Archives par mot-clé : concours

A Annecy, Think Tank architecture reçoit le prix du concours Mix’cité

© Think Tank architecture paysage urbanisme

Le premier prix du concours Mix’cité pour l’extension et la réhabilitation de la copropriété des Myrtilles vient d’être décerné à l’agence parisienne Think Tank architecture paysage urbanisme (Marine de la Guerrande et Adrien Pineau) qui collabore à l’occasion avec l’architecte Marianne Jouanny et le bureau d’études ARTxBAT. Les architectes ont fourni une réponse à la fois contextuelle et pertinente à un projet complexe.

Se baser sur l’existant

Il s’agissait de concilier la densification et de réhabiliter totalement la copropriété des Myrtilles, une résidence datant des années 1970. Il fallait donc entre autres, réhabiliter l’ensemble pour répondre aux diverses normes qu’elles soient énergétiques ou d’accessibilités tout en gardant l’esprit du lieu.

La solution présentée par les architectes a été à la hauteur des attentes. En effet, la proposition consiste à établir une greffe avec d’un côté une réhabilitation raisonnée et de l’autre une extension dans la pente. Cette dernière offrira de nouveaux usages à l’ensemble. Une idée remarquable qui se base sur l’existant et prévoit l’avenir.

La copropriété des Myrtilles, qui date des années 1970, comprend trente-six logements répartis entre propriétaires privés et un bailleur social. Cependant, aujourd’hui, l’ensemble ne répond malheureusement plus aux différentes aspirations des habitants. Malgré un site intéressant, avec l’âge, l’image de la copropriété est ternie. Par ailleurs, l’édifice qui se compose de quatre étages ne comporte aucun ascenseur, la résidence n’est donc pas adaptée au vieillissement de la population. Sans oublier les importants coûts dus aux déperditions thermiques.

Et prévoir l’avenir

Les architectes, conscient de la qualité des plans des logements, propose donc une isolation extérieure qui enveloppe l’édifice. Ainsi, après les changements proposés concernant les menuiseries, les façades et la toiture seront enveloppées et revêtues d’un bardage métallique. Le confort thermique ainsi qu’acoustique sont donc assurés. Quant à la façade sud, elle est entièrement repensée pour pouvoir contenir les diverses circulations, les escaliers et l’ascenseur, qui prendront la place des escaliers d’origine.

De même, la façade sud prend de l’épaisseur (60 cm) pour augmenter la surface des séchoirs situés à l’arrière-cuisine et d’élargir les balcons. Ces derniers, peuvent être utilisés comme terrasse ou comme jardin d’hiver. Le rez-de-chaussée est restructuré quant aux anciens locaux pour vélos qui sont inutilisés seront aménagés en quatre appartements aux normes PMR (accessibilité).

Et comme l’idée des architectes ne s’arrête pas à la réhabilitation de l’édifice, la construction de neuf nouveaux logements se nichant dans la pente a été proposée. Des espaces qui profitent de l’inclinaison de la parcelle pour offrir d’imprenables vues à tous les habitants. Il s’agit d’une extension qui se compose de boîtes préfabriquées en bois, revêtues du même bardage métallique que celui utilisé dans l’édifice. Ces unités seront intégrés dans un socle en structure métallique. L’ensemble sera peu visible de loin car le traitement de la toiture consiste à végétaliser l’ensemble. De ce fait, de loin, le visiteur semble assister à un tableau dynamique animé par le jeu d’ombre et de lumière ou de plein et de vide que procure l’ensemble.

Les architectes n’ont pas délaissé le côté purement financier de l’opération, selon leurs études, la vente des logements neufs ajoutée à l’ensemble d’aides à l’amélioration de l’habitat, permettra de financer 75% le coût engendré par la réhabilitation globale. Nous pouvons dire que ce soit esthétiquement, fonctionnellement ou efficacement, le projet qui vient d’être lauréat du concours Mix’cité l’a bien mérité.

© Think Tank architecture paysage urbanisme
© Think Tank architecture paysage urbanisme
© Think Tank architecture paysage urbanisme
© Think Tank architecture paysage urbanisme
© Think Tank architecture paysage urbanisme
© Think Tank architecture paysage urbanisme

Le site de Think Tank architecture paysage urbanisme : ici.

Les images : © Think Tank architecture paysage urbanisme

« White Arkitekter » réalisera un gigantesque projet à Växjö

© Tegmark

En Suède, la nouvelle gare et l’hôtel de ville de la ville de Växjö, promettent d’être un « salon urbain » qui regroupe plusieurs fonctions sous le même toit. La proposition gagnante de l’agence « White Arkitekter » consiste à combiner dynamisme et fonctionnalité. Un duo gagnant qui fournit une série d’agréables espaces publics.

La gigantesque structure en bois est surmontée d’un élégant toit en pente qui, selon les études, assurera à l’ensemble une consommation d’énergie plus faible. L’équipement sera doté de trois entrées principales qui vont relier les espaces à la ville. La gare est censée fonctionner ainsi comme un « salon public ». Au programme un office de tourisme, un espace d’exposition, une salle d’attente, des cafés, des magasins, des salles de réunion pour diverses occasions ainsi qu’un lieu de travail pour les employés municipaux .

A la pointe du développement durable

Dès le départ, l’objectif des architectes était la création d’un bâtiment à la pointe du développement durable qui recevra la plus haute certification environnementale suédoise. La proposition qui a été choisie parmi cinq autres projets est un bâtiment élaboré qui, tout en étant durable, sera en mesure de répondre aux exigences de la ville de Växjö.

La structure en bois de 14 000 m² sera un nouveau point focal qui marquera le centre de la ville. En quelque sorte, un nouveau lieu de rencontre agrémenté d’une série d’espaces publics dont un nouveau parc, une agora et un pont en bois coiffé par un toit vert relient le bâtiment à son voisinage. Malgré sa monumentalité, le volume est compact et adapté à la ville. Le toit incliné réduit l’enveloppe du bâtiment et censé assurer une consommation d’énergie plus faible à long terme. La conception de White minimise l’utilisation des matériaux de construction et les déchets, ce qui réduit l’impact sur l’environnement.

À l’intérieur, la gare et l’hôtel de ville sont reliés entre eux par un grand escalier conçu comme un lieu de rencontre où les visiteurs peuvent s’asseoir et découvrir la ville. Dans leur conception, les architectes ont placé l’homme au cœur même du sujet, l’édifice, une fois terminé présentera des qualités sociaux, économiques et écologiques. Un nouvel emblème pour Växjö.

© Tegmark
© Tegmark
© Tegmark
© Tegmark

Le site de White Arkitekter : ici.

Les photos: © Tegmark