Riverbend, la maison enfouie dans la nature

© Matthew Millman

Aux Etats-Unis, dans le Wyoming, à Jackson, l’agence d’architecture CLB Architects vient de terminer la réalisation d’une charmante maison qui croise astucieusement plusieurs matières. Sobriété et minimalisme sont au rendez-vous.

Un petit bijou bien caché dans la nature

Située sur la rive du Snake River non loin du parc national de Grand Teton, la maison de 6257 pieds carrés est nichée contre la rivière qui forme le périmètre nord et ouest d’une propriété boisée de 18 acres offrant une vue spectaculaire sur la montagne à travers un voile de peupliers. C’est dans cet environnement magique entre eau et végétations que les architectes de l’agence CLB Architects ont posé leur projet qui s’avère être un petit bijou bien caché dans la nature.

Une étude minutieuse de la relation entre le site, la rivière et les vues sur la montagne au-delà a conduit l’équipe de conception à élever le rez-de-chaussée de la maison de six pieds au-dessus du sol naturel. Le résultat est une architecture qui s’adapte à son cadre fluvial et montagnard.

À l’intérieur comme à l’extérieur, la palette des matériaux minimalistes de Riverbend est constituée du bois de cèdre, de l’acier et du béton, de quoi garder un certain équilibre entre chaleur et ténacité. Les formes élémentaires de la maison principale ainsi que celles de la maison d’hôtes entourent une terrasse orientée au sud et un bosquet. Reposant sur des bases en béton coffré, la maison est enveloppée d’une plaque d’acier nécessitant peu d’entretien pour la protéger du climat rigoureux et offrir une résistance au feu simple. De grands surplombs abritent des niches profondes enveloppées du bois de cèdre et dotées de vitrages du sol jusqu’au plafond.

Un sentiment de contraste

Les ponts extérieurs relient la maison principale à la maison d’hôtes et unifient davantage la conception. La maison principale dispose d’une entrée vitrée à double hauteur qui se projette vers l’approche de l’allée. Côté rivière, une terrasse protégée occupe le long de la maison, s’élevant jusqu’au deuxième étage à l’est. Cet espace extérieur polyvalent sert de prolongement du salon, de la salle à manger et de la cuisine et permet d’accéder à la rivière via une série de plates-formes qui descendent jusqu’au niveau du sol.

Les grandes surfaces de revêtement en bois de cèdre sont entrecoupées par des ailettes verticales, toujours dans la même matière dotant l’ensemble d’un jeu d’ombres qui change tout au long de la journée. Les architectes précisent qu’au fil du temps, l’acier développera une patine et à terme, le bâtiment échangera sa coque noire contre une coque rouillée, s’intégrant davantage dans le site. À l’intérieur, les murs et les plafonds en bois de cèdre confèrent une note chaleureuse à l’ensemble.

Par ailleurs, le sol en béton du niveau principal et le sol en hêtre du niveau supérieur complètent le bois de cèdre et ajoutent un sentiment de contraste qui se caractérise par des ouvertures largement vitrées. Alors que la texture et la couleur reflétant la personnalité et le choix du propriétaire, sont introduites dans l’ameublement intérieur, la retenue globale de la palette architecturale crée une expérience qui donne l’impression d’une plate-forme tranquille au milieu des arbres. Riverbend, est une belle retraite à découvrir sans tarder !

© Matthew Millman
© Matthew Millman
© Matthew Millman
© Matthew Millman
© Matthew Millman
© Tom Harris

Le site de CLB Architects: ici.

Les photos : © Matthew Millman , Tom Harris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *