Archives par mot-clé : tram

Escale photographique à la Porte de La Villette

Depuis le 15 décembre 2012, un nouveau tronçon de tramway relie la Cité des Sciences à la porte de la Villette. Une escale à la station Porte de la Villette que le photographe Cyril Sancereau partage avec les lecteurs de Détails d’Architecture.

On se croirait dans un film de sciences fiction, une ambiance atypique règne aux environs des voies de la ligne 3 du tramway parisien. L’art urbain est au rendez-vous, parfois contemporain, souvent provocateur et finalement stupéfiant. Les utilisateurs des lieux ne s’arrêtent plus devant ces quelques traces de pas ou de pneus gravés impeccablement sur les murs, ils ne s’émerveillent plus non plus devant des feux arrière des voitures qui forment un bouquet insolite sur les murs, en peu de temps ces éléments aussi improbables soient-ils ont réussi à faire parti du paysage. L’art en sort encore une fois triomphant.

csancereau-01 csancereau-04 csancereau-06 csancereau-14 csancereau-21 csancereau-24 csancereau-25 csancereau-28 csancereau-31 csancereau-32

Les photos : © Cyril Sancereau

Les « Ailes de Tatev » un record

@AlexanderNaumov

Dans un article paru le 18 octobre 2010 dans les colonnes du quotidien arménien Armenia Now (ԱրմենիաՆաու), Gayane Abrahamyan (Գայանե Աբրահամյան) relate les efforts consentis pour désenclaver un monastère plein d’histoire et six villages de montagne. Une oeuvre digne du Livre des Records ?

Arménie

Contexte
Le monastère ‘Tatev’ se trouve dans une région montagneuse extrêmement difficile d’accès en Arménie. Jusque là, les pèlerins et les visiteurs empruntaient des routes sinueuses et dangereuses (fermées pendant la saison des neiges) pour y accéder. Le projet de ce téléphérique, indépendamment du fait qu’il ait battu tous les records, était devenu indispensable pour garder vivant les quelques villages jusque là isolés.
Selon la légende, l’architecte de ce monastère, n’arrivant plus à descendre de la coupole qu’il venait d’achever, pria pour des ailes qui le ramènent au sol. Ce projet, baptisé ‘Ailes de Tatev’, est aujourd’hui le plus long ‘tramway aérien’ du monde. Surtout, il a pu rendre l’inaccessible accessible.
SH

‘AILES DE TATEV’ : L’ARMENIE REALISE LE PLUS LONG TRAMWAY AERIEN DU MONDE
Gayane Abrahamyan | ArmeniaNow

Le 16 octobre 2010, les cloches des églises de Tatev ont sonné très fort, annonçant l’inauguration d’un complexe monastique médiéval et l’ouverture de la ligne du tramway aérien le plus long du monde baptisé ‘Les ailes de Tatev’.

De 5,7 kilomètres de long, cette ligne aérienne, qui a été construite en onze mois, permet à des cabines comprenant 25 personnes de traverser les gorges du fleuve Vorotan, liant ainsi le village de Halidzor au complexe monastique de Tatev, perché au flanc de la montagne.

Le monastère de Tatev, qui date du IXème siècle, a joué un rôle important en tant que centre spirituel, scientifique et culturel dans la région. Il est devenu l’une des attractions touristiques les plus importantes en Arménie.

«Avec le plus long tramway du monde, nous ne cherchions pas à impressionner les autres mais à rétablir la vie culturelle et économique ainsi que donner un coup de pouce au développement touristique de la région», a expliqué le président Serge Sarksian, qui se trouvait à bord de la première cabine, lors de son discours inaugural. En sus des nombreuses personnalités arméniennes et étrangères peut-on citer la présence de sa sainteté Karekin II, Patriarche Suprême et Catholique de tous les Arméniens.

Ce funiculaire va mettre fin à l’état d’épuisement des visiteurs qui mettaient 40 minutes pour traverser ces gorges étroites. Qui plus est, il ouvre un accès constant toute l’année alors que la route était fermée auparavant à l’approche de chaque hiver.

On attend environ 20.000 visiteurs par an. Les travaux du projet, qui a coûté 13 millions d’euros, ont été effectués par la compagnie suisse-autrichienne ‘Garaventa Doppelmayr’, souligne Pegor Papazian, directeur exécutif de la Fondation nationale de compétitivité nationale*. «Il s’agit de la compagnie la plus digne de confiance dans le domaine de la construction des tramways aériens, elle donne une garantie de sûreté qui atteint la valeur de 100% », dit-il.

@AshotArzumanyan

L’idée de ce projet appartient à l’homme d’affaire arménien basé en Russie, Ruben Vardanian, par ailleurs président du conseil d’administration de la Fondation de la compétitivité nationale.

Ruben Vardanian affirme que «Le travail projeté doit être accompli parce que c’est une chose sacrée». Fort convaincu par cette idée, Ruben Vardanian est parvenu à mobiliser plus de cent Arméniens et bienfaiteurs étrangers. C’est avec leur appui que cette ligne a été inaugurée, que la restauration de plusieurs bâtiments du complexe a été accomplie et que les travaux d’aménagement autour du monastère ont été achevés.

Ce projet, ‘La renaissance de Tatev’, a coûté en tout près de 50 millions de dollars et a fonctionné selon les principes d’un partenariat public et privé.

En plus de ce programme, il est prévu la mise en place d’un tourisme culinaire et rural dans les six villages avoisinants. A ce jour, les pèlerins et touristes qui veulent rester sur place ne le peuvent qu’à environ deux heures du village de Tatev. Avec les nouveaux développements, une fois que les travaux seront achevés, les six villages pourront combler ce manque en présentant un cadre de vie idéal aux visiteurs, lesquels découvriront ainsi les moeurs des villageois et la vie traditionnelle de la région.

La sérénité et le calme du monastère en cette belle journée d’automne ont cédé le pas aux brouhahas des 800 visiteurs et aux joies de la célébration. On entendait de partout les sons du ‘zurma’ et du ‘dhol’, instruments de la musique traditionnelle arménienne. Les odeurs de la cuisine traditionnelle se sont mêlées à celle de l’encens et des bougies des églises.

Alors que plusieurs groupes se livraient à la danse folklorique arménienne, tous les participants étaient convaincus de la nécessité d’un tel projet pour la relance de l’activité économique de cette région.

Les habitants des six villages voisins sont eux-mêmes satisfaits de ce projet. Comme si ‘La renaissance de Tatev’ avait donné des ailes à tous.

Gayane Abrahamyan | Erevan : Armenia Now | www.armenianow
18-10-2010
Adapté par : Sipane Hoh

* La ‘Fondation de compétitivité’ est une entité indépendante fondée par une association entre le gouvernement d’Arménie et un groupe de principaux représentants du secteur privé des pays comme Les Etats-Unis, la Russie, l’Union européenne et quelques pays du Moyen-Orient. Son but est le «développement dans les zones clés d’activité économique». http://www.cf.am/

photo 1: © Alexander Naumov

photo 2: © Ashot Arzumanyan

N.B. Cet article est paru en première publication sur le courrier de l’architecte le 26 septembre 2011.

Une belle structure!

On se trouve dans une ville espagnole qui se nomme Alicante…
Une structure géante perforée retienne notre attention…

C’est une structure constituée de deux caisses poreuses de 36m de longueur, de 3m de largeur et 2,5m de hauteur qui se trouve au-dessus de la tête des voyageurs qui attendent tranquillement le tram…

Grâce à ses 800 perforations et ses seulement deux supports au sol, cette structure est capable non seulement de procurer de l’ombre pour les voyageurs, mais aussi une brise agréable les jours chauds de l’été…
C’est l’agence subarquitectura qui a conçu et réalisé ce projet.