet facilement concevable qui pourrait devenir vite une référence.

Konrad Wójcik est un architecte soucieux de son environnement. Pour cela, il a conçu un prototype qui se niche dans la forêt tout en ayant un impact minimal sur cette dernière. Selon l’auteur, l’étalement urbain devient de plus en plus important grignotant les espaces vertes indispensables à la survie de l’écosystème. L’idée de l’architecte est donc de garder intactes les espaces forestiers de la planète et de s’y insérer des maisons types. Sans oublier de penser à développer les transports en commun qui peuvent arriver jusqu’à proximité de ces maisonnées qui peuvent abriter de deux à quatre personnes.

Chaque unité d’habitation est constituée d’un petit intérieur entièrement fonctionnel se divisant en quatre niveaux. La structure est équipée des dernières technologies de l’industrie énergétique pour pouvoir produire autant d’énergie qu’elle en consomme. En cas de problème technique, une alternative de secours a même été envisagée.

La cabane est conçue avec des matériaux écologiques certifiés pour un recyclage complet après désuétude. Les piliers ancrés dans le sol sont également en bois stratifié enveloppé d’une couche plus résistante (du bois I-OSB)et ce pour pouvoir contrer les diverses intempéries.

Selon cette théorie, être proche de la nature sans la dévaster est possible et Konrad Wójcik donne l’une des solutions à envisager…

19-3

19-1

Le site de Konrad Wójcik : ici.

Les images : © Konrad Wójcik

Vers la façade nouvelle génération?

@DKS

Et si l’enveloppe d’un édifice était capable de maintenir le confort thermique comme la peau humaine en utilisant des matériaux écologiques et les dernières nouveautés technologiques ?

C’est l’idée de Doris Kim Sung, une étudiante en biologie devenue architecte qui a consacré ses études aux matériaux intelligents et leur réaction vis-à-vis aux changements de température.

Le prototype a été présenté au public via une installation artistique à Los Angeles. Les visiteurs peuvent expérimenter l’efficacité d’une géante sculpture composée de deux fines couches de métal qui se dilatent et se contractent en réponse à la température et à des rythmes différents. L’ensemble, inspiré de la peau humaine première ligne de défense pour le corps suivant sa créatrice, a offert à tous les curieux présents un spectacle technologique unique dans son genre.

Ainsi, le dynamisme et la réactivité des matériaux ont prouvé la possibilité de leur utilisation dans des domaines différents et surtout en bâtiment.

Les futures façades des constructions dotées de matériaux intelligents réagissant comme la peau humaine et maintenant la température constante constitueraient donc une avancée technologique qui si elle se réalisera à de grandes échelles, elle bouleversera le monde de l’architecture…

Pour plus d’informations, voir : ici.

Un film explicatif se trouve également : ici.

La yourte du XXIème siècle…

Autrefois, celles qui étaient connues s’appelaient les « yourtes mongoles ». Depuis, on a aimé l’idée, plus adaptée pour la vie de certains, plus demandée aussi, donc plusieurs architectes se sont consacrés à sa conception. Résultat, on trouve la légère,  transportable, préfabriquée et la colorée, etc… Ici, il s’agit du même principe, sous une nouvelle forme. Epurée, s’adaptant à plusieurs endroits avec son aspect futuriste elle aura à son tour ses différents admirateurs…

Le site des architectes: ici.

D’autres blogs qui ont parlé de cette construction: ArchiSpass et ici.

Quelques réflexions (3)…

Al-Aïn : Berceau d’antan…

Al-Aïn, troisième ville des Emirats arabes unis fait partie de l’émirat d’Abu-Dhabi. Elle est la seule ville aujourd’hui possédant les témoins les plus anciens de l’architecture de cette région. Située dans l’arrière pays, les montagnes d’un côté, le désert de l’autre, cette ville ancienne ne manque pas pour autant d’un charme qui la rend unique et la distingue des autres villes côtières plus connues et fréquentées.

C’est ici qu’on a assisté aux premiers témoignages de sédentarisation qui par la suite ont constitué la ville.

On trouve dans certains endroits, une architecture ancienne et vernaculaire témoignage d’une époque révolue, qui au début a été en harmonie avec un environnement sauvage et typique. On a peu à peu ajouté des immeubles neufs, des écoles, des hôpitaux, des centres commerciaux, des hôtels, tout ce dont une ville a besoin pour grandir et prospérer. Le tout très harmonieux, que ce soit par la taille ou l’étendue des constructions.

Confinée longtemps, car berceau des familles dominantes du pays, comme une ville de résidences secondaires, aujourd’hui elle voudrait s’épanouir pour devenir plus touristique, plus dynamique et plus connue. D’où les quelques projets gigantesques, urbanistiques et architecturaux qui ont été étudié pour transformer définitivement l’image de cette ville et lui assurer un avenir plus radieux.

Les autres émirats Ajman, Charjah, Foujaïrah, Oumm al Qaïwan et Ras al Khaïmah sont plus petits en taille, et surtout sans ressources pétrolières. Il sont tous impatients de rattraper leur retard d’expansion d’où la présence de très grands projets qui viendront d’ici 2020 changer leur image ancienne et surannée d’aujourd’hui.




"Commémoration"

Ce bâtiment s’appelle « Flying Start » et a été conçu par l’agence WAM d’architecture pour la célébration du centenaire de l’aviation britannique…


C’est une construction futuriste qui devrait s’installer sur la petite île de « Sheppey » au nord-est du Kent, au Royaume-uni.
Le bâtiment indiquera non seulement l’histoire de l’aviation britannique, mais sera un centre de culture et d’ apprentissage. Il utilisera pleinement les dernières technologies soutenables d’énergie comme les turbines de vent, l’énergie solaire, une source géothermique au sol aussi bien qu’une installation pour la réutilisation de l’eau de pluie.
A côté d’une construction d’époque qui date de 1909, ce bâtiment iconique et innovateur s’il sera approuvé le 31 Mai 2007, devrait être construit d’ici 2009, date de la commémoration…

Pour plus d’informations sur ce projet voir: ce lien.
Le site de l’agence d’architecture: ici.