Archives du mot-clé Hiroshima

Comme un glaçon posé au bord de la rue…

© Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc

La maison réalisée par l’agence d’architecture japonaise Hiroshi Nakamura & NAP est située dans le centre-ville d’Hiroshima. Un environnement atypique où des immeubles avoisinent les maisons tout en donnant sur une rue animée où se trouve même un tram. Comment faire pour avoir un peu de calme et de tranquillité était le défi principal des architectes.

Une solution subtile

En réponse à ce défi, une solution subtile a été donc élaborée selon laquelle la façade principale en verre optique donnant sur la rue cache un généreux jardin. Ce dernier est visible de toutes les pièces qui jouissent d’un paysage serein et silencieux à l’abri de la circulation des voitures ainsi que des tramways. Une astuce qui garde l’intimité des utilisateurs des lieux tout en leur procurant un environnement vert en plein centre-ville. Bien que située dans la ville, la maison permet également aux résidents de profiter, selon les architectes, de la lumière changeante et des humeurs de la ville au fur et à mesure que la journée passe et au rythme des saisons changeantes.

Le verre optique

Cependant, la curiosité de cette résidence se trouve dans sa façade principale. En effet, cette dernière est composée de 6 000 blocs de verre pur (50 mm x 235 mm x 50 mm) qui, avec leur grande superficie permettent d’éliminer le plus possible le son tout en créant un espace ouvert qui forme un grand jardin. Pour réaliser une telle façade, on a dû produire un verre d’une transparence extrêmement élevée à partir de borosilicate, la matière première de la composition du verre optique. Le processus est extrêmement difficile, car il nécessite à la fois un refroidissement lent qui élimine les contraintes résiduelles à l’intérieur du verre et une précision élevée. Les dimensions des blocs de verre ont été choisis pour que la façade reste autonome. Cependant, une telle structure est malgré tout, vulnérable aux contraintes latérales, c’est pourquoi, les architectes ont utilisé des barres plates en acier inoxydable pour renforcer l’ensemble.

Vue de la rue, la façade semble transparente mais vue de l’intérieur, l’ensemble ressemble à une chute d’eau. Un tableau abstrait qui diffuse la lumière tout en cachant intelligemment ce qui est derrière. Comme un glaçon posé au bord de la rue, la maison Hiroshi Nakamura & NAP cache bien des surprises.

© Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc
© Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc
© Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc
© Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc
© Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc
© Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc

Le site de Hiroshi Nakamura & NAP : ici.

Les photos : © Koji Fuji / Nacasa & Partners Inc

Le bonheur est dans la nature ?

© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda

Dans la préfecture de Hiroshima, à Fukuyama, l’architecte Keisuke Maeda (UID) é réalisé une étonnante maison qui associe les parallélépipèdes dans un jeu savant pour un résultat exquis et accrocheur.

Sur une parcelle complexe avec une pente ardue et un dénivellement de dix mètres, l’architecte japonaise a réussit d’ériger une résidence qui s’ancre dans la terre tout en s’élevant vers le ciel. Pour cela il aura fallu jongler avec plusieurs parallélépipèdes qui se croisent et s’empilent tout en s’ouvrant vers le paysage environnant.

Le bois dedans et dehors

La maison est constituée de deux étages, elle est destinée à abriter trois personnes. Le niveau où se trouvent les chambres à coucher est mi-enterré. Profitant au maximum de la pente, l’architecte réussit à faire émerger un volume en porte à faux qui donne à ses habitants l’impression d’être en plein nature. Entouré d’une végétation luxuriante, l’ensemble bénéficie d’une vue spectaculaire ainsi qu’un agréable cadre de vie.

Les façades sont couvertes de bois, un matériau qui accentue l’insertion de la maison dans son environnement. La terrasse sur le toit de l’un des deux volumes ressemble à un plateau posé au milieu de la forêt et présente une belle sensation d’être entouré par la nature. Un escalier interne lie les deux étages qui présentent chacun une curiosité à part entière. Tandis que l’un s’agrippe à la pente l’autre prend son envol et se prupulse vers les arbres. Deux entités qui se complètent par ailleurs pour offrir un intérieur épuré, lumineux et confortable aux habitants.

© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda
© Hiroshi Ueda

Le site de l’architecte Keisuke Maeda (UID): ici.

Les photos: © Hiroshi Ueda

« Glass House »

C’est un matériau connu de tous mais utilisé différemment : le béton. Il s’agit d’une drôle de construction qui met en avant des blocs construits par des résidus de béton jusque là inutilisables dans la construction. Pour la consolidation, les architectes ont eu recours à une structure métallique qui tout en tenant l’ensemble le rend plus résistant contre toute secousse ; vu qu’on se trouve au Japon, un pays où la terre tremble plus qu’ailleurs. La « Glass House » de Hiroshima est une villa qui assemble à elle seule un empilement savant, un matériau innovant et à la fois peu onéreux ainsi qu’une étonnante plastique. C’est une curiosité à découvrir : ici.
Le site de NAF Architects : ici.

La photo : © Noriyuki Yano