Quand le naturel prend le dessus

© Li Xiaodong

C’est en bordure du village de Huairou situé dans la banlieue nord de la capitale chinoise que l’architecte Li Xiaodong a réalisé une surprenante bibliothèque qui met la nature sur un piédestal. Le retour aux sources via un délicieux bâtiment qui est nécessaire de découvrir sans tarder.

J’avais parlé il y a bien longtemps de la Chine, de ses grands projets et de ses énormes ensembles mais aussi de ses hutongs et du délectable contraste qui offrent avec l’architecture d’aujourd’hui.

Malgré les projets de grandes échelles, en Chine, il est encore des réalisations qui préconisent le retour à la nature. La bibliothèque griffée Li Xiaodong en est l’exemple parfait. Il s’agit d’un édifice écologique qui se niche dans une région connue par ses bois abondants et qui tend à préserver l’environnement.

Le refuge culturel

La structure de la bibliothèque est composée d’un squelette métallique couvert de copeaux de bois venant des environs. Un revêtement original qui met le recyclage à l’honneur. C’est un lieu propice aussi bien à la contemplation qu’à la lecture que l’architecte offre à la communauté locale. Les bâtons en bois qui se trouvaient entassés devant la plupart des maisons du village comme bois de chauffage ont servi finalement à l’édification d’une bâtisse utile à tous. Un nouveau lieu de rencontre qui se trouve dans sa cage entièrement vitrée s’est donc élaboré, des étagères en bois et des espaces flexibles rendent l’intérieur facile à aménager.

De l’extérieur, l’édifice présente une allure familière que les villageois ont facilement adopté. Et au lieu de placer l’édifice au sein même du village, l’architecte a choisi un lieu exceptionnel qui se trouve non loin de ce dernier mais qui offre un exceptionnel cadre naturel.

L’architecture aussi modeste soit-elle ne s’efface pas pour autant dans cet univers de beauté, bien au contraire, elle participe à la revalorisation du site. En 2014, la bibliothèque a remporté le Premier Prix de Moriyama, une récompense méritée.

© Li Xiaodong

© Li Xiaodong

© Li Xiaodong

Le site de Li Xiaodong : ici.

Les photos : © Li Xiaodong