Une exposition photographique unique à la villa Pisani

© Sipane Hoh
© Sipane Hoh

L’une des attractions touristiques de la région de Vénétie, la villa Pisani située à Stra présente cet été et jusqu’au premier Novembre une majestueuse exposition qui via 800 photographies conduit aux origines de la 3D. Un sujet atypique dans un lieu millénaire.

Connue également sous le nom de Nazionale, la villa Pisani dont le parc occupe une grande partie du canal de Brenta est un joyau architectural très visité. Construite en 1721 par le duo Francesco et Maria Preti d’après un projet de Girolamo Frigimelica, la demeure constitue la démonstration parfaite de la folie des grandeurs de son propriétaire, Alvise Pisani.

Dans les 144 chambres de la propriété divers doges, rois et empereurs ont été accueillis par la famille. Les salons qui ont conservés leur esprit d’origine ont vu défiler plusieurs personnalités historiques marquantes. Napoléon Bonaparte, tombé sous le charme, a même acheté la villa pour l’offrir plus tard à Eugène de Beauharnais. Quelques années plus tard, la villa devient la propriété des Asburgo et se convertit en un lieu de vacances. En 1884 elle devient un musée et en 1934, le lieu abrite la première rencontre officielle entre  Mussolini et Hitler. L’imposante fresque de la salle du bal est la dernière œuvre de l’artiste Giambattista Tiepolo avant son départ pour la cour d’Espagne.

Plus connus encore, le parc et son labyrinthe, conçus et réalisés par le même architecte (Girolamo Frigimelica) avant l’édification de la villa, nous rappelle les jardin de Le Notre du château de Versailles. L’atmosphère magistral est resté intact qu’il s’agit de la villa ou du parc environnant.

Un fabuleux carnet de voyage

Aujourd’hui, c’est le musée national qui conserve des œuvres d’art et du mobilier du XVIIIe et du XIXe siècle a investi les lieux. Les visiteurs peuvent également y découvrir des expositions temporaires très intéressantes. La dernière en date est un remarquable tour du monde photographique qui nous amène de Norvège jusqu’en Égypte en passant par Rome et la méditerranée. Le visiteur a l’impression de se trouver au sein même de chaque panorama via une technique aujourd’hui répandue au cinéma.

C’est un patrimoine culturel gigantesque qui se défile et nous montre la beauté de villes comme Rome, Paris, Londres, Palerme ou Saint-Pétersbourg. Les photographes-voyageurs les plus connus sont ainsi à l’honneur à partir de surprenantes réalisations. L’exposition présente également quelques équipements d’origine comme la caméra stéréoscopique. Un peu plus loin, dans ce décor historique, le visiteur équipé de lunettes 3D se balade pour d’autres découvertes : un court-métrage qui se déroule comme un fabuleux carnet de voyage et nous montre la beauté d’autres villes comme Oslo, Copenhague, Prague, Anvers, Cologne,Pise, Pozzuoli, Capri, Nice, Marseille, Séville, Cordoue ou encore Alger, Athènes et Baalbeck.

Une exposition ainsi qu’un formidable lieu qui valent le détour!

© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh
© Sipane Hoh