Archives par mot-clé : Peninsula Residence

Résidence Peninsula, l’élégante réalisation signée Richard Beard Architects

© Paul Dyer

Aux États-Unis, en Californie, dans la région de la baie de San Francisco, l’agence d’architecture Richard Bread Architects a réalisé la Peninsula Residence, une construction luxueuse qui croise adroitement l’élégance et la fonctionnalité.

La permanence, le confort, le luxe, la tradition et la modernité

La péninsule au sud de San Francisco est parsemée de villes et villages de banlieue dans les collines et les vallées le long de la côte ouest de la baie nichées au milieu des quartiers vallonnés. Les propriétaires étaient à la recherche d’une propriété ensoleillée qui offrait de l’intimité et la possibilité de s’étendre. L’abondance de terrains plats signifiait que le site serait en mesure d’accueillir une maison et des structures avec beaucoup d’espace restant pour le développement de paysages actifs et passifs.

« Le programme de la maison était assez compliqué», note Richard Beard, architecte principal du projet et fondateur de Richard Beard Architects. « Cela a nécessité des mouvements de composition intelligents pour répondre à tout ce que les clients désiraient. Bien qu’il ait été conçu pour une vie facile et décontractée au quotidien, il devait fournir un espace de divertissement généreux, un bureau, une salle de fitness et des locaux pour invités, tout en préservant l’intimité de chacun. » En effet, la maison devait être élégante mais fonctionnelle, une maison familiale qui transmettait simultanément la permanence, le confort, le luxe, la tradition et la modernité. Le défi était donc de savoir comment croiser ces notions apparemment disparates ensemble pour engendrer un projet harmonieux où il fait bon vivre.

La réponse a été de créer une maison qui fonctionne comme une armature solide mais neutre et qui repose sur des proportions et des matériaux traditionnels. Les intérieurs pourraient alors servir de contrepoint élégant, animant les espaces à souhait. C’est ainsi qu’une série de structures et de murs recouverts de pierre définissent la propriété, contribuant à briser l’échelle globale de la maison qui mesure d’environ 12 000 pieds carrés. Les espaces entre les structures deviennent une suite de cours extérieures. La pierre, empilée à sec et dotée d’une face fendue brute, procure un sentiment d’intimité à la propriété.

Une esthétique ni trop formelle ni trop décontractée

La maison se déploie comme une série de couches qui signalent physiquement et métaphoriquement la transition de la vie publique à la vie privée. Le chemin est marqué par une série de murs et de cours, dès la rue, qui mènent à l’intérieur. En quittant la route et en traversant un plan d’eau, les propriétaires passent par un portail dans une loggia attenante à une cour et à une piscine réfléchissante. L’entrée en acier et en verre révèle l’intérieur de la maison, où un grand escalier incurvé s’élève devant une autre piscine réfléchissante et la cour arrière.

À l’intérieur de la maison, des proportions classiques ont été poussées, tirées et étirées pour créer des silhouettes singulières offrant à l’ensemble une atmosphère unique. Les murs extérieurs en pierre se glissent à l’intérieur de la maison où l’on trouve un mélange de calcaire (murs et sols), de bois et de plâtre. De subtiles différences dans la finition calcaire (aiguisée pour l’intérieur, brossée pour l’extérieur) contribuent à unifier les espaces intérieurs et extérieurs. De grandes fenêtres à ossature en acier et des poutres en cèdre rouge ajoutent de l’ampleur aux espaces intérieurs. « La principale préoccupation des propriétaires était toujours de devenir trop moderne et la mienne de rester trop traditionnelle », déclare l’architecte d’intérieur Kelly Hohla qui s’est occupée de l’agencement de la maison. « Je voulais qu’ils aient une maison au goût du jour qui se sente intemporelle et où ils peuvent grandir, je pense que nous avons réussi à trouver l’équilibre parfait. » Rajoute-t-elle.

Des espaces de rassemblement communs comme le salon, la salle à manger ou la cuisine, se trouvent au premier étage, chacun donnant accès à l’extérieur. Le deuxième étage comprend une zone réservée aux enfants. C’est une partie distincte et séparée de celle des parents tout en étant proche. Une salle de jeux généreuse et lumineuse se trouve juste à côté de l’escalier, c’est presqu’un un monde à part qui contient un avant-scène et une scène.

À l’extérieur, le terrain offre un mélange d’espaces formels et informels, des jeux d’eau et une piscine indépendante de 1000 pieds carrés. Cette entité, entièrement revêtue de bois de cèdre, sert de maison d’hôtes. La réalisation défie toute définition simple, son éclectisme fournit plutôt une esthétique ni trop formelle ni trop décontractée, il s’agit de la solution parfaite adaptée à la famille contemporaine.

© Paul Dyer
© Paul Dyer
© Paul Dyer
© Paul Dyer
© Paul Dyer
© Paul Dyer

Le site de Richard Beard Architects : ici.

Instagram: @Richard.Beard.Architects

Instagram de l’architecte d’intérieur: @kellyhohla

Les photos: © Paul Dyer