L’équerre d’argent 2019, quoi de neuf?

Comme chaque année, la cérémonie de l’équerre d’argent vient d’avoir lieu et comme chaque année les mécontents sont nombreux. Sauf que cette fois-ci, au milieu des diverses déclarations, certaines critiques semblent être pertinentes.

Enfin, tout le monde sait que le Moniteur des travaux publics est un groupe privé qui a trouvé, depuis de nombreuses années, une grande renommée concernant tout ce qui touche à l’architecture. L’équerre d’argent est le prix annuel le plus attendu dans la profession, c’est pourquoi, il n’est pas étonnant qu’il soit largement critiqué.

Pour bien récompenser il faut être libre

Cette année, aucune critique en vue, les déclarations ont trouvé leur place surtout sur les réseaux sociaux, étonnant? Pas tellement quand on sait que certains journaux d’architecture délaissent la critique et se consacrent à la promotion architecturale beaucoup plus gratifiante par ailleurs.

Chaque année Détails d’architecture publie une sélection des projets de l’année, j’oublie certainement quelques projets et j’en délaisse d’autres. N’étant pas partie prenante sous aucune forme avec l’équerre d’argent, je peux donc me permettre quelques suggestions.

Pourquoi l’équerre d’argent ne met jamais en avant les maisons individuelles ou familiales? Une petite distinction serait la bienvenue. Surtout quand on sait que l’architecture est tout aussi créative voire indispensable quand il s’agit de loger une famille. Dans certaines régions comme la Bretagne, l’Alsace, la Haute Savoie, la Corse ou ailleurs, la réalisation de la maison individuelle est un vrai savoir-faire, un véritable défi pour la profession. Une petite place ne serait-ce qu’une distinction serait donc la bienvenue dans ce large panel de diverses constructions récompensées chaque année.

Pourquoi l’équerre d’argent ne récompense pas les innovations en matière d’architecture? Cette année, la récompense du projet de logements de Sophie Delhaye est mise en avant comme une véritable réflexion en matière de logement, faisons alors une catégorie à part entière qui récompense non pas les logements mais l’innovation tout court. Donnons quelques exemples : L’agence MFR a réalisé en 2019 à Toulouse un projet mixte innovant premier de son genre en France, combien de journaux ont parlé de ce projet? Bien que la réalisation a reçu plusieurs prix. Par le passé, l’agence Pietri architectes (Jean-Baptiste Pietri) a eu également une belle réflexion concernant les logements, ces derniers une fois réalisés, qui en a parlé? L’agence ITAR (Ingrid Tallandier) est connue par ses réflexions sur les espaces partagés dans les logements, des idées réalisées mais, toutefois, restées assez discrètes. Une vraie catégorie serait peut être plus apte de faire la part des choses en matière d’innovation.

Sortir de toutes les contraintes pour voir clair

Parlons matériaux de construction. Cette année, plusieurs voix se sont levées en pointant le béton qui a été mis trop en avant par les diverses récompenses et surtout l’équerre d’argent. Quelques architectes dénoncent le manque d’attention vis à vis de certains matériaux. A l’heure du développement durable et le retour vers les matériaux moins polluants, l’équerre d’argent récompense de nombreuses constructions en béton. Où sont passés les projets en béton de chanvre, en bois, en pierre? L’année dernière l’agence Barrault Pressacco a été nommée pour son projet parisien de logements en pierre, mais cette nomination reste l’une des rares exceptions. De nombreuses agences d’architecture comme X-Tu, Hessamfar-Verons ou Guinée*Potin travaillent ces matériaux bien avant que la frugalité heureuse soit revendiquée par la plupart des architectes, des projets réalisés aux quatre coins de la France, existent bel et bien, il suffit de les considérer.  

Et pourquoi pas une nouvelle catégorie “Après quelques années” ? L’architecture neuve est toujours attirante voire très séduisante surtout quand il s’agit de jauger à travers quelques photos et un discours bien préparé. Peu de journaux évoquent les bâtiments construits des années plus tard pourtant il s’agit de l’essence même de l’architecture, un édifice qui a vécu aux aléas du temps peu importe les couleurs de se façade, est toujours le résultat d’une bonne architecture. Cette catégorie peut être ouverte à la proposition de tous, le meilleur moyen d’avoir de vraies surprises.

D’ailleurs en terme de surprise, l’équerre d’argent ne surprend plus grand monde sauf pour sa première œuvre. Tous les projets choisis ou primés ont déjà fait le tour des couvertures des quelques plus grands journaux d’architecture comme AMC, AA’, etc…Pourtant, d’autres projets, beaucoup plus discrets et tout aussi méritants existent, il suffit parfois d’aller à leur rencontre.

16 réflexions sur « L’équerre d’argent 2019, quoi de neuf? »

  1. Bravo! Excellente tribune. Je ne peux qu’adhérer, l’Equerre d’argent et son prix ne répondent plus aux problématiques actuelles. Toujours les mêmes nominés, les archis en ont marre en plus il faut payer pour être choisi par les mêmes quel honneur. Chemetov qui est en même temps dans deux jury, le béton et l’équerre, les mêmes lauréats partout même si les constructions sont bonnes marre des mêmes photos qui couvrent les mêmes journaux.
    Heureusement d’autres prix comme la MOA ou les Muuuz Award existent, ils m’ont l’air plus juste.

    1. Tiens, ça faisait longtemps que tu n’avais pas laissé un commentaire 🙂 (Mais je sais que tu me lis)

      1. Ce sont des questions pertinentes qui peuvent se pose pour chaque prix d’architecture bien que l’équerre me semble de plus en plus déconnectée par nos vécus.
        Tu as soulevé le problème des journaux et tu as tout à fait raison. D’ailleurs peu de monde achète le moniteur ou A À , chez nous à l’agence on est abonné à d’A qui répond mieux à nos attentes. Sinon il y a tous les sites anglais en libre-service et qui montrent une exvellente architecture. L’équerre vieillit mal (;
        Sache qu’ici tout le monde te lit et attend en se disant quel beau projet elle va encore publier (je ne fais pas trop là? :d)

  2. Sipane! c’est trop bien écrit comme d’habitude bravo!
    J’ai vu que les autres ont réagi en masse sur FB, moi je suis vieux jeu, je veux être publié ici aussi 😉
    Tout ce que tu as cité est sensé, aujourd’hui l’équerre ne donne plus l’image d’avant, c’est devenu politique il faut primer les copains. Et les journalistes ne font plus correctement leur boulot, ils vont visiter les projets portés par les agences de com de préférence les copains et délaissent complètement d’autres projets sous prétexte qu’ils ne le savaient pas! A d’autre! On nous envoie de projets innovants à longueur d’année mais aucune réponse, il faut payer l’agence de com et puis la participation et puis, et puis…
    Voilà j’ai donné mon avis c’est personnel mais beaucoup d’autres sont d’accord avec moi;

    1. Trop bien écrit, Agathe ? Curieux reproche : on n’écrit jamais trop bien.
      Ou alors, c’est du langage ado, « trop » (péjoratif) au lieu de « très » (laudatif) ?….
      Évitons ça, à nos âges 😉

  3. J’ai laissé un commentaire depuis deux jours, je ne retrouve pas, est-ce normal?

    1. Bonjour Matthieu,
      Voilà ton commentaire, je le remets ici (essaye de poser ton commentaire directement ici, au lieu de l’envoyer par mail comme tu fais d’habitude)
      Bonjour,
      Ton papier est excellent, Merci.
      Pourquoi ce bruit autour de l’équerre? J’avais l’impression que cette année le lauréat faisait l’unanimité mais quand j’ai regardé ici et là je me suis rendu compte que tout le monde n’était pas d’accord encore une fois sur le principe, pas sur la personne et/ou le projet. Pourquoi maintenant? c’est le moment d’y penser après chacun de nous part dans ses charrettes et on n’en parle plus jusqu’à l’année prochaine. Il y a beaucoup de choses à reprocher à cette équerre, d’ailleurs est-ce que tout le monde y croit? De moins en moins. C’est une vitrine pour quelques amis ou architectes bien placés, les autres n’ont qu’à rester dans l’ombre. Heureusement d’autres prix existent et font valoir nos projets. Je n’ai jamais envoyé de dossier à l’équerre et je ne le ferai jamais cela ne m’a pas empêché de gagner de grands projets. J’ai laisse ce mot sur ton site parce-que tout ce que tu écris me semble réfléchi et te remercie de tout ce que tu fais pour l’architecture car tu le fais gratuitement et sans arrière pensée.

  4. Qui fait encore attention à l’équerre d’argent? A priori peu de monde ou ceux qui courent les soirées pour être sur les bonnes photos. C’est pathétique! Au lieu d’essayer à tout prix de rafler un ou plusieurs prix, les architectes feraient bien de travailler. JHTachon est un bon architecte, avait-il besoin de ce prix? Mais! j’oubliais la rivp. Comme il y a deux ans l’absence de logements au prix de l’équerre ne leur avait pas plu, il fallait que le moniteur se rachète. Et les soirées du Moniteur c’est la basse court, j’ai arrêté depuis longtemps de participer à ce manège pourtant je n’ai jamais eu autant de projets construits.
    Ton article est excellent, tes suggestions ne devraient pas tomber à l’eau. Merci à toi.
    Nicolas

  5. A Sylvie,
    Pardon, mais on se connaît? Si le mot  »trop » vous paraît inadapté, ce n’est pas mon problème et quand je donne mon avis, je ne cherche pas mes mots dans un dico. Je préfère passer mon temps à construire mes projets pour que mes ados soient fiers de moi.
    Bravo encore Sipane.

  6. Bravo Sipane! Tu dis ce que je pense. Les journaux d’architecture font l’apologie de quelques amis de la rédaction, ils s’en cachent pas ils disent nous sommes les chouchous d’un tel ou de l’autre. Mes amis à moi ou moi-même ont envoyé à plusieurs reprises nos projets pour la publication, même pas de réponse. Pourtant nous avons été publié dans des blogues étrangers et surprise, certains journaux nous contactent en découvrant nos projets. Depuis trois mois, Tachon était partout comme Bruther l’année dernière, plus de surprise de ce côté. Cette année même l’AA’ s’y est mise, mais ce que publie ce journal c’est un autre débat, le niveau a sacrément changé depuis nos années d’étude il n’y a qu’à lire quelques pages. Bref, tous ces journaux c’est de la communication plus ou moins déguisée. Il reste les prix, il y en a tellement l’équerre devient une récompense rien de plus! Je tiens à te remercier, les projets que je découvre sur Détails d’architecture sont très bien, tu as pourtant l’embarras de choix mais tu préfères montrer toujours de nouvelles constructions.
    Bise

  7. Bien vu Sipane! Comme d’habitude ton papier est excellent. C’est dommage que les archis donnent trop d’importance à l’Equerre, je crois comprendre pourquoi à cause de certains partenariats ou les copinages avec certains maîtrises d’ouvrage. Il n’y a qu’à aller voir qui est présent pendant leurs soirées d’équerre, on comprend de suite ce qui se trame et il faut dire que l’ambiance n’est pas si fraternelle qu’elle s’y paraît.
    Si je veux parler d’un journal d’architecture qui a gardé encore un tout petit peu d’intégrité c’est d’A, les autres font presque de l’ombre à certaines agence de com :d c’est bien dommage mais c’est ainsi.
    Concernant tes propositions, je trouve qu’elle sont vraiment pertinente, sauf que tu proposes une catégorie ouverte au public, je trouve que ce n’est pas possible dans le cadre du moniteur qui fait payer ses dossier de participation! Si tout devenait gratuit, qui payerait leur cocktail? 😉 Blague à part, c’est le principe même que je trouve discutable, les quelques journalistes qui font le premier tri pour présenter les nominés au jury, du moment où ce n’est pas indissociable des projets qu’ils ont visités, la sélection ne peut être juste. Donc c’est complètement subjectif et le pauvre jury croît qu’il a fait un choix alors qu’on avait mâché le boulot à sa place. Enfin, c’est le mode de ce prix qui serait à revoir.
    P.S. Je me rends compte que nous sommes nombreux d’archis à commenter le monde est petit 😉

Les commentaires sont fermés.