Archives par mot-clé : Pays-Bas

A Amsterdam UNStudio taille une façade de luxe

© Eva Bloem
Façade à Amsterdam, UNStudio

L’agence internationale UNStudio dirigée par Ben Van Berkel vient de terminer, à Amsterdam, la rénovation de la façade de P.C. Hooftstraat 138. Cette dernière est l’une des rues commerçantes les plus élégantes d’Europe, elle abrite uniquement des créateurs internationaux et néerlandais, des magasins phares et des boutiques de luxe.

Une touche d’originalité

Située au cœur du quartier des musées, entre Museumplein et le Vondelpark, la P.C. Hooftstraat est un élégant magasin de design néerlandais. S’inspirant des musées voisins pour encadrer l’art néerlandais, la conception d’UNStudio tente de respecter l’existant tout en lui apportant une touche d’originalité.

La façade de P.C. Hooftstraat 138 est une célébration des textiles, tant dans leur forme que dans leur fonction. En effet, trois panneaux de verre incurvés descendent des étages supérieurs dans un design qui imite le tissu transparent ondulé. Ce jeu avec le verre crée des espaces d’ouverture au niveau des piétons qui leur dévoilent les dernières créations.

Dans un geste fluide, la mode et l’architecture se réunissent pour représenter et célébrer l’artisanat et la géométrie des vêtements haut de gamme sur mesure, créant une harmonie entre l’esthétique et la fonction, le tout, en restant fidèle à la conception originale de la division verticale à trois fenêtres d’une maison de ville d’Amsterdam. Alors qu’UNStudio a conçu la façade et l’intérieur de l’appartement des deux étages au-dessus de l’espace commercial, le locataire sera responsable de l’aménagement intérieur du magasin.

Assemblés en usine et montés sur site

Deux principales caractéristiques relient le sol et les premiers étages: les entités en verre entourées de briques. Les trois « éléments » en verre structurel sont assemblés en usine et montés sur site. De grands panneaux de verre feuilleté recuit, à la fois incurvés et droits, sont liés avec du silicone structurel aux panneaux de verre adjacents avec des profils de bord en acier inoxydable, formant ainsi une boîte en verre. Chaque boîte est ensuite collée à un cadre en acier caché à des fins de protection et d’expédition, avant d’être installée comme une seule unité sur site.

Après l’installation, une couche isolante rigide est ajoutée sur le dessus d’un panneau GRC. Des lamelles de brique sont ensuite collées sur la couche d’isolation. Entre les entités de verre situées au rez-de-chaussée, une bande métallique est introduite pour créer une légère différenciation du reste de la maçonnerie et pour répondre aux exigences urbaines.

A Amsterdam, UNStudio a réalisé une façade innovante qui croise merveilleusement tradition et nouveauté. Un coup de maître qui interpelle tout visiteur!

© Eva Bloem
© Eva Bloem
© Eva Bloem

Le site de l’agence UNStudio: ici.

Les photos: © Eva Bloem

Comme un navire amarré à Amsterdam

© Francisco Nogueira

La résidence d’inspiration maritime habillée de lattes de bois en forme de vagues et signée de l’agence néerlandaise d’architecture GG-loop vient d’être livrée. Baptisée « Freebooter», il s’agit d’un complexe qui fait un joli clin d’œil au passé maritime des Pays-Bas.

De nombreuses références

L’histoire a un important rôle dans la dernière réalisation de l’agence GG-loop gérée par une main de maître par l’architecte italien originaire des Pouilles Giacomo Garziano. C’est pourquoi, un retour en arrière s’impose pour mieux comprendre les enjeux du projet. Il y a plus d’un siècle, Zeeburgereiland, qui est une petite île de forme triangulaire située à l’est d’Amsterdam, émergeait des sédiments de la rivière Ij et devenait le premier avant-poste de la marine néerlandaise. Aujourd’hui, devenue un quartier en gestation, l’île accueille diverses réalisations atypiques.

Situé dans le centre de Zeeburgereiland, la construction se compose de deux appartements de 120 mètres carrés donnant sur la rivière Ij. Les architectes nous expliquent que comme dans la plupart des projets du pays, le site de Freebooter se trouvait sous l’eau jusqu’en 1910. Sur cette parcelle qui a émergé au fil du temps se trouve aujourd’hui Freebooter, un projet original qui comporte de nombreuses références au vent, à l’eau et à la voile.

Le bois comme élément principal

Les deux entités sont formées de deux duplex, elles ont un noyau principal contenant les fonctions vitales comme la cuisine, la salle de bain et les toilettes. La zone de repos qui comprend une chambre principale, une deuxième chambre, un bureau ainsi que la partie consacrée au salon et à la salle à manger, se trouve autour de la première. Selon la disposition des architectes, l’ensemble offre une flexibilité maximale. Le salon se confond avec la salle à manger et le bureau avec l’espace à double hauteur. Les deux appartements offrent une grande fonctionnalité à leurs habitants.

Parlons matériaux de construction. La structure en bois est typique des voiliers mais aussi de l’architecture hollandaise traditionnelle selon son architecte. Comme dans un navire, la présence du bois est remarquable. Ce matériau millénaire croise le verre pour des effets d’ombre et de lumière. Quant au nom du projet, il fait référence à des personnages historiques qui ont assemblé des équipes de voile indépendants pour partir en haute mer à la recherche d’aventures et de nouveaux territoires.

L’intérieur des appartements est sobre, il est marqué par les formes organiques et arrondies qui selon les études poussées de l’architecte, protègent les habitants. La structure en lattes en bois qui enveloppent l’ensemble permet à la lumière du soleil d’éclairer les espaces tout en préservant l’intimité. Freebooter est donc un projet architectural capable de concilier technique et respect de l’environnement, tous liés par un seul fil conducteur le confort des utilisateurs des lieux.

Le fondateur de GG-loop nous livre à Amsterdam un projet atypique qui fournit une nouvelle expérience à ceux qui l’habitent.

© Francisco Nogueira
© Francisco Nogueira
© Francisco Nogueira
© Francisco Nogueira
© Francisco Nogueira

Le site de l’agence d’architecture GG-Loop : ici.

Les photos : © Francisco Nogueira.

Quand simplicité et sobriété vont de pair

© Tim Van de Velde

Aux Pays-Bas, à Waterrijk l’un des arrondissements  d’Eindhoven, l’agence d’architecture Wenink Holtkamp Architecten a réalisé une maison familiale qui croise astucieusement la sobriété et la simplicité.

La brique dans toute sa splandeur

L’architecture est simple et réservée, dans cette construction épurée, les architectes ont utilisé la brique moulée à la main de couleur saumon qui en association avec le bois Louro Preto brun foncé forme un ensemble gracieux.

Pour préserver l’intimité des habitants, les architectes ont opté pour une façade avant presque fermée à l’exception d’une seule fenêtre qui se trouve au premier étage et une autre qui peut s’ouvrir occasionnellement au rez-de-chaussée. Tandis que la partie donnant vers l’arrière, s’ouvre généreusement sur la pelouse estompant les limites entre l’intérieur et l’extérieur. Les grandes surfaces vitrées qui donnent vers le jardin, garantissent une douce transition vers une pièce à ciel ouvert que les propriétaires peuvent utiliser comme une salle à manger. Cela optimise l’espace extérieur tout en le rendant utile.

la forme, le fond et la fonction

Le rez-de-chaussée se caractérise par un enchaînement d’espaces subtilement séparés grâce à l’architecture en forme de L de la maison. La lumière du jour et l’expérience extérieure étaient, dès le départ, les points essentielles dans la conception du projet. La simplicité des formes assure une certaine harmonie aux diverses entités de la résidence.

L’intérieur est à l’image de l’extérieur, il se caractérise par ses murs blancs et ses touches en bois qui procurent à l’ensemble une douce sensation de chaleur. A Waterrijk, les architectes de l’agence Wenink Holtkamp Architecten ont réalisé une résidence qui respire l’élégance.

© Tim Van de Velde
© Tim Van de Velde
© Tim Van de Velde
© Tim Van de Velde

Le site de l’agence d’architecture Wenink Holtkamp Architecten: ici.

Les photos : © Tim Van de Velde.

Aux Pays-Bas, un marché dans un ancien silo à grains

© Tim Van de Velde

Aux Pays-Bas, l’agence d’architecture Wenink Holtkamp Architecten a réhabilité et reconvertit un silo à grains désaffecté en un avenant marché alimentaire. Le projet se démarque non seulement en offrant aux habitants la possibilité de faire leurs emplettes mais sauve un patrimoine industriel en péril.

Conçu par l’agence d’architecture Wenink Holtkamp Architecten basée à Eindhoven, le projet de réhabilitation de l’ancien silo à graines préserve l’architecture historique en insufflant un nouveau souffle à l’ancien. Situé sur le port de la ville de Deventer, la rénovation du bâtiment qui a été commandée par une fondation spécialisée dans la réorientation des sites du patrimoine culturel pose la question de la préservation architecturale des sites en déclin.

La renaissance

The Zwarte Silo (le silo noir) se distingue par une couche de bitume ajoutée, pour des raisons d’étanchéité, à la structure d’origine datant de 1923. Cependant, le silo à grains qui a connu de beaux jours, a été désaffecté depuis 1990. Le projet de reconversion visait à reconquérir l’ancienne structure industrielle qui renforce la connexion avec le port en lui procurant de nouveau un important rôle dans la ville.

L’édifice qui était jadis l’un des emblèmes de la ville comporte une grande surface qui a été optimisée avec la nouvelle reconversion. Les architectes qui ont été mandaté pour la réhabilitation, ont également rénové les deux entrepôts adjacente en briques, utilisés autrefois pour le stockage du sel.

La nouvelle fonction du bâtiment confère, en contraste avec le caractère fermé du stockage des céréales, une caractéristique plus ouverte à ce dernier. Ainsi, côté est, une ouverture de neuf mètres de haut fournit à l’ensemble, un agréable lien entre l’intérieur et l’extérieur. En conséquence, les visiteurs peuvent pleinement profiter du paysage alentour.

La séparation initiale des espaces est conservé, tandis qu’une partie contient un espace polyvalent utilisé pour des événements. Même si les architectes ont conservé certains éléments d’origine qui donne le caractère industriel à l’édifice, l’intérieur remanié avec justesse offre un nouvel espace à la ville, le tout en préservant l’essentiel.

© Tim Van de Velde
© Tim Van de Velde
© Tim Van de Velde

Le site de l’agence d’architecture Wenink Holtkamp Architecten: ici.

Les photos : © Tim Van de Velde.

D’une ancienne fabrique de laque en unités d’habitation

© Tim van de Velde

Située dans la petite ville néerlandaise d’Oisterwijk, l’agence d’architecture Wenink Holtkamp Architecten a transformé une ancienne fabrique de laque en un impressionnant ensemble d’habitations. Le résultat est enchanteur.

Dans la commune néerlandaise de25000 habitants située dans la province du Brabant-Septentrional, la réhabilitation et la transformation de l’ancienne usine en un ensemble résidentiel est inédit. En effet, il s’agit du premier projet en son genre qui se glisse dans l’ancien bâtiment à l’architecture industrielle tout en apportant une nouvelle fonctionnalité.

Les résidents aménagent l’intérieur

« De Lakfabriek »est une ancienne fabrique de laques qui a été transformée par les architectes de Wenink Holtkamp Architecten en 25 unités d’habitation. Cependant, le projet constitue une spécificité, accompagnés des architectes, les résidents ont eux-mêmes aménagé l’intérieur de leur maison, ce qui a permis de créer une grande variété de types de logements dans l’ancienne usine.

 L’ensemble fait partie de l’ancienne usine qui a été pendant des années l’un des plus grands producteurs de cuir d’Europe. En 2001, la société a cessé ses activités et fermé ses portes.
Dès lors, le complexe d’usines a été en grande partie restauré, repensé et s’est développé pour devenir un quartier vivant et attrayant. De Lakfabriek est le premier bâtiment qui a été transformé en habitations.

Préserver le caractère industriel de l’ancien

L’édifice est conçu en 1925 par l’architecte A. Benoit, il se caractérise par une architecture en brique très caractéristique de l’époque. Les éléments de maçonnerie verticale donne un certain rythme à la façade. Préserver le caractère industriel de l’ancien était l’une des principes fondamentales de la transformation. Ceci est illustré par la structure en béton brut qui a été laissée visible autant que possible à l’intérieur des logements.L’aspect industriel est maintenu en façade grâce à l’utilisation de nouveaux cadres de fenêtre en aluminium élancés au profil classique qui font référence aux cadres de fenêtre en acier d’origine, qui n’ont malheureusement pas pu être conservés.

En ajoutant une extension en verre

En ajoutant une extension de verre au toit, une construction supplémentaire a été créée. Minimaliste, la nouvelle structure, se distingue clairement de l’architecture existante par le langage et la matérialisation. Au dernier étage, ont été créées de généreuses terrasses sur le toit, pour cela, les architectes ont déplacé l’extension vers l’arrière par rapport à la façade existante.

Les 25 unités résidentielles sont réalisées en trois typologies différentes. Nous pouvons y trouver des studios, des appartements et des maisons qui donnent directement sur la rue. La disposition de chaque entité est conçue en concertation avec les futurs résidents, accompagnée des architectes de Wenink Holtkamp Architecten. Pour définir leur démarche les architectes concluent « La maison est comme un costume sur mesure pour les résidents ».

© Tim van de Velde
© Tim van de Velde
© Tim van de Velde
© Tim van de Velde

 Les photos : © Tim van de Velde      

Le site de Wenink Holtkamp Architecten : ici.

A Delft, une maison familiale aux lignes épurées

© GAAGA

Comme un tableau abstrait, la maison de deux étages qui se trouve dans la banlieue de Delft attire les regards. En effet, les lignes pures, la façade atypique, le revêtement en brique, la construction réalisée par l’agence d’architecture néerlandaise GAAGA est une belle curiosité à découvrir.

Répondre aux diverses exigences

La transformation de la zone de chemin de fer de Delft comprend la création d’un nouveau quartier résidentiel, le nouveau Delft. La maison réalisée par l’agence GAAGA est située dans ce quartier qui se caractérise par sa petite taille, son cadre de vie familial, ses rues étroites et ses maisons en rangée et typiques de la ville.

Le propriétaire souhaitait construire une maison familiale à l’architecture actuelle contenant une grande variété de pièces séparées. Le défi des architectes consistait donc à répondre aux diverses exigences tout en créant un projet lumineux. La maison est organisée autour d’un escalier reliant les étages tout en créant une succession d’espaces intérieurs. Le résultat est ludique, comprenant une grande variété d’espaces visuellement connectés et uniques ainsi que de nombreux recoins.

Tout en créant un projet lumineux

De grandes baies vitrées définissent l’architecture de la façade et apporte une grande luminosité à l’intérieur. et de l’intérieur du bâtiment. Le revêtement en métal lisse de ces ouvertures contraste avec la rugosité de la façade en brique. Selon la tradition néerlandaise, les habitations ne se parent pas de rideaux pour occulter les intérieurs, ces grandes fenêtres donnent ainsi à l’ensemble un autre cachet une fois la nuit tombée et les pièces éclairée.

L’intérieur est paré d’une teinte blanche et de touches de bois qui apportent un peu de chaleur aux divers espaces. Les lignes sont épurées et le minimalisme y règne en maître. La maison signée GAAGA est un petit bijou qui comporte bien des qualités.

© GAAGA
© GAAGA

© GAAGA
© GAAGA

© GAAGA
© GAAGA

Le site de l’agence d’architecture GAAGA: ici.

Les photos : © GAAGA