Archives par mot-clé : Santorin

Un petit hôtel de charme à Santorin

© Stale Eriksen

En Grèce, sur l’île de Santorin, les architectes de k-Studio ont réalisé un hôtel de charme avec une vue exceptionnelle sur le large. De couleur blanche, les diverses entités se superposent et se rencontrent pour former un ensemble cohérent à la fois fonctionnel et plastique.

Une architecture unique

Le souhait du propriétaire était la conception d’un petit hôtel sur un site spectaculaire en bordure du volcan de Santorin. Le projet a été mené par l’agence grecque établie à Athènes k-Studio.

Selon les architectes, le propriétaire, originaire de l’île, avait une vision et une détermination qui ont conduit le projet de bout en bout et ont donné aux architectes l’occasion de pousser le concept et sa réalisation jusqu’à ses limites, dans tous les sens du terme. Il en résulte une architecture à la fois unique et spectaculaire qui répond aux différentes exigences du propriétaire des lieux tout en faisant un joli clin d’œil à la tradition architecturale de Santorin.

L’inclinaison abrupte du site, appelait, dès le départ à des solutions innovantes. Ces dernières devaient répondre aux problèmes de circulation et d’aménagement, tout en assurant aux utilisateurs des lieux des vues ainsi que des panoramas spectaculaires. Le programme contient trois villas compactes et dynamiques qui prennent une forme sculptée et se juxtaposent au bord du chemin composé de roche volcanique et des murs de soutènement.
Traditionnellement, les maisons des villages grecques sont petites et étroites. Pour offrir une expérience haut de gamme, l’ambition des architectes était de créer de l’espace pour les invités tout en leur assurant le plus d’intimité possible. La rénovation de la villa troglodyte d’origine a conservé son plan caractéristique, composé de trois pièces, l’ensemble s’ancre dans le rocher.

Révéler les sensations fortes du site

« Parfaitement sculptés dans la montagne, les courbes des plafonds voûtés adoucissent les ombres en supprimant les lignes nettes et en les fondant dans l’espace plus sombre situé à l’arrière du plan. La façade et la lumière sont exploitées, mais l’espace plus frais et plus sombre invite les visiteurs à s’échapper de la chaleur accablante qui règne à l’extérieur. » Racontent les architectes qui soulignent par ailleurs que cette villa est située au-dessus des deux autres nouvellement construites. Ces dernières coupent le plan linéaire en deux, s’empilant les unes sur les autres, de sorte que chaque villa présente un niveau supérieur qui comprend les divers espaces de vie ainsi qu’un étage inférieur où se trouvent la partie nuit. a disposition adoptée par les architectes permet une très grande luminosité aux trois villas tout en assurant aux utilisateurs un spectaculaire panorama. Ainsi, chaque entité se dote d’un point de vue unique pour admirer le coucher de soleil.

Les architectes racontent que les deux forces motrices de leur concept étaient la roche volcanique et l’architecture vernaculaire. Selon eux, ils souhaitaient révéler les sensations fortes du site tout en garantissant aux utilisateurs le confort, l’intimité et le style de vie décontracté. C’est pourquoi, ils ont travaillé avec « la roche volcanique naturelle pour couper des itinéraires à travers le site et en conserver les limites, ainsi qu’avec du bois calciné et du métal noirci pour mettre en valeur le pouvoir de la nature dans les villas. »

Les courbes douces, la couleur blanche immaculée due à l’utilisation de la chaux blanche, les diverses finitions en pierre plus claires, entre autres constituent d’importants détails qui créent un équilibre entre fraîcheur et calme des intérieurs. La roche volcanique noire et les finitions brûlées s’opposent aux courbes blanches froides et aux textures délavées apaisantes pour former un ensemble remarquable qui pousse à la découverte.

© Claus Brechenmacher
© Stale Eriksen
© Stale Erikse
© Stale Eriksen
© Mirto Latropoulou

Le site de k-Studio : ici.

A noter que Vora Villas a remporté le prix du « meilleur complexe hôtelier » de AHEAD Europe Award, 2018.

A Santorin, l’architecture aussi a un goût d’évasion

© Vangelis Paterakis

C’est une maison de vacances située sur l’île de Santorin, en Grèce, que les architectes de l’agence Kapsimalis ont réalisé pour le plus grand bonheur de ses propriétaires. Épurement, sobriété mais aussi extravagance et grâce sont au rendez-vous.

La maison est située dans le village traditionnel d’Oia, sur l’île de Santorin. L’ensemble se compose d’un étage enfouie dans la terre ainsi qu’une partie accessible de l’extérieur reliée à ce dernier par un escalier en forme organique. Le deuxième étage est donc à ciel ouvert et comprend une terrasse et une piscine à débordement.

À l’intérieur de la maison-cave, se trouve un salon et une cuisine, deux chambres et leurs salles de bains respectives, un hammam et un sauna. La partie extérieure a été conçue comme une plate-forme qui donne sur le volcan. Une piscine à débordement, un espace voûté semi ouvert ainsi que plusieurs petits coins pour se prélasser font parties du plateau.

L’exploitation des courbes de la grotte

L’idée principale des architectes est l’exploitation des courbes de la grotte existante qui forme la parcelle. Aussi complexe qu’il paraît, le terrain accueille subtilement la conception qui s’y installe confortablement. Comme un cocon, la maison de vacances profite de la géographie existante pour assurer une douce intimité à ses habitants. Tout en profitant des vues idylliques alentours, les utilisateurs des lieux peuvent se retirer dans leur grotte.

L’architecture de la maison s’intègre complètement au contexte tout en faisant un joli clin d’œil à celle des habitations de l’île. Le matériau principal utilisé pour la reconstruction de la grotte et pour le soutien des falaises volcaniques est un mélange de ciment, de sable et d’eau qui appliqué par pression à travers un cylindre produit une dense couche de béton. Quant aux pierres volcaniques et le plâtre blanc, ils sont utilisés pour la construction des parois intérieurs et extérieurs.

Les intérieurs sont épurés, à la fois fonctionnels et lumineux, l’ensemble est enchanteresque. Bref, à Santorin, l’architecture aussi a un goût d’évasion !

© Vangelis Paterakis
© Vangelis Paterakis

© Vangelis Paterakis
© Vangelis Paterakis

© Vangelis Paterakis
© Vangelis Paterakis

© Vangelis Paterakis
© Vangelis Paterakis

Le site de Kapsimalis Architects: ici.

Les photos : © Vangelis Paterakis