Archives par mot-clé : Brésil

La maison qui s’inspire des vagues

© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti

Au Brésil, l’agence Mareines Arquitetura vient de terminer la réalisation d’une charmante maison qui s’inspire des vagues pour un résultat remarquable. A la fois expressive et fonctionnelle, la résidence constitue un exceptionnel refuge avec vue sur le large.

Un toit ondulé

Située entre les quartiers animés de São Conrado et Barra da Tijuca de Rio de Janeiro, la résidence flotte au-dessus de l’océan Atlantique. Face à la mer, l’ensemble se développe sur une parcelle étroite et orientée vers le sud. Les architectes nous racontent qu’ils ont décidé d’étendre la maison jusqu’aux énormes murs des deux voisins afin de minimiser leur impact et offrir aux propriétaires une imprenable vue vers l’océan. D’ailleurs, les concepteurs rapprochent la vue de l’intérieur de la maison à la vue d’un paquebot, que des belles perspectives à l’horizon, entre ciel et mer.

Un toit ondulé évoque le mouvement marin et crée des ouvertures en verre qui contrôlent l’apport de la lumière et de l’automatisation de la trémie. Différentes directions du vent, angles du soleil et températures déterminent les ajustements nécessaires pour garantir le confort thermique de manière passive.

Du bois et d’acier

La géométrie complexe du toit recouvert de tubercules de pin est générée par de grandes poutres courbes en bois d’eucalyptus laminé. Ces dernières sont soutenus par des colonnes de section circulaire en acier galvanisé. La maison est développée sur quatre étages accessibles par des escaliers et un ascenseur à piston hydraulique en verre. Le niveau d’accès comprend la zone de service, la cuisine et le salon / salle à manger. Le premier niveau comprend des chambres pour les employés, des chambres d’hôtes et une salle de télévision. Le niveau d’accès le plus bas constitue le contact direct avec la nature.

Une piscine à débordement sinueuse sépare la mer du jardin gazonné. Sur le terrain, nous pouvons également trouver un arbre (acérola) ainsi qu’un grand jardin vertical. Un vaste salon avec un espace gourmand, un bar, un sauna et dressing complètent le programme de l’étage. A travers un escalier à part, les habitants arrivent à l’étage intime où se trouvent les trois suites, la salle familiale et la salle de jeux. Tout est minutieusement étudié pour le plus grand confort des utilisateurs des lieux.

© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti

Le site de Mareines Arquitetura: ici.

Les photos: © Leonardo Finotti et Jacques Paul Barthelemy (drone)

Au Brésil, une remarquable maison signée Mareines Arquitetura

© Leonardo Finotti

« Notre première décision concernant la façon d’aborder la conception d’une maison à Campos do Jordão, une ville au climat tempéré à 1600 mètres d’altitude située dans les montagnes près de São Paulo, a été d’éviter le style des Alpes européennes. » Déclarent les architectes de Mareines Arquitetura.

Un emplacement idyllique

C’est une parcelle exceptionnelle entourée d’une nature luxuriante, dominant toute la vallée de Paraíba Paulista. Un emplacement idyllique pour la réalisation d’une maison familiale. C’est dans cet environnement singulier, entouré de beaux pins Araucaria, que les architectes de l’agence brésilienne Mareines Arquitetura ont construit leur projet.

Dans ces contrées lointaines entre ciel et montagne, la plupart du temps, le climat est sec et froid. La forme du bâtiment prend ses sources dans la pomme de pin, l’une des nombreuses particules qui forment le fruit des arbres Araucaria que l’on trouve dans les environs. Il s’agit d’une forme organique sinueuse qui semble se faufiler entre les arbres et les vents. Au lieu d’escaliers, les architectes ont conçu des rampes et au lieu des couloirs, plusieurs espaces sculpturaux aux formes fluides. Bref, la maison baptisée au nom de la pomme de pin constitue un remarquable exercice où l’architecture et la nature se complètent.

Des matériaux naturels

L’usage des espaces fluides associé à l’utilisation des rampes renforce, selon les architectes, l’importance de l’expérience sensorielle de l’architecture. En effet, une étroite rampe incurvée faiblement éclairée et progressivement inondée de lumière et de vues étonnantes constitue la colonne vertébrale de la résidence. Quatre suites et un bureau avec une vue de 180° sur les montagnes environnantes et les arbres indigènes prennent place au dessus du salon, de la cuisine et de la salle à manger. Le toit et sa géométrie complexe font clairement référence à la pomme de pin.

« Nous avons spécifié des matériaux naturels comme le bois, les briques et la pierre pour rehausser le caractère organique du projet. » Soulignent les architectes.
Les grands espaces fournis par la structure métallique et les verres (dont beaucoup sont incurvés) découvrent le magnifique paysage et permettent des découvertes surprenantes des alentours. La maison réalisée par Mareines Arquitetura constitue un bel exploit à découvrir sans tarder.

© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti
© Leonardo Finotti

Le site de Mareines Arquitetura: ici.

Les photos: © Leonardo Finotti

Raffinée, la maison en béton réalisée par Solange Cálio

© Denilson Machado – MCA Estúdio

Située dans la Quinta do Golfe, un condominium privé qui se trouve à São José do Rio Preto, au Brésil, la résidence présente un certain raffinement doublé d’une belle mélange de textures. La réalisation est signée par l’architecte Solange Cálio et l’aménagement paysager Luciano Fiaschi.

Intérieur-extérieur

Le concept initial du projet consiste à intégrer astucieusement l’intérieur dans le jardin et la piscine qui entoure la résidence. Pour cela, le choix de l’architecte s’est porté sur les grandes baies vitrées s’ouvrant sur l’extérieur. L’éclairage naturel est abondant, ce qui donne à l’intérieur le sentiment d’une véritable extension de l’extérieur. Le béton apparent est présent partout dans construction. Sur la façade, le matériau est accompagné par le bois de cumaru et du verre transparent. L’aménagement paysager et les pierres complètent astucieusement les abords de la maison.

Minimaliste et sobre

À l’intérieur, le béton se croise habilement avec le bois pour donner une ambiance particulière à la fois chaleureuse t accueillante. Le sol est en marbre. L’ensemble est harmonieux et les détails sont soignés. Un autre point fort de cette résidence est sans aucun doute la circulation vers les chambres. Faisant face à la grande baie vitrée, les habitants traversent les espaces tout en jouissant de la vue sur la piscine à débordement ainsi que sur le terrain de golf qui se trouve au fond de la parcelle.

Des objets portant la signature de grands designers comme Sérgio Rodrigues complètent le décor intérieur ou extérieur. La touche de l’architecte se reconnait par son côté minimaliste à la fois sobre et raffiné. Au premier regard, côté rue, la maison semble fermée sur l’extérieur mais une fois à son intérieur, les habitants se trouvent dans un univers ouvert sur l’extérieur, lumineux et généreux. Une réalisation réussie !

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

© Denilson Machado – MCA Estúdio
© Denilson Machado – MCA Estúdio

Le site de Solange Cálio Arquitetos: ici.

Les photos: © Denilson Machado – MCA Estúdio

A São Paulo, Marcio Kogan signe un ouvrage poétique

© Fernando Guerra / FG + SG

C’est une charmante maison qui se dresse dans les environs de São Paulo, au Brésil. Réalisée par l’agence d’architecture Studio mk27, la résidence de béton et de bois dialogue subtilement avec l’extérieur.

De béton et de bois

Située dans les environs de São Paulo au Brésil, un pays où l’architecte a construit un grand nombre d’ouvrages significatifs, la « Redux House » est un bel exemple poétique. L’architecte y utilise un système de construction élémentaire caractérisé par des dalles en béton et des blocs d’habitation jouant chacun un rôle spécifique tout en se greffant sur un plan libre et ouvert sur le paysage.

L’architecture de Marcio Kogan semble hériter de l’enthousiasme ambiant des États-Unis d’après la seconde guerre mondiale. L’Amérique victorieuse proposait alors un nouveau style de vie, en accord avec l’air du temps. Nous trouvons des ouvrages optimistes sous la forme d’habitations où les espaces visent à un subtil dialogue entre l’intérieur et l’extérieur, ou encore entre l’espace et l’environnement.

Le plan libre

A l’image des Case Study Houses, l’utilisation de deux dalles, l’une pour le plafond et l’autre pour le sol, libère complètement le plan de la maison. À l’intérieur, les fins piliers structurels sont masqués par quatre quadrilatères qui divisent les espaces en fonction de leur rôle comme les chambres à coucher, la cuisine et les sanitaires et finalement les divers locaux techniques. Sur trois côtés, des baies vitrées qui s’étendent sur toute la hauteur des façades

Construite en hauteur, la villa signée de Marcio Kagan a été conçue pour valoriser la nature environnante, un paysage typique ainsi qu’une forêt luxuriante. Le plan en « L » prévoit un seul étage couvert ainsi qu’une piscine située au même niveau. Il s’agit en somme d’un petit bijou qui vaut la découverte.

© Fernando Guerra / FG + SG
© Fernando Guerra / FG + SG

© Fernando Guerra / FG + SG
© Fernando Guerra / FG + SG

© Fernando Guerra / FG + SG
© Fernando Guerra / FG + SG

Le site de Studio mk27 : ici.

Les photos : © Fernando Guerra / FG + SG

A Curitiba, le béton encore et toujours

 

© Fernando Zequinão

Situé dans un quartier résidentiel de Curitiba, le projet élaboré par l’agence brésilienne Elmor Arquitetura est une annexe d’une maison comprenant une piscine intérieure qui sert également de zone de loisirs.

Une douce coexistence

Le projet vise à enrichir l’ensemble architectural à travers un nouveau volume qui exprime esthétiquement son caractère résidentiel d’une manière contemporaine sans heurter la construction existante. L’accessibilité, les dimensions, les circulations ainsi que les matériaux ont été conçus selon le souhait des propriétaires des lieux.

La construction consiste en un volume rectangulaire de 18 mètres de long et de 8 mètres de large, elle est réalisée en béton brut où apparaissent merveilleusement les lattes de bois. Le verre rajoute une touche de contemporanéité à l’ensemble et son croisement avec le béton donne au projet un côté intemporel charmant. De grandes portes coulissantes en verre s’ouvrent complètement permettant un accès libre à l’extérieur, une manière d’agrandir le salon tout en brouillant les limites de l’intérieur et de l’extérieur. Quant à la piscine, le jardin et les terrasses, ils offrent de multiples usages pour diverses activités.

Un exemple de durabilité

Sur la partie nord de la résidence, la terrasse est couverte par un large abri en béton. Suivant certains principes de durabilité, la conception proposent plusieurs ouvertures d’air qui permettent une ventilation transversale tout au long de la journée en refroidissant le bâtiment. Le revêtement du sol est un mélange de quartz et de marbre, il allie durabilité et fonctionnalité. Tout l’éclairage du projet a été réalisé sur des lampes à LED.

À l’intérieur l’espace est ponctué de grands panneaux de bois de noyer, un matériau de faible impact environnemental qui, en plus de ses caractéristiques esthétiques, régule la température. Les panneaux en bois cachent également les armoires et le grill. Le même procédé a été utilisé dans le salon, où un panneau de bois couvre le home cinéma et camoufle la porte de la salle de bain. Pour accéder à l’intérieur, les utilisateurs des lieux devront emprunter l’une des portes coulissantes vitrées dont l’existence brouille les barrières entre la maison principale, l’annexe et les jardins environnants. L’idée permet de créer plusieurs configurations offrant la possibilité d’isolement ou d’interaction pour chaque volume.

A Curitiba, Elmor Arquitetura a réalisé une construction simple et subtile qui met le béton sur un piédestal.

© Fernando Zequinão
© Fernando Zequinão

© Fernando Zequinão
© Fernando Zequinão

© Fernando Zequinão
© Fernando Zequinão

Le site de l’agence Elmor Arquitetura : ici.

Les photos : © Fernando Zequinão

De béton et d’acier

© Bulla Jr.

Au Brésil, dans l’État du Paraná, à Maringá l’agence d’architecture Une Arquitetura a réalisé une petite maison qui croise malicieusement le béton et l’acier pour un résultat extraordinaire.

Une vue imprenable

La résidence est située dans un quartier en pleine expansion. La parcelle occupe l’un des points les plus élevés de la ville et profite d’une vue imprenable sur les environs. En raison de l’exiguïté de l’ensemble, la stratégie des architectes consistait à restreindre le programme aux exigences fondamentales pour mieux optimiser l’espace. En conséquence, le projet a été conçu avec deux étages, le rez-de-chaussée qui se compose du salon, de la salle à manger tandis qu’au-dessus, le premier étage comporte les espaces privés.

L’un des idées du projet était de concevoir des espaces ouverts ainsi le rez-de-chaussée, qui comporte peu de cloison, privilégie l’éclairage naturel et la ventilation transversale. De plus, la fusion du salon, de la salle à manger, de la cuisine et de la cour donne un espace idéal pour accueillir des amis, selon la coutume de la famille. Pour rendre cela possible, les architectes ont préféré une dalle ainsi qu’une structure en béton, ce qui permet d’avoir des espaces généreux sans parois latérales. Il en résulte une salle de séjour à double plafond avec une fenêtre zénithale automatique, qui contribue à la luminosité naturelle ainsi qu’à la ventilation de la résidence.

Un doux mélange de textures

L’entrée de la maison est composée de quatre portes pivotantes en acier corten. Ces dernières créent une ventilation transversale au rez-de-chaussée et relient l’intérieur aux espaces extérieurs de la résidence. A l’arrière de la maison, se trouve un jardin agencé par les résidents. En plus de refléter le style de vie du couple qui a arrangé l’ensemble selon son goût, la terrasse comporte également un escalier fixé au mur qui donne accès sur le toit.

L’étage supérieur est composé d’un bureau, de deux chambres et la chambre principale qui a son propre accès extérieur et qui offre une vue sur le jardin et le centre-ville. La façade est couverte par une dentelle en acier corten réalisée par l’artiste plasticien Nivaldo Tonon.
Enfin, nus pouvons trouver sur le toit, un potager biologique. De là, les résidents peuvent également avoir une belle vue sur le paysage urbain environnant.

L’intérieur est doté d’objets modernes et de meubles contrastant avec plusieurs pièces héritées de la famille. Un mélange épuré et sobre qui donne à l’ensemble un air distingué.

© Bulla Jr.
© Bulla Jr.

© Bulla Jr.
© Bulla Jr.

© Bulla Jr.
© Bulla Jr.

© Bulla Jr.
© Bulla Jr.

Le site de Une Arquitetura : ici.

Les photos : © Bulla Jr.