Qui est Henrique Oliveira ?

© Henrique Oliveira
© Henrique Oliveira

Nous avons déjà croisé ses installations en France. Que ce soit au Palais de Tokyo ou au domaine de Chaumont-sur-Loire, le personnage interpelle via son art. Connu notamment pour ses œuvres « Baitogogo » ou « Transarquitetônica », il s’agit d’un artiste hors pair qui mérite le détour.

En plus d’une vingtaine de distinctions, le natif de São Paulo a à son actif une cinquantaine d’expositions (personnelles ou en groupe) dans le monde. A la fois, peintre et sculpteur, l’artiste né en 1973 garde une écriture unique identifiable de tous.

Dans ses œuvres, Henrique Olivera utilise un matériau répandu dans son pays natal, il s’agit du bois que l’on trouve sur les palissades des chantiers de la cité. Une matière primitive qui devient une œuvre d’art à la puissance exceptionnelle. Les œuvres d’Oliveira interagissent le plus souvent avec l’architecture du lieu de l’exposition dont ils adoptent les configurations. Utilisant quelquefois le collage et tantôt l’assemblage, l’artiste crée des formes organiques spectaculaires dont il émane une telle force que le visiteur a l’impression d’être emporté dans le doux tournoiement de la matière.

Entre architecture et nature

La plus grande installation de l’artiste à ce jour est « Transarquitetônica » l’installation qui a été présentée au MAC (Museu de Arte Contemporanea da Universidade) de São Paulo où à partir de matériaux recyclés, l’artiste questionne le lien entre architecture et nature. Ainsi, à travers des installations en bois qui envahissent le lieu, Oliveira montre comment l’espace intérieur peut être saisi et vécu par le visiteur.

Dans l’art d’Oliveira les multiples potentialités sont conçues pour embrasser l’observateur dans un univers grandiose qui mêle à merveille construction, nature et textures. Comme si toutes les astuces utilisées sont là pour exprimer symboliquement la transformation de l’évolution de l’architecture. Un clin d’œil à une avant-garde brésilienne dont les idées dominent l’ambiance présentée.

Qu’elles soient sous forme de peintures, de sculptures ou des installations, l’art composite d’Henrique Oliveira exhorte à la fois l’urbain et le paysage, il implique aussi curieusement la science , c’est pourquoi ses assemblages paraissent toujours invraisemblables.

Bientôt, nous pouvons admirer l’une des installations de l’artiste dans le Centro Pecci de Prato qui vient d’ouvrir ses portes et dont j’ai récemment parlé: ici.

Le site de l’artiste Henrique Oliveira: ici.