Archives par mot-clé : abri

Une passerelle piétonne ou un perchoir pour chauves-souris ?

© NEXT Architects
© NEXT Architects

Les deux idées n’étant pas incompatibles, l’agence d’architecture hollandaise NEXT Architects a réalisé une passerelle piétonne qui peut à la fois servir comme abri pour les chauves-souris. Un concept qui a été mis en oeuvre dans la petite ville de Monster située  en Hollande-Méridionale.

C’est un pont en béton recouvert d’un côté de lattes de bois et constitué d’une barrière de brique de l’autre qui tout en étant un objet architectural fonctionnel et utile peut servir à la préservation des chauves-souris. Une drôle d’idée sauf que l’endroit où l’on se trouve est une étendue sauvage située à l’embouchure d’une voie navigable de 21 hectares. Un lieu naturel où les mammifères concernés ne trouvent pas d’abris quand il s’agit de prédateurs. D’où l’intervention des architectes qui ont accompli une petite merveille.

Quand l’architecture aide à préserver les chauves-souris

La cavité intérieure du pont est divisé en compartiments via des murs de maçonnerie et permet la création de plusieurs espaces plus petits pour abriter les animaux à l’intérieur pendant les longs mois d’hiver. Quant aux différentes fentes, elles ont chacune une longueur de 300 mm ainsi qu’une largeur de 20 mm. Malgré les bords rugueux qui sont parfois difficiles à s’y agripper, une fois arrivées à destination, les chauves-souris devraient se sentir en sécurité.

Les architectes de NEXT qui par ailleurs ont réalisé un pont piétonnier en Chine, donnent, avec leur projet atypique, un coup de pouce à la prolifération de cette espèce animale à Monster. Un projet efficace   à la fois fonctionnel et sensé qui vaut le détour !

© NEXT Architects.
© NEXT Architects.
© NEXT Architects.
© NEXT Architects.

Le site de NEXT Architects : ici.

Les photos : © NEXT Architects.

Des abris en feuilles de palmier ?

© dr sandra piesik

De nos jours, nous ne rencontrons plus ou très peu de constructions en feuilles de palmier, pourtant, à une époque, ces derniers étaient utilisés d’une manière régulière et témoignaient de la tradition locale de certains pays. Aujourd’hui, Sandra Piesik, encouragée par l’UNCCD (United Nations Convention to Combat Desertification) tente de faire revivre cette tradition en construisant aux Émirats arabes unis un prototype en feuilles de palmier.

Al-Aïn qui se trouve aux Émirats arabes unis, est une ville typique classée par l’UNESCO. C’est dans cette cité qui se trouve aux portes du désert que Sandra Piesik en collaboration avec 3 ideas ltd a réalisé un abri en feuilles de palmier en créant une solution durable qui peut donner l’exemple.

Après ce retour, la feuille de palmier peut redevenir en vogue surtout que c’est un matériau économique aux ressources renouvelables et à la fois durable. Ici, il s’agit du développement d’un projet humanitaire qui donnera probablement l’exemple à d’autres pays où les palmiers sont régulièrement cultivés.

Appelé « Sabla », l’abri en question est un projet humanitaire visant à contribuer aux programmes de développement social de certains pays pauvres. C’est un moyen de faire renaître les méthodes traditionnelles de construction en utilisant les techniques d’aujourd’hui dans le but d’offrir de solutions efficaces, rapides et écologiquement durables.

La technique de Arish utilisée traditionnellement a été modifiée afin de regrouper l’ensemble des feuilles de palmier qui peuvent être regroupées par la suite pour former des sections circulaires facile à courber. Ainsi, voient le jour, des éléments de structures modulables et facilement utilisables. Un revêtement en tissus est également envisageable pour couvrir le toit.

La feuille de palmier a donc de beaux jours devant elle. Il faut espérer que ce prototype traverse les frontières et sera utilisé là où le besoin se ressente.

© dr sandra piesik

© peter sheehan

Les architectes : Sandra Piesik of 3 ideas ltd

Les photos 1 et 2: © Sandra Piesik

La photo 3: © Peter Sheehan

Un brin de nouveauté…

En général, l’architecture des fermes est modeste, fonctionnelle et peu expansive. Ici, il s’agit d’un bâtiment original par la forme, contemporain et inédit qui peut capter le regard et ramener un brin de nouveauté dans la conception de telles structures. Avec ses poutrelles en acier qui servent à faire tenir l’ensemble et le bois comme élément principal dans sa construction, ce charmant abri de moutons est une curiosité à découvrir…

Pour plus d’informations et de photos, voir : ici.
Pour plus de photos, voir, le site de : Luuk Kramer.
La photo : © Luuk Kramer

Une maison de vacances ?

Non, bien qu’elle a tout pour en être une. Le paysage environnant, la proximité de l’eau, la vue imprenable, une architecture simple et étudiée, minimaliste et discrète. La présence de quelques lucarnes sur le toit, la couleur blanche qui se marie bien avec les spécificités de l’architecture régionale de cette terre qui se trouve dans le sud de l’Espagne, tout peut nous inviter à la découverte. Et il se trouve que cette construction qui se trouve à mi-chemin entre la route principale et le cours d’eau n’est qu’une cabane originale pour abriter des canoës…

D’autres blogs qui ont parlé de cette construction : ici.
Le site de l’architecte : ici.

Une seconde vie…

C’est une réhabilitation qui a été réalisée à Stockholm en Suède. A l’image des films de science-fiction, ce local qui est devenu le siège de l’un des fournisseurs Internet du pays n’était qu’un abri anti-atomique jusque là ignoré de la plupart des habitants. Un endroit qui avec son cachet mystérieux loin des regards, à 30 mètres en dessous du niveau du sol, attire toujours la curiosité et les visiteurs…

 

Pour plus de photos et d’informations voir: ici.
Le site des architectes: ici.
La photo: © Åke E:son Lindman

« Pliable »

Ce petit abri construit à l’aide de poteaux en bambou pourrait s’adapter à tout genre de situation difficile, inattendue et catastrophique. Pliable, très facile à transporter, ne prenant pas beaucoup de place, cette invention originale et à la fois fonctionnelle, pourra constituer une bouée de sauvetage pour les populations sinistrées…

Pour plus d’informations sur ce projet voir: ici.

L’abri…

Comme une petite boîte posée au bord de l’eau, cette construction est un hôtel original et très fonctionnel. Il se trouve dans le nord-est de la Norvège, dans un endroit isolé qui sert de passage pour les pêcheurs. Entièrement construit en bois avec sa surface de 20m² et sa vue sur la mer,cet abri conçu par Sami Rintala et construit en seulement dix jours est une curiosité à découvrir…

D’autres blogs qui ont parlé de cet hôtel: ici.
La photo: © Morten Torgersrud, Sami Rintala, Jan Erik Svendsen.