La Grintosa, une charmante réalisation signée Stefania Stera

© Tiziano Canu

C’est dans l’un des paysages typiques de Sardaigne que l’architecte Stefania Stera a réalisé son projet. Il s’agit d’une superbe villa aux lignes épurées, nichée dans un environnement exceptionnel avec lequel elle compose agréablement pour un résultat des plus originaux.

Un paysage idyllique

La ville de Porto Cervo jouit d’une vue exceptionnelle sur un paysage idyllique qui croise d’innombrables rochers, une crique sauvage et plus loin le large. Sur une parcelle qui n’était pas complètement exploitée par une ancienne résidence existante, Stefania Stera a construit une petite merveille. L’architecte a créé une résidence qui tente de profiter de l’orientation du site tout en bénéficiant de la lumière et de la fraîcheur de la végétation arborée qui longe la route au nord. De même, la maison dévoile les diverses beautés de la mer et du paysage voisin tout en adoptant la déclivité du terrain et exploitant toutes ses caractéristiques.

La réalisation se niche au creux des roches, elle adopte merveilleusement le terrain et ses interstices. L’ensemble crée un dialogue avenant avec les éléments alentours tout en affichant son propre caractère. En effet, ce dernier, se compose d’un volume en béton qui constitue la partie la plus importante, qui est entourée, à son tour, par plusieurs éléments que l’architecte y a annexé et formant ainsi une entité indissociable du lieu.

Stefania Stera explique le concept comme la rencontre entre deux axes, l’un s’élançant vers la mer, l’autre s’élevant vers le massif rocheux. Leur rencontre permet la gestation de différents espaces comme par exemple les deux « plateaux », tous deux appréhendés comme rez-de chaussée. Le niveau du rez-de-chaussée a été creusé, il crée non seulement un rapport fort avec la mer mais il assure une une meilleure utilisation du jardin, chose qui n’était pas avec la maison précédente. Ainsi, une terrasse verte surgit de l’ensemble pour faire face à la mer, un lieu magique où les habitants peuvent se sentir en harmonie avec la nature.

La tradition sarde

Même si Stefania Stera a réalisé une maison peu conventionnelle, certains traits nous ramènent directement vers la tradition sarde. Parlons de l’habitation même où le visiteur entre par la cour qui constitue l’entrée principale. Par ailleurs, le hall proprement dit est exigu et ne constitue qu’un espace de transition. La cour principale est entourée de volumes différents articulés au site et aux espaces de la maison. Par moment, grâce aux grandes baies vitrées sur les façades alentours, la lumière entre au milieu de l’ensemble et crée un effet particulier à la fois charmant et chaleureux.  

Le visiteur accède à la maison par une porte, située au rez-de-chaussée et donnant sur un hall assez discret qui dessert deux chambres. Se trouvent à l’étage, le salon, la salle à manger, le bureau et la suite principale. Cette dernière occupe le reste de l’étage et constitue à elle seule une curiosité. Il s’agit d’un vaste ensemble où les divers espaces tantôt clos tantôt ouverts se croisent en créant une séquence riche d’évènements et des magnifiques vues sur les environs. Tandis que le salon, il est largement ouvert sur la mer et donne sur la placette qui constitue le cœur du site.

Dehors, à partir de la terrasse, un escalier permet d’accéder au toit dont une partie est aménagée en terrasse, le reste étant végétalisé. Partout, dans sa création, Stefania a composé finement avec la nature, en reproduisant agréablement l’univers voisin, elle a réussit à créer un ensemble où le minéral et le végétal dialoguent dans le plus grand respect de la tradition sarde. Même le choix des divers matériaux était bien réfléchi, en effet, le granit a été utilise pour d’une part marquer l’entrée et d’autre part assurer le rapport direct avec la nature. Un enduit anthracite rappelle astucieusement les rochers. Tandis que le marbre fait son entrée dans le salon.

Une ode au lieu

A l’intérieur, l’utilisation des azulejos enrichit certaines pièces en leur conférant une ambiance particulière et chaleureuse très appréciable. Les lignes épurées se dotent ainsi d’une belle touche de couleur. Le mobilier met en évidence une ambiance raffinée qui se caractérise par ses énormes ouvertures sur le site. Ce dernier, constitue ainsi d’agréables tableaux à l’échelle 1/1. Les espaces fonctionnels sont traités en sol poncé à la vénitienne, tandis que les murs sont en enduit blanc brut. Une sensation de générosité se dégage de l’ensemble. La lumière pénètre partout. L’architecte a utilise plusieurs astuces qui enrichissent l’ensemble. Signalons par exemple la présence des portes en bois qui comportent des parties laquées en couleur, faisant un clin d’œil à la céramique utilisée ou encore les vestiaires qui sont conçus  comme des éléments vivants et qui sont traités en tissus avec des surfaces en tissage d’osier. Des matières, des textures mais aussi des couleurs qui s’inscrivent largement dans la tradition du pays.

Nous pouvons voir ici et là plusieurs éléments libres telles des malles ou des étagères suspendues qui nous rappellent les voyages et la vie nomade. Comme si Stefania Stera, à travers l’architecture, nous proposait un voyage qui prend ses sources dans la tradition. La Grintosa n’est pas une réalisation architecturale banale mais une ode au lieu où la libre circulation, les espaces ouverts, les volumes peu conventionnels se croisent pour former un ensemble ancré dans sa région.

© Tiziano Canu
© Tiziano Canu
© Tiziano Canu
© Tiziano Canu
© Tiziano Canu
© Tiziano Canu

Le site de Stefania Stera: ici.

Les photos: © Tiziano Canu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*