Archives par mot-clé : Baden Baden

En Allemagne, l’église de l’autoroute A5, un chef-d’œuvre en béton

©SipaneHoh

Il y a quelques années, j’avais parlé de la magnifique église en béton de l’autoroute du soleil qui se trouve en Italie à mi-chemin entre Milan et Rome. Cette fois-ci, le hasard m’amène à une autre découverte tout aussi déconcertante, cette fois-ci cap sur l’Allemagne.

Sur les pas de l’architecture moderne

L’église St. Christophorus est située derrière le restaurant à la sortie « Baden-Baden » de l’autoroute A5. Prenez le temps de regarder autour de vous, il s’agit d’un ouvrage exceptionnel même s’il n’en a pas l’air. Réalisée en 1965 par l’architecte allemand basé à Karlsruhe, Friedrich Zwingmann et financée par l’archidocèse de Fribourg, l’église tout en béton constitue une curiosité.

En contraste avec l’agitation de la circulation sur l’autoroute, l’église de l’autoroute devrait offrir aux automobilistes un atmosphère de calme et de sérénité. Dans le cadre d’un concours d’architecture, la proposition de l’architecte-ingénieur Friedrich Zwingmann a été sélectionnée. L’inauguration a eu lieu le 23 Juillet 1978 et depuis le lieu reste très visité.

L’église se caractérise par sa forme pyramidale. La connexion avec l’extérieur se fait à travers des portes émaillées colorées qui sortent des clichés religieux. Les murs sont complètement éclairés à la tombée de la nuit, ce qui confère à l’ensemble un semblant de lanterne.

Quatre passages entourés de platanes et formant une croix mènent à l’église. Au bout de chaque passage, une puissante statue de béton marque le début de la zone ecclésiastique. Ce type d’art concret est répété dans tout le bâtiment. Les représentations élaborées dans la mousse de polystyrène et coulées par le béton forment des reliefs positifs, légèrement rugueux ou poreux. Le sculpteur Emil Wachter, réalisateur de la conception artistique de l’église, a décoré presque toutes les parties de l’église, ainsi que les murs, la charpente, les autels et la sculpture de l’extérieur.

Mais aussi de l’art

L’artiste Emil Wachter, a transformé ici le concept du monde biblique en images bien arrangées faites de béton et de verre dans une structure architecturale réfléchie. Cette présentation numérique devrait, selon l’artiste, permettre au voyageur pressé d’explorer l’ensemble du site et ses différents détails en le poussant à revenir pour des explorations plus approfondies.

Cependant, l’une des curiosités de l’église reste son sous-sol. Un univers clos en béton où se trouve la crypte. A part sa dimension religieuse, les amoureux du béton y trouveront une certaine fascination. La première pierre de cette atypique église de l’autoroute a été posée le 12 décembre 1976. Depuis, l’église voit défiler certainement beaucoup de pèlerins mais aussi pas mal de curieux. L’architecture moderne reste encore un beau terrain à explorer.

Pour plus d’information sur cette église: ici.

Les photos: © Sipane Hoh.

A l’infini, Andreas Gursky

© Andreas Gursky : « Paris, Gare Montparnasse », 1993
© Andreas Gursky : « Paris, Gare Montparnasse », 1993

Dotées d’une certaine sensation de grandeur à l’infini, les photographies d’Andreas Gursky interpellent partout où elles s’exposent. C’est à Baden Baden, au musée Frieder Burda signé par l’architecte Richard Meier que j’ai pu visiter ces merveilles qui présentent parfois des édifices urbains quelquefois des métiers mais toujours des toiles spacieuses où l’oeil s’égare et les détails se révèlent.

L’édifice à l’architecture épurée de Richard Meier présente en ce moment et jusqu’au 24 Janvier 2015 l’exposition dédiée au photographe Andreas Gursky dont la monumentalité des œuvres capte tout visiteur. Des travaux qui se caractérisent par une réflexion unique sur le monde, le temps qui passe et la représentation de la foule. L’artiste aborde ces thèmes via des images d’une remarquable perfection.

L’architecture dans l’œuvre de Gursky

Andreas Gursky est l’un des plus grands photographes contemporains, petit-fils de photographe, après avoir étudié la photographie à Essen, il entre à l’école des beaux-arts de Düsseldorf. Connu par ses photos à grands formats, l’artiste représente un nombre époustouflant de personnes ou d’astuces qui donnent une largeur de champ à la fois singulière et attrayante.

L’architecture est toujours présente dans les œuvres de l’artiste, ainsi, parmi ses travaux, nous pouvons apercevoir des lieux emblématiques de notre monde mis en évidence dans un esprit de gigantisme dont Gusky seul possède le secret. Les photographies de l’homme de l’art séduisent mais aussi poussent à la réflexion. C’est la vie quotidienne et réelle qui s’étale devant nos pupilles et qui nous transporte dans un insolite univers tissant l’improbable rapport avec le monde qui nous entoure. Une intéressante exposition à visiter sans tarder !