Urban Spa, l’oasis dans le parc

© Taller del Desierto
© Taller del Desierto

Au Mexique, chaque été, l’ISAD (Instituto Superior de Arquitectura de Chihuahua) organise un atelier urbain connu sous le nom de « Taller del Desierto ». Cette année, pour la conception, l’agence d’architecture PKMN a été invité avec les architectes mexicains de l’agence Memela. L’objectif de l’atelier est de construire une petite structure qui se pose dans le « Parque Urueta », situé au centre de la ville de Chihuahua.

Le recyclage à l’honneur

Divers partenariats ont été nécessaires pour le bon déroulement des choses. Ainsi, plusieurs associations ont été une grande aide via le don de matériaux recyclés, des pots de peinture ou la mise en place d’un échafaudage temporaire. Le but était avant tout de construire quelque chose de temporaire mais qui marquera malgré tout l’imaginaire collectif de ce quartier. Pour cela les architectes ont mené un travail participatif avec tous les intervenants et le résultat est surprenant.

Le parc est divisé en deux parties séparées, d’une part un terrain de sport et un petit bois et d’autre part une allée centrale qui sert de lien entre les diverses entités. Pour leur conception, les architectes ont réalisé une série d’enquêtes qui ont débouché sur maintes idées concernant la réparation des bancs publics, les aires de repos et les zones ombragées du parc entre autres. Tous les habitants du quartier ainsi que les habitués du coin ont donné leur avis, il en est ressorti un manque concernant la présence de l’eau au cœur même du parc.

L’eau, au centre des préoccupations

Le souhait d’avoir une étendue d’eau était tellement fort que les architectes ont essayé de satisfaire cette demande en la traduisant par un doux langage architectural. L’idée de la réactivation de la source d’eau a commencé à gagner du terrain et est devenu la proposition définitive. Une semaine a été consacrée à la conception du projet et une autre à son auto-construction. Réalisée en collaboration avec les quartiers voisins et des bénévoles, le projet a été un grand succès et Urban Spa est né.

Une série de palettes en bois transforment les ponts de baignade en aires de repos où l’on trouve des chaises longues, quelques plantes et une rampe pour rendre l’ensemble accessible à tous. Les échafaudages récupérés sont utilisés comme base structurelle, ils servent aussi à tenir des hamacs et des plates-formes de repos. Au milieu une piscine improvisée fait le bonheur de tous.

A l’ombre d’un grand arbre millénaire, non loin des autres activités du parc, Urban Spa profite d’une situation privilégiée. Née comme une proposition unique et pour pallier le manque d’eau dans le parc, Urban Spa peut suivant les architectes devenir une belle solution récréative pour d’autres villes.

© Taller del Desierto
© Taller del Desierto

Le site de l’agence d’architecture PKMN : ici.

Les photos : © Taller del Desierto / Bieno Jiménez / Nikola Anakabe