Archives par mot-clé : Adirondak

Promenons-nous dans la forêt

L’architecte Charles P.Reay a développé la conception d’un sentier qui explore l’environnement naturel des monts Adirondak se trouvant dans le nord-est de l’état de New-York. Une piste qui serpente à travers les cimes des arbres et apporte une expérience unique au visiteur.

« Pour moi il semble très approprié que la Wild Walk sort de l’idée du mariage de la structure, de l’art ou de l’architecture et que ce soit juste une excroissance de la forêt », a déclaré Reay.

L’objectif de la « Wild Walk » est d’encourager les gens à explorer et de comprendre l’environnement naturel des Adirondack à travers des expériences scientifiques, des expositions et des événements. Un site internet dédié au projet mentionne la fameuse High Line de New York, qui s’est établit sur une section élevée d’une ancienne voie ferrée à Manhattan, comme une influence déterminante sur la décision d’élever la passerelle du sol. Un projet similaire a été également réalisé à travers la cime des arbres d’un jardin botanique se trouvant sur les pentes de la montagne de la Table, un massif montagneux situé en Afrique du Sud et qui surplombe la ville du Cap.

De bois et d’acier

La Wild Walk offre aux visiteurs la possibilité de suivre un sentier, composé de ponts et de passerelles, qui atteint la hauteur de 12 mètres au-dessus du niveau du sol afin qu’ils puissent avoir une perspective alternative de la forêt tout en vivant un moment exceptionnel.

Tandis que les plates-formes et les passerelles sont en bois, tous les poteaux qui les supportent sont construits en acier patiné, en complément de l’acier galvanisé qui a été utilisé pour d’autres parties de la structure afin de réduire le coût total de la construction. Les éléments cylindriques sont destinés à rappeler les troncs des pins environnants, alors que l’acier Corten a été choisi pour se fondre avec les tons de la forêt.

Le point le plus élevé de cette promenade est une réplique d’un nid d’aigle où les visiteurs peuvent se reposer en contemplant tranquillement le paysage environnant.

L’intervention de l’homme n’est pas toujours la bienvenue dans les environnements naturels mais grâce à la « Wild Walk », la promenade dans la forêt prend une toute autre tournure et pourra peut être sensibiliser à adapter l’architecture aux formes les plus essentielles de la nature.

36-2

36-5

Le site de l’agence d’architecture Lineascape Architecture: ici.

Les photos : © Lineascape Architecture