Archives par mot-clé : Croatie

Entre mer et terre

© Joao Morgado
© Joao Morgado

C’est un projet qui se situe entre l’architecture et le paysage que l’agence croate 3LDH a réalisé près d’une station touristique donnant sur la mer Adriatique. Une conception qui souligne les liens avec la terre et les divers changements causés par les marées.

En Croatie, la ville de Rovinj est connue par son appellation de « petite Venise croate ». C’est dans cette cité millénaire devenue depuis une importante destination touristique, que les architectes de l’agence 3LDH ont conçu l’aménagement de la Mulini Beach faisant partie du projet de reconstruction du front de mer.

Le concept qui connecte de façon transparente le parc de la Punta Corrente de la station touristique à la promenade du bord de l’eau. Les architectes ont répondu d’une part aux diverses exigences de la topographie du site et d’autre part à la nécessité de donner à la ville des installations balnéaires afin que habitants et touristes puissent obtenir le meilleur usage de la beauté naturelle.

Au rythme des vagues

L’influence des marées (le niveau de la mer peut changer d’environ 80 cm) a guidé la décision de structurer la plage à deux endroits : l’une touchant la partie malmenée par les vagues et l’autre concerne la baie.

La conception se base sur l’introduction de jeux qui ont comme idée les vagues avoisinantes, ainsi, d’élégantes passerelles, des gradins et des caisses contenant des plantes, suivent les mouvements des ondes et enrichissent le rivage. La deuxième partie comprend une plage de galets en pente douce. La végétation luxuriante et la variété des matériaux utilisés pour créer cet environnement doucereux expriment la sérénité et à la détente.

Au centre se trouve un bar, un excellent emplacement qui connaît une grande fréquentation à tout moment de la journée. Il s’agit d’un pavillon fabriqué à partir de pierres locales et rehaussé par un toit pergola en acier blanc. Soutenue par seulement six points, la pergola de trente mètres de portée ressemble à un volume flottant qui se distingue de loin.

A Rovinj, l’intervention de l’agence 3LDH consiste non seulement à modeler le front de mer mais apporte un nouveau souffle au paysage.

© Joao Morgado
© Joao Morgado
© Joao Morgado
© Joao Morgado

Le site de l’agence d’architecture 3LHD : ici.
Les photos : © Joao Morgado

Quand l’archéologie continue à enrichir les villes

© Miro Martinić

A Rijeka, suite à des fouilles archéologiques qui se trouvent au cœur de la ville, l’agence d’architecture Nenad Fabijanić a agencé un étonnant parc qui outre sa valeur historique, devient un important élément urbain qui caractérise la ville.

Située dans la baie de Kvarner, Rijeka est une ville croate à l’histoire mouvementée. A mi-chemin entre plusieurs cultures, la cité possède une importante richesse archéologique. En 2007, l’institut de conservation des œuvres archéologiques de Zagreb a effectué plusieurs recherches dans l’ancien quartier militaire datant de l’antiquité connu par le nom de « Principa ». Construit dans la deuxième moitié du troisième siècle et détruit cinq siècles plus tard, le quartier s’avère être une mine relativement bien préservée du point de vue architectural. La partie centrale de la cour, une partie latérale, plusieurs pièces, deux escaliers latéraux ainsi que la façade du bâtiment central (supposé être une basilique) ont été trouvé en l’état.

Pour la ville, il s’agissait d’un condensé ayant une grande valeur historique qu’il fallait préserver à tout prix. Les travaux du parc archéologique ont commencé en 2013, le projet a été financé par la ville avec l’aide du ministère de la culture croate entre autres.

Suivant les architectes, le concept qui est basé principalement sur l’idée de mettre en évidence la zone archéologique en renforçant ses marges, se démarque par une nouvelle individualité dans le milieu du tissu homogène existant. L’intervention consiste à ajouter un parcours qui vient tout en finesse révéler l’ensemble. Un projet unique en son genre qui participe à l’évolution culturelle de Rijeka.

© Miro Martinić

© Miro Martinić

© Miro Martinić

Le site de Nenad Fabijanić : ici.

Les phots : © Miro Martinić

L’Olive House, un condensé de contrastes

© Robert Leš

En Croatie, sur l’île paradisiaque de Pag, les architectes de LOG-URBIS ont réalisé une gracieuse maison qui approprie le lieu. Elle semble introvertie quand on la regarde de l’extérieur mais en réalité il s’agit d’un havre de paix extraverti à son intérieur. Découverte d’une construction où les détails semblent être tout simplement savoureux.

L’île de Pag est une île croate qui donne sur la mer Adriatique. Connue par sa beauté et son climat, elle attire sans cesse les visiteurs. C’est dans un extraordinaire décor, entre mer et terre sur une parcelle de faible pente et avec une vue imprenable, que les architectes de l’agence LOG-URBIS ont implanté l’Olive House.

Pourquoi l’Olive House ? C’est le cœur de la maison qui constitué d’un atrium ouvert vers le ciel comprend un olivier. Le reste de la structure se tisse tout autour de cet arbre fruitier devenu légendaire dans les pays méditerranéens. Alors que les chambres à coucher se trouvent dans un volume ancré dans le sol, le salon, cuisine et salle à manger émergent de terre pour pouvoir goûter à la beauté environnante. Une piscine de forme rectangulaire de 17 mètres de long, jouxte la résidence.

Côté matériaux, la pierre et le bois utilisés traditionnellement dans la région cèdent par moment la place au béton et à l’acier qui ne font qu’enrichir l’ensemble. Les détails à contempler sont nombreux, par ici les brise-soleil en bois de cèdre, par là des parois coulissantes en verre, ailleurs sur le toit une belle variété de plantes ou encore les terrasses dont le sol est couvert en teck. La couleur dominante à l’intérieur étant le blanc, elle rend les pièces encore plus lumineuses.

Côté durabilité, la maison est respectueuse de son environnement, orientée vers le sud, dotée d’une pompe à chaleur, de capteurs solaires et d’éclairage en LED, elle consomme peu d’énergie.

Entre simplicité et grâce, l’Olive House est un petit joyau posé au bord de mer, à découvrir sans tarder.

© Robert Leš

© Robert Leš

© Robert Leš

Le site des architectes de LOG-URBIS : ici.

Les photos : © Robert Leš