Archives par mot-clé : Valle de Calamuchita

En Argentine, une gracieuse maison signée FKB Arquitectos

© Federico Cairoli

A Santa Monica, dans la Valle de Calamuchita, les architectes de FKB Arquitectos ont réalisé une charmante maison à usage temporaire, avec la possibilité de devenir une habitation permanente pour une famille composée d’un couple marié et de deux leurs enfants adultes. Sobriété et charme sont au rendez-vous.

La maison épouse la parcelle

Dans ce paysage montagnard typique de la vallée de Calamuchita, les vues sont splendides. Le terrain est escarpé, tandis que l’une des façades donne vers le paysage idyllique, l’autre donne vers l’ouest avec une vue sur la rivière de Santa Rosa. L’inclinaison de la pente est d’environ 12%, la maison épouse donc la parcelle comme si elle descendait pour atteindre l’eau du fleuve..

Le projet est composé de deux entités, un volume plus grand et plus prédominant et l’autre plus petit et plus vertical. L’ensemble est implanté sur le flanc de la côte sud, il est également enterré à l’extrémité est et surélevé vers l’ouest, perpendiculairement à la rivière. Grâce à une étude topographique, la villa est orientée pour profiter pleinement des vues. En effet, une légère rotation du plan rectangulaire permet de faire face au nord et d’ouvrir les vues vers la rivière.

De béton et de bois

L’entrée de la maison est située côté sud. La zone à double hauteur qui contient le salon, la salle à manger et la cuisine se trouve au niveau inférieur non loin de la rivière. Deux chambres et deux salles de bains sont regroupées sous le flanc de la montagne. Une grande galerie avec un toit plat s’étend en porte-à-faux sur la prairie.

Le toit végétalisé en pente sur la maison est également utilisé comme une plate-forme d’observation. Il s’agit de même d’un agréable espace de vie ouvert sur la nature. Les dalles sont en béton brut, les enceintes transparentes sont constituées d’un cadre en aluminium et d’un treillis en métal rouillé. Les planchers sont en panneaux de bois, à l’exception de celles de la galerie et des salles de bains qui sont en béton brillant. Le mobilier a été entièrement conçu par les architectes. La maison ne nécessite pas de maintenance majeure, et grâce à la maîtrise des orientations et à la ventilation naturelle, elle est passive. Un petit bijou à découvrir sans tarder.

© Federico Cairoli
© Federico Cairoli
© Federico Cairoli
© Federico Cairoli
© Federico Cairoli
© Federico Cairoli
© Federico Cairoli
© Federico Cairoli

Les photos: © Federico Cairoli

Le site de l’agence d’architecture FKB Arquitectos: ici.

En Argentine, une résidence qui fait le pont

 

© Lucas Carranza

Dans la magnifique vallée de Calamuchita, dans la province de Córdoba, l’agence d’architecture Alarica-Ferrer Arquitectos a réalisé une atypique construction. Il s’agit d’une charmante maison qui, pour respecter l’environnement où elle se trouve, relie les deux rives et reste suspendue.

Respecter l’environnement

Situé dans une forêt sur les rives du lac Los Molinos, le pavillon conçu par les architectes Alarica-Ferrer se trouve sur un ravin causé par l’érosion d’une ancienne route qui traversait à l’origine la vallée de Calamuchita. Il s’agit d’un projet d’échelle minimale matérialisé dans un pavillon qui fait le pont et vise à respecter la vocation de cet espace particulier.

Situé transversalement au canyon et soutenu par les deux rives sur deux murs en béton qui définissent non seulement son accès mais aussi l’ampleur de l’intervention, l’ensemble présente un intérieur singulier. Les murs de soutènement sont réalisés en béton pigmenté obtenant une texture et une couleur en accord avec le lieu. La maison forme un parallélépipède épuré procurant une grande luminosité à l’intérieur grâce aux diverses baie-vitrées qui ornent toutes les façades.

Minimaliste et sobre

Outre les deux murailles qui soutiennent la maison, les architectes ont rajouté une poutre métallique qui s’étend sur toute la longueur du volume. La transparence du parallélépipède est telle que, les habitants ou les visiteurs ont l’impression de séjourner dans la nature. L’intérieur de la maison est simple, minimaliste et sobre. La nuit, illuminée, la résidence prend des airs d’une lanterne. Au milieu de la forêt, la maison-pont constitue une originalité qui vaut le détour.

© Lucas Carranza
© Lucas Carranza
© Lucas Carranza
© Lucas Carranza
© Lucas Carranza
© Lucas Carranza

Le site de Alarica-Ferrer Arquitectos : ici.

Les photos: © Lucas Carranza