Archives par mot-clé : salle de concert

Au Mexique, une séduisante salle de concert minimaliste

© Iker Gill

L’agence d’architecture mexicaine Rojkind Arquitectos (Michel Rojkind) a réalisé une remarquable salle de concert en béton. Minimaliste et épuré, il s’agit d’un ouvrage d’exception qui vaut la découverte.

Monolithique et plastique

Des volumes monolithiques en béton où sont visible les bardages en bois composent la salle de concert de bord de mer, construite par Rojkind Arquitectos pour l’orchestre philharmonique de la ville mexicaine de Boca del Rio. L’édifice abrite l’orchestre philharmonique créé en 2014 pour dynamiser les activités musicales et culturelles de la ville balnéaire.

Construite dans le cadre d’un plan directeur plus large visant à rajeunir toute une fraction de ville, la salle de concert occupe un terrain situé tout au long de l’estuaire de la rivière Jamapa, un lieu géographique exceptionnel.  où un brise-lames s’étend pour diviser l’embouchure du fleuve et le golfe du Mexique.

La forme géométrique du bâtiment comprenant des blocs de différentes tailles et des murs saillants, est destinée à faire référence au bord rocheux de la digue où se trouve l’ouvrage. Les détails dentelés se trouvent également sur les bordures de la place paysagée située autour du bâtiment. Les murs de béton exposés sont marqués par la texture caractéristique des planches de bois. Les angles sont légèrement différents sur chaque face du mur, créant des teintes et des ombres variables.

Le béton brut dans toute sa splendeur

L’une des entités qui composent l’édifice est légèrement surélevée et forme un auvent pour l’entrée. Cette dernière est à triple hauteur, les visiteurs peuvent y contempler le béton brut dans toute la splendeur. Au centre de la composition, le bloc le plus volumineux abrite la salle de l’orchestre qui accueille principalement des concerts classiques, traditionnels, de la musique pop mais aussi des spectacles de danse et de théâtre ainsi que divers projections de films. Les finitions simples reflètent l’esthétique extérieure du bâtiment. Les activités quotidiennes de l’orchestre philharmonique sont hébergées à l’arrière du bâtiment, où la compilation de plusieurs petits volumes abrite des salles de répétition pour les batteurs, les pianistes et les solistes. Il y a aussi un studio d’enregistrement, des vestiaires, un bureau et une bibliothèque musicale.

D’autres espaces de performance sont créés dans des espaces plus inhabituels, notamment le réseau de passerelles et d’escaliers avec balustrade en bois créant des recoins supplémentaires pour des représentations en solo de théâtre et de danse. Les films peuvent être projetés sur de grands murs intérieurs. L’ensemble est complété par un café et un restaurant qui s’ouvre sur sur le toit surplombant la mer.

A la fois plastique et fonctionnel, le nouvel équipement culturel de Boca del Rio est une curiosité qui contribue à façonner la ville.

© Iker Gill
© Iker Gill
© Iker Gill
© Iker Gill
© Iker Gill
© Iker Gill
© Iker Gill
© Iker Gill

Le site de Rojkind Arquitectos (Michel Rojkind) : ici.

Les photos : © Iker Gill

A Blaibach, la salle de concert est un extraordinaire monolithe

© Edward Beierle

L’édifice fait partie du projet de revitalisation et de réaménagement urbain du nouveau centre de Blaibach. Avec sa forme inclinée et sa façade de pierre vêtue, la salle de concert est une originalité qui change le visage de tout un quartier. Découverte d’un extraordinaire monolithe signé Peter Haimerl.

C’est dans la commune bavaroise de Blaibach que l’architecte Peter Haimerl vient de livrer son prodigieux projet, une salle de concert tout en béton habillée de pierre. Il s’agit d’un monument qui non seulement participe à l’aménagement du centre-ville mais contribue à la richesse culturelle et économique de ce dernier.

C’est un monolithe minimaliste et épuré qui se pose astucieusement dans la place centrale de Balibach. Hermétique de l’extérieur, le parallélépipède s’incline et dégage un passage qui mène le visiteur vers le hall d’entrée habillé en bois. A l’intérieur de l’édifice, le spectacle est de taille, les murs de la salle de concert sont constitués de blocs de béton qui se chevauchent, se touchent et s’entremêlent. Des LED incrustés dans les interstices offrent un effet singulier à l’ensemble qui en même temps profite à l’acoustique de la salle.

Une autre particularité retient l’attention du visiteur, les sièges de l’auditorium qui se démarquent et par la matière et par la couleur de leurs semblables. A Blaibach, pas de bancs ni de fauteuils mais d’élégantes chaises en métal qui semblent flotter au-dessus de nombreux fentes en béton légèrement éclairés.

La salle de concert de Blaibach griffée Peter Haimerl est un remarquable équipement culturel qui mérite la découverte.

© Edward Beierle

© Edward Beierle

© Edward Beierle

Le site de l’architecte Peter Hemerl: ici.

Les photos: © Edward Beierle

L’arbre qui mène au premier prix…

Vendredi 23 Mars, l’agence d’architecture « Mecanoo architecten » a gagné le concours de conception du nouveau centre national d’arts de Kaohsiung, à Taïwan.

Pour une surface de 100000m2, ce centre devrait être le plus grand complexe de théatres à Taïwan.

Ce complexe sera situé dans le parc de Wei-Wu-Ying et comportera une salle de concert, un théâtre de l’opéra, un théâtre avec un total de 5.800 sièges et un théâtre en plein air approprié aux milliers de visiteurs. Le parc de 65 ha qui l’entoure fait partie du dossier de conception.

La conception de Mecanoo a été unanimement choisie en raison de la force du bâtiment dans l’expression, l’intégration du complexe avec le parc, planification logistique efficace, techniques avancées de conception de théâtre et de service et la réponse de la conception de bâtiment au climat subtropical de la ville de Kaohsiung.
La construction des bâtiments commencera au début de 2009 jusquà 2012 . L’art devient la nouvelle icône de la ville de Kaohsiung, la plus grande ville portuaire de Taïwan et l’une des plus grandes villes portuaire mondiale avec 1.5 million d’habitants.
La source d’inspiration du groupe Mecanoo était l’arbre de banian qui est l’un des plus grands arbres du monde. La couronne de l’arbre de banian peut se développer si large que selon la légende, Alexandre le grand s’est abrité sous cet arbre avec son armée entière. Le complexe du bâtiment de Mecanoo est de 200 mètres de largeur et de 160 mètres de profondeur.

via: mecanoo.com