Archives par mot-clé : Marches

La Casa Noè, un petit bijou signé Silvia Brocchini

© Silvia Brocchini Studio

La région des Marches, à l’est de l’Italie, est constituée d’impressionnantes criques, de falaises de calcaire et de villages médiévaux. Dans cet environnement naturel, le Studio Silvia Brocchini a réalisé une belle prouesse : une réhabilitation minutieuse doublée d’une reconversion, le tout pour un résultat enchanteur.

Adopter le terrain

La résidence se trouve à Ancona, connue par ses plages mais aussi par ses diverses vues paradisiaques qui donnent sur l’Adriatique. Grâce à l’intervention de Silvia Brocchini, la réalisation s’adapte parfaitement au terrain et s’intègre dans le paysage alentour.

A l’origine, le bâtiment principal était composé de celliers et d’étables situés au rez-de-chaussée et d’habitations au premier étage. L’ensemble a subi plusieurs transformations selon les divers besoins des propriétaires successifs. Ce qui lui donne selon l’architecte « l’apparence d’un petit « village » ».

La maison épouse méticuleusement le terrain. En effet, ce dernier en pente et fluide se retrouve dans l’architecture de la maison où les différents volumes s’entrelacent. Un enchevêtrement que l’architecte a maintenu dans la rénovation. Cependant, avant d’entamer la réhabilitation, il a fallu mener un travail minutieux car non seulement les constructions existantes étaient abandonnées depuis longtemps mais parce que l’architecte privilégiait la réutilisation des matériaux d’origine. Ainsi, les constructions qui ont servi pendant longtemps à abriter de nombreux animaux de la ferme, ont connu un nouveau destin. e projet de rénovation a consisté donc à nettoyer les volumes en pierre et à repositionner les ouvertures tout en privilégiant le recyclage. Un travail à la fois complexe et délicat.

Des détails authentiques

Plusieurs détails sont à notifier comme la pierre sur les murs, les tuiles de récupération sur le toit, les linteaux en pierre et en chêne constituant l’enveloppe, les chemins de circulation formés par l’herbe, la pierre et les dalles de récupération mais aussi les petites terrasses qui s’ouvrent sur le large. Quelques éléments en béton et en corten apportent une touche de modernité par la création de meubles sur mesure, de coins de détente et de murs de soutènement.

L’intérieur est épuré et sobre. La couleur blanche, la pierre naturelle l’utilisation du chêne créent entre autres une ambiance naturelle qui unifie aussi les divers volumes. Une attention particulière a été accordée à la conception du toit mais aussi à la surface habitable à travers de multiples ouvertures de tailles et de types différents dont de larges baies vitrées montées sur des cadres en chêne qui offrent des vues imprenables sur le paysage environnant. Donnons l’exemple de la minuscule fenêtre d’à peine 15 cm de large et de 30 cm de haut qui encadre une petite abbaye du XIIe siècle.

Le toit a été construit avec des poutres lamellaires, il reprend le rythme des tuiles existants. Une double charpente à la fois structurelle et décorative, met en valeur les détails du bois. Les fenêtres et la porte d’entrée mais aussi tous les meubles intérieurs ont été conçues et réalisées par des artisans locaux. Le savoir de faire local se croise avec la maîtrise architecturale pour former en ensemble qui fait dialoguer à merveille les matières, les couleurs et la nature. Un travail qui mérite reconnaissance.

© Silvia Brocchini Studio
© Silvia Brocchini Studio
© Silvia Brocchini Studio
© Silvia Brocchini Studio
© Silvia Brocchini Studio

Le site de Silvia Brocchini Studio : ici.

Les photos : © Silvia Brocchini Studio