Équerre d’argent 2017, oui, mais…

Depuis quelques années, c’est devenue une habitude, la cérémonie annuelle de l’équerre d’argent se déroule dans le XVIe arrondissement parisien, au Palais d’Iéna, un chef d’œuvre architectural signé Auguste Perret.

Des présents

Parmi les huit finalistes aucun prix n’a été décerné aux 87 logements conçus par Vincent Berranger ni à la bibliothèque de Caen réalisé par OMA en collaboration avec Clément Blanchet ni au Palais de justice de Strasbourg de Garcés de Seta Bonet ni au Parking et jardin de l’agence Anonyme, tous les quatre ont disparus de l’écran lors des délibérations.

Revenons aux distinctions, tout d’abord la première œuvre qui a été décernée à un projet temporaire qui sort de l’ordinaire. Il s’agit du Centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine conçu par l’Atelier Rita. Personnellement, je trouve qu’il s’agit d’un prix mérité vu l’étendu social du projet.

Continuons avec le prix de la catégorie Culture, jeunesse et sport, décerné au Musée Camille-Claudel à Nogent-sur-Seine et conçu par Adelfo Scaranello. Dès que j’ai aperçu la liste des huit finalistes, je trouvais ce projet dans « l’esprit » des quelques grands prix des équerres passées. Et bien que la réalisation a séduit le jury, elle ne faisait pas le poids devant celle du grand prix.

Parlons du Prix de l’Ouvrage d’art qui a été décerné à la Passerelle à Creil conçue par Jean-François Blassel. Je me joins à l’avis du jury, on parle toujours du rôle des musées dans la culture mais pas assez de celui des ponts dans la composition de la ville. Mis à part son côté esthétique, le projet de la passerelle de Creil fait partie des constructions utiles dont nous avons tous besoin dans la ville.

Revenons sur le Prix de la catégorie Lieu d’activité décerné à l’Hôpital de Trévenans conçu par Brunet Saunier Architecture(avec Gerold Zimmerli et Serge Gaussin & Associés). Le projet avait déjà séduit le public, il vient de séduire aussi le jury, probablement pas pour des raisons similaires mais le résultat est le même. Rien à dire, c’est un projet qui mérite sa distinction !

Et un absent

Parlons du Prix Habitat et le jury qui n’a décerné aucun prix. Mais tout d’abord revenons quelques semaines en arrière. Ce qui est atypique c’est qu’il y avait un seul projet de logements parmi les huit projets présélectionnés. Pourtant ce n’est sûrement pas le nombre de réalisations qui manquait pour la première sélection. Quand nous savons qu’en France, nombreux sont les projets de logements présentés ici et là dans les divers journaux d’architecture et plus précisément ceux qui ont été nommés à la première sélection, le résultat du non-prix me laisse pantoise. Mais comme le jury a le dernier mot, l’équerre 2017 sera marquée par l’absence du prix pour la catégorie Habitat. Un choix qui restera dans les annales de l’équerre d’argent une fois qu’on aura oublié qui faisait partie du jury.

Le Grand prix est pour …

Et finalement, le grand prix de l’équerre d’argent. Il a été décerné au Tribunal de Paris conçu par Renzo Piano et son équipe. Avant de parler du projet, j’aimerais revenir sur l’architecte. Il y a quelques années, en 2012, lors de la cérémonie de l’équerre d’argent, la même équipe s’était vue décernée le prix spécial pour sa réalisation du Monastère Sainte-Claire à Ronchamps. Lors de la fameuse soirée, Renzo Piano qui devait prendre son avion, avait fait une prompte apparition surtout à l’extérieur où il faisait la queue tout en discutant avec tous ceux qui l’interpellaient. A l’inverse de quelques grandes pointures, l’homme reste apprécié tout aussi que son architecture. Retour au grand prix de l’équerre d’argent, le projet possède, mis à part sa signature, d’énormes atouts. C’est un immeuble parisien de grande hauteur, un incontournable emblème mais aussi un projet hors-norme. Et même si certains critiquent le fait qu’il soit en PPP (partenariat public privé), l’idée de l’icône a gagné. A la fois plastique et imposant, le prix de l’équerre était pour moi une « évidence ». Pas de surprise donc mais une grande joie concernant ce projet.

17 réflexions au sujet de « Équerre d’argent 2017, oui, mais… »

  1. Le non-prix habitat me plaît bien 🙂
    Qu’ils ne viennent pas dire qu’aucun projet ne valait pas la peine d’être choisi. Les projets de Block, de Brenac et Gonzalez, Bourbouze & Graindorge ne valaient rien aux beaux yeux du jury? Normal car quand on juge sans visiter les images l’emportent. Je suis décu par l’équerre comme bon nombre de mes copains, allez, vive archDaily et les concours étrangers.

  2. Ils ont choisi Piano et Paris pas le projet.
    Et pour les logements franchement c’est honteux. Au fait, quel archi du jury a construit des logements on peut le savoir? François, tu es décu? moi, depuis longtemps.

  3. Le moniteur ferait mieux de revenir à un seul prix, éventuellement celui du public en plus, leurs catégories n’ont pas l’air de marcher et par dessus tout le prix qu’il faut payer pour s’y inscrire. Quand on sait par ailleurs que le prix européen pour l’archi contemporaine (Mies Van Der rohe) est gratuit, il y a de quoi s’interroger. Et oui, je construis en France et j’ai plus d’une dizaine de chantier dont des logements, je travaille consciencieusement et je n’attend aucun prix de la part d’aucun organe de presse.

  4. J’aime bien Piano mais je n’aime pas sa tour parisienne et mon avis n’intéresse personne. L’équerre n’est plus ce que c’était, il faudra inventer autre chose, de toute façon je ne postule pas à l’équerre, je préfère les vrais concours, je retourne à mes pers parceque je suis charrette et je passais par là pour te lire. Bonne analyse ma chère!

    1. Tu as quand même pris le temps pour non seulement me lire mais de commenter, un grand Merci! Allez, va, tes projets t’attendent.

  5. Merci pour ton analyse j’attendais ta critique. Et je suis globalement d’accord avec toi, notamment pour Piano qui, s’il était attendu et presque trop évident, mérite à mon sens l’Equerre.

    1. Merci Nicolas. On a « presque » toujours été du même avis et les quelques forums ici et là peuvent en témoigner.

  6. L’équerre d’argent quelle blague. Il y a aussi les trophées béton, bois, Archi design Club qui a l’air d’avoir plus de succès mais tout ça selon moi c’est pour le fun. Il n’y a qu’à regarder les réseaux sociaux, le battage médiatique de certains est carrément ridicule, on se croirait dans un concours de miss France 🙂
    Bref, ton papier est très bon, il y a des projets qui méritent qu’on en parle et le TGI en fait partie. Sauf que Piano est déjà Pritzker , c’est tout dit.

  7. D’abord je voulais envoyer mon commentaire au Moniteur mais à quoi bon? Qui suis-je pour qu’ils m’écoutent? Je préfère le dire ici vu le nombre des collègues qui se trouvent, on se sent chez soi ici 😉
    La première œuvre qui est éphémère me dérange, cela ouvre la porte à des projets temporaires alors qu’il y a d’autres qui valent autant voire plus. Je comprends qu’il fallait un symbole mais je n’adhère pas.
    Une fois parmi les huit, le TGI terrasse les autre, c’était trop évident comme tu le dis malgré tout j’aime bien les tours donc j’adhère au projet. Comme quoi à chacun ses raisons.
    Le fait qu’ils n’ont trouvé aucun projet de logements me désole. Si c’est pour lacer la polémique, ils ont choisi la manière lâche. Pourquoi se faire payer par des agences, choisir 25 projets dont des Logements pour se rétracter à la fin? Ce n’était pas le même jury du départ? à moins qu’il s’agissait d’un autre. Auquel cas c’est plus compréhensible. Je veux bien comprendre que certains projets délogements ne répondent pas aux exigences d’excellence mais il existe de beaux projets qui voient le jour en France et mettre tous dans le même panier c’est inadmissible.
    Voilà, j’ai donné mon avis parceque tu me l’a demandé 😉 en passant ton analyse est très pertinente. Bravo.

    1. Nous ne sommes pas d’accord sur tout (comme d’habitude) mais un grand Merci pour ton passage par ici.

    2. Bonjour bonjour
      Je me permets une petite précision sur l’organisation du prix.

      1ere phase: les journalistes du service archi du Moniteur et d’AMC examinent tous les dossiers de candidatures (plus de 200), visitent ce qui semble le plus intéressant, débattent puis établissent la liste des 20 sélectionnés pour l’Equerre et des 5 pour la première oeuvre. C’est ce sélection qui est ensuite présentée au jury. C’est donc à ce moment là, par les deux rédactions, qu’ont été choisies 6 opérations de logements.

      2e Phase: un jury d’une douzaine de personnes (archis dont lauréats de l’année passée, ingénieur, MOA et les 2 rédacs chefs du Moniteur et AMC) examinent les dossiers sélectionnés pour l’Equerre et définissent une liste de finalistes. cette année, une seule opé l’était finaliste dans la catégorie logements.

      3e phase: ce même jury auditionne les finalistes, archis et MOA, qui lui présentent leur opération. les jurés établissent ensuite son palmarès définitif. C’est là, qu’il a jugé qu’il n’y avait aucun lauréat dans la catégorie logements.

      1. Pas mieux. Si je suis votre logique, les journalistes choisissent les projets  »plus intéressants » qu’ils ont envie de visiter ou pas. Permettez-moi de dénoncer ces manières. Dès le début il y a donc  »différenciation ». Et sur quoi se basent ces choix plus exactement? le mot  »intéressant » me semble vague. Je comprends mieux maintenant pourquoi des bons projets ne reçoivent aucune visite ni aucun prix, tout est question d’humeur.
        C’est bien dommage que des collègues se font avoir pour cette reconnaissance.

        1. Selon moi, ce serait plus « judicieux » de visiter tous les projets par tous les membres du jury et bien évidemment par les journalistes qui font leur choix. Après, ce qui est « judicieux » n’est pas forcément « facilement applicable ».

  8. Je n’ose pas croire que le  »non prix » comme tu le dis si bien est fait pour le buzz, si? ce serait une bonne idée vu le nombre des réactions… si c’est le cas lejury est un génie. Mais je m’égare 😉 j’étais là pour donner mon avis. Le PPP qui gagne ne donne pas une belle image, la médiathèque de Caen ne valait rien? Les logements de Block dans la première nomination, rien non plus? Autant je comprends qu’un parking n’a pas reçu un prix, autant je me révolte contre l’idée d’un PPP, même si c’est une beauté. Permets moi de dire que ce n’est pas le cas non plus! Dans quelques années, l’équerre sera oubliée et les avocats qui travaillent dans cet espace nous diront beaucoup plus de quelques membres de jury qui n’ont même pas visité le projet.

  9. Pas la peine d’être déçus, pas un seul mot à l’étranger concernant l’équerre d’Argent. C’est un groupe de presse français qui décerne un prix (comme un autre) à un projet parisien. Sur le site de Piano, pas un mot non plus, un maigre tweet c’est suffisant et puis hop on passe au projet suivant. Qu’est-ce qu’ils doivent rigoler les Pritkzer
    On ouvre les paris pour l’année prochaine? quel Pritkzer aura le prix du Group Moniteur?
    Toute cette farce a au moins le mérite de nous divertir 5 minutes pas plus, il y a plus urgent dans nos quotidiens.
    Sipane, Merci, tu sais bien que je te lis toujours même si je ne prends pas le temps pour un commentaire. Amitiés

    1. Oh! merci, tu as quand même trouvé le temps entre deux avions. (Et quel humour! :-))

Les commentaires sont fermés.