Guinée*Potin

@GuineePotin

Une dose de simplicité, un zeste de jeunesse et une pointe d’humour, pour un duo qui allie plaisir et charrette. L’architecture made in Guinée*Potin a sa propre recette : un goût unique qui, entre philosophie et récréation, caractérise toutes leurs finitions.

Architecture | France

Chez Anne-Flore Guinée et Hervé Potin la discussion est détendue, même quand mes questions concernant leur manière de travailler puissent paraître parfois trop curieuses.

Les deux architectes sont diplômés de l’école d’architecture de Bretagne et travaillent ensemble depuis 2002 mais leur association avait commencé à l’époque de leurs études pour des concours estudiantines et bien avant la création de leur agence.

Je reviens sur leur projet de centre de recherche et de biodiversité qui avait attiré mon attention et dont j’avais parlé sur Détails d’architecture, pour leur poser une question très tendance, l’écologie et les matériaux de construction. La réponse ne sa fait pas attendre, Hervé réplique immédiatement que l’agence utilise également le béton dans un projet en cours et leurs travaux ne se limitent pas au bois comme matériau de construction. Il me murmure qu’il aimerait même un jour construire en ardoise ou en pierre naturelle, retour aux sources ? Oui les architectes ne s’en cachent pas et ils affirment que les matériaux ainsi que les techniques traditionnelles de la construction les ont toujours fascinés.

Retour à l’écologie, la discussion est plus animée et l’explication plus approfondie. J’apprends que pour Guinée*Potin l’écologie est la bienvenue tant qu’elle ne tombe pas dans l’extrémisme. Les architectes n’aiment pas se montrer « en donneur de leçon » même s’ils se sentent par ailleurs, un peu comme tout le monde, concernés par cette évolution.

Nous continuons et évoquons cette fois-ci les difficultés du métier d’architecte. Anne-Flore et Hervé sont conscients des diverses embûches de notre discipline mais prennent les choses par philosophie et essayent de garder résolument leur calme face au rythme effréné de certains rendus. Une réalisation dont ils sont fiers ? C’est l’Ecomusée de Rennes Métropole bien que chaque idée soit un accomplissement à part qui nécessite autant d’effort que de soin.

Parlons voyages, que ce soit Anne-Flore ou Hervé, tous les deux ont vécu à Rome, en résidence à la Villa Medici pendant une année, ils ont séjourné respectivement et pour plusieurs mois à Barcelone, à Adis Abeba et à Kyoto dans le cadre des bourses d’études; chose qui les a aidé d’une part à relativiser sur leur condition de vie en France et d’autre part à enrichir leur regard sur les différentes manières d’habiter ailleurs.

Convaincus que l’architecture est un mélange de « délai tenu » et de « projet réussi » les architectes ne délaissent pas pour autant le côté esthétique qui, bien au contraire, constitue selon eux le point le plus fort de toute construction. Le regard d’Anne-Flore qui est en même temps plasticienne serait-il pour quelque chose ? Je me le demande.

Sensibles à la beauté et curieux des nouveautés, quand il s’agit de leur métier, ces deux artistes qui aiment tout autant la bande-dessinée, les voyages et la gastronomie, se révèlent être de fins architectes…

Le site de l’agence Guinée*Potin: ici.

2 réflexions au sujet de « Guinée*Potin »

  1. Tu les rends tellement sympathiques! joli portrait! j’ai bien aimé leur projet que tu as présenté (même s’il n’est pas en béton ;))

Les commentaires sont fermés.