Archives par mot-clé : Uruguay

Au milieu des vignes, une chapelle

© Tali Kimelman
© Tali Kimelman

En Uruguay, à Pueblo Edén, au milieu d’un vignoble, les architectes de MAPA ont réalisé une charmante chapelle. A la fois sobre et épurée, la construction de taille modeste est une invitation à la sérénité.

Un écrin naturel

Selon ses architectes, la chapelle Sacromonte est conçue comme un « amplificateur de paysage ». Situé à Sacromonte Landscape Hotel, l’ensemble se fond dans le paysage idyllique formé de vignobles, de lagunes et de collines . Un écrin naturel qui attire plus d’un curieux.

Il s’agit d’une réalisation préfabriquée en bois CLT, qui a été transportée directement de l’usine située au Portugal vers l’Uruguay. Le lieu constitue un incontournable pour aborder le monde des vins fins dans un cadre naturel reculé. Les terres qui s’étendent sur 250 hectares, sont nichées dans un lieu privilégié: les sierras sauvages de l’est de l’Uruguay. À égale distance entre Punta del Este, José Ignacio et Pueblo Garzón, c’est un écosystème unique à découvrir.

Une architecture minimaliste

Dans ce paysage idyllique de jeunes vignobles adaptés aux caractéristiques uniques, une architecture nouvelle surgit. Il s’agit d’une chapelle qui contraste avec l’existant mais qui participe à l’enrichissement du lieu. L’ensemble se caractérise par sa grande simplicité. En effet, ouvert sur l’extérieur, le volume se plie de deux côtés et offre un lieu magique à ses visiteurs.

Au milieu du vignoble de l’est de l’Uruguay, la chapelle réalisée par les architectes de l’agence MAPA est un petit bijou qui vaut le détour.

© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Tali Kimelman
© Tali Kimelman

Le site de MAPA Arquitetos: ici.

Les photos: Leonardo Finotti et Tali Kimelman

D’un ancien manoir en unités d’habitation

© Claudio Manzoni

En Uruguay, les architectes Amelio-Ortiz ont réhabilité un ancien manoir datant de 1900 en une résidence contenant huit gracieux appartements. C’est un projet où l’ancien et le nouveau se croisent pour un résultat des plus agréables.

A Colonia del Sacramento, une ville du sud-ouest de l’Uruguay, dans un environnement privilégié, un ancien manoir a été réhabilité en un projet créatif qui regroupe huit appartements autour d’une cour centrale. L’architecture qui conserve le charme d’autrefois se voit mêler à de nouveaux éléments pour engendrer des espaces à la fois confortables et pratiques.

Le projet se compose de huit appartements avec des surfaces allant de 52m² à 64m² répartis sur deux étages et enveloppant une cour centrale qui fait un subtil clin d’œil à l’architecture coloniale de la région. Il s’agit d’un projet singulier qui entretient un lien harmonieux avec son environnement. L’architecture moderne et fonctionnelle se lie à la structure d’origine pour engendrer une conception gracieuse qui plaît à tous ses utilisateurs.

Joyeux mélange de textures

La cour centrale de la résidence est couverte d’une pergola datant de 1900. Les murs datant de la même époque affichent fièrement la brique apparente ainsi que la pierre. Outre les huit appartements, la résidence comprend un espace de stockage et une pièce pour garder les motos ainsi que les vélos.

Chaque unité d’habitation possède une mezzanine. Les structures des plafonds alternent l’acier et le bois. Quelques ouvertures zénithales assurent la luminosité à l’intérieur. Les lignes sont épurées, tandis que le bois apporte un sentiment de chaleur, les murs en briques qui ont été recyclés font un clin d’œil au passé. L’ensemble affiche un joyeux mélange de textures. A mi-chemin entre ancien et nouveau, le projet a tout pour plaire.

© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni
© Claudio Manzoni

Les photos : © Claudio Manzoni