Archives du mot-clé Art Déco

« Montparnasse 1900 – 1930 Art Nouveau – Art Déco » vient de paraître

 

©France de Griessen

Dédiée à l’Art Nouveau ainsi qu’à l’Art Déco, la collection qui explore  le  patrimoine  architectural  1900-1930  des quartiers  de  Paris, des communes proches mais aussi des  villes  balnéaires vient de s’enrichir d’un nouveau dernier : « Montparnasse 1900 – 1930 Art Nouveau – Art Déco ». Un ouvrage qui vaut le détour !

Des symboles

Après la Première Guerre mondiale, Montparnasse a détrôné Montmartre en devenant le nouveau carrefour du monde artistique. Le visiteur qui se balade aujourd’hui, rencontre des lieux cosmopolites et festifs de l’époque comme La Coupole, La Closerie des Lilas, La Rotonde, Le Dôme, devenus au fil du temps des symboles. Une époque qui s’est caractérisée aussi par son architecture, tout d’abord, l’Art Nouveau, avant 1914, puis l’Art Déco, deux mouvements artistiques qui ont accompagné l’effervescence culturelle de ce quartier.

Le livre cherche à reconstituer la mémoire des grands hommes comme Man Ray, Picasso, Modigliani, Hemingway, Kiki la reine de Montparnasse, Joséphine Baker qui sont passés par ce quartier. L’architecture a une grande présence dans ce morceau de ville qui a connu autrefois des réalisations comme l’immeuble à gradins de la rue Vavin, la tombe en mosaïques étincelantes de la famille Wallon, les couples lascifs d’Emile  Derré, les  portes fantastiques d’Eugène Petit ou encore la forêt de métal de Notre-Dame-du-Travail ou encore les exemples qui surgissent après la guerre comme les aménagements élégants de Rob Mallet-Stevens, les vitraux de Louis Barillet, les pavements en mosaïque des brasseries, les piliers peints de La Coupole, les audacieuses verrières des ateliers d’artistes.

Des détails

De même, l’ouvrage s’intéresse au succès des bars, cafés et restaurants, une renommée qui est souvent liée à la mode du moment, le lecteur peut donc découvrir au fil des pages des exemples précis ainsi que des détails comme la Brasserie Mollard ou la Taverne Pousset, deux réalisations d’Edouard Niermans ou le célèbre Maxim’s de Louis Marnez ou encore le Café de Paris par Henri Sauvage.

L’amoureux d’architecture qui feuillette ce livre découvre avec satisfaction non seulement le nom des architectes mais également leur rôle dans la mutation du quartier. Mis en avant par les photographies de France de Griessen, signé de Maurice Culot et de Patrice Maire c’est tout un pan de l’histoire parisienne de la première moitié du XXe siècle qui surgit au fil des pages.

©France de Griessen
©France de Griessen
©France de Griessen
©France de Griessen
©France de Griessen
©France de Griessen
©France de Griessen
©France de Griessen

A Tours, AFA réhabilite la bibliothèque centrale

07-Bibliothèque Tours 049

A Tours, les architectes des ateliers AFA (Adrien Fainsilber & Associés) viennent de réaliser la réhabilitation ainsi que la modernisation de la bibliothèque centrale griffée Pierre Patout. Un nouveau souffle a été donné à un fleuron de l’héritage « Art Déco » de Tours.

Construite après la guerre, la bibliothèque centrale de Tours souffrait de plus en plus d’inadaptation vis-à-vis aux nouvelles technologies ainsi qu’aux dernières réglementations de la construction. Il fallait agir vite et redonner à cette structure toute la valeur architecturale et patrimoniale qu’elle mérite. Pour cela, la ville a entrepris la démarche de la réhabilitation du monument qui nécessitait une véritable mise à la page.

Les ateliers AFA en association avec l’agence d’architecture SCPA Rouillon Lemaire ont accompli un travail extraordinaire qui procure à l’ensemble la modernité recherchée. Par le percement de 2 grandes trémies et par l’ajout de 6 puits de lumière, les architectes ont réussi rendre à la bibliothèque son escalier central. Le gigantesque hall qui intègre l’accueil, raccommode l’escalier dans sa vocation de desserte des salles de lecture. Deux nouveaux plateaux de lecture intégrant les nouvelles technologies ont également vu le jour. Les travaux intègrent l’ajout de monte-charges et d’escaliers de secours supplémentaires.

La réhabilitation de la bibliothèque municipale de Tours est un ajustement aux nouvelles donnes de notre époque dans le respect total du patrimoine.

02-AVANT APRES

11-Bibliothèque Tours 058

13-Bibliothèque Tours 065

 

01-Bibliothèque Tours nuit

Le site d’AFA (Adrien Fainsilber & Associés) : ici.

Les photos : © Philippe Hurlin

L’Art Déco à la Cité, le pouvoir d’un sortilège

09@SipaneHoh

21@SipaneHoh

20@SipaneHoh

11@SipaneHoh

Le premier grand événement du programme 2014 de la Cité de l’Architecture vient de commencer via une exposition consacrée à l’Art Déco avec un retour vers les prémices du mouvement artistique. Un éventail qui plonge le visiteur dans un monde à part et pourtant si proche.

Culture | France | Expositions |

Paris, 16ème arrondissement, 1 place du Trocadéro et du 11 novembre, c’est là sur la colline de Chaillot que se trouve l’exposition ‘1925 quand l’Art Déco séduit le monde‘. Il est midi, direction entrée principale de la Cité de l’architecture et du patrimoine et arrivée dans le hall d’entrée. Un groupe de touristes amassé devant une pompeuse voiture discute. Un véhicule à la Cité ? Et pourtant le salon de l’automobile semble bien loin…

Dès l’entrée, l’Art Déco semble habiter la Cité et attire comme un aimant tous les passants. Curiosité mêlée à l’envie de voir plus loin attire les gens groupe par groupe au 2ème sous-sol ; dans le ventre de l’édifice là où la lumière du jour s’efface pour un vertigineux périple qui s’annonce encourageant.

Arrivée à destination et une fois les groupes partis au loin, je m’avance à petit pas et entre à mon tour dans la machine à remonter le temps. Bienvenue en 1925, l’année où l’Art-Déco a connu son apogée. A l’intérieur, les tableaux et affiches d’époque se mêlent aux objets présentés dans une scénographie d’ombres et de lumières du plus bel effet. C’est comme parcourir les pages d’un livre ancien, on traverse les grands thèmes annoncés via le changement de couleur des murs marquant ainsi chaque chapitre à explorer. Tout d’abord, ‘Les architectes de l’Art-Déco’ suivi de ‘La femme moderne’, ‘Cinéma & Cinémas’ et ‘Le renouveau du jardin’ jusqu’à l’arrivée devant une porte vitrée mais fermée. La découverte s’arrête-t-elle ici ? Non, il faut franchir la porte pour le tome 2 de l’exposition. Et là, changement de décor et de couleur. Alors que les murs se tapissent d’anciens croquis, et les niches se succèdent pour raconter l’Art-Déco dans le monde pays par pays, les nombreuses maquettes s’invitent au milieu du parcours et nous guident au fil des œuvres jusqu’au bout de la visite. Ne seront pas oubliées les quelques demeures parisiennes qui n’existent plus, la démolition les ayant emportés, place à notre imagination.

L’exposition ferme ses portes sur le retour vers l’enfance, c’est tout l’univers infantile de 1925 qui est présenté dans ses moindres détails, des jouets à la décoration des chambres en passant par les diverses lectures de l’époque, tout est comme au réel et tout renvoie à un passé si présent.

Cette rétrospective n’est pas que pédagogique mais également ludique. Elle enrichit les connaissances tout en laissant libre choix à l’approfondissement des consciences. Impressionnante par sa richesse l’exposition ne tarde pas à sortir des chemins battus de l’architecture pour pousser les portes des arts décoratifs et bien au-delà. Elle chatouille notre quotidien et prolonge notre vision ne serait-ce que pour un moment figé dans le temps.

‘1925 quand l’Art Déco séduit le monde’ est une épopée qui exerce avec talent son perpétuel pouvoir de sortilège…

01@SipaneHoh

02@SipaneHoh

03@SipaneHoh

05@SipaneHoh

06@SipaneHoh

08@SipaneHoh

13@SipaneHoh

14@SipaneHoh

15@SipaneHoh

16@SipaneHoh

17@SipaneHoh

18@SipaneHoh

19@SipaneHoh

22@SipaneHoh

Les photos: © Sipane Hoh

D’autres photos se trouvent sur ma galerie publique: ici.