Archives par mot-clé : ICM

Un chef d’œuvre photographique nommé «Visions of Venice»

© Roberto Polillo

Qui ne connaît Venise ? La ville des amoureux, des ruelles escarpées, des ponts et des canaux ? Immortaliser la cité des doges à travers la photographie n’est pas une mince affaire, à chacun sa manière, sa technique et sa motivation. Les photos de Roberto Polillo nous livre des univers originaux qui nous guident vers un voyage inédit à travers les entrailles de la ville. Ville rêvée, Venise apparaît dans les photos de l’artiste comme un doux songe qui émeut plus d’un des amoureux de la ville.

Photos en mouvement

Venise est une ville qui attire les foules du monde entier. Ville d’art et d’histoire, la cité voit défiler des milliers de touristes chaque année. Pourtant, quand on contemple les photographies de Pollilo, dans le décor ambiant, on voit à peine un personnage sorti comme un mirage complétant cet univers extraordinaire. Le secret des photos de Roberto Pollilo reste dans la technique utilisée. En effet, l’artiste a recours à la technologie digitale appliquée surtout le ICM (mouvement intentionnel de l’appareil). Une technique sans règles définies où le photographe est le seul maître à choisir ses mesures, le résultat est souvent impressionnant. C’est le cas des photos de « Visions of Venice » mais aussi d’autres séries comme « Towers of Miami », « Impressions of India » ou encore « Future & The City » que l’on peut découvrir sur le site de l’artiste.

Les concerts de Jazz comme terrain de jeu

Né à Milan en 1946, Roberto a commencé à faire des photos dans les années soixante. A l’époque, il photographiait surtout des concerts de Jazz. Étant le fils du fameux critique de jazz, Arrigo Polillo, il a eu l’occasion unique d’approcher ce milieu et de donner cours à sa passion la photographie via les images des plus grands musiciens de jazz. Des photos que l’on trouve aujourd’hui dans un recueil baptisé « Swing, Bop & Free ». Pendant de longues années, pour des raisons professionnelles, Polillo a délaissé la photographie sans l’oublier tout en continuant à voyager aux quatre coins du monde. Depuis une douzaine d’années, l’artiste reprend son appareil photo mais une recherche personnelle le guide vers des images atypiques où la technologie ICM se révèle dans toute sa splendeur.

La cité des doges dans toute sa splendeur

A l’instar des peintres du XIXe siècle, Polillo s’inspire de l’univers environnant et de l’atmosphère des lieux pour nous livrer une série inédite de photos portant une griffe particulière reconnue parmi tous. Et malgré qu’il s’agit de lieux ou d’aspects déjà présents dans une multitude de thèmes déjà photographiés, les photos de Pollino qui se rapprochent étonnamment de certaines peintures, nous touchent et nous impressionnent. Le livre «Visions of Venice» qui recense les photos de la même série est une prouesse photographique qui nous guide à travers la Venise de Roberto Polillo.

Le site de Roberto Polillo: ici.