Archives par mot-clé : blanc

Arty, la réalisation raffinée d’a/LTA

© Charly Broyez

Non loin de Rennes, dans la commune de Cesson-Sévigné, les architectes de l’agence a/LTA (Maxime Le Trionnaire et Gwenaël Le Chapelin) viennet de livrer un nouveau projet. Il s’agit d’un immeuble de 40 logements qui croise astucieusement les lignes pures et les traits raffinés.

Deux entités compactes

Située sur une parcelle qui longe d’un côté la voie ferrée et de l’autre la route de Paris-Rennes, l’ensemble résidentiel qui se trouve à proximité de la zone d’activité de la Rigourdière, se démarque par sa fière allure. En effet, le lot attribué à Néotoa et sur lequel se sont amenés les architectes de l’agence a/LTA à réfléchir, offre un panorama sur le grand paysage champêtre mais aussi sur toute la vallée de la Vilaine à son côté nord.

De couleur blanche, la réalisation se compose de deux entités compactes qui jouissent de généreuses terrasses qui changent d’un niveau à l’autre. Tandis que certaines sont larges, d’autres sont plus profondes, par ailleurs, les garde-corps sont remplis de verre blanchi. Les architectes nous racontent que le nez de dalle comme la main courante en aluminium anodisé proposent une épaisseur unique et participent à gommer l’échelle des niveaux courants. Un exercice subtil qui pourrait différencier la réalisation des autres constructions.

De couleur épurée

Les façades sont simples, élégantes, leur traitement est homogène et les matériaux de bonne facture. Les parties maçonnées sont en béton peint de teinte claire. Une partie du rez-de-chaussée abrite des places de stationnement couvertes par une toiture béton végétalisée. Les voitures accèdent uniquement par le côté est au sous-sol où se trouvent 24 places de stationnement.

Un espace commun traité sous forme de placette pavée dessert le hall d’entrée vitré ainsi que le local deux-roues. Les architectes nous racontent également que des portillons piétons sont placés dans la clôture pour permettre un accès direct aux jardins privatifs et aux logements contigus directement depuis l’espace public. Tout a été pensé pour faciliter les parcours au sein de la parcelle.

Tandis que les façades affichent leur couleur épurée, quelques touches viennent égayer certains murs des parties communes au sein du bâtiment. Les différents appartements sont lumineux grâce aux généreux baies vitrées et l’ensemble des habitants goûtent aux divers panoramas qui leur sont offerts. L’édifice est perceptible de loin grâce à sa teinte et le mouvement de ses terrasses qui lui octroient un agréable côté géométrique.   

© Charly Broyez
© Charly Broyez
© Charly Broyez

Le site de l’agence a/LTA : ici.

Les photos : © Charly Broyez

La « S-House » ou l’inopinée rencontre du plein et du vide

58-3

Au Japon, à Saitama, Yuusuke Karasawa Architects ont réalisé une drôle d’habitation où se déroule un dialogue complexe de vide et de plein. Découverte d’une maison qui tranche avec son environnement et ne cesse d’interpeller le voisinage.

A première vue on dirait une maquette en plexiglas. Elle se trouve dans la ville la plus peuplée de la préfecture de Saitima et il s’agit d’une atypique maison griffée Yuusuke Karasawa Architects. Située non loin de la gare d’Omia, dans l’un des quartiers résidentiels de la ville, la maison occupe une parcelle de seulement 100m². Une situation délicate que l’architecte exploite avec malice.

La couleur blanche étant la seule teinte utilisée, l’ensemble est épuré et les divers détails perceptibles. Vu la transparence et l’enveloppe vitrée de la maison, l’intérieur est baigné d’une manière permanente dans la lumière.

La structure semble complexe, elle se compose d’une multitude d’escaliers qui mènent d’un demi-étage à l’autre pour former un délicieux entrelacement qui brouille les limites internes de la maisonnée tout en s’ouvrant vers l’extérieur via une transparence volontaire réalisée par les concepteurs. Et bien que tout nous paraisse visible, l’approche de la distance ou de certaines perspectives perturbent fondamentalement la perception de l’ensemble. Le volume devient une forme hybride où l’ouverture de l’espace intérieur et la transparence se heurtent à l’imprévu de la construction pour un résultat unique qui pousse à la réflexion.

58-1

58-2

58-5

Le site de Yuusuke Karasawa Architects : ici.
Les photos : © Koichi Torimura