Un distingué studio de photographe nommé « Light Shed »

© Shigeo Ogawa

Au Japon, dans la préfecture de Kanagawa, les architectes de FT architects basé à Tokyo ont réalisé un original studio pour un photographe. La construction à ossature bois et le toit en pignon se parent  de panneaux de polycarbonate ondulé créant une superposition inattendue mais réussi.

C’est un studio de 33 m² que les architectes de FT architects (katsuya fukushima, hiroko tominaga) ont conçu dans la cour du jardin d’un photographe. Il s’agit d’une forme asymétrique nommée « Light Shed » par ses concepteurs en hommage à la luminosité qui règne en son intérieur. L’espace interne est composé d’un studio décloisonné et comporte uniquement les fonctions essentielles requises pour un studio photographique.

La structure est en ossature bois et le toit est composé de plusieurs facettes pour créer dans ce petit espace l’impression d’un vaste volume géométrique. L’aspect du « Light Shed » diffère de celles des constructions alentours. Côté structure, les trois poutres en bois utilisées reprennent les méthodes ancestrales de la construction dans la région, un détail dont les architectes sont fiers.

A l’intérieur du studio, les murs et les plafonds sont peints en blanc, l’espace est épuré et l’ensemble est gracieux. Alors que côté Est, de grandes ouvertures vitrées donnent sur le jardin assurant ainsi une lumière directe, côté Ouest, des panneaux de polycarbonate couvrent la façade. Les lucarnes qui apportent la lumière indirecte sont vitrées avec du verre givré.

La lumière étant au cœur même de la conception, le « Light Shed » crée un joli lien entre les aspirations architecturales d’aujourd’hui tout en faisant un discret clin d’oeil vers le passé de la construction japonaise. Une réalisation coquette qui retient l’attention de tous.

© Shigeo Ogawa

© Shigeo Ogawa

© Shigeo Ogawa

Le site de FT architects : ici.

Les photos : © Shigeo Ogawa.